Archive pour le Tag 'Présidentielle 2017'

Présidentielle 2017 : les sondages mentent

Présidentielle 2017 : les sondages mentent

 

Selon la sensibilité de ceux qui commandent les sondages les résultats peuvent varier de trois à quatre points. Et certains de conclure que les quatre principaux candidats sont dans un mouchoir de poche. D’a près certains médias, l’écart entre les quatre principaux candidats à l’élection présidentielle se resserre à moins de 10 jours du premier tour de l’élection présidentielle. Selon la dernière enquête réalisée par Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde (*), Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon se tiennent en seulement… 3 points de pourcentage ! En tête, Marine le Pen et Emmanuel Macron sont aux coude-à-coude avec 22% des intentions de vote devant Jean-Luc Mélenchon (20 %) et François Fillon (19%). D’après ces   sondages, les quatre candidats seraient dans un mouchoir de poche puisque Le Pen et Macon se tasseraient t tandis que Mélenchon et Fillon se renforceraient. En réalité, les différences affichées se situent toutes dans la marge d’erreur surtout compte tenu des incertitudes concernant les  indécis. Les sondages de ses derniers jours et encore davantage ceux à venir  sont donc sans doute à prendre avec des pincettes car ils sont marqués par deux biais essentiels. D’une part par la sensibilité politique de ceux qui commandent ces sondages d’autre part et surtout par le fait que 30 à 40 % des électeurs sont encore indécis. Ajoutons enfin que la marge d’erreur par ailleurs impossible à calculer de manière très scientifique se situe au moins à 3 % voire 5 %. Il est clair que certains vont tenter d’influencer l’électorat en « redressant » de manière excessive certaine enquêtes au profit de leurs candidats préférés.

Présidentielle 2017 : Valls va trop loin (Macron)

Présidentielle 2017 : Valls va trop loin (Macron)

 

Réponse du berger à la bergère Emmanuel Macron critique vertement Emmanuel Valls pour son comportement à l’égard du président de la république. Valls conteste en effet la légitimité du président de la république comme candidat à la prochaine élection présidentielle. Valls a également pointé du doigt l’irresponsabilité de François Hollande pour les confidences faites à des journalistes. La  vérité c’est que  Manuel Valls trépigne et souhaiterait que François Hollande renonce à la perspective de 2017, il souhaite donc le décourager par des attaques frontales ; du coup, Emmanuel Macron ne se prive pas de souligner la démarche individuelle de Valls en rupture avec la logique de solidarité du gouvernement et l’esprit de la Ve République. Justement un reproche que lui avait adressé Valls quand il a quitté lui-même le gouvernement. Macron demande donc de la cohérence à Manuel Valls et l’invite lui aussi a démissionné de son poste de premier ministre.   »Je considère qu’il est même déjà allé trop loin. Quand on est Premier ministre d’un pays dont on dit qu’il est dans une situation historiquement grave, on ne tient pas ces propos sur le président de la République, c’est tout », a ainsi déclaré Emmanuel Macron sur France 2. Estimant la situation intenable, il n’a pas manqué de faire la leçon à son ancien chef. « Lorsque j’ai eu des désaccords, je les ai exprimés puis j’ai pris mes responsabilités en quittant le gouvernement« , a ainsi poursuivi l’ancien ministre de l’Économie. Il invite donc Manuel Valls à faire de même. D’une certaine façon manuelle Valls est prise à son propre piège de l’incantation permanent qu’il faisait vis-à-vis de la loyauté à l’égard du président de la république. C’est aussi le retour à l’envoyeur des reproches adressés à Macron. Bref à gauche ça cogne.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol