Archive pour le Tag 'Restrictions'

Voyage internationaux États-Unis : restrictions

Voyage internationaux États-Unis : restrictions

La pandémie a déjà fait plus de 400 000 morts aux États-Unis. D’après le président Biden, le chiffre de 600 000 morts pourrait être atteint. Alors que Trump avaient décidé de lever les mesures restrictives de circulation, le président américain Joe Biden décide l’inverse et même renforce les restrictions.

Le président américain Joe Biden réimposera lundi 25 janvier une interdiction d’entrer aux États-Unis à la plupart des citoyens non américains qui se sont rendus en Grande-Bretagne, au Brésil, en Irlande et dans une grande partie de l’Europe, a déclaré un responsable de la Maison Blanche. Washington étendra également cette interdiction aux voyageurs qui se sont récemment rendus en Afrique du Sud en raison des informations selon lesquelles de nouveaux variants du coronavirus plus transmissibles apparaissent aux États-Unis, a ajouté le responsable.

Parallèlement le président Joe Biden a décidé d’un vaste plan de vaccination concernant environ 1 million de personnes par jour soit 100 millions sur les 100 premiers jours du mandat du nouveau président.

Coronavirus Allemagne : reconduite des restrictions

Coronavirus Allemagne : reconduite des restrictions

L’Allemagne a compté 134 546 cas en sept jours, soit une moyenne de près de 20 000 cas par jour. L’Allemagne considérée comme un bon élève dans la gestion du Coronavirus lors de la première phase par contre  connaît actuellement un développement de la pandémie qui devient difficile à contrôler. En outre, il souffle dans le pays un vent anti confinement.

 

Angela Merkel, dont la popularité reste très élevée à moins d’un an de son départ de la chancellerie, n’a pas été en mesure au début de l’automne d’imposer des mesures plus strictes à des régions inquiètes de la perte d’activité économique. La gestion de la deuxième vague confine ainsi au «grand échec», selon le quotidien Die Welt, pointant «hésitations, querelles de compétences et erreurs stratégiques».

 

L’Allemagne va pouvoir miser, selon le ministère de la Santé, sur un total combiné de plus de 140 millions de doses de vaccins BioNTech et Moderna. Quelque 670.000 doses devraient être livrées le 8 janvier par BioNTech. Le gouvernement étudie aussi la possibilité d’étendre au maximum la période entre les deux injections pour permettre la vaccination de plus de patients avant la rupture des stocks.

Glyphosate : nouvelles restrictions

 Glyphosate : nouvelles restrictions

L’agence sanitaire Anses a annoncé vendredi des restrictions d’utilisation du glyphosate pour la viticulture, l’arboriculture ou les céréales, qui entreront en vigueur dans les six mois pour avancer vers la fin totale de l’herbicide controversé promise pour 2023.

« Cette limitation des conditions d’emploi et des doses par hectare contribuera à réduire dès 2021 les quantités de glyphosate utilisées en France », assure l’Anses, qui ne donne pas d’estimation de cette baisse.

Le glyphosate est le deuxième produit phytosanitaire le plus utilisé en France (derrière le souffre), avec 9.700 tonnes de la substance active vendues en 2018 (contre 8.800 en 2017). En 2017, la France s’était fixé pour objectif de sortir de l’essentiel des usages du glyphosate en 2021, et d’une interdiction totale en 2023.

Les restrictions toujours valables pendant le déconfinement

Les restrictions toujours valables pendant le déconfinement

L’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes sur la voie publique, imposée dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (en vigueur jusqu’au 10 juillet), n’est pas remise en question. Lors de cette phase 3 du déconfinement, « il faudra continuer d’éviter au maximum les rassemblements, car nous savons qu’ils sont les principales occasions de propagation du virus, a martelé Emmanuel Macron dimanche. Ils resteront donc très encadrés. »

Toutefois, samedi, le Conseil d’Etat a autorisé à nouveau les manifestations « soumises à l’obligation d’une déclaration préalable ». Les participants doivent respecter les gestes barrières et ne peuvent être plus de 5 000. Cette décision ne concerne pas les autres types de rassemblements.

Les sports collectifs et de contact toujours interdits 

Il n’y a eu aucune annonce concernant les sports collectifs et les sports de contact. On peut donc considérer que leur pratique est toujours interdite, jusqu’au 22 juin minimum.

Le protocole sanitaire est toujours en vigueur

Les cafés et restaurants d’Ile-de-France, désormais en zone verte, peuvent rouvrir leurs portes depuis lundi. Mais ils doivent, comme les autres établissements du territoire, observer un protocole sanitaire strict : pas plus de dix clients par table, un mètre entre chaque table, port du masque obligatoire pour le personnel en cuisine et pour les clients lorsqu’ils se déplacent à l’intérieur de l’établissement.

Dans les écoles et collèges en revanche, les mesures de distanciation sociale seront « allégées » à partir du 22 juin, a annoncé le ministre de l’Education nationale. Le principe de 4m2 par élève fait place à un autre « beaucoup plus souple, avec un mètre latéral entre chaque élèveCeci nous permet d’accueillir tous les élèves », a précisé Jean-Michel Blanquer sur Europe 1, lundi.« L’observation d’une distanciation physique d’au moins un mètre s’applique uniquement dans les salles de classe et tous les espaces clos, entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre chaque élève lorsqu’ils sont côte à côte ou qu’ils se font face », explique un décret publié lundi matin.

Les visites à l’hôpital restent limitées

Emmanuel Macron a annoncé que les visites seraient  »autorisées » dès lundi dans les maisons de retraite et les Ehpad. En revanche, le chef de l’Etat n’a pas évoqué le cas des hôpitaux, où les visites sont, en théorie, interdites depuis la mi-mars dans tous les services.

 

Restrictions d’eau : où ça ?

Restrictions d’eau : où ça ?

 

 

Officiellement un plan vise à réguler la consommation d’eau compte tenu de la sécheresse ; reste que dans nombre de cas ce plan demeure théorique ; On voit par exemple des maïs arrosés toute la journée même dans les zones rouges. . Et pour cause dans beaucoup de régions la culture du  maïs  est mal ou pas du tout  adaptée au climat. Résultat les nappes se réduisent voire disparaissent du fait des ponctions agricoles excessives. Quant à l’ interdiction de laver les voitures, cela relève du gadget. Tous les départements des régions Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine, Centre, Bourgogne, Auvergne et la quasi-totalité de Rhône-Alpes (sauf l’Ain) sont concernés par les interdictions d’irriguer. En Rhône-Alpes, l’Ardèche est particulièrement touchée avec plusieurs bassins versants du nord du département placés en situation de «crise» par la préfecture, qui interdit aux professionnels et aux particuliers tout prélèvement d’eau, sauf par exemple dans les serres agricoles ou pour l’abreuvage des animaux.  Dans la région Aquitaine, la Gironde, la Dordogne et le Lot-et-Garonne sont également très affectés par la sécheresse, de même que le Lot et le Tarn-et-Garonne voisins en Midi-Pyrénées. La sécheresse concerne aussi des départements situés plus au nord, comme la Charente, la Vienne, les Deux-Sèvres ou la Loire-Atlantique, la Vendée et le Maine-et-Loire. Même si le phénomène épargne pour l’instant le nord du pays, il remonte jusqu’à la région parisienne, avec des restrictions d’eau en vigueur dans le Loiret, la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne.  Il existe quatre niveaux différents à leur disposition. Le premier est un simple niveau d’information incitant à la vigilance quant à sa consommation d’eau. Le second est plus contraignant: les pouvoirs publics peuvent réduire les prélèvements d’eau pour l’agriculture (jusqu’à 50%, ou alors interdire l’arrosage trois jours par semaine), limiter l’arrosage des jardins à certaines heures ainsi que le lavage des voitures. Le troisième niveau, l’alerte renforcée permet aux préfets de limiter les prélèvements agricoles au-delà des 50%, l’arrosage des jardins est fortement limité et certains prélèvements, comme le remplissage des piscines ou le lavage des voitures peuvent être interdits. Enfin, le niveau 4, dit niveau de crise, interdit les prélèvements non-prioritaires: seuls ceux prévus à des fins sanitaires, la sécurité civile, la salubrité ou l’eau potable sont autorisés.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol