Archive pour le Tag 'rémunérations (président'

Pas de loi sur les rémunérations (président de Total)….tu m’étonnes !

Pas de loi sur les rémunérations (président de Total)….tu m’étonnes !

 

Normal cette réaction du président de la première entreprise française. Elle reflète bien la mentalité des principaux grands patrons qui la plupart sont d’ailleurs d’anciens fonctionnaires passés  ensuite dans les cabinets ministériels pour aller pantoufler dans les grandes entreprises et se gaver de rémunération extravagante. Au mieux dans l’administration ils auraient gagné 100 000 à 200 000 € par an alors que dans les entreprises ils peuvent émarger à plusieurs millions. C’est le cas du patron de Total. L’argument de l’efficacité fonction du niveau de salaire des patrons est complètement éculé car il est évident qu’il y a en France des centaines de responsables qui seraient par exemple susceptibles de gérer aussi bien qu’en ce moment l’entreprise Total (X mines ou autres). Tout aussi éculé et l’argument international qui montre que les grands patrons mondiaux sont encore davantage payés que les patrons français. Là encore aucune étude sérieuse n’a jamais été capable de montrer le rapport entre la rémunération et l’efficacité du management. En outre l’argumentaire patronal est particulièrement irresponsable en terme managérial car cet argumentaire concernant justifiant le haut niveau de rémunération des patrons coexiste au même moment avec un discours sur la nécessité d’encadrer de manière très rigoureuse les revenus des salariés. Alors fous ou irresponsables ces grands patrons ? Sans doute un peu les deux et surtout ivres du parfum de louange diffusée par leur entourage courtisan qui espère en retour de lucratives faveurs. Bref l’ivresse classique du pouvoir et du fric. Des entreprises basées en France délocaliseront leur siège si le pays légifère sur les rémunérations des dirigeants, a estimé mercredi le PDG de Total, Patrick Pouyanné. Patrick Pouyanné a toutefois ajouté que les conseils d’administration des sociétés devaient suivre l’avis des actionnaires lorsque ces derniers s’opposent aux rémunérations sur lesquelles ils sont consultés. « Si l’assemblée générale de Total disait ‘non’ aux éléments que le conseil d’administration propose pour Patrick Pouyanné, je demanderais au conseil d’administration de les réviser », a-t-il dit lors d’une audition devant la commission des affaires économiques du Sénat. « Je pense que c’est juste et qu’on n’a pas besoin de loi pour nous l’imposer (…). C’est un terrain extrêmement dangereux (…), les sièges quitteront la France si des lois de cette nature sont prises », a ajouté le PDG. « Ce n’est pas une menace, c’est juste ce qui va se passer, et je ne souhaite pas que le siège de Total quitte la France (…). Ce n’est pas la peine d’aller légiférer sur des sujets qui feront que le pays, une fois de plus, se mettrait en marge du mouvement mondial. » Début mai, les actionnaires de Renault ont rejeté à 54% la rémunération de Carlos Ghosn mais le conseil d’administration du constructeur a maintenu le montant de 7,2 millions d’euros attribué au PDG au titre de 2015, ce qui a conduit le ministre de l’Economie Emmanuel Macron à menacer de légiférer sur le sujet.

(Avec Reuters)




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol