Archive pour le Tag 'politique'

Politique-Poutine contre la France

Politique-Poutine contre la France

Un grand reporter, Patrick Forestier,  couvrant les principaux conflits d’Afrique, d’ex-URSS et du Moyen-Orient depuis quarante ans raconte comment le Kremlin pousse ses pions en Afrique au détriment de la France. Il considère cette dernière, gangrenée par ses relais d’influence, comme un des principaux obstacles à son ambition néo-impériale.(papier des Echos)

Restaurer la grandeur de la Russie impériale. Telle est la mission quasi mystique que s’est fixée Vladimir Poutine et que décrit Patrick Forestier, qui a couvert de nombreux conflits aux quatre coins du monde depuis quatre décennies pour « Paris Match » et pour la télévision. Un récit captivant sur la guerre « secrète et hybride » menée contre un Occident « pusillanime et dégénéré » que méprise celui qu’on présente abusivement comme un maître espion, alors qu’il s’est contenté de surveiller des dissidents en RDA jadis.

Cette revanche sur l’effondrement de l’URSS passe par l’Afrique, théâtre d’affrontement avec les Etats-Unis et la France, perçue à la fois comme le maillon faible de l’Alliance atlantique et un obstacle sur le continent. De la Libye au Tchad, en passant par le Mali, le Liban ou le Burkina Faso, Poutine use de tous les leviers possibles, élimination des gêneurs, corruption, usines à trolls russes, espions et propagandistes. En s’appuyant sur la rancoeur envers l’ex-puissance coloniale d’Africains semblant ignorer que la Russie s’y entend en matière de pillage de ressources ou de sujétion.

Mais l’affrontement se joue aussi, voire surtout, en Europe, notamment avec l’invasion de l’Ukraine, une nation qui n’existe pas vraiment selon le maître du Kremlin, ce que dément visiblement la farouche résistance ukrainienne. Une inversion de réalité dont le président russe est coutumier. Poutine prétend ainsi que son pays, pourtant doté de 6.000 ogives nucléaires et où aucun soldat étranger ne s’est aventuré depuis 1944, serait menacé.

Le chapitre sans doute le plus intéressant détaille la stratégie d’entrisme et d’influence du Kremlin en France. Agents stipendiés ou « idiots utiles », ex-généraux, universitaires, diplomates, journalistes, hommes d’affaires profitant de connivences en Russie, think tanks à client unique sentant la vodka, associations « amicales », experts discrédités par leur conviction jusqu’au 23 février 2022 que Poutine n’envahirait pas l’Ukraine relaient assidûment les éléments de langage du Kremlin.

Etrillant au passage les partis La France insoumise et le Rassemblement national, qui proposent de négocier avec un Poutine n’ayant jamais respecté aucun engagement depuis quinze ans, mais aussi des cadres Les Républicains, notamment Nicolas Sarkozy, l’ouvrage s’étonne de voir tant de prétendument patriotes et de gaullistes se montrer indulgents envers un régime nous menaçant régulièrement d’anéantissement nucléaire. Il rappelle qu’on peut « critiquer à raison le wokisme, les dirigeants européens, l’immigration ou le recul des valeurs familiales, sans pour autant se jeter dans les bras du Kremlin ».

 

POUTINE CONTRE LA FRANCE, UN GRAND REPORTER AU COEUR DES GUERRES DU KREMLIN »

essai

de Patrick Forestier. Editions Le Cherche Midi, 348 pages, 21 euros.

Economie, politique, société: les plus lus 20 avril 2024

Economie, politique, société: les plus lus 20 avril  2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Economie, politique, société: les plus lus 19 avril 2024

Economie, politique, société: les plus lus 19 avril  2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Economie, politique, société: les plus lus 18 avril 2024

Economie, politique, société: les plus lus 18 avril  2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Politique-Sécurité Jeux Olympiques : la moitié des Français peu confiants

Politique-Sécurité Jeux Olympiques : la moitié des Français peu confiants
Moins d’un Français sur deux (47%) se sent confiant quant à la capacité de la France à assurer le bon déroulement des jeux. Ils sont 9% à se sentir très confiants, les 38% restants se disant plutôt confiants, et les autres inquiets. Les femmes se montrent d’ailleurs plus inquiètes que les hommes (43% contre 51%).
D’après un sondage publié par La Tribune du dimanche et réalisé par Ipsos ce samedi 13 avril  seulement 53%, soit un peu plus d’un Français sur 2, se disent intéressés par les Jeux. Seuls 16% sont très intéressés et 26% ne le sont pas du tout. Une proportion en baisse par rapport au dernier sondage publié par La Tribune du dimanche en octobre dernier où ils étaient 61%.

Les sentiments que leur procurent ces jeux? L’indifférence pour 35% des personnes interrogées et l’inquiétude pour 33%. 19% se disent tout de même fiers, satisfaits, voire impatients pour 13% d’entre eux: les jeunes notamment.

 

Politique-L’Iran piégée par ses contradictions

Politique-L’Iran piégée par ses contradictions

L’Iran vient sans doute de commettre une erreur géostratégique majeure en attaquant directement et massivement Israël. Israël qui en a profité pour montrer l’efficacité de son système de défense puisque 95 % des missiles et autres drones ont été détruits.

La propagande iranienne affirme cependant que les objectifs ont été atteints ! Il s’agit évidemment de donner le change aux plus extrémistes du pays. L’Iran était en effet agitée en ce moment par des contradictions internes au sommet du pouvoir avec d’un côté les plus radicaux et de l’autre des plus modérés y compris dans la hiérarchie religieuse mais aussi militaire.

Les plus modérés dans les rangs militaires savent bien que le pays ne ferait pas le poids dans une guerre directe avec Israël et que l’extension du conflit au Moyen-Orient pourrait se traduire par un affaiblissement du mouvement chiite.

L’erreur stratégique majeure est surtout d’avoir réussi l’exploit de ressouder les pays arabes d’obédience sunnite autour d’Israël pour détruire l’attaque iranienne.

Il y a aussi les contradictions relatives à la société iranienne avec un fort mouvement qui lutte contre les contraintes religieuses. Et la vérité c’est que le pouvoir religieux et militaire est de plus en plus mal supporté par la population. En faisant appel au nationalisme,  le pouvoir iranien pensait  à la fois satisfaire des objectifs de politique interne et des objectifs de politique externe. L’opération est ratée sur tous les plans.

Il faut espérer qu’Israël ne tombera pas dans le piège de l’extension du conflit car les alliances contre l’Iran pourraient alors se défaire.

Economie, politique, société: les plus lus 17 avril 2024

Economie, politique, société: les plus lus 17 avril  2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Politique-L’Iran piégée par ses contradictions

Politique-L’Iran piégée par ses contradictions

L’Iran vient sans doute de commettre une erreur géostratégique majeure en attaquant directement et massivement Israël. Israël qui en a profité pour montrer l’efficacité de son système de défense puisque 95 % des missiles et autres drones ont été détruits.

La propagande iranienne affirme cependant que les objectifs ont été atteints ! Il s’agit évidemment de donner le change aux plus extrémistes du pays. L’Iran était en effet agitée en ce moment par des contradictions internes au sommet du pouvoir avec d’un côté les plus radicaux et de l’autre des plus modérés y compris dans la hiérarchie religieuse mais aussi militaire.

Les plus modérés dans les rangs militaires savent bien que le pays ne ferait pas le poids dans une guerre directe avec Israël et que l’extension du conflit au Moyen-Orient pourrait se traduire par un affaiblissement du mouvement chiite.

L’erreur stratégique majeure est surtout d’avoir réussi l’exploit de ressouder les pays arabes d’obédience sunnite autour d’Israël pour détruire l’attaque iranienne.

Il y a aussi les contradictions relatives à la société iranienne avec un fort mouvement qui lutte contre les contraintes religieuses. Et la vérité c’est que le pouvoir religieux et militaire est de plus en plus mal supporté par la population. En faisant appel au nationalisme,  le pouvoir iranien pensait  à la fois satisfaire des objectifs de politique interne et des objectifs de politique externe. L’opération est ratée sur tous les plans.

Il faut espérer qu’Israël ne tombera pas dans le piège de l’extension du conflit car les alliances contre l’Iran pourraient alors se défaire.

Politique – Grand-Guignol : Trump et l’actrice pornographique au tribunal

Politique – Grand-Guignol : Trump et l’actrice pornographique au tribunal
L’affaire qui a été  évoquée encore hier devant un tribunal de New York semble relever du grand guignol. Il s’agit en effet d’une somme illégalement versée par Trump pour sa relation avec une actrice pornographique. La modeste somme de 130 000 $ ! Surtout ce procès et bien d’autres menacent la candidature de l’intéressé aux prochaines élections présidentielles sans parler du ridicule de la situation. Et l’argument principal de défense de Trump se résume de la façon suivante : » j’ai un problème avec le président du tribunal ». Un argument un peu court mais l’objectif est évidemment de faire durer la procédure jusqu’à l’éventuel élection de Trump comme président.

Le premier des quatre procès au pénal de Donald Trump s’ouvre lundi matin devant un tribunal de New York. Trump doit répondre de 34 chefs d’accusations de falsification de documents comptables, tous relatifs au versement de 130.000 dollars à l’actrice pornographique Stormy Daniels afin d’acheter son silence sur leur brève liaison avant l’élection présidentielle de 2016. Versée par son factotum de l’époque, l’avocat Michael Cohen, la somme avait été remboursée par Trump après son élection, et déclarée comme «frais juridiques». Chaque chèque et chaque faux en écritures donnent lieu à un chef d’accusation distinct.

 

Economie, politique, société: les plus lus 16 avril 2024

Economie, politique, société: les plus lus 16 avril  2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Economie, politique, société: les plus lus 15 avril 2024

Economie, politique, société: les plus lus 15 avril  2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Politique- L’écroulement du niveau scolaire explique une partie de la crise et des violences

Politique- L’écroulement du niveau scolaire  explique une partie de la crise et des violences

 

 

Les résultats solaires de la France sont particulièrement mauvais, avec une tendance à la baisse encore plus marquée. 

Ils expliquent une partie des crises du pays La France se classe à la 23e place du classement, alors qu’elle est 7e puissance mondiale. Les résultats sont surtout en régression en maths pour les élèves de 15 ans. « En mathématiques, la forte baisse observée en France entre 2018 et 2022 est la plus importante observée depuis la première étude PISA  » en 2000, avec une baisse de » 21 points, contre une baisse de 15 points pour la moyenne », note l’OCDE.

. Malheureusement, les nouvelles ne sont pas bonnes pour la France. Elle termine à la 23e place de ce classement et chute lourdement en mathématiques. À l’échelle mondiale, les résultats du classement démontrent une baisse significative et généralisée post-crise du covid-19.

Pour rappel cette étude à consulter dans son intégralité sur le site de l’OCDE, évalue les élèves sur plusieurs épreuves. La première est un test de compréhension de l’écrit, suivi ensuite du test de culture mathématique, de celui de culture scientifique et enfin d’un exercice de pensée créative. Cette année, 85 pays faisaient partie de l’aventure avec pas moins de 8 000 élèves tirés au sort. En France, 355 établissements étaient concernés.
La France ne fait pas figure de bonne élève. Elle se situe dans la moyenne des pays de l’OCDE, avec 474 points en mathématiques, en dessous de la moyenne, à 480 points ; 474 points en compréhension de l’écrit alors que la moyenne se situe à 482 points ; 487 points en culture scientifique points alors que la moyenne est à 491 points.

Il faut retenir du classement Pisa 2023 (appelé 2022 car l’étude rend compte des résultats de l’an dernier en réalité) ceci : les résultats globaux sont en baisse, notamment du fait de la pandémie de Covid-19. Seulement trois pays parviennent à faire mieux qu’en 2019 : Singapour, le Japon, la Corée du Sud. Tous les autres ont de plus mauvais résultats.

Economie, politique, société: les plus lus 14 avril 2024

Economie, politique, société: les plus lus 14 avril  2024