Archive pour le Tag 'protestation'

Ras-le-bol des policiers une protestation contre l’impunité

Ras-le-bol des policiers une protestation contre l’impunité

 

 

Même si l’on ne peut exclure le fait que certains profitent de l’environnement électoral pour encourager la protestation, il n’empêche que la colère des policiers est largement justifiée. En cause,  l’organisation de la police de terrain surtout dans les quartiers sensibles, les moyens affectés mais aussi le sentiment d’impunité dans bénéficie les coupables. En fait,  c’est l’autorité de l’État qui est en cause quand leurs représentants surtout des policiers voient leur travail annihilé par des décisions de justice incohérentes et laxistes. Et quand en plus,  ces  policiers sont désormais la cible de criminels potentiels. Du coup,  les policiers n’ont pas tenu compte des menaces proférées par leur hiérarchie et le gouvernement et ils ont à nouveau manifesté. Environ 500 policiers se sont rassemblés dans la soirée du mercredi 19 octobre sur la place de la République à Paris. C’est une nouvelle manifestation du ras-le-bol policier, parti de l’Essonne après l’attaque de policiers au cocktail Molotov le 8 octobre. Au pied de la statue de la République, ils ont entonné la Marseillaise. Certains ont crié « Cazeneuve démission » à l’adresse du ministre de l’Intérieur. Le rassemblement s’est déroulé dans le calme, sous l’œil de gendarmes mobiles restés à distance. La plupart des policiers étaient en civil, dont une poignée portait un brassard. Puis ils se sont rendus devant l’hôpital Saint-Louis où est toujours hospitalisé un de leurs collègues, grièvement blessé lors de l’agression de Viry-Châtillon. Un peu plus tôt, le gouvernement s’est efforcé d’apaiser la fronde des policiers en recevant leurs syndicats. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que des « concertations » seraient lancées dès lundi dans les départements sur les revendications des fonctionnaires de police, qui se plaignent notamment d’un manque de moyens. François Hollande a réaffirmé son  »soutien » aux policiers et appelé au« dialogue » avec leurs syndicats, après deux nuits de manifestations et avant une « marche de la colère » la semaine prochaine. De son côté, le patron des socialistes Jean-Christophe Cambadélis a dénoncé la  »patte » du Front national dans ces actions  »hors la loi.

Loi Travail : la protestation dans l’impasse

Loi Travail : la protestation dans l’impasse

Difficile de se faire une idée exacte de la mobilisation qui s’est exprimée mercredi et jeudi. Si le nombre de grévistes paraît effectivement relativement faible, par contre  des manifestations encore nombreuses se sont déroulées. L’écart entre les chiffres de la CGT et de la police est très importants (400 000 manifestants pour la CGT en France et autour de 100 000 pour la police). Un niveau toutefois encore significatif bien que peu représentatif de l’ensemble des salariés. Les syndicats opposés à la réforme du code de travail ont cependant décidé deux autres journées de protestation reste à savoir si la multiplication de cette forme de mobilisation ne risque pas d’éroder un mouvement qui tente qui a tendance par ailleurs à s’affaiblir ;  peut-être aussi un moyen pour la CGT et FO de réguler par la fatigue une protestation surtout soutenue par les gauchistes. Une méthode classique pour finir les grèves et les protestations.  Notons  aussi que la multiplication des violences par les casseurs porte aussi atteinte à la crédibilité d’un mouvement déjà relativement faible. Ces différents éléments ne semblent toutefois pas entamer la détermination des syndicats à poursuivre la lutte pour le retrait de la loi.  Gauche  Pour les sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL) qui devaient se retrouver jeudi soir pour décider de la suite du mouvement, « le match n’est pas fini ». La CGT affirme que 400.000 personnes ont manifesté jeudi en France, soit le double de mardi dernier, et le ministère de l’Intérieur en a dénombré 129.000, contre 68.000 mardi. La CGT a jugé le Premier ministre « irresponsable » de « parier sur le pourrissement d’un mouvement », en l’accusant « d’entretenir un climat anxiogène ». Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, a répondu à Manuel Valls qu’il « n’y aurait plus de manifestations, ni de violences » dans le pays s’il acceptait de retirer les dispositions « les plus dangereuses » du projet. (Avec Reuters)

Présidentielle 2017 : le FN, surtout un parti de protestation pour 9 Français sur 10

Présidentielle 2017 : le FN, surtout  un parti de protestation pour 9 Français sur 10

Le FN sans doute le premier parti de France mais considérez surtout comme un parti de protestation pour neuf Français sur 10. À peine 10%  envisage une victoire du FN en 2017. En cause surtout le manque de compétence pour gérer la France (70 % des sondés)  Une majorité de Français semblent prédire un second 21 avril 2002, à savoir un Front national au deuxième tour, mais une défaite finale. Le Front national va-t-il réussir à briser le plafond de verre lors de l’élection présidentielle de 2017 ? Les Français n’en sont pas convaincus. Ils sont seulement 9% à pronostiquer une victoire du parti de Marine Le Pen au second tour de l’élection, selon un sondage* Odoxa pour FTI Consulting, Les Échos et Radio Classique dévoilé mardi 19 avril. En revanche, 74% prédisent la qualification du Front national pour le second tour mais sa défaite finale. À la question, « aujourd’hui, alors que nous sommes à tout juste un an de la prochaine élection présidentielle 2017, lequel des trois scénarios vous semble le plus probable pour 2017 : le candidat du Front national va… », 9% des sondés répondent « remporter l’élection présidentielle », 74% « se qualifier pour le second tour mais ne la remportera pas » et 16% « être éliminé au premier tour de l’élection présidentielle« . Interrogés sur des qualificatifs spécifiques qui pourraient s’appliquer au parti d’extrême droite, 77% des sondés estiment qu’il « peut discriminer certaines populations« , 75% pensent que le parti sera « amené à prendre de plus en plus d’importance », 63% qu’il a « un programme dangereux pour notre économie », 61% qu’il est « un danger pour la démocratie », 41% qu’il « défend bien les classes populaires » et 37% qu’il « propose des solutions concrètes pour notre pays ». 30% des sondés jugent que le parti « a la capacité de gouverner la France », cinq points de moins qu’en septembre 2014. 70% des sondés estiment que le parti n’a pas cette capacité. En outre, 37% des sondés se disent occasionnellement « d’accord » avec les prises de position du Front national, que ce soit « très souvent » (8%) ou « assez souvent » (29%), alors que 63% penchent pour le « pas d’accord », dont 35% sont « rarement d’accord » et 28% « jamais d’accord ».

 

(Avec AFP)

Protestation contre la déchéance de nationalité : l’union des bobos, des gauchistes et des fonctionnaires

Protestation contre la déchéance de nationalité : l’union des bobos,  des gauchistes et des fonctionnaires

 

La fronde ne cesse de monter au PS contre le projet de déchéance de nationalité ;  une sorte de conglomérat d’indignés dont la caractéristique commune est la posture de protestataire. On trouve tout les anciens gauchistes nourris au lait du trotskisme comme Benoît Hamon, Julien Dray et même le Premier secrétaire du parti socialiste d’autres indignés comme Martine Aubry, Lienemann et même Jean-Marc Ayrault qui en même temps règlent  leurs comptes avec Hollande et Valls ;  à défaut de vision commune, de projet et même d’action,  les responsables du PS se singularisent  par une attitude d’opposition. Une position qu’ils rejoindront d’ailleurs bientôt lors  des élections présidentielles et législatives tellement le décalage est grand entre l’opinion publique et ses élus. Un décalage qui ce manifeste tout autant sur les questions sociétales que sur l’enjeu du chômage. Bref l’attitude classique des gauchistes : fermes sur les valeurs théoriques mais complètement incompétents en matière de gestion des politiques. La gauche dont il se revendique se réduit aux  oligarques, aux gauchistes, aux bobos et autres fonctionnaires (catégories qui peuvent par ailleurs se recouper). La controverse suscitée au sein du PS par le projet d’extension de déchéance de nationalité aux binationaux nés en France ne faiblit donc  pas, Manuel Valls reprochant à une partie de la gauche de « s’égarer au nom des grandes valeurs ». Deux élus socialistes, l’ancien ministre Benoît Hamon et Julien Dray, expriment à leur tour leur opposition à cette initiative dans des entretiens au Journal du Dimanche. La mesure, jugée symbolique par le Premier ministre lui-même, figurera dans le projet de loi constitutionnelle voulu par François Hollande après les attentats du 13 novembre et sera débattue au Parlement au début de l’année prochaine. De Martine Aubry, la maire de Lille, à Anne Hidalgo, la maire de Paris, plusieurs voix socialistes se sont déjà élevées publiquement contre le projet.   »Une partie de la gauche s’égare au nom de grandes valeurs en oubliant le contexte, notre état de guerre, et le discours du président devant le Congrès », leur répond Manuel Valls dans le JDD.   »La détermination est totale, nous irons jusqu’au bout et que chacun à gauche en soit bien convaincu », poursuit-il en citant l’historien Pierre Nora : « La France est en péril de paix. » Le prédécesseur de Manuel Valls à Matignon, Jean-Marc Ayrault, a répliqué dimanche après-midi sur Twitter. « Si la France est en ‘péril de paix’, alors ne la divisons pas davantage! », écrit le député de Loire-Atlantique. Benoît Hamon a déploré pour sa part sur BFM TV les « mots toujours extrêmement agressifs de Manuel Valls ». « Il ne facilite pas la concorde et il ‘égare la gauche’ », a-t-il jugé.

Russie : manif d’hommage et de protestation

Russie : manif d’hommage et de protestation

Il y aura un double objectif à la manif de ce dimanche à Moscou, protester contre l’assassinat d’un des principaux opposants, en même temps lui rendre hommage. De toute évidence la climat politique se dégrade en Russie. Certains n’ont pas du apprécier la manif des protestataires de mardi. Poutine qui comme lorsqu’il était au KGB joue double, triple jeu. Exemple sur l’Ukraine où il n’a nullement renoncé à son expansionnisme. Poutine hystérise le nationalisme d’une  population sous-informée, il lui faut pour cela décapiter toute opposition politique et toute presse d’opposition. Ne laisser que le minimum pour donner l’impression que la Russie est  uen démocratie. Tous les oligarques et personnalités politiques ont subi le même sort que Nemtsov ou alors ont été emprisonnés  ou encore ont été contraints de s’expatrier. Politiquement Poutine ne craint cependant  rien à, l’intérieur tellement il a éliminé toute opposition, il endort le peuple avec le fantasme de la grande Russie retrouvée , ce qui lui permet au passage de masquer la gravité de la situation économique intérieure ( croissance dans le rouge, fuite des capitaux, baisse du rouble, baisse des ressources pétrolières, inflation).  . Poutine de ce point de vue rejoint le concert des dictateurs fous ( pas si fou puisqu’il accumulé come la plupart des oligarques uen fortune considérable).  Deux jours après l’assassinat de Boris Nemtsov, opposant farouche à Vladimir Poutine, ses compagnons de lutte ont appelé à marcher en sa mémoire, ce dimanche à Moscou. Un rassemblement autorisé par les autorités. À l’origine, Nemtsov prévoyait de manifester contre la guerre en Ukraine, et le rôle du pouvoir russe dans le conflit.  Il tenait beaucoup à ce rendez-vous. Quelques heures avant son assassinat, vendredi, Boris Nemtsov mettait la dernière main à l’organisation d’une grande marche, ce dimanche à Moscou. Sur la radio Echo de Moscou, l’opposant avait appelé à manifester contre « l’agression de Vladimir Poutine » en Ukraine, son combat le plus acharné de ces derniers mois. Il n’y participera donc pas. Sergueï Boutman, Echo de Moscou : « Il collectait des preuves de la participation des forces armées russes au conflit dans le Donbass ». Mais ses amis et compagnons d’opposition ne veulent pas renoncer à sortir pour crier leur colère.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol