Archive pour le Tag 'Réforme apprentissage'

Réforme apprentissage : du bricolage

Réforme apprentissage : du bricolage

Comme souvent en France,  la montagne accouche d’une souris en matière de réformes structurelles. Même si  le rapport présenté par le député Sylvie Brunet concerne la totalité des filières, il vise en fait surtout des formations type CAP. La vraie réforme aurait été évidemment d’insérer toutes les filières dans un parcours d’apprentissage ( comme en Allemagne). On rêve évidemment d’une formation des énarques en apprentissage au lieu de stage confortable dans les préfectures ! Certes ces parcours existent dans les formations supérieures mais de façon très marginale et non obligatoire. Le rapport sur l‘apprentissage issu des concertations sur la prochaine réforme sociale du quinquennat d‘Emmanuel Macron recommande une série de mesures pour développer cette voie mais des mesures qui relèvent du bricolage et s’adresse surtout aux apprentis des métiers manuels. Pourtant la filière apprentissage permettrait d’un récit considérablement le contenu de la formation pour l’adapter à l’évolution des conditions techniques de production. Ce qui faciliterait l’embauche et éviterait aux entreprises de systématiser la formation technique et concrète des jeunes embauchés et cela à tous les niveaux de qualification et de compétence.  La présidente de la concertation sur l‘apprentissage, Sylvie Brunet, a présenté mardi son rapport de synthèse aux acteurs du secteur qui représentait 8,2 milliards d‘euros en 2015, pour moitié financé par des entreprises. Parmi les mesures proposées : créer une agence de l’apprentissage entre parenthèses une de plus !) Instaurer une journée obligatoire d‘information sur cette formation en 4e et 3e, supprimer la limite d’âge de 26 ans, prévoir une indemnité minimale pour les maîtres d‘apprentissage.  Rapport énumère une série de 44 propositions, ruptures ou simples aménagements. Il renvoie cependant volontairement la question de la gouvernance au gouvernement. “Il n‘y avait pas de consensus du tout au niveau des acteurs et j‘ai bien compris que les arbitrages ne relevaient pas de mon niveau”, a dit Sylvie Brunet en conférence de presse. Il est pourtant clair que les branches professionnelles et les entreprises sont plus qualifiées pour conduire la formation via l’apprentissage que les régions, entité publique au rôle économique très virtuel. Bref on aurait aimé un rapport autrement dynamique.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol