Archive pour le Tag 'réélu'

Sondage : Macron réélu devant Le Pen…le cauchemar !

Sondage : Macron réélu devant Le Pen…le cauchemar !

 

Rebelote, on prend les mêmes et on recommence pour les élections présidentielles. De quoi décourager les meilleures volontés démocratiques ! Si ces élections présidentielles devaient avoir lieu dimanche Macron finiraient en tête avec 56 % des voix devant Marine Le Pen avec 44 % des voix d’après un sondage IFOP pour Marianne. Finalement les rapports de force ont très peu évolué Macron serait un peu moins bien élu au deuxième tour mais il réunirait davantage au premier tour (autour de 30 %). Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 12 %, Wauquiez 8 %. , Benoît Hamon et Nicolas Dupont-Aignan à 6% tous les deux. Olivier Faure (PS) obtiendrait 3% et Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts) 2%. On ose espérer qu’aucun de ses responsables ne sera  présent en 2022 et qu’un renouvellement aura lieu. Notons au passage que tous les candidats testés sont tous des pros de la politique et que leur crédibilité est usée jusqu’à la corde.

 

L’enquête a été réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 912 personnes inscrites sur les listes électorales représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Valls réélu….De justesse

Valls réélu….De justesse  

 

De justesse mais réélu quand même. De quoi redonner du baume au cœur à celui qui va sans doute tenter de refonder la gauche socialiste sur une base réformiste. Il faudra en effet un leader aux progressistes pour tout reconstruire. Mais cela implique de nettoyer l’ancien PS de ses frondeurs et crypto marxistes y compris les ambigües Aubry et Hidalgo.  L’ancien Premier ministre Manuel Valls a donc été réélu dimanche dans la première circonscription de l’Essonne, mais ses opposants de La France insoumise ont immédiatement annoncé qu’ils allaient déposer un recours à la préfecture. « Pour nous, il est difficile de constater la victoire de l’ex-Premier ministre. Donc nous, on la revendique aussi et on fait un recours très rapidement », a annoncé Farida Amrani, la candidate du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. La candidate a dit avoir constaté des « irrégularités sur certains bureaux, notamment un en particulier », précisant qu’elle déposerait son recours « dès demain à la première heure ». Quelques minutes plus tôt, Manuel Valls avait revendiqué sa victoire. « Les résultats ont été donnés commune par commune et, avec la prudence qui s’impose, ce soir je suis élu avec 50,30% des voix, et pour être précis avec 139 voix d’avance », avait annoncé Manuel Valls à la mairie d’Evry. L’ancien Premier ministre était opposé à une candidate de La France insoumise, Farida Amrani. La République en marche n’avait pas présenté de candidat face à lui. Lors du discours de l’ancien maire d’Evry, plusieurs opposants criaient « annulez! », dans une ambiance de confusion. Sur Twitter, la directrice de la communication du leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chirikou, a écrit : « Cet homme est un tricheur ! Recompter dans sa mairie et passer à 100 voix ! »

Côte d’Ivoire: Ouattara réélu

Côte d’Ivoire:  Ouattara réélu

 

 

 

 

Le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, 73 ans, a été réélu dès le premier tour de l’élection présidentielle du 25 octobre pour un mandat de 5 ans, a annoncé mercredi matin la Commission électorale indépendante (CEI). Selon les résultats communiqués, M. Ouattara obtient 83,66% des suffrages lors d’un scrutin dont le taux de participation a été de 54,63% alors qu’une partie de l’opposition avait appelé au boycott. Ces résultats doivent être transmis au Conseil Constitutionnel. Donné grandissime favori, M. Ouattara, qui s’appuyait sur un bon bilan économique, devance Pascal Affi N’Guessan, le représentant du Front Populaire Ivoirien (FPI) fondé par l’ex-président Laurent Gbagbo, qui obtient 9,29% des suffrages. Le taux de participation (54,63%, 3.330.000 votants sur une liste électorale de 6.301.000) était un des principaux enjeux de cette élection alors que trois candidats et une partie de l’opposition avaient appelé au boycott, qualifiant le scrutin de « mascarade électorale ».

 

Blatter la magouille brillamment réélu

Blatter la magouille brillamment réélu

 

Tout ça pour rien, Blatter  a été brillamment réélu et tous de le féliciter après son élection. Tous, c’est à dire ceux qui bouffent dans la gamelle de la FIFA depuis longtemps. D’abord ces dirigeants qui entourent Blatter et qui n’ont qu’une  connaissance très approximative du foot mais qui encaissent,  se baladent aux frais de la princesse toute l’année, décident en douce de la coupe du monde. On objectera que cela fonctionne ainsi dans nombre de fédérations internationales  ou au CIO. Dans des fédérations nationales aussi. Il y avait 15 salariés à la FIFA il y a 40 ans il y en a 1500 maintenant, il n’y avait pas un sou, il y a maintenant des milliards. C’est le sport business grâce en particulier aux sponsors, aux droits télé, aux retombées politiques aussi. Loin du foot du terrain où des millions de bénévoles dans le monde consacrent plusieurs fois par semaine leur temps, leur énergie  leur argent à entrainer seniors et gamins.  Blatter, lui,  c’est le Mitterrand du foot, il tient tout le mode dans sa Maan puisque la plupart bouffent au râtelier. Via la corruption via aussi les subventions redistribuées par la FIFA aux pays et qui ne vont pas toutes au football. Tout le monde le sait mais c’est ce qui permet à Blatter de tenir son monde et d’être  été réélu à la tête de la Fifa.  La vague du scandale n’a donc pas submergé Blatter. 48 heures après l’arrestation de membres de la Fifa, soupçonnés dans des affaires de corruption qui rongeraient la puissance fédération depuis 20 ans au moins, Joseph « Sepp » Blatter a été réélu pour quatre ans de plus à la tête du foot mondial. Le Suisse de 79 ans avait recueilli au premier tour 133 voix contre 73 à son rival jordanien, qui bénéficiait notamment du soutien de l’Union des associations européennes de football (UEFA). Il n’avait pas atteint la majorité requise des deux tiers des suffrages exprimés (140).

Sondage 2017 : Hollande réélu mais…. s’il y a baisse du chômage

Sondage 2017 : Hollande réélu mais…. s’il y a baisse du chômage

 

 

Apriori Hollande n’a aujourd’hui aucune chance pour 2017 mais en cas de baisse très importante du chômage sa candidature pourrait être recredibilisée d’après un sondage IFOP pour le JDD. Un scénario cependant assez hypothétique quand on sait que la croissance de 1% en 2015 ne pourra pas créer d’emploi et que celle de 2016 sera de 1.5%. Il faut que le PIB soit au moins de 1.5% pour obtenir à nouveau un solde positif d’emplois pour  commencer à inverser la tendance  Interrogés par l’IFOP pour le JDD afin de savoir ce qui pourrait les amener à réviser à la hausse d’ici 2017 leur jugement sur François Hollande, les Français ont choisi de mentionner en premier le scénario d’une « baisse significative du chômage » : c’est le cas de 91% des sympathisants du PS mais aussi de 55% de ceux de l’UMP et de 49% de ceux du Front national.  François Hollande –que ses proches décrivent, à son retour de Moscou où il vient de rencontrer Vladimir Poutine, comme plus que jamais déterminé et persuadé que la présidentielle 2017 n’est pas jouée- est convaincu lui-même que la situation du chômage en France sera le facteur décisif. Il en est si convaincu d’ailleurs qu’il a récemment laissé entendre que la seule chose qui pourrait le décourager d’être candidat à un nouveau mandat en 2017, ce serait que le chômage, aujourd’hui massif, ne recule pas d’ici là. Mais le chef de l’État -qui a toujours cru à sa bonne étoile- n’est plus pessimiste : au fond de lui, il est décidé à briguer un second quinquennat (surtout si Nicolas Sarkozy se retrouve sur sa route) puisque, dit-on dans son entourage, plusieurs clignotants économiques passent actuellement au vert. Et peuvent lui laisser croire que la conjoncture globale, dans les mois qui viennent, va se retourner en sa faveur. « Il s’en sort, dit de François Hollande le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis. Petit à petit, les réformes passent. Il a beaucoup semé, on a beaucoup glosé sur la récolte mais elle viendra à point nommé ».

Cahuzac pourrait être réélu

Cahuzac pourrait être réélu

 

Pour l’instant pas de décision encore, donc une possibilité pour Cahuzac de se représenter, voire d’être réélu. La preuve en tout cas que Cahuzac n’a pas vraiment d’état d’âme sur sa dissimulation fiscale ;  une posture de nanti qui ne l’a pas empêché d’imposer  l’austérité aux français. Finalement un état d’esprit assez partagé au sein du gouvernement de bobos qui se gavent des ressources publiques (20 0000 euros en moyenne plus les avantagea pour un parlementaire) mais parlent sans cesse  de rigueur pour les autres .   »Aucune décision prise. Certains parlent pour moi sans mandat pour cela. Et je constate une forme d’attente ou d’espérance chez certains », a indiqué M. Cahuzac au Figaro.fr, en réponse à une interrogation du site.  Selon le Journal du Dimanche, Jérôme Cahuzac, qui avait remporté la troisième circonscription du Lot-et-Garonne avec 61,48% des suffrages en 2012, a laissé entendre à un proche qu’il n’écartait pas de se représenter comme indépendant à la législative partielle des 16 et 23 juin à Villeneuve-sur-Lot.  Aucune confirmation sur ces réflexions n’a pu être obtenue depuis dimanche par l’AFP dans l’entourage de M. Cahuzac.  Le premier secrétaire du PS Harlem Désir a estimé auparavant mardi, que M. Cahuzac serait « deux fois parjure » et « en totale contradiction avec des déclarations qu’il a pu faire », s’il venait à se représenter à l’élection partielle, qu’il a provoquée en ne reprenant pas son siège de député après sa démission du gouvernement suite à sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale.  La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, lors de son point-presse, a pour sa part jugé une candidature Cahuzac « totalement inenvisageable », la qualifiant de « supputation ».  Le PS a désigné lundi comme candidat à cette élection dans la 3ème circonscription du Lot-et-Garonne Bernard Barral, un chef d’entreprise à la retraite de 66 ans, à l’issue d’un vote des militants locaux.  La date limite pour le dépôt des candidatures en préfecture a été fixée au 24 mai à 18h00.   »On a notre candidat, nous sommes rassemblés derrière lui et on fera campagne derrière lui », a déclaré à l’AFP mardi Matthias Fekl, premier secrétaire fédéral du PS pour le Lot-et-Garonne.  Il a précisé « qu’au premier tour de la primaire, il y a eu 42 bulletins blancs ou nuls, et que certains exprimaient un vote pour Cahuzac, qui a obtenu en gros le même score que le troisième prétendant, Eric Congé ».  Au second tour de la primaire, Bernard Barral a obtenu 127 voix (63,8%) face à une avocate de 42 ans, Catherine Joffroy (72 voix), lors d’une consultation à laquelle ont participé 204 militants.  Mais concernant une éventuelle candidature Cahuzac, M. Fekl n’a pas souhaité commenter « des hypothèses qui ne semblent pas crédibles ». « Ce n’est pas cohérent avec ce qu’il (Cahuzac) a dit lors de son interview télévisée, et avec la décision qu’il avait prise », a-t-il ajouté.  Bernard Barral a de son côté estimé qu’une éventuelle candidature de Jérôme Cahuzac serait pour ce dernier « suicidaire ». « Trois-quarts des militants ont sollicité ma candidature. Je suis le candidat du PS et nous avons un nombre croissant de sympathisants qui comprendraient mal » une telle initiative, a-t-il déclaré. « Je suis une personnalité atypique et j’apporte autre chose », a-t-il ajouté en soulignant que c’est ce qui est recherché par les électeurs.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol