Archive pour le Tag 'pompe'

Pétrole : baisse mais pas à la pompe

Pétrole : baisse mais pas à la pompe

 

Nette baisse des cours du pétrole en octobre autour de 10 % ; paradoxalement ; les prix à la pompe n’ont cessé d’augmenter en France. Première observation, il y a forcément un décalage entre les cours d’achat du pétrole et la mise en vente du produit sur les marchés. Les prix à la pompe subissent donc encore les précédentes hausses de cours. Toutefois il faut observer que les prix à la pompe augmentent presque aussitôt que la hausse des cours tandis qu’inversement en période de baisse du prix du baril, les prix du carburant ne diminuent qu’après un grand décalage temporel. Autre explication spécifiquement française, la hausse de la fiscalité. Le gouvernement n’a rien trouvé de mieux que de matraquer les prix du carburant alors que les cours pétrole sont relativement hauts. Le Brent comme le WTI sont tombés à leurs plus bas en près de deux mois et demi et ont affiché une baisse mensuelle respective de 8,7% et 11,1%, le plus fort recul sur un mois depuis juillet 2016. De son côté  L’OPEP a porté en octobre sa production à un niveau inégalé depuis 2016, selon une enquête Reuters publiée mercredi, la hausse des extractions notamment aux Emirats arabes unis (EAU) et en Libye l’ayant emporté sur la baisse des livraisons iraniennes pour cause de sanctions américaines. L’OPEP hors Congo a extrait 530.000 bpj de plus que cet objectif implicite en octobre. Hors OPEP, la Russie a produit 11,41 millions de bpj, un record pour l’ère postsoviétique, après 11,36 millions de bpj en septembre, a dit mercredi une source industrielle à Reuters. Les Etats-Unis ont pour leur part augmenté leur production en août de 416.000 bpj au record de 11,346 millions bpj, a annoncé mercredi l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

 

Le livret A pompe l’épargne

Le livret A pompe l’épargne

 

.

Les dépôts sur les livrets bancaires fiscalisés ont diminué de 12,4 milliards d’euros en octobre, alors que le plafond du Livret A et du Livret de développement durable (LDD), tous deux défiscalisés, avait été relevé au début de ce mois. Il s’agit du mouvement le plus important d’un mois sur l’autre, et de très loin, depuis que la Banque de France tient ces statistiques, soit avril 1993, selon des chiffres publiés sur le site de l’institution. Dans le même temps, Livret A et LDD, qui ont vu leurs plafonds relevés respectivement de 25% et 100%, ont enregistré un afflux record de fonds, les dépôts dépassant les retraits de 21,29 milliards d’euros sur le seul mois d’octobre. Outre les livrets bancaires fiscalisés, le compte d’épargne-logement a également été malmené, avec une diminution de 989 millions d’euros de son encours, également un record depuis avril 1993. Les ménages ont également ponctionné leur plan épargne-logement (diminution de 495 millions d’euros, mais pas de record).




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol