Archive pour le Tag 'PMI'

Croissance Japon: nouvelle contraction du PMI manufacturier

Croissance Japon: nouvelle Contraction du PMI manufacturier

Jamais depuis  juillet 2016,  les exportations n’ont été aussi basses. Signe de l’atonie de l’activité économique mondiale, le secteur manufacturier au Japon s’est contractée en avril pour le troisième mois consécutif, sous l’effet d’un ralentissement des nouvelles commandes à l’exportation dont dépend fortement l’économie nippone, montrent les résultats préliminaires publiés jeudi de l’enquête réalisée par Markit/Nikkei auprès des directeurs d’achats. La version “flash” de l’indice PMI manufacturier s’est établi à 49,5 en avril en données corrigées des variations saisonnières, marquant un léger rebond par rapport à mars (49,2 en lecture définitive) mais restant pour un troisième mois consécutif sous le seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l’activité. “Le secteur manufacturier japonais s’est enlisé au début du deuxième trimestre à cause de facteurs ayant empêché toute croissance, tels que les relations sino-américaines et les inquiétudes liées à la croissance en Chine”, souligne Joe Hayes, économiste chez IHS Markit, le cabinet d’études qui réalise l’enquête. Symbole des dangers qui menacent l’économie japonaise, le déclin des nouvelles commandes à l’exportation, tombées à un plus bas depuis juillet 2016, à 47,1 après 48,1 en lecture définitive en mars. Aux yeux de nombreux analystes, il est nécessaire que les Etats-Unis et la Chine parviennent à conclure enfin un accord commercial pour alléger les pressions qui pèsent sur l’économie japonaises. Les deux pays sont les deux premiers marchés du Japon à l’exportation.

Chine : baisse des exportations et de l’indice PMI manufacturier

Chine : baisse des exportations et de l’indice PMI manufacturier

Preuve du net ralentissement économique mondial, aussi des menaces de sanctions américaines, l’activité recule en Chine concernant les exportations et le secteur manufacturier. À l’inverse, les services rebondissent mais pas autant sans doute pour compenser les reculs ailleurs L’activité dans le secteur manufacturier chinois s’est en effet contractée en décembre pour la première fois depuis plus de deux ans, du fait d’un ralentissement de la demande qui souligne les difficultés que rencontre l’économie chinoise dans le contexte de guerre commerciale avec les États-Unis. L’indice PMI manufacturier officiel, élaboré par la société d’information économique IHS Markit (*), est tombé à 49,4 en décembre, sous le seuil qui sépare contraction et expansion de l’activité, montrent les résultats publiés lundi des enquêtes réalisées par les pouvoirs publics chinois auprès des directeurs d’achats. Il s’agit de sa première contraction depuis juillet 2016 et le PMI le plus faible depuis février 2016 (49). Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une contraction mais attendaient un indice PMI de 49,9. Ces statistiques suggèrent qu’une série de mesures de soutien à l’économie engagées cette année par Pékin n’ont pas encore porté leurs fruits. Des mesures supplémentaires sont attendues en 2019. Près d’un mois jour pour jour après que le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont convenu d’une trêve commerciale de 90 jours, des incertitudes demeurent quant à la faculté des Etats-Unis et de la Chine à parvenir à un accord commercial avant le 1er mars. D’après les données du Bureau national chinois de la statistique, l’indice des commandes à l’exportation a été ramené à 46,6 contre 47,0 en novembre, reflétant une baisse de la demande extérieure pour le septième mois consécutif. Pour le secteur des services, qui représente plus de la moitié de l’économie chinoise, l’indice officiel PMI a rebondi en décembre, pour s’établir à 53,8 contre 53,4 le mois précédent.

 (*) Markit Economics est une société d’information financière britannique fondée en 2003 par le Canadien Lance Uggla et qui a fusionné en mars 2016 avec l’entreprise d’information économique américaine IHS (Information Handling Services) fondée en 1959. L’Indice PMI, selon ses concepteurs de Markit, est un indicateur de conjoncture économique qui donne l’état du secteur privé, et qui est obtenu par le suivi de l’évolution de variables telles que les ventes, l’emploi, les stocks et les prix.

Etats -Unis : recul surprise de l’indice PMI de Chicago

Etats -Unis : recul surprise de l’indice PMI de Chicago

On s’attendait à un certain tassement de la croissance américaine (dernièrement sur une tendance de 2 % sur un an au lieu de 2,5) mais certainement pas à un recul de son activité manufacturière ; l’activité en recul de la région de Chicago constitue en général un indicateur avancé de l’économie aux États-Unis. Le fonds monétaire international avait noté il y a quelques jours le risque d’un tassement de la croissance. Cependant l’indicateur de Chicago est particulièrement surprenant sans doute lié à des facteurs conjoncturels mais aussi à des tendances baissières structurelles de la croissance L’activité manufacturière dans la région de Chicago s’est nettement contractée en décembre, contrairement aux attentes des économistes, selon les conclusions de l’enquête mensuelle auprès des directeurs d’achat rendue publique jeudi. L’indice PMI de Chicago s’est établi à 42,9 en décembre contre 48,7 en novembre, alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un léger rebond, à 49,8.

Croissance Etats-Unis : tassement du PMI manufacturier en décembre

Croissance  Etats-Unis : tassement du  PMI manufacturier en décembre

Le PMI manufacturier est ressorti à 53,7 en décembre en version flash. Les économistes attendaient 55,2 après 54,8 en novembre.
Directeurs d’achat (indice des) : cette statistique reflète la confiance des directeurs d’achat. Elle est disponible pour le secteur manufacturier et pour celui des services. Un indice supérieur à 50 signale une expansion de l’activité dans un secteur et un indice inférieur, une contraction. Plus cet indicateur s’éloigne des 50 et plus le rythme d’expansion ou de contraction de l’activité est important. L’indice composite qui regroupe l’indicateur pour le secteur manufacturier et celui des services est très utile pour prévoir les évolutions du PIB à court terme. Il est considéré comme l’un des indicateurs économiques les plus pertinents. L’indice manufacturier comprend principalement les composantes production, commande et emploi. La statistique pour les services comprend notamment l’activité en cours, les anticipations d’activité, les prix des intrants et l’emploi.

Croissance France : Indice PMI peu encourageant en novembre

Croissance France : Indice PMI  peu encourageant en novembre

 

L’Indice Flash de la Production Manufacturière se replie à 46.5 (48.0 en octobre), un plus bas de 3 mois.  L’Indice PMI Flash de l’Industrie Manufacturière se replie à 47.6 (48.5 en octobre), un plus bas de 3 mois Le secteur des services continue de tirer l’activité économique de la France mais le secteur manufacturier reste à la peine. Nous pouvons lire dans le rapport de Markit que « la conjoncture reste faible en novembre dans le secteur privé français, comme l’indiquent les dernières données PMI composites flash qui mettent de nouveau en évidence un léger repli de l’activité globale. Si la hausse des dépenses publiques a permis de maintenir une croissance de 0,3 % du PIB au troisième trimestre 2014, le manque de dynamisme de l’activité du secteur privé mis en évidence par les données de l’enquête pourrait continuer de peser sur la croissance française au quatrième trimestre. Parallèlement, les entreprises interrogées font état de nouvelles suppressions de postes en novembre, rendant fort peu probable une inversion prochaine de la courbe du chômage. » Les traders se contentent de la hausse de l’indice composite faisant la synthèse des indices PMI des services et manufacturier et EUR/USD progresse mais rien d’assez robuste pour permettre une baisse du taux de chômage. Tout est dit… D’autant plus que Markit n’est pas dupe et souligne que la hausse des dépenses publiques plutôt que celles du secteur privé est à l’origine des 0.3 % de croissance du T3.

 

Croissance France : Indice PMI peu encourageant en novembre

Croissance France : Indice PMI  peu encourageant en novembre

 

L’Indice Flash de la Production Manufacturière se replie à 46.5 (48.0 en octobre), un plus bas de 3 mois.  L’Indice PMI Flash de l’Industrie Manufacturière se replie à 47.6 (48.5 en octobre), un plus bas de 3 mois Le secteur des services continue de tirer l’activité économique de la France mais le secteur manufacturier reste à la peine. Nous pouvons lire dans le rapport de Markit que « la conjoncture reste faible en novembre dans le secteur privé français, comme l’indiquent les dernières données PMI composites flash qui mettent de nouveau en évidence un léger repli de l’activité globale. Si la hausse des dépenses publiques a permis de maintenir une croissance de 0,3 % du PIB au troisième trimestre 2014, le manque de dynamisme de l’activité du secteur privé mis en évidence par les données de l’enquête pourrait continuer de peser sur la croissance française au quatrième trimestre. Parallèlement, les entreprises interrogées font état de nouvelles suppressions de postes en novembre, rendant fort peu probable une inversion prochaine de la courbe du chômage. » Les traders se contentent de la hausse de l’indice composite faisant la synthèse des indices PMI des services et manufacturier et EUR/USD progresse mais rien d’assez robuste pour permettre une baisse du taux de chômage. Tout est dit… D’autant plus que Markit n’est pas dupe et souligne que la hausse des dépenses publiques plutôt que celles du secteur privé est à l’origine des 0.3 % de croissance du T3.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol