Archive pour le Tag 'principaux'

Les principaux points de l’intervention de Macron

Les principaux points de l’intervention de Macron

Du fait  de la catastrophe de l’incendie de la cathédrale de Paris, Macron a décidé de reporter à mardi son intervention. Il se trouve que cet incendie s’est déclaré vers 19 heures alors que l’essentiel de l’intervention circulait déjà chez les journalistes (il y aura sans doute une modification de cette intervention tenant compte précisément de l’incendie de la cathédrale de Paris). Du coup, certains journaux n’ont pas forcément respecté l’embargo. Et «  imaginent »  les principaux aspects développés par Macron. Il y aura sans doute d’abord un important développement fiscal puisque d’une façon générale, les gilets jaunes ont exprimé leur exaspération vis-à-vis de l’impôt. Une exaspération concernant surtout la justice fiscale. Une exaspération concernant surtout la justice fiscale. Le pouvoir envisagerait une plus grande progressivité de l’impôt sur le revenu avec notamment la création de deux nouvelles tranches (au lieu des cinq actuelles) à 5 et 10 %  l’objectif étant d’alléger la pression fiscale sur les couches moyennes. Pour les plus aisés il ne sera sans doute pas question pour le chef de l’État de revenir sur la suppression de l’ISF. Mais il paraît difficile de créer une tranche d’impôt encore supérieure pour les plus aisés en raison notamment de l’avis du conseil d’État. Du coup on pourrait renforcer le poids de l’impôt sur la fortune immobilière  en abaissant son plancher de 1,3 millions à 1 millions d’euros. La question de l’impôt sur le revenu pour tous serait évacuée pour ne pas donner l’impression qu’on répond à une crise de ras-le-bol fiscal par une nouvelle fiscalité. Au contraire, on  pourrait commencer à s’atteler au difficile problème des niches fiscales qui représentent pas moins de 100 milliards d’euros ; cela de façon progressive est très ciblé Évidemment Macron va traiter du pouvoir d’achat des retraités en proposant la réalisation des petites pensions. Il est peu vraisemblable qu’on envisagera de toucher à la TVA notamment à travers un taux zéro concernant les produits de première nécessité cela pour des raisons juridiques et économiques. Face aux problèmes difficiles des femmes seules, l’État pourrait mettre en place un fonds récupérant les sommes dues par les conjoints pour les reverser à la personne seule, tout en se portant garant contre les impayés. Concernant la réforme de l’administration, on va affirmer un certain retour des agents sur le terrain. Le problème c’est qu’il sera difficile concrètement d’opérer ce  retour ne serait-ce qu’en raison du fait que les infrastructures n’existent plus qu’elles ont été vendues. Il y aura un long  développement sur la décentralisation et finalement peu de mesures pour remettre en question le millefeuille politique. Pas de suppression du département ou de changement significatif des attributions des collectivités locales. On va simplement assister à quelques transferts. Pour le symbole Macron va proposer une modification du nombre d’élus. Ce pourrait être l’occasion d’organiser un référendum. Et pour faire bonne mesure il pourrait notamment proposer aussi une modification des désavantages des anciens présidents de la république. Parallèlement aux questions économiques et sociales le chef de l’État devrait développer aussi les questions relatives aux aspects environnementaux. Ils pourraient reprendre l’idée de sa banque européenne destinée à l’environnement décliné cette fois à l’échelle nationale. Au total pas de révolution sinon sur le ton qui devra compenser l’insuffisance sur le fond. En effet Macron est prisonnier à la fois de son idéologie mais aussi de marges de manœuvre très étroite concernant les grands équilibres.

 

Sondage 2017 du 7 avril : resserrement des quatre principaux candidats

Sondage 2017 : resserrement des quatre principaux candidats

 

Il apparaît de plus en plus clairement que Le Pen et Macron confirment leur position en tête et se situent dans un mouchoir  de poches. Plus loin, Mélenchon est proche de François Fillon. Quant à Benoît Hamon, il paraît définitivement largué  Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Point publié vendredi, Emmanuel Macron a perdu 2,5 points en une semaine, à 23,5%, et Marine Le Pen deux points, à 23%. Derrière, François Fillon s’accroche, à 18,5% (+1,5 point) mais est talonné par Jean-Luc Mélenchon (18%, +2 points), qui a semé son rival du PS, Benoît Hamon (9%). Emmanuel Macron est certes crédité d’une large victoire au second tour s’il affronte la candidate d’extrême-droite le 7 mai, avec 61% des voix (+2) contre 39% (-2). Mais encore faut-il qu’il franchisse le cap du premier tour. « Ces données soulignent (…) tout le paradoxe que vit actuellement Emmanuel Macron, aujourd’hui assuré de gagner au second tour mais plus sûr de pouvoir s’y qualifier », souligne le président d’Odoxa, Gaël Sliman. Selon l’enquête quotidienne Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNEWS et Sud Radio, Emmanuel Macron (23,5%) a ainsi perdu 2,5 points en une semaine et Marine Le Pen (24,5%) un point. A contrario, la dynamique de Jean-Luc Mélenchon se confirme avec deux points de mieux depuis le 31 mars, à 17%, tandis que François Fillon gagne 1,5 point, à 18,5%. Pour 71% des personnes interrogées par l’Ifop, c’est le candidat de La France insoumise qui fait la meilleure campagne, devant Emmanuel Macron (61%, +2) et Marine Le Pen (53%, -1). Harris Interactive donne encore l’ex-ministre de l’Economie en tête (24%) mais en recul d’un point, devant la candidate du FN (23%, -1) mais un François Fillon à 19% (+1), suivi à un seul point par Jean-Luc Mélenchon (+1). Le sondage quotidien d’Opinionway donne pour sa part Marine Le Pen en tête (25%), devant Emmanuel Macron (24%), François Fillon (20%) et Jean-Luc Mélenchon (16%), sans changement par rapport à la veille.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol