Archive pour le Tag 'RATP'

Page 2 sur 2

La RATP épinglée mais la Cour des comptes débloque

La RATP épinglée mais  la Cour des comptes débloque

La cour des compte a épinglé la RATP parce qu’elle a été trop vite pour améliorer la desserte  du RER A. l’une des lignes franciliennes les plus encombrée ;  la RATP avait promis la mise en circulation de rames à deux niveaux, capables d’accueillir davantage de passagers. De fait, le 8 avril 2009, le groupement Alstom-Bombardier annonçait qu’il allait fournir à la RATP 60 rames à deux niveaux (soit 30 trains) «pouvant transporter chacune 1 725 personnes». Cette première commande ferme prévoyait, en option, une commande supplémentaire de 70 rames, qui a été validée en juin 2012 (soit 65 trains en tout). Problème, selon un rapport confidentiel de la Cour des comptes, révélé par Le Monde daté du 28 novembre, cette commande, passée en avril 2009, n’aurait pas permis de «faire jouer ouvertement la concurrence». L’appel d’offres européen précisait en effet qu’il fallait livrer 65 trains en un temps record, afin de respecter la promesse du précédent président de la République Nicolas Sarkozy qui voulait, avec ces nouvelles rames, «améliorer le confort de millions de voyageurs». Selon le rapport, afin de rester dans les temps, Pierre Mongin, PDG de la RATP a choisi de commander un matériel le plus proche possible des rames MI84, déjà en service sur le réseau et précédemment construites… par Alstom et Bombardier. De quoi favoriser le consortium qui a pu faire une offre rapidement au détriment d’éventuels concurrents.  Finalemenet on reproche surtout à la RATP d’avoir été trop vite. Cette fois la Cour des comptes (habituellement plus pertinente) se plante car on ne saurait faire jouer la concurrence autrement quand il s’agit d’un matériel aussi spécialisé et dans un tel délai ; Ajoutons que la doctrine, c’est bien mais le bons sens aussi, il s’agit en effet de l’argent du contribuable (qui finance essentiellement la RATP) qui n’est pas destiné prioritairement à financer l’industrie étrangère. A ce petit jeu idiot de la concurrence exacerbée, on peut aussi se demander si un cabinet de gestion privé ne serait pas moins couteux et plus performant que la Cour des comptes.

Moody’s : dégradation de CDC, SNCF, Oséo, RATP, CNA et Unedic

Moody’s : dégradation de CDC, SNCF, Oséo, RATP, CNA et Unedic

 

Après la dégradation de la France, ce sont les organismes publics qui sont concernés du faiat de leur propre fragilité financière. Moody’s a dégradé plusieurs entreprises publiques, comme la SNCF et le gestionnaire des réseaux RFF qui ont tous deux perdu un cran et sont aujourd’hui notés respectivement Aa2 et Aa1. L’agence a par ailleurs revu en baisse les notes de la Caisses des dépôts et consignations (CDC), la banque publique de soutien aux PME Oséo et de l’Agence française de développement (AFD) qui tous passent de Aaa à Aa1. Le Crédit de la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades), l’union nationale pour l’emploi dans l’industrie et le commerce (Unedic), la Caisse nationale des autoroutes (CNA) et la Régie autonome des transports parisiens (RATP) voient également leur note passer de Aaa à Aa1.

Suspension des contrôles à la RATP

Suspension des contrôles à la RATP

Aucun contrôle jusqu’au 6 mai inclus aux grandes stations de métro et de RER parisiennes. C’est ce que révèle dans un communiqué le syndicat SUD-RATP, tandis que la direction de la RATP ne le conteste pas, selon Le Point. Le but de cette interruption des contrôles : éviter les tensions à cinq jours de l’élection présidentielle, comme cela s’était produit en mars 2007 à la suite d’un contrôle qui avait mal tourné à la Gare du Nord. S’en était suivi un polémique sur la sécurité en pleine campagne présidentielle. Du coup, les voyageurs sans ticket ne devraient rien avoir à craindre aux stations Châtelet, Gare du Nord ou Saint-Lazare jusqu’à dimanche inclus. La direction de la RATP a confirmé à l’hebdomadaire l’interruption temporaire des contrôles à ces stations. « Il existe régulièrement des périodes de tension sur nos lignes. Ces derniers temps, de graves incidents prenant pour cible des contrôleurs se sont déroulés », justifie-t-elle. Toutefois, à écouter Patricia Delon, la directrice du département commerciale de la RATP, cet arrêt des contrôles n’est pas pris « en fonction du contexte électoral ». Elle assure que les contrôles reprendront « à la rentrée » des classes de la zone parisienne, soit mercredi 2 mai. « Nous tenons compte, en réalité, des vacances scolaires qui ont pour conséquence un afflux de jeunes voyageurs dans ces grandes gares parisiennes. Nous n’avons aucun agenda politique » affirme-t-elle. Pourtant, un agent contrôleur confirme l’information dévoilée par un communiqué du syndicat SUD-RATP. « Avant de partir en contrôle, on appelle le CIC (Centre d’information du contrôle) pour connaître nos ordres de mission. Alors qu’on voulait se rendre à Saint-Lazare peu avant le premier tour, on nous a interdit d’y aller, en prétendant qu’il s’agissait d’un ordre de la préfecture de police ». Une chose est sûre, le 7 mai au matin, les contrôles reprendront partout.

 

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol