Archive pour le Tag 'repeindre'

Macron va repeindre sa politique en vert pâle

Macron va repeindre sa politique en vert pâle

 

 

La proposition de Macron de débloquer 15 milliards sur deux ans pour  faciliter la conversion écologique n’a guère de sens. C’est à la fois trop peu et pas assez  en même temps. Le coût d’une reconversion du système de production et de consommation ne peut d’abord être réglé en deux ans. Cette problématique doit s’inscrire dans le temps. Il faudra des centaines de milliards pur  reconvertir progressivement certaines productions notamment de l’agriculture ou de l’industrie manufacturière. Il faudra sans doute autant de temps qui évolue tout aussi progressivement les modes de consommation et les comportements. Annoncer seulement 15 milliards sur deux ans, c’est-à-dire 7,5 milliards par an pour une telle mutation relève de la mascarade. Cela va se terminer par quelques millions par-ci par là. Rien que pour l’agriculture ou le transport faudrait plusieurs centaines de milliards. Toute façon des évaluations tout à fait approximative tant que n’aura pas été entamé une analyse fine et détaillée des transitions possibles par secteur et par zone géographique notamment, avec quelles modalités et dans quels temps.. Le chef de l’Etat, qui a reçu les membres de la Convention citoyenne sur le climat, a cependant annoncé le déblocage de 15 milliards d’euros supplémentaires sur deux ans pour la conversion écologique de l’économie française.

Un projet de loi reprenant la quasi-intégralité des 149 propositions de la Convention sera présenté d’ici la fin de l’été, a aussi annoncé le président, sans faire référence au scrutin de dimanche.

Lors d’une conférence de presse en fin de journée en Allemagne au côté de la chancelière Angela Merkel, Emmanuel Macron a dit ne pas vouloir tirer de conclusions “excessives de scrutins qui sont d’abord des scrutins locaux”.

Du côté des écologistes, on reste sceptique sur un éventuel virage présidentiel “vert”.

“Pour que les préconisations de la Convention soient mises en œuvre, il faut des maires écologistes”, a dit à Reuters Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV). “Si ça avançait avec Emmanuel Macron, j’applaudirais. Mais je n’ai pas vraiment l’occasion de m’abîmer les mains à trop l’applaudir.”

Plus tôt dans la journée sur Europe 1, le député européen EELV Yannick Jadot avait mis en garde contre tout “opportunisme écologique”. “Le sujet pour le président, c’est pas d’enrayer la montée des écologistes, c’est d’enrayer la montée des températures, du niveau de la mer, des inégalités, de la défiance dans notre pays”, a-t-il dit.

La contradiction la plus importante c’est sans doute de que l ’entourage d’Emmanuel Macron place quant à lui la période à venir sous le signe de la “continuité”, ce qui semble laisser peu de place à l’hypothèse d’un remaniement d’ampleur et d’une réelle prise en compte de la problématique environnementale.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol