Archive pour le Tag 'récupère'

Un 1er Mai peu suivi récupéré par des politiques

Un 1er Mai peu suivi récupéré par des politiques

Quelques dizaines de milliers de manifestants  pour des hausses de salaires et Surtout des slogans politiques et le mélange des genres syndicats et partis

 

Finalement le 1er mai, fête traditionnelle du travail aura été pratiquement entièrement détournée par des politiques. Dès lors, il ne faut pas s’étonner que la participation ait est été relativement marginale. Toutes au plus de 200 000 personnes en France, c’est-à-dire pas grand-chose. Des pancartes syndicales mais surtout politiques. Bref tout ce que compte l’extrême gauche. Le mélange des genres à cet égard est sans doute le meilleur moyen pour discréditer encore un peu plus un syndicalisme en crise installé dans la position d’opposition systématique incapable de dialoguer utilement avec les patrons et l’État qui se satisfont pleinement de cette situation et qui l(entretiennent. Ou quand la crise social nourrit aussi  la crise économique et politique.

Du social au politique, il n’y a souvent qu’un pas, franchi allègrement ce dimanche à l’occasion des traditionnels défilés du 1er Mai. Traditionnels, puisqu’il s’agissait avant tout, pour les quelques dizaines de milliers de manifestants, d’une journée de revendications. Pas uniquement toutefois, compte tenu du contexte exceptionnel du millésime 2022, une semaine à peine après le deuxième tour de l’élection présidentielle : avec en toile de fond la négociation à gauche pour une coalition autour de La France insoumise dans la perspective des législatives, la revendication des syndicats pour les salaires s’est naturellement associée à leur refus du recul de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans auquel tient Emmanuel Macron.

 

Brocante politique: Philippot récupère la marque Gilets jaunes

Brocante politique: Philippot récupère la marque Gilets jaunes

Plus putassier  que Florian Philippot tu meurs !  Faute de pouvoir réellement faire décoller son mouvement l’intéressé veut récupérer la marque gilets jaune et la déposer auprès de l’institut national de la propriété industrielle. D’une manière générale, les gilets jaunes sont très courtisés par tous les partis. Il y a d’abord le parti du président qui ne serait pas mécontent d’une liste gilets jaune qui viendrait amputer celle du rassemblement national. À droite, à gauche et aux extrêmes, on va sans doute voir des gilets jaunes en bonne position pour être élus au européenne. Il y aura aussi sans doute une liste gilets jaune autonome voir plusieurs. Cette récupération relève de la brocante politique. Une manière peut-être aussi de banaliser le mouvement aussi de l’étouffer pour éviter que le mouvement gilets jaune ne vienne faire par trop concurrence aux partis classiques établis. Pour Philippot l’opération relève du sauvetage que son parti est crédité de seulement 1 % aux européennes  Comme l’affirme Joffrey Bollée, le proche collaborateur de Florian Philippot chargé de mener à bien l’initiative. «C’est une précaution dans la perspective des européennes. Notre programme étant 100% compatibles avec les revendications des “gilets jaunes”, nous pourrions monter une liste “Les Gilets Jaunes” ou “Avec les Gilets Jaunes”». Une vingtaine de demandes auraient même été adressées à l’Inpi. Parmi elles, on retrouve les noms de «Liste gilets jaunes Élections européennes de 2019», «Fiers d’être gilets jaunes», «Je suis gilet jaune» ou encore «Gilet jaune ou Gil et John». L’Inpi doit désormais examiner les conditions de validité «intrinsèques» de la marque, comme son caractère distinctif, licite, non trompeur et non contraire à l’ordre public. Il faut ensuite compter un délai «de quatre à cinq mois» avant que la marque ne soit enregistrée. Le projet de Florian Philippot pour les européennes pourrait donc se concrétiser… après le scrutin.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol