Archive pour le Tag 'placement'

Meilleur placement pour les Français : les comptes courants !

Meilleur placement pour les Français : les comptes courants !

Paradoxalement les Français choisissent de manière préférentielle les comptes courants pour placer leur argent. Des comptes  qui évidemment ne rapportent rien. Il est vrai que les dépôts sur le livret A ne rapporte pas non plus grand chose puisque la rémunération a été ramenée à zéro 0. 75 % quand l’inflation officielle tourne autour de 1 %. Les experts de la Banque de France et les lobbys bancaires souhaitent d’ailleurs une nouvelle diminution de la rémunération des livrets d’épargne notamment du livret A. Cette situation de gel de l’épargne sur les comptes courants traduits en fait les incertitudes des épargnants quant à l’avenir économique. Tant que la reprise ne sera pas plus significative et plus durable, l’épargne en  grande majorité sera gelée. On préfère attendre plutôt que de placer ses fonds et/ou  d’en investir une partie dans des investissements.  Notons que ce taux d’épargne toujours très fort en France tourne autour de 14 %. Donc Les Français laissent toujours dormir leurs économies sur leurs comptes courants. À la fin mars, près de 429,2 milliards d’euros dormaient sur les comptes courants des ménages français, contre 414,4 milliards à la fin de 2016. Sur le premier semestre de 2017, les flux vers les dépôts à vue ont atteint 25 milliards d’euros, selon le dernier tableau de bord de l’épargne et du patrimoine des ménages de la Banque de France. Certes, les dépôts des ménages sur les comptes courants ont ralenti au deuxième trimestre, retombant à 5,9 milliards d’euros, contre 19,1 milliards au premier trimestre. Mais sur l’ensemble du premier semestre de l’année, les placements sur les comptes courants ont été deux fois supérieurs à ceux comptabilisés sur les livrets d’épargne et comptes épargne logement (CEL), qui ont capté 12,5 milliards d’euros. Depuis la fin de 2016, les livrets d’épargne semblent toutefois remonter la pente, après une période difficile de désaffection des Français pour ces produits. À cause de leurs taux de rendement bas, les épargnants étaient nombreux en effet à ne pas voir l’intérêt de placer leurs économies sur ces produits, préférant ainsi conserver leur épargne sur leurs comptes courants, plus flexibles et liquides, et facilement disponibles.

L’immobilier : placement compétitif ?

L’immobilier : placement compétitif ?

C’est l’économiste Philippe Waechter (Natixis asset management) qu’il affirme, l’immobilier serait compétitif par rapport à d’autres modes de placement. C’est sans doute un constat à la fois vrai et faux. Certes l’immobilier a enregistré depuis la crise une certaine tendance à la baisse des prix  mais la rentabilité du capital a subi moins de perturbations que les autres placements plus risqués. Cela tient pour l’essentiel à des prix très élevés en France. Des prix tellement élevés que nombre de candidats potentiels ne peuvent remplir les critères de solvabilité nécessaires pour emprunter et donc acheter. Cela concerne en particulier les primo accédant qui précédemment représentaient  70 % des parts de marché et qui ne comptent plus que pour environ 30 %. En fait en France les prix paraissent se maintenir en dépit de la baisse déjà évoquée mais ce sont souvent des prix virtuels car le marché est relativement bloqué. On constate en effet trois vendeurs pour un acheteur. À la différence des États-Unis où après la crise immobilière les prix se sont écroulés mais ont permis de resolvabiliser  des acheteurs, en même temps de relancer le secteur. Conclusion l’investissement dans l’immobilier en l’état actuel des prix n’est certainement pas à long terme un placement à recommander




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol