Archive pour le Tag 'PSG'

Football : Neymar invendable

Football : Neymar invendable

 

 

L’attaquant du Paris-Saint-Germain, Neymar aurait  décidé de rester au PSG jusqu’à la fin de la saison, selon les informations de franceinfo, samedi 31 août. La vérité c’est que Neymar est aujourd’hui invendable et qu’il n’y a aucun grand club européen qui ait  les moyens de se payer ce joueur dont il faut assurer le coup du transfert (acheté plus de 200 millions) aussi le salaire (au tour de 3 millions par mois !). Il s’agit d’une impossibilité financière mais aussi sportive. Pour les clubs européens, il  paraît en effet assez aléatoire d’investir autant d’argent sur un joueur fantasque et aussi fragile. Non seulement les prestations de Neymar ne sont pas parfois à la hauteur de son potentiel mais en plus il multiplie les blessures. Sans doute ces blessures sont-elles du en partie à son manque d’hygiène de vie. Toujours est-il que Neymar est aujourd’hui invendable. Il ne sera peut-être l’année prochaine mais à condition de réaliser une année footballistique autrement plus remarquable. Si es performances de Neymar cette saison devait ressembler à celle de l’an passé alors se poserait l’avenir de l’intéressé qui pourrait bien voir les possibilités de transfert encore se réduire. Côté positif il faut espérer que Neymar prendra conscience de la discipline qui s’impose au PSG et qu’il apportera une contribution technique pour rendre l’équipe un peu plus performante qu’actuellement.

Foot : Neymar peut partir du PSG, mais où et surtout à quel prix ?

Foot : Neymar peut partir du PSG, mais où et surtout à quel prix ?

 

Il y a déjà un moment que le torchon brûle entre la direction du Paris-Saint-Germain et la star brésilienne, Neymar. La crise s’est accentuée depuis que Léonardo est revenu dans le club parisien assurer les fonctions de directeur sportif. Le club est fortement déçu par les prestations d’un joueur, certes exceptionnellement talentueux mais qui joue un peu quand il en a envie, ne se soumet pas forcément à la discipline imposée aux athlètes du football et qui n’a pas apporté à Paris-Saint-Germain ce qu’on n’en attendait. En particulier, pour la ligue des champions. En plus Neymar accumule les blessures et son  indisponibilité handicape le club. Des blessures dont  certaines viennent peut-être d’un manque de condition physique aussi de son attitude un peu trop fréquente à provoquer ses adversaires balle aux pieds. Alors que Neymar démontre que son physique n’est pas à la hauteur  de son potentiel technique. Officiellement donc la direction du PSG envisage le départ de  la vedette brésilienne. Il se pourrait aussi que l’intéressé ait envie de changer d’air car les résultats du club ne sont pas non plus à la hauteur de ses espérances. Le problème de son transfert, c’est surtout à quel prix. On se souvient en effet que Neymar avait été transféré au PSG pour la somme record de 222 millions. Il n’est pas sûr qu’aujourd’hui un club européen ait envie de payer ce prix pour un joueur aussi souvent blessé, un peu aussi trop fantasque. Et Leonardo de résumer la situation : «Neymar peut quitter le PSG, s’il y a une offre qui convient à tout le monde. Mais à ce jour, on ne sait ni si quelqu’un veut l’acheter ni à quel prix. Tout cela ne se fait pas en un jour, c’est sûr…» et d’indiquer que «le PSG veut compter sur des joueurs qui ont envie de rester et de construire quelque chose de grand. Nous n’avons pas besoin de joueurs qui feraient une faveur au club en restant ici.» A priori, ce n’est pas le portrait-robot de Neymar.

 

Foot Ligue 1 : le PSG de plus en plus lamentable

Ligue 1 : le PSG de plus en plus lamentable

Nouvelle déconvenue et nouveau spectacle lamentable de la part du PSG devant Montpellier.  Marquinos Un des  euls parisiens à surnager résumait bien la situation. « Si on continue à montrer le même visage, cela va être très difficile pour nous« , a analysé MarquinosOn va prendre des claques de toutes parts, des supporters, des médias. Et on va juste donner raison à tout le monde. On doit changer notre mentalité dès le prochain match.». À peu près tous les joueurs ont sombré y compris Neymar visiblement un peu court physiquement et peut-être psychologiquement ailleurs. Pour résumer, comme d’habitude une défense très perméable. Un milieu transparent avec des joueurs dont on se demande ce qu’ils font sur le terrain comme Draxler enfin une attaque manquant de réalisme. Bref l’image d’une équipe de deux deuxièmes parties de tableau. Il se confirme bien que rien ne va plus aux Paris Saint-Germain. Les joueurs son thors  de condition physique, du coup la  technique devient approximative ils perdent des ballons et donnent  l’occasion aux équipes adverses d’être dangereuses. Sur le banc, visiblement l’entraîneur ne semble pas non plus animé d’un grand enthousiasme. Lui aussi semble ailleurs. Comme l’indiquait Marquinos ,l’un des rares à mouiller le maillot, ce qui manque au PSG c’est un esprit de club, une mentalité de guerrier et une envie de vaincre. Malheureusement la direction du club est à l’image de son équipe : transparente, incompétente et sans âme.

PSG : et maintenant la crise !

PSG : et maintenant la crise !

C’est la troisième humiliation pour le Paris-Saint-Germain qui pourrait bien cette fois s’enfoncer dans la crise. Il y a d’abord eu cette élimination de la coupe de la ligue, ensuite le traumatisme de la défaite européenne devant Manchester United enfin cette piètre prestation qui a vu Rennes emporter la coupe de France.  Comme nous l’indiquions déjà il y a deux ans sur ce site, tout est à changer au PSG. D’abord, il est évident que certains joueurs cadres vont se poser les questions sur leur maintien dans l’équipe du PSG. En effet les résultats du club sont plutôt nuisibles à leur carrière internationale. Il se pourrait donc que Mbappé, Neymar, Verrati, d’autres aient  des envies d’aller voir ailleurs. Se pose aussi la question récurrente de la direction du club avec un président complètement incompétent en matière de football et une direction anachronique et inconséquente. Voir à cet égard le recrutement de certains joueurs des sommes folles depuis plusieurs années et qui n’ont jamais rien apporté à l’équipe voir même pour certains pratiquement jamais joués. L’autre aspect concerne l’entraîneur. On ne peut pas dire que Tuchel soit beaucoup plus rassurant qu’Emeri son prédécesseur. Ces derniers temps il paraissait même assez fébrile voire  dépressif. Pas de quoi rassurer des parisiens en prie au doute  à chaque grande échéance. Tout est à refonder dans ce club, il convient de changer le président, la direction l’équipe et l’entraîneur. Une équipe surtout composée de mercenaires satisfaits d’encaisser près de 1 million par mois mais pas à se sacrifier pour le maillot. Bref il manque surtout une vraie culture de club. Cette culture de club se construit progressivement chez les joueurs les plus jeunes, dans l’encadrement  mais aussi avec les supporters.

Retour de Zidane au Real de Madrid, mauvaise nouvelle pour le PSG !

Retour de Zidane au Real de Madrid, mauvaise nouvelle pour le PSG !

 

Une bonne nouvelle pour le Real ce retour de Zidane dont l’ancrage à Madrid est indiscutable (il vit même à Madrid après y avoir connu tous les succès). L’attachement au maillot, il l’a. Pas comme au PSG, davantage équipe de stars mercenaires que de réels joueurs supporters ; Le problème c’est que le Real dispose d’énormes moyens financiers et qu’il pourra en toute légalité faire son marché pour muscler son équipe. On parle de Hasard, Mbappé, Neymar aussi de Verrati, de Rabiot, kane ou encore Bale ; le Qatar ne manque pas de moyens financiers mais il est entravé par les règles européennes et devra de toute façon vendre plusieurs joueurs. Sur le plan du jeu, le Real de Zidane, c’est un conçurent en plus pour la ligue des champions car le Real possède cette culture de la gagne que n’a pas Paris. On peut compter aussi sur Zidane pour lancer aussi dans le bain de jeunes joueurs quand Paris se recroqueville trop sur ses mercenaires ; Il se pourraiat enfin que le Qatar commence à se fatiguer des défaites récurrentes du PSG qui vont finir par nuire à son image de marque. On sait que le Real ne serait pas indifférente à un partenariat avec le Qatar. Il manque au PSG ce qui fait la valeur des grands clubs, certes des joueurs étrangers de grands talents mais un fond de joueurs formés au club capables de mourir sur le terrain. Quand Paris laisse filer à l’étranger ses jeunes talents.  Bref, de vrai guerriers ; Enfin le PSG ne soutient pas la comparaison en matière de structuration. Son équipe dirigeant fait très amateur (exemple le recrutement complètement anachronique cette année). Il manque peut être un Deschamps au PSG qui sait qu’il n’existe pas de victoire sans au préalable une assise défensive forte. Le PSG brille sans doute  par sa possession de balle mais sans une efficacité correspondante. Bref, il y a du ménage à faire au PSG à commencer par le président qui est au foot ce que MacDo est à la gastronomie.

 

Ligue des champions -Manchester : une défaite qui peut même faire disparaître le PSG

Ligue des champions -Manchester : une défaite qui peut même faire disparaître le PSG

 

La défaite du PSG face à Manchester n’est pas seulement  lamentable, elle met aussi en cause l’avenir du club qui pour la troisième année contigüe consécutive se fait éliminer  en huitième de finale et qui court en vain depuis 7 ans après la coupe des champions.  Médiatiquement le PSG se veut un grand club européen mais il est encore loin d’atteindre le statut des grands clubs espagnols, anglais ou allemands. Certes le PSG est capable d’exploits mais sur la durée sa faiblesse est récurrente. Ce qui manque au club c’est d’une véritable mentalité de champion. Psychologiquement ce club a toujours été trop fragile ; Dans les moments importants, il a trop souvent craqué. Peut-être l’environnement parisien n’est-il pas idéal pour préparer les joueurs aux plus grandes échéances. Pour schématiser à outrance, le PSG est un club à prétention européenne mais qui jusque-là se caractérise surtout par des victoires  sur des équipes de seconde zone du championnat national. À ce manque de mentalité de guerrier, s’ajoute aussi des défaillances récurrentes notamment de la défense. Pourtant le PSG ne manque pas de moyens financiers, c’est même l’un des clubs les mieux dotés grâce à l’argent du Qatar. Mais le Qatar ne soutiendra pas longtemps une équipe incapable de réellement émerger au plan européen. Avec cette défaite inadmissible, l’avenir du PSG pourrait être en cause d’autant que certains joueurs pourraient avoir la tentation de rejoindre les vrais grands clubs européens (Neymar, Mbappé, d’autres).Le PSG devra de toute façon vendre des joueurs pour rééquilibrer ses comptes après cette défaite.  Les faiblesses du PSG sont récurrentes ; une trop grande fragilité de la défense et des attaquants qui jouent à la baballe avec une possession proche de 80 % mais qui ne marque pas. Bref la tare historique  du PSG. Peut-être serait-il aussi nécessaire que le PSG se dote d’un président et d’un staff  qui connaissent  un peu le football et qui impulse cette mentalité de guerrier qui manque tellement à cette équipe de stars médiatiques mais footballistiquement trop impuissants. Et peu attachés au maillot.  

PSG foot : tout changer

PSG foot : tout changer

(Un article de ce site du 18 décembre 2016 dont il n’y a pas une virgule à changer.)

« Il se pourrait bien comme cela se murmure que l’émir du Qatar propriétaire du PSG opère une véritable révolution au sein du club parisien. Un club parisien en proie au doute le plus total et qui affiche des performances indigentes au regard de son statut, de ses moyens financiers et du salaire de ses joueurs. Rappelons que le salaire moyen d’un joueur professionnel de football en ligue 1 est de 50 000 € mensuels, ce qui est déjà considérable voire scandaleux au regard du salaire d’autres sportifs professionnels.  Les joueurs du club parisien affichent un salaire en moyenne de leurs de 500 000 € par mois. Au-delà de ces chiffres qui montrent déjà le décalage entre les moyens financiers et la qualité du jeu. Il faudrait sans doute changer le président  qui visiblement n’a qu’une connaissance approximative du football et dont les derniers recrutements se sont révélés à la fois coûteux et catastrophiques. Aussi changer d’entraîneur car visiblement le coach actuel ne parvient à faire progresser aucun joueur pire ils contribuent à dégrader leurs potentiels de leur jeu. Il faudra sans doute aussi remodeler sérieusement cette équipe qui ce caractérise maintenant par une défense très fébrile, une attaque particulièrement maladroite et un milieu très inégal ou émerge seulement le seul joueur de classe internationale incontestée l’italien Verratti.( il faudrait aujourd’hui ajouter Mbappé et Marquinhos) Des erreurs de recrutement, des schémas tactiques discutables, un manque d’engagement et d’opportunisme qui conduit cette équipe à l’ambition européenne a se faire battre régulièrement. . La crise pourrait bien éclater si tôt après le match contre Barcelone en ligue des champions. »

Il suffirait d’ajouter la crise pourrait bien éclater après le match de Manchester U. Il faut sans doute tout changer d’abord le président, toute l’équipe dirigeante, les joueurs (moins de stars mais des guerriers attachés au maillot) et même l’entraîneur qui a commis une faute professionnelle en ne s’apercevant pas à temps que sa défense était régulièrement prise en défaut du fait de l’extrême faiblesse de la charnière centrale mais aussi des latéraux.

Ligue des champions ; Manchester : une défaite qui peut tuer le PSG

Ligue des champions ;  Manchester : une défaite qui peut tuer le PSG

 

La défaite du PSG n’est pas seulement dramatique pour le bilan de la défaite qui s’ajoute à l’élimination en coupe de la ligue, en effet elle met aussi en cause l’avenir du club qui pour la troisième année contigüe consécutive se fait éliminer  en huitième de finale.  Médiatiquement le PSG se veut un grand club européen mais il est encore loin d’atteindre le statut des grands clubs espagnols, anglais ou allemands. Certes le PSG est capable d’exploits mais sur la durée sa faiblesse est récurrente. Ce qui manque au club c’est d’une véritable mentalité de champion. Psychologiquement ce club a toujours été trop fragile ; dans les moments importants, il a trop souvent craqué. Peut-être l’environnement parisien n’est-il pas idéal pour préparer les joueurs aux plus grandes échéances. Pour schématiser à outrance, le PSG est un club à prétention européenne mais qui jusque-là se caractérise surtout par des victoires  sur des équipes de seconde zone du championnat national. À ce manque de mentalité de guerrier, s’ajoute aussi des défaillances récurrentes notamment de la défense t. Pourtant le PSG ne manque pas de moyens financiers, c’est même l’un des clubs les mieux dotés grâce à l’argent du Qatar. Mais le Qatar ne soutiendra pas longtemps une équipe incapable de réellement émerger au plan européen. Avec cette défaite inadmissible, l’avenir du PSG pourrait être en cause d’autant que certains joueurs pourraient avoir la tentation de rejoindre les vrais grands clubs européens entre (Neymar, Mbappé, d’autres). Les faiblesses du PSG sont récurrentes ; une trop grande fragilité de la défense et des attaquants qui jouent à la baballe avec une possession proche de 80 % mais qui ne marque pas. Bref la tare récurrente du PSG. Peut-être serait-il aussi nécessaire que le PSG se dote d’un président qui connaisse un peu le football et qui impulse cette mentalité de guerrier qui manque tellement à cette équipe de stars médiatiques mais footballistiquement trop impuissants.  

 

Tapie aurait acheté un match PSG-Marseille? NON, c’est pas possible !

Tapie aurait acheté un match PSG-Marseille? NON, c’est pas possible !

 

 

Décidément Bernard Tapie est une victime. Déjà torturé par la justice pour l’affaire des 450 millions qui lui ont été payés indûment et qu’il devrait rembourser (un jour peut-être) voilà que Bernard Tapie est maintenant accusé d’avoir acheté un arbitre de football pour un match entre le PSG et Marseille. Évidemment l’intéressé se défend avec vigueur et clame son innocence. On le connaît, avec son bagout il serait capable de se faire donner 10 € par un clochard. Cette fois c’est l’ancien attaché parlementaire de Bernard Tapie qui accuse l’intéressé d’avoir acheté un match voir d’autres  «J’ai participé une fois à un achat d’arbitre, dit l’intéressé. Le lendemain de la rencontre, je suis allé lui remettre dans un endroit discret ce qui était convenu. La corruption n’était pas intensive, il ne s’agissait pas d’acheter tous les matches.» VA-OM ? «Tapie a toujours déclaré qu’il avait été condamné à tort. Mais j’étais là, et je n’étais pas seul, le jour où il a demandé que 250.000 francs soient versés à (Jean-Pierre) Bernès avant qu’il s’en aille à Valenciennes. Tapie a bien été le commanditaire de l’acte de corruption», affirme Fratani. Avant de charger l’ex-directeur sportif de l’OM : «À partir de 1988-1989, il se lance avec Tapie dans une entreprise de corruption qui va durer quatre saisons». Le tout en ajoutant avoir été «au courant de toutes les activités» de Bernès. Et d’ajouter : «Je les ai couvertes et il m’est arrivé d’y participer». Last but not least, Marc Fratani assure que la direction olympienne utilisait des produits pour affaiblir les équipes adverses à leur insu… «On déstabilisait aussi l’adversaire en utilisant des psychotropes : du Haldol, un anesthésiant. À l’aide de seringues à aiguilles ultra fines, le produit était injecté à l’intérieur de bouteilles en plastique», explique-t-il. A noter que ledit M. Fratani est en froid avec Bernard Tapie depuis des années.

 

PSG-Manchester U : un match fondateur

PSG-Manchester U : un match fondateur

 

Il y a certes le résultat à prendre en compte car la victoire de 2-0 sur Manchester United permet d’espérer la qualification du PSG. Ce match pourrait cependant être fondateur pour l’équipe parisienne qui ne s’est pas présentée dans les meilleures conditions compte tenu notamment des nombreux blessés et en particulier de l’absence de son principal animateur Neymar. Mais l’équipe de Paris relativement modifiée a su faire preuve de l’engagement nécessaire en plus de la technique possédée par la plupart des joueurs. En bref, le PSG a su sortir ses tripes dans une confrontation ou il ne partait pas forcément favori compte tenu de la forme assez exceptionnelle de Manchester United ces dernières semaines. C’est  dans la difficulté qu’on mesure la véritable dimension d’une équipe. Certes il ne s’agit que des huitièmes de finale et le PSG devra encore confirmer pour atteindre le dernier carré de la plus grande compétition de football du monde. Ce qu’il faut aussi retirer de ce match,  c’est que les équipes françaises ne sont jamais aussi dangereuses que lorsqu’elles ne sont pas favorites. À l’avenir le PSG devra se méfier de ses excès de confiance pour preuve son élimination surprise cette année en coupe de la ligue devant le dernier du championnat. Une certaine nonchalance a cependant affecté l’équipe parisienne lors de la première mi-temps et le PSG a  mis 45 minutes avant de passer la vitesse supérieure. Tout a pourtant changé au retour des vestiaires. Plus précis techniquement, dominateurs dans les duels, les Parisiens ont alors maîtrisé des « Red Devils » impuissants. Pour les matchs suivants le PSG ne pourra se satisfaire d’une seule mi-temps satisfaisante surtout à partir des quarts de finale. Globalement cependant le PSG à dominé techniquement, physiquement et tactiquement le grand club de Manchester U.

PSG-Liverpool : le ronron comme d’habitude

PSG-Liverpool : le ronron comme d’habitude

 

Quand certains voyaient déjà le PSG emporter la coupe d’Europe, le résultat à Liverpool remet à sa véritable place le club parisien. Une place indiscutable de leader dans le championnat français mais sans grande prestige compte tenu de la faiblesse générale des autres clubs français. Pour preuve depuis des dizaines d’années, le plus souvent, les clubs français sont à peu près éliminés dans les premiers tours des coupes européennes. Du coup,  le PSG s’est habitué à un rythme de sénateur dans la plupart des rencontres nationales en comptant surtout sur l’une de ses vedettes pour faire la différence. Bref, le PSG manque de conviction, de rythme, d’engagement physique. C’est cependant suffisant pour triompher en France mais léger pour la compétition européennes où régulièrement le PSG se fait éliminer avant la phase terminale. Ce qui manque c’est l’attachement au maillot, la grinta, le physique aussi. Sans parler cette année des erreurs de recrutement et des vides au poste d’arrière gauche et au milieu.

 

Après PSG-Real : changer de président, d’entraîneur et d’équipe

Après PSG-Real : changer de président, d’entraîneur et d’équipe

 

Après la nouvelle déconvenue,   l’avenir du Paris Saint-Germain est en question en tant qu’équipe à prétention européenne.  Il est plus que vraisemblable que le Qatar qui dépense sans compter ou presque pour l’équipe parisienne va se poser des questions sur son engagement. Après cette nouvelle défaite, l’image du club se trouve en effet fortement affectée au plan international. Pour prétendre au statut d’un des premiers clubs européens,  il conviendra d’opérer de nombreux changements. En effet,  ce qui caractérise l’équipe parisienne c’est son jeu en mode alternatif.  La première chose à changer concerne sans doute le président car visiblement ce président n’a qu’une connaissance approximative du football, il manque de tout de charisme, d’autorité et d’expérience. Ces relations tant avec les joueurs qu’avec les différents entraîneurs sont chaotiques et versatiles. La vérité, c’est sans doute qu’il ne sait pas trop où aller et comment y aller. Second changement, celui de l’entraîneur. Un coach qui n’a en fait aucune autorité sur ces stars. Pour diriger une équipe de stars surpayées il faut évidemment un manager à poigne du type de Mourinho ou Wenger, bref un patron pas un gentil animateur. Enfin, il convient de changer sans doute une grande partie de l’équipe composée de mercenaires peu motivés et peu  attachés aux maillots. Le recrutement doit évidemment viser des joueurs de talent mais tout autant de véritables guerriers, pas des danseurs étoiles fonctionnant en mode alternatif ou capables seulement de fulgurances  pour des  rencontres secondaires. Quand on paye des joueurs 1 million par mois et plus on peut s’attendre à  autre chose. Il faudra aussi apprendre à Neymar à jouer collectif et ne pas vouloir à lui seul briller comme au match aller.

Foot-FC Nantes-PSG: l ‘arbitre donne un coup de pied et un carton rouge !!!

Foot-FC Nantes-PSG: l ‘arbitre donne un coup de pied et un carton rouge !!!

On sait depuis longtemps que l’arbitrage français n’est guère brillant, pour preuve leurs prestations chaque week-end leur des matchs de foot pro et le fait qu’ils sont rarement sollicités dans les grandes confrontations internationales. Mais cette fois ,c’est Tony Chapron, un des « meilleurs » arbitres, tombé sur le terrain, qui donne coup de pied à un joueur nantais et en plus le gratifie d’un carton. Une situation tellement ubuesque que la vidéo a fait le tour du monde. Certes Tony Chapron ne semble pas respirer l’intelligence mais après sa maladresse aurait pu au moins éviter d’une part de se venger sur un joueur en le frappant d’abord et en lui donnant un carton rouge ensuite. De toute évidence,  il y a un vrai problème d’arbitrage en France que n’a pas résolue la professionnalisation. Pas étonnant si ces arbitres sont aussi peu respectés (ce  qui est également lamentable). Il est clair que le football professionnel a fondamentalement changé en quelques dizaines d’années, il est devenu beaucoup plus technique et surtout plus rapide et la plupart des arbitres ont bien du mal à suivre le rythme. Il y a sans doute aussi une question de recrutement, de formation et d’évaluation dans le corps arbitral. Un corps arbitral trop refermé sur lui-même et qui tente de masquer ses faiblesses par un corporatisme désuet. Il serait temps de mettre en place une commission composée des différents acteurs pour réfléchir à l’évolution de l’arbitrage et notamment s’interroger sur sa faiblesse actuelle par rapport aux autres pays majeurs du football.

 

Foot : PSG – Real Madrid, la victoire ….ou la valise pour Unai Emery

Foot : PSG – Real Madrid, la victoire ….ou la valise pour Unai Emery

Il est clair que le fait d’affronter le Real de Madrid en 16e de finale n’est pas un cadeau pour le PSG. Il faudra en effet que l’équipe parisienne soit un peu plus performante qu’actuellement. Ce sera aussi le dernier défi pour l’entraîneur très contesté. Un entraîneur qui a un peu de peine à gérer les stars et à donner la sérénité nécessaire à son équipe. La question se pose même de savoir qui est le véritable patron au Paris-Saint-Germain les dirigeants, l’entraîneur ou les stars. À Paris on essaye évidemment de faire bonne figure. En cas de défaite ce sera sans doute la valise pour un entraîneur qui n’a jamais réussi à imposer son autorité, pire qui donne le sentiment d’une grande fébrilité. À Paris on essaye évidemment de faire bonne figure. Selon Maxwell, « c’est un beau tirage ». « On a tous conscience des matches qu’on va avoir. C’est un beau tirage, avec de beaux matches à jouer. Il y a un match retour à la maison qui pourrait décider de l’élimination du Real Madrid. C’est un beau défi pour le PSG, on est prêts », a indiqué au micro de BeIN Sports celui qui est désormais dans l’encadrement du club parisien.« Ce sont les aléas du tirage », a commenté le directeur des relations internationales, Emilio Butragueno. « On aurait aimé rencontrer le PSG plus tard. C’est une équipe dangereuse, avec les arrivées de cet été, elle est encore plus forte. On va préparer ces rencontres avec calme. Il faudra essayer de l’emporter à Bernabeu et essayer de conserver cette avance lors du match retour à Paris. » La mission du PSG face à l’équipe la plus titrée en Ligue des Champions (12 éditions) s’annonce difficile. Seule note positive, le match retour se jouera au Parc des Princes.

Transferts foot : enquête de l’UEFA pour le PSG

Transferts foot : enquête de l’UEFA pour le PSG

 

Il est clair que les le montants des derniers transferts des vedettes du football atteint des sommes démentielles. Ceci étant, le facteur explicatif dominant découle de l’envolée des droits télés en particulier de la ligne de football anglaise. Du coup de façon fort hypocrite, plusieurs grands clubs européens comme le Bayern de Munich ou Barcelone sont intervenus pour dénoncer ces montants exorbitants. Des clubs qui ne sont pourtant pas très blancs eux-mêmes concernant les modalités de transfert de joueurs.  Le président du Bayern Munich Uli Hoeness notamment s’alarme de la dérive dépensière prise par le monde du football d’aujourd’hui. Un président Condamné à trois ans et demi de prison ferme pour fraude fiscale en 2014 !   Le boss du premier club allemand a qualifié de « jeu sans limites » le mercato estival de cette année, qui aura vu deux des plus gros transferts de l’histoire : celui de Neymar au Paris Saint-Germain (222 millions d’euros) et de Dembélé au FC Barcelone (105 millions d’euros hors bonus).Un président pourtant condamné   Poussé par plusieurs grands clubs européens L’UEFA a annoncé l’ouverture d’une « enquête formelle » sur le Paris Saint-Germain à la suite du recrutement de joueurs pour des montants records, le Brésilien Neymar et le Français MBappé. La chambre d’enquête de l’organisme de contrôle financier des clubs de l’UEFA souhaite vérifier la conformité du PSG avec les règles du fair-play financier.  La chambre d‘enquête de l‘organisme de contrôle financier des clubs de l‘UEFA souhaite vérifier la conformité du PSG avec les règles du fair-play financier (FPF), qui impose à ces clubs de ne pas dépenser plus d‘argent qu‘ils n‘en gagnent. “Au cours des prochains mois, la chambre d‘enquête de l‘organisme de contrôle financier (…) se réunira régulièrement afin d’évaluer soigneusement toute la documentation relative à cette affaire”, déclare l‘UEFA dans un communiqué. L‘UEFA dit considérer le fair-play financier “comme un maillon essentiel de la gouvernance assurant la pérennité financière du football européen de clubs”. Le PSG a déclaré par communiqué être “surpris d‘une telle démarche”. Il précise avoir “en permanence tenu informé les équipes du Fair-play financier de l’UEFA de l’impact de l’intégralité des opérations” et se dit “très confiant dans sa capacité à démontrer qu’il respectera parfaitement les règles du Fair-play financier au titre de l’exercice 2017/2018.”

MBappé au PSG ?

MBappé au PSG ?

 

Info du JDD, le transfert serait bientôt réalisé. Sans doute avec des sommes folles (mais paradoxalement équilibrées par des recettes extra sportives) et qui sont très critiquables. Pourtant l’enjeu sportif est indéniable et le PSG semble se vouloir se donner enfin les moyens d’être un des plus grands au plan européen.  Le JDD révèle que Monaco se serait résignée à ce transfert. C’est en substance ce qui est ressorti des tout derniers échanges. En parallèle, les termes d’un futur contrat de cinq ans ont été finalisés avec les émissaires du PSG, Antero Henrique (directeur sportif) et Maxwell (coordinateur sportif), venus expressément sur le Rocher en milieu de semaine. Reste donc aux clubs à s’accorder sur le montant de la transaction.

Foot fric PSG : après 220 millions pour Neymar, 150 pour MBappé

Foot fric PSG : après 220 millions pour Neymar, 150 pour MBappé

Sportivement l’éventuelle venue de MBappé au PSG constitue évidemment une attraction et un atout considérable pour le club parisien qui pourrait alors  devenir réellement un candidat sérieux pour le titre de champion en Europe. Reste que les sommes dépensées acquérir aussi bien Neymar que MBappé  sont complètement démentielles. Le Qatar qui finance le club peut se permettre de telles les acquisitions surtout en prévision de l’organisation de la coupe du monde dans son pays. Le Qatar assimilé au PSG bénéficie ainsi d’une bonne image sportive au plan mondial. En outre dans le contexte actuel de tension entre plusieurs pays arabes qui veulent isoler le Qatar, l’effet médiatique du football permet de réinsérer le Qatar dans la communauté internationale. Le PSG ne risque pas le déficit dans la mesure où ils bénéficient du soutien financier du Qatar qui passe aussi des contrats avec les joueurs vedettes pour redorer une image entachée par les liens avec certaines organisations terroristes.  Les dirigeants du PSG sont des businessmen qui savent équilibrer leur dépense par des recettes liées précisément à l’impact médiatique de leurs joueurs vedettes (Marchandising, droits télé, sponsors etc.). . À titre indicatif , selon un rapport de la direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) qui agit comme gendarme financier du ballon rond dans l’Hexagone, le PSG avait généré 149 millions d’euros de revenus de sponsoring lors de la saison 2015-2016, la dernière de Zlatan Ibrahimovic en Ligue 1. Avec Neymar et e on peut espérer au moins le double de ce revenu. Pour autant ces sommes sont évidemment complètement folles même si elles sont amorties par les droits télés, le marchand désigne et le sponsoring. En outre le prix des places dans la plupart des grands clubs européens devient finalement difficilement accessibles pour certains.

Ronaldo, le joueur qui manque au PSG !

Ronaldo, le joueur qui manque au PSG !

 

Dans les matchs décisifs, Ronaldo répond presque toujours présent. En cause,  sa rage de vaincre et sa capacité à tirer l’équipe vers le haut dans les moments stratégiques. Tout ce qui manque au PSG qui ne possède pas de leader charismatique,  qui domine souvent mais en donnant l’impression qu’il ne veut pas gagner. Plus exactement qui joue à mi-temps, en mode alternatif. Bref ce qui manque au PSG : un leader d’équipe, un entraineur, aussi un président. Le Real Madrid, lui,  n’a pas fait de détail dans cette demi-finale aller, en surclassant l’Atlético (3-0), à Santiago Bernabéu. Au terme d’un match ultra-dominé, les Merengues ont vite pris les devants grâce à Ronaldo (8e). Benzema rate le break après un sublime retourné, mais c’est encore le même homme qui a illuminé le match. Cristiano Ronaldo s’est offert un triplé en seconde période, après un gros travail de Benzema (73e), et un super service de Lucas Vazquez (85e). C’est son 10e but cette saison en C1, le 104e de sa carrière, le deuxième triplé de rang en C1, le Portugais est stratosphérique ! L’Atlético n’a pas existé dans cette rencontre, à l’image de Griezmann et Gameiro qui n’ont jamais tiré au but. Le Real met un pied en finale, avant le match retour la semaine prochaine, et peut devenir la première équipe à conserver sa couronne dans l’ère moderne. Ce serait aussi la 15e finale du Real, la troisième en quatre ans. Pour le PSG, il faudra attendre   Après le désastre à Barcelone, maintenant la défaite à Nice se pose évidemment l’avenir du Paris Saint-Germain en tant qu’équipe à prétention européenne.  Il est plus que vraisemblable que le Qatar qui dépense sans compter ou presque pour l’équipe parisienne va se poser des questions sur son engagement. Après ces défaites impardonnables l’image du club se trouve en effet fortement affecté. Pour prétendre au statut d’un des premiers clubs européens,  il conviendra d’opérer de nombreux changements. En effet,  ce qui caractérise l’équipe parisienne c’est son jeu en mode alternatif capable un jour de gagner par 4 ou 5 à 0 et le lendemain de d’obtenir une pénible victoire 1à 0 contre l’un des derniers du classement de la ligue 1.  La première chose à changer concerne sans doute le président car visiblement ce président n’a qu’une connaissance approximative du football, il manque de tout de charisme, d’autorité et d’expérience. Ces relations tant avec les joueurs qu’avec les différents entraîneurs sont chaotiques et versatiles. La vérité, c’est sans doute qu’il ne sait pas trop où aller et comment y aller. Second changement, celui de l’entraîneur. Pour diriger une équipe de stars surpayées il faut évidemment un manager à poigne du type de Mourinho ou Wenger, bref un patron pas un gentil animateur. Enfin, il convient de changer sans doute une grande partie de l’équipe composée de mercenaires peu motivés et peu  attachés aux maillots. Le recrutement doit évidemment viser des joueurs de talent mais tout autant de véritables guerriers, pas des danseurs étoiles fonctionnant en mode alternatif ou capables seulement d’une prestation fulgurante pour 5  prestations ordinaires voire insignifiantes. Quand on paye des joueurs 1 million par mois et plus on peut s’attendre à  autre chose. Enfin il faudra aussi trouver un public, un vrai public, comme dans les clubs anglais, qui ne vient pas seulement lors  des épisodes victorieux mais qui soutient indéfectiblement son équipe en toutes circonstances. Un public de type Lens bref il faudra un sérieux coup de balai en matière de management et de recrutement pour ambitionner jouer l’un des premiers rôles en Europe.

PSG : changer de président, d’entraineur et d’équipe

PSG : changer de président, d’entraineur et d’équipe

 

Après le désastre à Barcelone, maintenant la défaite à Nice se pose évidemment l’avenir du Paris Saint-Germain en tant qu’équipe à prétention européenne.  Il est plus que vraisemblable que le Qatar qui dépense sans compter ou presque pour l’équipe parisienne va se poser des questions sur son engagement. Après ces défaites impardonnables l’image du club se trouve en effet fortement affecté. Pour prétendre au statut d’un des premiers clubs européens,  il conviendra d’opérer de nombreux changements. En effet,  ce qui caractérise l’équipe parisienne c’est son jeu en mode alternatif capable un jour de gagner par 4 ou 5 à 0 et le lendemain de d’obtenir une pénible victoire 1à 0 contre l’un des derniers du classement de la ligue 1.  La première chose à changer concerne sans doute le président car visiblement ce président n’a qu’une connaissance approximative du football, il manque de tout de charisme, d’autorité et d’expérience. Ces relations tant avec les joueurs qu’avec les différents entraîneurs sont chaotiques et versatiles. La vérité, c’est sans doute qu’il ne sait pas trop où aller et comment y aller. Second changement, celui de l’entraîneur. Pour diriger une équipe de stars surpayées il faut évidemment un manager à poigne du type de Mourinho ou Wenger, bref un patron pas un gentil animateur. Enfin, il convient de changer sans doute une grande partie de l’équipe composée de mercenaires peu motivés et peu  attachés aux maillots. Le recrutement doit évidemment viser des joueurs de talent mais tout autant de véritables guerriers, pas des danseurs étoiles fonctionnant en mode alternatif ou capables seulement d’une prestation fulgurante pour 5  prestations ordinaires voire insignifiantes. Quand on paye des joueurs 1 million par mois et plus on peut s’attendre à  autre chose. Enfin il faudra aussi trouver un public, un vrai public, comme dans les clubs anglais, qui ne vient pas seulement lors  des épisodes victorieux mais qui soutient indéfectiblement son équipe en toutes circonstances. Un public de type Lens bref il faudra un sérieux coup de balai en matière de management et de recrutement pour ambitionner jouer l’un des premiers rôles en Europe.

 

 

PSG : changer de président, d’entraineur et d’équipe

PSG : changer de président, d’entraineur et d’équipe

 

Après le désastre à Barcelone se pose évidemment l’avenir du Paris Saint-Germain en tant qu’équipe à prétention européenne.  Il est plus que vraisemblable que le Qatar qui dépense sans compter ou presque pour l’équipe parisienne va se poser des questions sur son engagement. Après cette défaite impardonnable l’image du club se trouve en effet fortement affecté au plan international. Pour prétendre au statut d’un des premiers clubs européens,  il conviendra d’opérer de nombreux changements. En effet,  ce qui caractérise l’équipe parisienne c’est son jeu en mode alternatif capable un jour de gagner par 4 ou 5 à 0 et le lendemain de d’obtenir une pénible victoire 1à 0 contre l’un des derniers du classement de la ligue 1.  La première chose à changer concerne sans doute le président car visiblement ce président n’a qu’une connaissance approximative du football, il manque de tout de charisme, d’autorité et d’expérience. Ces relations tant avec les joueurs qu’avec les différents entraîneurs sont chaotiques et versatiles. La vérité, c’est sans doute qu’il ne sait pas trop où aller et comment y aller. Second changement, celui de l’entraîneur. Pour diriger une équipe de stars surpayées il faut évidemment un manager à poigne du type de Mourmino ou Wenger, bref un patron pas un gentil animateur. Enfin, il convient de changer sans doute une grande partie de l’équipe composée de mercenaires peu motivés et peu  attachés aux maillots. Le recrutement doit évidemment viser des joueurs de talent mais tout autant de véritables guerriers, pas des danseurs étoiles fonctionnant en mode alternatif ou capables seulement d’une prestation fulgurante pour 5  prestations ordinaires voire insignifiantes. Quand on paye des joueurs 1 million par mois et plus on peut s’attendre à  autre chose. Enfin il faudra aussi trouver un public, un vrai public, comme dans les clubs anglais, qui ne vient pas seulement lors  des épisodes victorieux mais qui soutient indéfectiblement son équipe en toutes circonstances. Un public de type Lens bref il faudra un sérieux coup de balai en matière de management et de recrutement pour ambitionner jouer l’un des premiers rôles en Europe.

 

 

1234



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol