Archive pour le Tag 'Retraites complémentaires'

Retraites complémentaires: plus de revalorisation

Retraites complémentaires: plus de revalorisation

Il est vraisemblable que les retraites ne seront plus revalorisées par rapport à l’inflation et pour longtemps. On commencera par les retraites complémentaires et les autres suivront. Mercredi 6 février, les partenaires sociaux gestionnaires des retraites complémentaires Agirc et Arrco se retrouvent pour une nouvelle séance de négociation sur l’avenir de ces régimes. L’objectif est de trouver avant le printemps les moyens de réduire leur déficit. Il pourrait atteindre près de 10 milliards d’euros d’ici 5 ans. Medef et syndicats seraient déjà heureux de trouver 6 milliards d’euros à l’horizon 2017.  Comme le régime de retraite de base de la sécurité sociale, les complémentaires sont confrontés à l’augmentation du nombre de pensionnés en même temps qu’à la trop faible hausse des cotisations en raison de la conjoncture. Agirc et Arrco doivent donc puiser dans leurs réserves accumulées au fil des années (via des placements financiers) pour payer les pensions de leurs adhérents. Mais ces réserves fondent comme neige au soleil (voir ci-contre).  Conséquences, les gestionnaires des régimes doivent dégager des économies. Or les pistes classiques sont limitées : allongement de la durée de cotisation, baisse de la valeur du point servant à calculer le montant des pensions, moindre revalorisation de celles-ci chaque année. Sauf que les partenaires sociaux ont chacun leurs exigences. Le Medef ne veut pas entendre parler d’une hausse des cotisations patronales. La CGT et FO sont opposées à l’allongement de la durée de cotisations des salariés. En revanche, la CFDT examinerait bien cette solution si les entreprises participent également aux efforts.  Aujourd’hui, le Medef semble prendre l’initiative. Après avoir proposé une moindre revalorisation des pensions chaque année (1 point de moins que l’inflation), l’organisation patronale suggère désormais par la voix de Laurence Parisot de transférer les cotisations familiales acquittées par les entreprises, soit un peu plus de 5 milliards d’euros par an, pour équilibrer les régimes complémentaires.  Mais cette solution implique de trouver 5 milliards pour financer la branche famille de la sécurité sociale. Le Medef joue ainsi intelligemment : Jean-Marc Ayrault ne vient-il pas d’annoncer l’ouverture d’un chantier sur une réforme des prestations familiales ? Un chantier qui va également coïncider avec ceux de la remise à plat du financement de la protection sociale et de la réforme des retraites annoncés pour le printemps.  Le Medef prend ainsi date pour ces débats tout en plaçant François Hollande et Jean-Marc Ayrault en situation délicate. Le basculement de cotisations permettrait de ne pas augmenter la charge des futurs retraités mais nécessiterait que l’Etat augmente la CSG pour compenser le manque à gagner de la branche famille. D’une manière ou d’une autre, il faudra donc payer davantage.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol