Archive pour le Tag 'réanimation'

Covid France pas de baisse avec : toujours près de 6000 patients en réanimation

Covid France pas de baisse avec : toujours près de 6000 patients en réanimation

Au total, on comptait 5978 personnes dans les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) contre 5958 malades la veille. En 24 heures, 218 patients ont été admis dans ces services qui traitent les cas les plus graves, contre 348 patients la veille. Depuis une dizaine de jours, le nombre de patients en réanimation est proche de 6000. Un chiffre en deçà du pic de la première vague en avril 2020 (autour de 7000) mais supérieur à celui de la deuxième vague à l’automne (4900).

Le nombre total de malades du Covid-19 hospitalisés est à 30.287 contre 30.100 samedi. 881 personnes ont été hospitalisées ces dernières 24 heures contre 1368.

Concernant les décès, 145 personnes sont mortes du Covid-19 dans les dernières 24 heures, contre 220 la veille, pour un total de 102.887 depuis le début de l’épidémie (dont 76.676 à l’hôpital) .

Covid : près de 6 000 en réanimation

Covid  : près de 6 000  en réanimation  

La France compte près de 6 000 malades du Covid-19 dans les services de réanimation, mardi 13 avril, selon les données de Santé publique France. Un chiffre jamais atteint depuis la première vague de l’épidémie en avril 2020, qui avait dépassé les 7 000 malades en soins critiques. Par ailleurs, plus de 11 millions de personnes ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre le Covid-19. Au total, l’épidémie a fait 99 480 morts en France depuis mars 2020.

Covid: 3 000 nouveaux lits de réanimation, avec quel personnel ?

Covid: 3 000 nouveaux lits de réanimation, avec quel personnel ?

 

Pour Bertrand Dureuil,Chef du pôle réanimations anesthésie SAMU (CHU de Rouen) et Jean-Paul Mira, Chef de service de médecine intensive-réanimation (AP-HP ; hôpital Cochin) la demande du chef de l’Etat de lits supplémentaires suppose de disposer du personnel suffisant, alertent, dans une tribune au « Monde », les présidents des deux conseils nationaux professionnels de réanimation, qui formulent des recommandations pour une mise en œuvre de cette mesure.

 

Tribune.

La circulation du coronavirus n’est actuellement pas contrôlée. Face à ce constat, le président Emmanuel Macron a proposé de nouvelles mesures visant au freinage de la troisième vague, mais également au renforcement de notre système de santé avec notamment la création de 3 000 lits de réanimation. Cela permettrait de porter à 10 000 le nombre des lits de réanimation alors que plus de 5 000 d’entre eux sont déjà occupés par des patients souffrant de formes graves du Covid-19. Si personne ne peut contester la nécessité de renforcer les capacités des hôpitaux en lits de réanimation, nous nous interrogeons sur la mise en œuvre pratique de cette mesure.

 

En effet, la création de 3 000 lits de réanimation dans les prochains jours sous-entend que nous disposions d’environ 4 800 à 6 000 nouveaux infirmiers, mais aussi d’aides-soignants, de kinésithérapeutes, de psychologues et de médecins supplémentaires. Cette demande en personnels intervient dans un contexte de pénurie de personnels soignants médicaux et paramédicaux antérieur à la crise, et dans celui d’une grande fatigue des professionnels de santé.

Compétences professionnelles

Au-delà de l’aspect quantitatif, déjà préoccupant, se pose la question de la compétence en soins critiques de ces personnels de renfort tout particulièrement pour ce qui concerne les infirmiers. En effet, les compétences professionnelles indispensables pour travailler dans l’environnement technique très complexe de la réanimation auprès de patients dont l’évolution est suivie en continue ne s’acquièrent pas en quelques jours. Ces observations conduisent les conseils nationaux professionnels d’anesthésie-réanimation, médecine péri-opératoire et médecine Intensive et réanimation à rappeler trois recommandations, déjà formulées en juillet 2020, pour que notre système de soins critiques soit effectivement en condition de mieux s’adapter en situation de crise sanitaire :

Premièrement, la reconnaissance des compétences très spécifiques des infirmiers des services de réanimation qui, aujourd’hui, ne sont absolument pas prises en compte et valorisées en France. Alors que de nouveaux lits sont à ouvrir, ces personnels non reconnus s’interrogent sur leur départ des unités de réanimation.

« Aujourd’hui, la réserve soignante est encore un projet et nous ne disposons pas de soignants “familiarisés” au quotidien avec les soins critiques »

Deuxièmement, le renforcement du ratio actuel infirmier/patient en réanimation, qui doit être porté de 1 infirmier pour 2,5 patients à 1 infirmier pour 2 patients. Cette mesure, justifiée par la charge en soins très lourde, permettrait, en cas de crise et d’extension de nos réanimations, de disposer de davantage d’infirmiers experts en réanimation pour encadrer les personnels venus en renfort. Aujourd’hui, le nombre insuffisant de nos infirmiers experts est un frein à l’ouverture de nouveaux lits de réanimation.

Covid-19 France : nouvelle détérioration avec 409 nouveaux décès en 24 heures, 5626 patients en réanimation

Covid-19 France : nouvelle détérioration avec 409 nouveaux décès en 24 heures, 5626 patients en réanimation

8045 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures en France, selon les chiffres publiés mardi, contre 10.793 la veille. Au total, 4.841.308 cas de Covid-19 ont été comptabilisés depuis le début de la pandémie en France.

La pression dans les services de réanimation continue de progresser avec 5626 patients du Covid-19 hospitalisés dans ces services ce mardi, dont 632 admis lors des dernières 24 heures. Les hôpitaux comptaient au total 30.639 malades du Covid-19, dont 2459 hospitalisés lors des dernières 24 heures. Quant au nombre de décès, il s’élève désormais à 97.301, 409 personnes sont mortes en 24 heures à l’hôpital.

Covid France : nouvelle dégradation en réanimation

Covid  France : nouvelle dégradation en réanimation

 

Les services français de réanimation traitaient lundi 5.433 patients atteints par le COVID-19, soit 92 de plus que la veille, ont annoncé les autorités sanitaires.

Le bilan s’est quant à lui encore alourdi en milieu hospitalier avec 197 décès supplémentaires recensés en 24 heures portant le total des morts à 70.771 dans les établissements français de santé.

COVID-19: alerte maximale en réanimation

COVID-19: alerte maximale en réanimation

Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation a continué de progresser jeudi, dépassant les 4700 personnes et se rapprochant davantage du record de la deuxième vague à l’automne, selon Santé publique France.

 

Le chiffre en réanimation est en hausse régulière depuis le plus bas enregistré le 7 janvier (2573 patients). Il a atteint jeudi 4709 contre 4651 la veille, et progresse vers le record de la deuxième vague qui était de 4903 le 16 novembre.

Avant l’épidémie, 5 000 à 5 100 lits étaient ouverts en France, avec des taux d’occupation moyens oscillant entre 85 et 90 %. Au 19 mars, la Direction générale de la santé (DGS) en recensait 7503, dont 6 456 occupés (86 %), par des patients atteints par le Covid ou non. « Le nombre de lits est adapté en permanence pour non seulement prendre en charge l’afflux de patients Covid, mais aussi préserver des lits de réanimation pour les patients non-Covid, et conserver des lits disponibles en cas d’urgence en maintenant un taux d’occupation autour de 85 % », développe la DGS, sans préciser les capacités maximales envisageables.

Difficile d’évaluer au jour le jour le nombre précis de malades du coronavirus en réanimation, dont la définition peut varier selon les sources. Au 22 mars, Santé publique France (SPF) dénombrait 4 548 patients atteints du Covid en « soins critiques », une dénomination qui mêle à la réanimation les soins intensifs et continus. Dans son dernier point épidémiologique, établi sur les données du 16 mars, SPF précisait que 76,43 % des malades du Sras-CoV-2 en « soins critiques » étaient effectivement en « réanimation », soit 3 256 personnes.

 

Coronavirus France : situation de plus en plus tendue en réanimation

Coronavirus France : situation de plus en plus tendue en réanimation

14.678 nouveaux cas et 287 morts ont été enregistrés à l’hôpital au cours de ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan communiqué mardi soir par Santé Publique France.

26.756 personnes sont désormais hospitalisées en France en raison d’une infection à Covid-19, soit 2286 malades supplémentaires par rapport à la veille. Par ailleurs, 4634 patients sont actuellement en réanimation, ce qui représente 488 admissions en 24 heures.

Covid-19 : nouvelle alerte en réanimation

Covid-19 : nouvelle alerte en réanimation

La pression augmente encore sur les services de réanimation avec plus de 4.400 malades de Covid-19, soit le chiffre le plus élevé depuis fin novembre, selon les chiffres de Santé Publique France publiés dimanche.
Les patients actuellement en réanimation sont au nombre de 4.406. Il faut remonter au 23 novembre pour retrouver un chiffre aussi élevé (4.438). Quant aux nouvelles admissions dans ces services, elles sont de 196.

 

Au total, les hôpitaux français comptaient dimanche 25.926 malades du Covid-19, dont 926 arrivés sur les dernières 24 heures. Il y a une semaine exactement, les hôpitaux avaient entre leurs murs 26.343 malades du Covid-19, dont 4.127 en réanimation. La maladie a emporté 138 personnes à l’hôpital en 24 heures (contre 185 samedi), portant le nombre total de décès à plus de 92.000 depuis le début de l’épidémie il y a plus d’un an. Un tiers des Français (16 départements, dont toute l’Ile-de-France) sont soumis depuis samedi à de nouvelles restrictions, mais il reste à voir si ces mesures suffiront à freiner la progression du virus.

Covid-19 : nouveau record de contaminés et en réanimation

Covid-19 : nouveau record de contaminés et en réanimation

 

Les indicateurs sont au plus haut concernant le nombre de contaminés est en réanimation depuis fin novembre. On a ainsi enregistré samedi 35 500 nouveau contaminés.

La pression sur les services de réanimation, qui accueillent les patients atteints de formes sévères du Covid, reste élevée samedi 20 mars, selon les chiffres de Santé publique France. 4 353 malades sont en réanimation, un nouveau plus haut depuis fin novembre. Il y a eu 317 nouvelles admissions, et 1 348 nouvelles hospitalisations ces dernières 24 heures. Il y a désormais 25 537 malades de Covid dans les hôpitaux français.

 

 

COVID France : alerte EN RÉANIMATION

COVID France : alerte EN RÉANIMATION

 

Au total, 25.195 patients étaient hospitalisés ce lundi dans toute la France, dont 1584 arrivés en 24 heures. Dimanche, ils étaient 24.818 à l’hôpital.

360 personnes sont mortes du Covid-19 sur les dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total de décès à près de 89.000 depuis le début de l’épidémie.

Lundi,  3849 malades, dont 381 arrivés lors des dernières 24 heures, selon les données hospitalières publiées par les autorités sanitaires. Ce qui représente une augmentation de 106 lits occupés en plus par rapport à la veille.

C’est une nette hausse pour les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves et qui comptaient 3743 patients dimanche. Il y a une semaine, lundi 1er mars, ils étaient 3544.

Descendu sous la barre des 2600 début janvier, cet indicateur n’a cessé de monter depuis et se situe désormais au niveau de fin novembre. Il reste toutefois encore loin du pic de la deuxième vague de l’automne (4900 mi-novembre) et surtout de la première vague au printemps (7000 début avril).

La situation est particulièrement tendue en Île-de-France ce qui a poussé l’Agence régionale de santé à donner « l’ordre ferme » aux hôpitaux et cliniques de la région de déprogrammer 40% de leurs activités médicales et chirurgicales les moins urgentes pour augmenter les capacités

Covid région parisienne : situation particulièrement critique en réanimation

  • Covid région parisienne : situation particulièrement critique en réanimation

 

  • Nombre d’opérations non liées au Covid  devront être déprogrammés en Île-de-France du faite de manque de lits. Avec 973 malades actuellement en réanimation pour «moins de 1.050 lits» disponibles, «on est dans une situation de tension très forte», a déclaré Aurélien Rousseau de l’agence régionale de santé Île-de-France souhaitant que la nouvelle cible fixée à 1.577 lits soit «atteinte au cours de la semaine prochaine».
  •  Car «le flux reste fort», avec «70 à 80 entrées par jour en réanimation» mais moins de sorties, et un solde en hausse de «35 patients par jour en fin de semaine dernière», résultat de «la très forte hausse de l’incidence il y a 15 jours», a-t-il expliqué.
  • Fullscreen
  • A ce rythme, le palier de 1127 lits disponibles précédemment fixé – et pas atteint à ce jour – devrait être dépassé cette semaine.

Covid France : alerte en réanimation

Covid France : alerte en réanimation

21.825 nouvelles contaminations  dimanche mais surtout alerte dans les services de réanimation. Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation a nettement augmenté dimanche 7 mars, à 3743 patients contre 3689 la veille, soit le plus haut niveau depuis fin novembre, selon les données de Santé publique France.

Descendu sous la barre des 2600 début janvier, cet indicateur, qui concerne les cas les plus graves, n’a cessé de monter depuis. Il reste encore loin du pic de la deuxième vague de l’automne (4900 mi-novembre) et surtout de la première vague au printemps (7000 début avril).

Sur les dernières 24 heures, 187 patients ont été admis dans ces services de réanimation, un chiffre plutôt faible, mais qui l’est traditionnellement le week-end.

Le nombre total de patients hospitalisés a plutôt tendance à baisser, au contraire, depuis début février. Il était dimanche de 24.818, soit 53 personnes de plus que la veille.

Santé publique France a fait état de 21.825 nouvelles contaminations, portant le total à 3.904 millions de cas depuis le début de l’épidémie. Le taux de positivité des tests est de 7,3%, stable à ce niveau depuis une semaine.

Le nombre de décès dû au Covid-19 a grimpé à 88.600, dont 130 sur les dernières 24 heures. Santé publique France dénombre 3.772.579 personnes ayant reçu au moins une dose à la date de samedi.

Coronavirus France : hausse des malades en réanimation

Coronavirus France : hausse des malades en réanimation

Encore près de 20 000 nouveaux cas ce dimanche ce qui constitue un haut niveau pour un week-end. Il faut se signaler la hausse des malades en réanimation conséquence directe de l’augmentation du nombre de contaminés de ces derniers jours. Avec 3492 malades, dont 164 accueillis ces dernières 24 heures, le niveau d’occupation des services de réanimation, où sont soignés les cas les plus graves, retrouve celui de début décembre, à la sortie de la deuxième vague épidémique du coronavirus. Le nombre de malades en réa était redescendu à environ 2600 début janvier, avant de repartir progressivement à la hausse depuis, conséquence de l’augmentation de la circulation du virus depuis le début de l’année 2021. Mais ce niveau reste éloigné du pic de la deuxième vague de l’automne (4900) et, surtout, de la première vague au printemps (7000).

Le total des personnes hospitalisées (pas forcément en réanimation) atteint lui 25.280 ce dimanche, un chiffre stable. 122 décès ont été enregistrés à l’hôpital entre samedi et dimanche, en baisse par rapport à dimanche dernier (160). Plus de 86.000 personnes malades du Covid-19 sont décédées depuis le début de l’épidémie, il y a environ un an.

Dans son point quotidien, l’agence sanitaire note que 19.952 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24 heures, soit un total depuis lundi d’environ 150.000 cas, contre 140.000 la semaine précédente, qui était déjà en hausse. Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de tests positifs sur l’ensemble des tests, était de nouveau à la hausse dimanche, à 7,3% contre 7,2% samedi et 6% le 18 février.

Face à la progression des variants plus contagieux du coronavirus, le gouvernement a instauré des confinements localisés le week-end sur tout le littoral des Alpes-Maritimes et pour la communauté urbaine de Dunkerque. Il a également placé 20 départements, qui couvrent notamment Paris, Lyon et Marseille, sous surveillance accrue, avec la possibilité d’y prendre les mêmes mesures.

Coronavirus: le seuil de 3.000 patients en réanimation dépassé

Coronavirus: le seuil de 3.000 patients en réanimation dépassé

Sur les 26.924 patients atteints du COVID actuellement hospitalisés (+531 en 24 heures), 3.041 patients sont précisément en soins intensifs, ce qui fait 76 de plus que dimanche, selon Santé publique France.

En ce qui concerne les contaminations, 4.240 ont été recensées en 24 heures, soit près de 14.200 de moins que la veille (18.436), mais les chiffres du lundi sont souvent très inférieurs à ceux des autres jours.

Quatre cent quarante-cinq décès supplémentaires ont par ailleurs été recensés, ce qui porte le bilan français à 73.494 morts depuis le début de l’épidémie. Sur ce total, 51.518 décès sont survenus dans les hôpitaux et 21.976 dans les Ehpad et les établissements médico-sociaux.

Selon la Direction générale de la Santé, 1.092.958 personnes ont été vaccinées à ce jour.

Une projection de 3.000 patients en réanimation à la fin novembre (institut Pasteur)

Une projection de 3.000 patients en réanimation à la fin novembre (institut Pasteur)

Selon un document de l’institut Pasteur consulté par « Les Echos », le nombre de patients Covid en « hospitalisation réanimatoire » en métropole passerait sous la barre de 3.000 dès le 30 novembre, c’est-à-dire à la veille d’un probable assouplissement du confinement - Emmanuel Macron doit s’exprimer à ce sujet ce mardi à 20 heures.

Lundi, il y avait encore 4.438 malades du Covid en réanimation, le pic ayant été atteint le 16 novembre avec 4.903 lits occupés par ces patients. L’Institut Pasteur dessine une courbe en pente relativement douce, avec moins de 1.500 personnes en réanimation dans les hôpitaux dès le 14 décembre.

En fin de compte, les seuils prévus n’ont pas été franchis : ni les 9.000 lits de réanimation pour le Covid, qui correspondaient à une hypothèse sans confinement ni couvre-feu antérieur, ni les 6.000 lits, fondés sur l’hypothèse d’un confinement respecté mais moins efficace qu’au printemps . Prévoir une moindre efficacité était rationnel, puisqu’en novembre les écoles sont restées ouvertes et que de nombreux actifs ont continué à se rendre au travail. Néanmoins, on peut supposer que le port généralisé du masque, les gestes barrières et l’éducation sanitaire des Français ont fait la différence. Ainsi qu’un début d’effet d’immunité collective dans certaines régions.

Selon l’Institut Pasteur, et c’est une autre information majeure de ce document, près de 11 % des Français ont désormais été infectés par le Covid, avec des taux records en Ile-de-France (20,7 %), dans le Grand Est (14,6 %) et en Auvergne-Rhône-Alpes (13,6 %). Un petit pas vers l’immunité collective, donc, en attendant les vaccins.

Coronavirus France : NETTE BAISSE, 4855 PATIENTS EN RÉANIMATION

Coronavirus France : NETTE BAISSE, 4855 PATIENTS EN RÉANIMATION

32.468 personnes sont actuellement hospitalisées en France pour une infection au Covid-19. Au cours des dernières 24 heures, les hôpitaux ont accueilli 2202 patients supplémentaires dont 327 en réanimation.

C’est la première fois depuis le début du mois d’octobre que le nombre de personnes en réanimation est en baisse par rapport au jour précédent. Au total, 4855 sont actuellement dans un service de réanimation à cause du Covid-19, contre 4887, ce qui signifie que près de 500 personnes sont sorties de ces services depuis la veille.

Par ailleurs, 359 décès ont été enregistrés à l’hôpital au cours des dernières 24 heures, selon le décompte de Santé publique France. Le taux de positivité des tests continue à refluer, à 17,3%. Il dépassait 20% début novembre.

1500 malades réanimation pour 7000 en mars avril

1500 malades réanimation pour  7000 en mars avril

Actuellement il y a environ 1500 malades en réanimation pour 7 000 malades du Covid-19 débuts avril. Ce nombre a ensuite chuté à partir de la fin avril et jusqu’à la mi-août, puis a réaugmenté progressivement pour s’établir à 1 483 personnes, selon le dernier bilan de Santé publique France daté du 11 octobre. Les nouvelles admissions en réanimation sur 24 heures sont en légère baisse, avec 73 patients admis dimanche, soit 37 de moins que la veille.

Par ailleurs le e nombre de décès par jour a été divisé par dix. Ce chiffre a atteint 613 nouveaux décès le 6 avril, un record. Il a diminué constamment depuis pour repartir à la hausse à partir de la mi-août. Dimanche, 46 personnes sont mortes du Covid-19 en 24 heures, ce qui porte le total de décès depuis le début de l’épidémie à au moins 32 730

Non seulement le nombre de cas graves n’est pas aussi élevé qu’en mars-avril, mais l’intubation n’est plus systématique, comme au début de la crise. A ce geste médical invasif pouvant entraîner des complications, notamment des infections, les médecins préfèrent l’oxygénothérapie à haut débit, qui envoie de gros volumes d’air dans le nez du patient via de petits embouts.  Le taux d’occupation des lits de réanimation est toutefois préoccupant dans certaines zones placées en alerte maximale. C’est le cas de la région parisienne. « Avec 474 malades, on a passé les 42% d’occupation » des lits de réanimation par des patients Covid, a indiqué sur BFMTV Aurélien Rousseau, directeur général de l’ARS d’Ile-de-France, lundi 12 octobre.

Coronavirus: 28 décès réanimation en baisse

Coronavirus: 28 décès réanimation en baisse

28 morts supplémentaires en 24 heures en France pour un total de 29.374 décès depuis le 1er mars, a annoncé vendredi la direction générale de la Santé (DGS), qui a fait état

Le nombre de personnes hospitalisées pour une contamination au coronavirus a reculé à 11.124, soit 341 de moins que jeudi.

Les services de réanimation traitaient vendredi 879 patients atteints du COVID-19, soit 24 de moins que la veille. Il s’agit du plus faible nombre enregistré depuis le 17 mars dernier, jour de la mise en oeuvre du confinement (699 personnes étaient alors en réanimation).

Ces derniers jours, le nombre de cas dans la Meuse et en Meurthe-et-Moselle a attiré l’attention des services de santé en dépassant le seuil de vigilance, fixé à 10 tests positifs pour 100.000 habitants.

“Ce pic a fait l’objet d’investigations de la part des équipes de terrain afin d’identifier tout risque de reprise épidémique”, souligne la DGS.

Quatre régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent toujours près des trois-quarts des patients hospitalisés en réanimation.

Le nombre total de cas confirmés de contaminations s’élève à 156.287, soit 726 cas de plus en 24 heures, a précisé ultérieurement Santé Publique France.

Depuis le début de l’épidémie, 103.177 personnes ont été hospitalisées, dont 18.185 en réanimation, et 72.572 personnes sont rentrées à domicile.

Sur les 29.374 personnes décédées en France depuis le début de l’épidémie, 18.990 l’ont été au sein des établissements hospitaliers.

Les données des décès en établissements sociaux et médico-sociaux, pour l’essentiel des Ehpad, seront actualisées mardi prochain.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol