Archive pour le Tag 'reclassement'

Mory Ducros: reclassement hypothétique, pourquoi ?

Mory Ducros: reclassement hypothétique, pourquoi ?

Il est évident que le plan de reprise de Mory Ducros va constituer la plus grande casse sociale de ces dernières  années car il sera impossible de reclasser environ 5000 employés (salariés de Mory et sous-traitants) ; En cause la surcapacité structurelle qui existe depuis de nombreuses ânées dans la messagerie, par ailleurs la conjoncture particulièrement déprimée ajoute à la gravité de cette situation. L’ensemble du secteur routier est en crise grave avec des marges complètement dégradées, une demande en recul, de défaillances record,  et en plus avec une concurrence débridée de la main d’œuvre des nouveaux entrants de l’Europe. Ici ou là, certains chahuteurs notamment pourront se reclasser mais ce sera une petite minorité.  Aucune entreprise ne sera en capacité d’absorber un tel choc. Les  syndicats CFDT et FO ont donc exprimé jeudi leurs doutes sur les capacités des professionnels du transport à embaucher, comme le souhaite le gouvernement, les nombreux salariés de Mory Ducros qui resteraient sur la touche dans le plan de reprise pressenti. « Il est hors de question de faire des promesses aux salariés de Mory Ducros qui seront intenables », écrit FO-Transports et logistique dans un communiqué tandis que la CFDT-Transports affirme que le secteur « ne peut absorber » le « cataclysme social » à venir. Pour l’heure, l’actionnaire principal de Mory Ducros propose de reprendre 1.900 salariés sur 5.000. Une offre soutenue par le gouvernement, qui promet un prêt de 17,5 millions d’euros si Arcole Industries « améliore » son plan, et s’active en parallèle à mobiliser les entreprises du secteur pour qu’elles embauchent les futurs ex-Mory Ducros. Selon les syndicats, l’entreprise en redressement pourrait rendre des clients au marché du transport pour un montant équivalent à 300 millions d’euros, moyennant un engagement de ses concurrents d’embaucher les salariés licenciés. Une nouvelle réunion est prévue lundi entre les ministères impliqués et les trois fédérations patronales pour préciser leurs engagements. Selon la CFDT, « tous les acteurs de la profession savent pertinemment qu’aucune entreprise, ni aucun groupe ne peut à ce jour absorber ce volume avec ses effectifs actuels ». « Comment obliger des entreprises à embaucher alors qu’elles ont elles-mêmes des difficultés à remplir leurs camions », souligne également FO. Pour autant, la CFDT juge « important » que « la profession toute entière prenne ses responsabilités et mette en place les moyens nécessaires pour que les salariés (…) ne soient pas les laissés pour compte de ce cataclysme social dans le Transport Routier de Marchandises ». « Chaque emploi créé par ce flux de transport doit l’être pour un salarié Mory-Ducros », demande le syndicat, qui souhaite voir que « la bourse de l’emploi » créée lors de la faillite de Sernam « renaisse de ses cendres ». Selon FO, le gouvernement espère que 1.000 salariés seront repris par la profession et 1.000 autres par des entreprises publiques. Le syndicat demande au gouvernement d’être « plus précis quand au nombre d’emplois proposés par les entreprises publiques » et les possibilités de dérogations pour des congés de fin d’activité, le dispositif de pré-retraite du secteur

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol