Archive pour le Tag 'piratée'

TV5 Monde piratée par les islamistes

TV5 Monde piratée par les islamistes

La ChaîneTV 5 Monde a été entièrement piratée par des islamistes qui ont en plus diffusé des messages contre la politique de Hollande  et menacer la France. Les sites et les antennes de TV5 Monde ont été hackés par l’Etat islamique, selon la directrice de la chaîne. Le site reste inaccessible ce jeudi et la chaîne reprend progressivement. Sur Facebook, des messages djihadistes ont été postés.  TV5 Monde victime de pirates informatiques islamistes. Ce mercredi, la chaîne francophone annonce sur Twitter que ses comptes, sites et antennes ont été « hackés par un groupe islamiste ». Les sites sont inaccessibles et la télévision ne peut plus diffuser ses programmes. Depuis 22h,  »nous ne sommes plus en état d’émettre aucune de nos chaînes. Nos sites et nos réseaux sociaux ne sont plus sous notre contrôle et ils affichent tous des revendications de l’Etat islamique« , a indiqué le directeur général de TV5Monde, Yves Bigot sur RTL.   » À l’heure où l’on parle, explique Yves Bigot, nous avons réussi à restaurer un signal unique sur l’ensemble de nos chaînes. Mais nous ne pouvons diffuser que des programmes préenregistrés, précise-t-il. Nous ne sommes pas encore en état de rétablir ni la diffusion ni la production de nos journaux mais nous avons repris le contrôle de nos comptes Facebook et Twitter» Comment cette cyberattaque très puissante a pu se produire ? Alors qu’on a des firewall extrêmement puissants et certifiés.   »Quand on travaille à la télévision et que l’on apprend que ses 11 chaines sont en écran noir c’est une des choses les plus violentes qui puissent vous arriver, confie le directeur général de TV5Monde. Quand on a découvert la teneur des messages qui apparaissaient sur l’ensemble de nos réseaux sociaux c’est ce qui nous a permis de comprendre ce qui se passait et évidemment de nous en inquiéter », affirme Yves Bigot qui confirme avoir été « dès hier soir, en contact avec les ministères de l’Intérieur, de la Défense et des Affaires Étrangères ».
« Pour l’instant ce qu’on essaie de faire c’est d’analyser ce qui s’est passé, poursuit-il. Comment cette cyberattaque très puissante a pu se produire alors qu’on a des firewall extrêmement puissants et certifiés. Ça nous donnera éventuellement la provenance de cette attaque. On est mécaniquement tenu à porter plainte pour éventuellement travailler avec des assurances, a expliqué Yves Bigot. Même en réussissant à rétablir dans la matinée nos diffusions, les dégradations infligées à l’ensemble de notre système de production et de diffusion sont importantes. »

 

 

Sony piratée par la Corée du Nord

Sony piratée par  la Corée du Nord

 

Obama a raison de condamner Sony qui s’est couché devant le pathétique dictateur de la Corée du Nord après que le BBI ait  annoncé que la Corée du Nord était à l’origine du piratage informatique. « Le FBI a suffisamment de preuves pour conclure que le gouvernement nord-coréen est responsable de ces actions », écrit Obama  dans un communiqué, estimant qu’il s’agissait d’un « comportement inacceptable pour un Etat ». Le conseiller politique de la Corée du Nord à l’ONU, Kim Song, a lui rapidement réagi pour nier toute implication de Pyongyang. « Notre pays n’a aucun lien avec ce hacker », a-t-il déclaré. Obama a  aussi critiqué le studio Sony pour avoir fait « une erreur » en annulant la sortie du film L’interview qui tue, après les révélations choc sur le piratage informatique derrière lequel Washington voit la main de la Corée du Nord.  « Nous ne pouvons pas avoir une société dans laquelle un dictateur quelque part peut commencer à imposer une censure ici aux Etats-Unis », a martelé le président américain.  »J’aurais aimé que Sony me parle » avant de décider d’annuler la sortie du film, a ajouté Barack Obama.   »Nous ne nous sommes pas couchés, nous n’avons pas capitulé » devant les pirates informatiques », a pourtant affirmé sur CNN Michael Lynton, le directeur général de Sony Pictures. Cet entretien a été diffusé peu après l’intervention de Barack Obama.   »Nous avons toujours souhaité que le public américain voie ce film », a insisté le dirigeant de Sony, qui a qualifié ce piratage de « pire attaque informatique jamais vécue aux Etats-Unis ». Interrogé sur sa réaction aux déclarations du président, le patron de Sony a jugé « dommage que dans ce cas précis, le président, la presse et le public se trompent sur ce qui s’est réellement passé ». Les pirates informatiques ont contraint Sony à annuler la diffusion de The Interview, comédie satirique sur le régime de Pyongyang avec James Franco et Seth Rogen. Le studio hollywoodien a préféré renoncer par craintes de nouvelles attaques.  Dans cette production, les deux acteurs campent les rôles de journalistes recrutés par la CIA afin d’assassiner le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un. En juin dernier, la Corée du Nord avait prévenu que la diffusion de ce film serait interprété comme « un acte de guerre ».

 

Orange piratée par la NSA

Orange piratée par la NSA

L’agence américaine de surveillance électronique, la NSA, a introduit un virus dans le réseau informatique de l’entreprise de télécommunications française Orange, selon des documents fournis par l’ex-consultant informatique Edward Snowden et révélés par Spiegel Online dimanche 29 décembre. L’opérateur télécoms Orange a annoncé dans la foulée lundi 30 décembre qu’il allait se constituer partie civile.  Selon Edward Snowden, une division spéciale de l’agence a piraté le réseau informatique d’un consortium de 16 sociétés utilisant le câble sous-marin de télécommunications Sea-Me-We 4. Ce câble en fibre optique relie l’Asie et l’Océanie à l’Europe en passant par le Moyen-Orient et ce jusqu’à Marseille, où il est relié au réseau Orange. Selon Der Spiegel, la NSA a piraté en février 2013 le réseau informatique de ces 16 sociétés (dont Orange) en introduisant un virus lui permettant de récupérer des informations concernant les flux de données – tels le lieu, la date ou les personnes participant à une conversation donnée.   »Orange n’a aucune implication dans de telles manoeuvres, effectuées entièrement à son insu et qui concernent a priori des équipements (câble SMW4) dont elle est usager et non gestionnaire », a indiqué l’opérateur dans une déclaration transmise à l’AFP. « Si piratage il y a eu, cela n’a pas pu se faire via le réseau d’Orange, qui n’a connu aucune attaque de ce type », affirme-t-il. L’opérateur « se réserve toutefois toutes les possibilités d’action légale dans l’hypothèse où des données Orange transportées par le câble en question auraient fait l’objet d’une tentative d’interception et va notamment se constituer dans les prochains jours partie civile », annonce-t-il. Orange  »rappelle son attachement à la protection du secret des correspondances, qui ne peut être levé que dans des conditions clairement définies et limitées par la loi; aucune institution ni aucun Etat ne peut s’affranchir de ce respect », selon la déclaration.  Depuis plusieurs mois, les révélations d’Edward Snowden ont levé le voile sur l’ampleur de Prism, programme américain d’espionnage tous azimuts visant plusieurs pays européens, les institutions de l’UE ou même le système de vidéo-conférence interne de l’ONU.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol