Archive pour le Tag 'renvoi'

Turquie -renvoi des 10 ambassadeurs occidentaux : Erdogan se dégonfle!

Turquie -renvoi des 10  ambassadeurs occidentaux : Erdogan se dégonfle!

 

 

Erdogan a dû se dégonfler pour ne pas accentuer une crise avec les pays occidentaux dont il voulait envoyer les ambassadeurs. La Turquie connaît en effet une crise économique sans précédent qui s’ajoute évidemment à la crise sociale et démocratique. Rarement en effet la monnaie par exemple n’a atteint un niveau aussi bas rendant compte de la dégradation économique et financière du pays.

 

La Turquie est en proie à une crise économique, avec un taux officiel d’inflation frôlant les 20% et une monnaie en chute libre d’environ 25% depuis le début de l’année face au dollar.

 

Les 10 ambassadeurs – États-Unis, Canada, France, Finlande, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège et Suède – avaient appelé dans un communiqué commun, le 18 octobre, à un «règlement juste et rapide de l’affaire» Osman Kavala, privé de liberté depuis octobre 2017.

 

Erdogan transforment son renoncement en argument. Les diplomates ont «reculé» et «seront plus prudents à l’avenir», a déclaré le chef de l’Etat au terme d’une longue réunion de son gouvernement, dont le contenu n’a pas été dévoilé mais durant laquelle, selon les observateurs, il a sans doute été mis en garde contre les conséquences désastreuses d’une nouvelle crise internationale. «Notre intention n’était pas de susciter une crise mais de protéger nos droits, notre honneur, notre fierté et nos intérêts souverains», a-t-il martelé.

 

Pakistan : le renvoi de l’ambassadeur français pour satisfaire le clientélisme islamique

Pakistan : le renvoi de l’ambassadeur français pour satisfaire le clientélisme islamique

 

 

Il est possible que le Pakistan renvoie l’ambassadeur français pour protester contre les atteintes à l’image de l’islam dans la presse française ( référence aux caricatures). Le chef de l’État français a bien tenté d’expliquer aux Etats sous influence islamique qu’en France on ne pouvait interdire la critique des religions notamment dans les médias. Une question évidemment de liberté individuelle , de culture et de démocratie. Or le Pakistan a pris au pied de la lettre les caricatures dont il a tribu la responsabilité au pouvoir politique français. Pire, le pouvoir officiel pakistanais a passé un accord avec une organisation islamiste pakistanaise pour que le renvoi de l’ambassadeur français puisse être examiné au Parlement. Une attitude évidemment marquée fortement de clientélisme.

 

Quatre mois après la polémique sur les caricatures de Mahomet qui avait enflammé une partie du monde musulman, celle-ci empoisonne toujours les relations entre la France et le Pakistan. Le 11 février, le gouvernement du premier ministre Imran Khan a officialisé un accord avec les islamistes du Tehreek Labbaik Pakistan (TLP), promettant de soumettre au vote du Parlement l’expulsion de l’ambassadeur de France à Islamabad d’ici le 20 avril.

Ce vote aurait dû avoir lieu avant mercredi en vertu d’un accord conclu le 16 novembre entre le Tehreek Labbaik et les autorités fédérales. L’organisation religieuse avait à l’époque mobilisé plusieurs milliers de manifestants à travers le pays, notamment dans la capitale, pour exiger des sanctions et l’expulsion de l’ambassadeur la France. L’accord de novembre devait être appliqué dans les trois mois. La date butoir du 16 février approchant et le vote n’ayant pas lieu, Imran Khan a négocié un délai auprès du TLP qui menaçait de lancer de nouvelles manifestations.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol