Archive pour le Tag 'policières'

Manifestations contre les violences policières

Manifestations contre les violences policières

De la France à l’Australie en passant par le Japon ou la Grande-Bretagne, des milliers de personnes sont descendues samedi dans les rues de plusieurs pays pour s’associer au mouvement de colère contre les discriminations raciales et les méthodes policières, né aux Etats-Unis après la mort de George Floyd. Les images de cette arrestation, qui se sont rapidement propagées à travers les Etats-Unis, ont soulevé une vague de colère contre la police américaine accusée de racisme et de brutalité contre la communauté afro-américaine.

A Paris, quelques centaines de personnes se sont rassemblées dans le calme place de la Concorde puis rue Royale, bloquée par des camions des forces de l’ordre. Sur la place avaient été érigées des barrières empêchant d’approcher de l’ambassade des Etats-Unis située non loin de là, à proximité de l’Elysée.

Un important dispositif policier a été déployé dans tout le quartier alors que la préfecture de police avait interdit ce rassemblement, ainsi qu’un autre prévu ultérieurement sur le Champ de Mars près de la Tour Eiffel.

Une foule importante s’est aussi rassemblée samedi à Londres aux abords du Parlement de Westminster, malgré le mauvais temps et les tentatives de dissuasion du gouvernement.

À Berlin, les manifestants ont rempli le centre de l’Alexanderplatz, tandis que d’autres manifestations ont eu lieu à Hambourg et à Varsovie.

L’Australie et l’Asie avaient auparavant donné le coup d’envoi de cette journée de protestation malgré les règles de distanciation sociale destinées à freiner la propagation du coronavirus.

A Brisbane, la police estime que 10.000 personnes ont participé à un rassemblement pacifique. Beaucoup de manifestants s’étaient enroulés dans des drapeaux indigènes pour dénoncer le traitement des aborigènes d’Australie par la police.

A Sydney, une décision de justice en référé a levé une interdiction de manifester prise pour raisons sanitaires alors que des milliers de personnes défilaient encadrées par un imposant dispositif policier.

Des manifestations ont aussi lieu à Melbourne, Adélaïde et d’autres villes australiennes.

A Tokyo, les manifestants ont défilé non seulement en soutien au mouvement “Black Lives Matter” mais aussi pour dénoncer le traitement d’un Kurde affirmant avoir été brutalisé et plaqué au sol par la police lors de son arrestation.

Plusieurs dizaines de Sud-Coréens et de résidents étrangers se sont rassemblés à Séoul. Certains portaient des masques noirs sur lesquels était inscrit en coréen “Je ne peux pas respirer”.

D’autres ont participé à une “manifestation virale” en ligne, comme en Thaïlande.

“La Corée du Sud est en train de devenir une société multiculturelle”, a dit l’organisateur Shim Ji-hoon à Reuters. “J’ai donc proposé cette manifestation pour éveiller les consciences sur la discrimination raciale et permettre un monde de vivre-ensemble.”

Castaner: pompier-pyromane , incitateur des violences policières

Castaner:  pompier-pyromane , incitateur des violences policières

 

Il y a quelque chose de paradoxal dans la position du gouvernement est particulièrement du ministre de l’intérieur qui aujourd’hui critique une certaine violence policière qu’il a lui-même inspirée dès le mouvements des gilets jaunes. Cette politique a provoqué de nombreuses bavures y compris mortelles même si évidemment les casseurs ont largement aussi alimenté un climat délétère. Clairement lors du mouvement des gilets jaunes , Castaner  a donné des ordres pour rechercher l’affrontement avec les manifestants. Pour créer des incidents susceptibles de discréditer le mouvement,  les casseurs se sont engagés dans la brèche d’autant plus que le mouvement a  été incapable de contrôler les dérapages des plus radicaux. Le premier reproche qui peut être fait à cette politique du maintien de l’ordre : c’est  la recherche délibérée du contact. Une politique assez irresponsable de la part de Castagner mais aussi de la préfecture de Paris est particulièrement des décisions aventuristes et dangereuses du préfet Lallemand. Notons aussi que c’est complètement épuisées  que les forces de l’ordre depuis maintenant plus d’un an sont mobilisées  au moins une fois par semaine. Une fois on les pousse au contact avec les protestataires, une autre fois on leur reproche leur excès de zèle. Certes ces excès de zèle sont le fait d’individus très  minoritaires, ils n’en sont pas pour au moins condamnables. En outre, une réflexion de fond mériterait d’être engagé sur ce qu’on entend par le maintien de l’ordre quand on constate que la préfecture de Paris par exemple contribue largement à alimenter les contradictions vis-à-vis du comportement des policiers.

Encore des manifestations policières pour une réforme pénale

Encore des manifestations policières pour une réforme pénale

 

 

 

Face aux manifestations de policiers qui expriment leur colère face à l’insécurité notamment dans les zones de non-droit le ministre de l’intérieur a promis un plan en novembre dont on ne sait pas quelle sera son orientation. En fait on tourne autour du pot. Certes le mécontentement concerne l’insuffisance de moyens notamment en matière de police de proximité mais vise surtout à renforcer de manière très significative les sanctions à l’égard des délinquants qui menacent la sécurité des policiers et d’une façon plus générale les représentants de l’État. Il s’agit donc d’engager en particulier une réforme pénale qui protège ces représentants de l’État par des sanctions exemplaires. On objectera à juste titre que la dimension pénale ne suffira pas à éradiquer complètement la criminalité mais les innombrables plans de réhabilitation du droit dans les zones sensibles ont à peu près tous échoués. La réforme pénale n’est sans doute pas à elle seule suffisante mais elle est une nécessité urgente.  À Paris ce vendredi soir, un demi-millier de policiers se sont en effet rassemblés vers 21h30 devant la cathédrale Notre-Dame, non loin de la préfecture de police. «Les vraies revendications sont liées à la façon d’exercer notre métier», explique Christophe, 38 ans dont 16 dans la police et présent à la manifestation. Réclamant «une réforme de la légitime défense», ce brigadier qui travaille en Seine-et-Marne estime qu’il faut «faire changer la peur de côté». «Tous les flics de France ont peur de sortir leur arme», s’énerve-t-il. «On ne demande pas un permis de tuer mais le texte n’est plus adapté à la délinquance d’aujourd’hui», «vous saviez que la loi est la même pour un civil comme un policier?», relève Eric, brigadier chef de 47 ans. Emilie, gardien de la paix de 25 ans à Paris, demande à être plus «soutenue par la hiérarchie»: «Quand on est blessé sur une intervention on n’est pas entendu». Ne se réclamant pas des syndicats – «on est mal représentés, les délégués ne connaissent plus la réalité du terrain»- elle souhaite «une réforme pénale».  À Lille aussi, une manifestation a eu lieu dans l’après-midi, à laquelle près de 200 policiers participaient. À Orléans, selon les informations de France Bleu Orléans, une centaine de policiers en colère étaient descendus dans la rue ce soir, tout comme à Toulouse. À Marseille, ils étaient à nouveau plus de 100 rassemblés sur les marches du palais de justice, et on en comptait environ 150 à Grenoble. Le président de la République, François Hollande, avait pourtant annoncé, dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 octobre, qu’il recevrait les syndicats de policiers en «début de semaine» afin d’entamer un dialogue pour mettre fin aux manifestations. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait affirmé avoir répondu à plusieurs des revendications policières depuis le début du quinquennat. Une concertation avec les personnels de la police nationale devrait débuter lundi dans chaque département. Un «plan sécurité publique dédié aux policiers et aux gendarmes» est également prévu en novembre.

Le ministre de la Justice s’est engagé pour sa part à transmettre aux organisations syndicales «les chiffres sur la réalité de la réponse pénale concernant les atteintes aux personnes dépositaires de l’autorité publique».




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol