Archive pour le Tag 'Présidentielle 2022 :'

Présidentielle 2022- Une grève de la « fin de la gauche »

Présidentielle 2022- Une grève de la  « fin de la gauche »

Quelques militants pour l’essentiel des bobos de gauche ont entamé une grève de la faim en faveur d’une candidature unique de la gauche. En fait, ce pourrait être véritablement la grève de la « fin de la gauche ». En effet après les scores catastrophiques de toutes les formations de gauche lors des présidentielles de 2022, il faudra sans doute s’attendre à un véritable big-bang au sein des organisations intéressées dont derrière certaines devraient éclater ou  purement et simplement disparaître, à commencer par le parti socialiste.

 

Le problème de ces militants partisans d’une candidature unique, c’est qu’ils semblent ignorer que la plupart des formations et des leaders de gauche sont opposés à tout concept d’union. Une union par ailleurs impossible du fait des divergences inconciliables entre bobo gauchiste, bobo écolo, bobo communiste ou encore bobo socialiste

 

L’opinion a d’ailleurs déjà tranché puisque les sondages n’accordent qu’un ridicule score de 2,5 % à l’une des candidates à cette union à savoir Christiane Taubira. Une candidate qui justement incarne sans doute le mieux cette contradiction fondamentale de la gauche qui consiste à concilier une posture de bobo bourgeoise élitiste avec des propos radicaux complètement coupés de la sociologie des couches moyennes et populaires.

 

Une situation également bien illustrée par Sandrine Rousseau, l’écolo gauchiste convaincue de l’éco féminisme et du wokisme  complètement inculte sur des questions socio-économiques mais très en pointe sur des sociétales dont d’ailleurs elle ne connaît pas grand-chose.

 

Bref les nouveaux évangélistes de la gauche radicale qui ressemble beaucoup aux anciens évangélistes maoïstes radicaux des années 70 ( depuis souvent recasés à droite).

Sondage Présidentielle 2022 : Macron à 27 %, Pécresse et Le Pen à 16 %

Sondage Présidentielle 2022 : Macron à 27 %, Pécresse et Le Pen à 16 %

 

 La dernière vague du sondage Ifop-Fiducial pour Le Figaro et LCI place Emmanuel Macron largement en tête des intentions de vote, quelles que soient les hypothèses testées. Crédité de 27% des suffrages dans tous les cas de figure, le président de la République devance très largement Marine Le Pen (16%) et Valérie Pécresse (16%). Toutes deux en recul de -1 point, la candidate LR et son adversaire RN se disputent virtuellement la place qualificative pour le second tour.

Derrière le trio de tête, le leader de «Reconquête !», Éric Zemmour atteint 13,5% (+0,5).

Jean-Luc Mélenchon, plafonne à 8,5%. Comme l’Insoumis, aucun candidat de gauche ne parvient à atteindre les 10%, puisque l’écologiste Yannick Jadot est donné à 7%, contre 3,5% seulement pour la socialiste Anne Hidalgo, et à peine 2,5% pour Christiane Taubira lorsqu’elle est testée. Le souverainiste Arnaud Montebourg s’effondre enfin à 1%, soit autant que Jean Lassalle et Philippe Poutou.

Au second tour, Emmanuel Macron est également donné vainqueur quel que soit le scénario testé. S’il était de nouveau confronté à Marine Le Pen, le chef de l’État l’emporterait avec 59% contre 41% pour son adversaire RN. En cas de finale face à Valérie Pécresse, son avance se réduirait à 55%, contre 45% pour la candidate LR.

Un sondage évidemment à prendre avec des pincettes d’abord en raison des marges d’erreur, aussi des intérêts médiatiques qui soutiennent les candidats et peut-être surtout de l’évolution de l’environnement politique, social et économique d’ici avril 2002.

 

Présidentielle 2022 : Nathalie Arthaud aussi !

Présidentielle 2022 : Nathalie Arthaud aussi !

Pour la troisième fois, Nathalie Arthaud est candidate pour l’élection présidentielle de 2022. Il est vraisemblable que comme les dernières fois elle obtiendra à peine 1 %.

Pas de quoi atténuer sa détermination à faire la révolution. Une candidature assez anachronique que celle qui propose de renverser le système économique et politique est par ailleurs agrégée d’économie et de gestion. De quoi évidemment s’interroger sur la qualité des diplômes qu’on distribue en France dans certaines disciplines molles.

Nathalie Arthaud succède ainsi à Arlette Laguiller, sorte d’égérie supposée représenter  les minorités ouvrières . La tonalité pleurnicharde de la triste révolutionnaire pouvait séduire certains. Une incarnation ouvrière qu’on peut toutefois discuter quand on sait qu’elle travaillait en réalité dans une banque où les conditions de travail ne sont pas tout à fait celle d’un mineur. C’est toute la contradiction de l’extrême gauche composée surtout d’intellos plus ou moins ratés qui revendiquent la représentativité du monde ouvrier.

Présidentielle 2022 : et une « Primaire populaire » à gauche pour compliquer encore la situation

Présidentielle 2022 : et une « Primaire populaire » pour compliquer encore la situation

 

En plus d’un candidat socialiste, de Mélenchon, d’un candidat écolo, on pourrait compter un candidat issu d’une primaire populaire . A un mois de la clôture des parrainages citoyens pour désigner un candidat commun à gauche pour la présidentielle, la « Primaire populaire » annonce 83 000 inscrits samedi 11 septembre, a assuré l’association samedi à Marseille.

La clôture des parrainages est prévue le 11 octobre, date à laquelle seront alors connus les cinq femmes et cinq hommes pré-sélectionnés par les citoyens inscrits sur la plateforme sécurisée Neovote « pour faire gagner l’écologie et la justice sociale en 2022″, a expliqué Samuel Grzybowsi, porte-parole de cette « Primaire populaire »

Deux mois après l’ouverture de ces parrainages citoyens, ce sont pour l’instant Christiane Taubira, ancienne ministre de la Justice sous la présidence Hollande, et François Ruffin, député des Insoumis qui mènent la danse. Ils devancent plusieurs des candidats déclarés à la présidentielle : Sandrine Rousseau (2e), Anne Hidalgo (4e) et Delphine Batho (5e) côté femmes, Eric Piolle (4e), Jean-Luc Mélenchon (5e) et Yannick Jadot (6e) côté hommes. Les autres candidats potentiels parrainés par les citoyens sont pour l’heure Clémentine Autain (3e), proche de Mélenchon, d’un côté, l’économiste Gaël Giraud (2e) et l’Eurodéputé Pierre Larrouturou (3e), chantre de la semaine de quatre jours, de l’autre. Ce dernier, fondateur de Nouvelle Donne, est le seul pour l’instant à s’être porté candidat à la présidentielle via cette « primaire populaire ». Sandrine Rousseau et Eric Piolle ont annoncé qu’ils y participeraient s’ils remportaient la primaire des écologistes. Jean-Luc Mélenchon a pour l’instant refusé de s’y engager.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol