Archive pour le Tag 'passoire'

Brexit: la passoire de l’Irlande

Brexit: la passoire de l’Irlande

A juste titre , Patrice Cahart, ancien  directeur général adjoint des douanes.  attire l’attention dans le Figaro dans le piège tendu par Boris Johnson en Irlande. Il considère en effet que la frontière entre les deux Irlande risque de devenir une véritable passoire et une machine à blanchir les biens échangés entre l’extérieur et l’union européenne. En effet Irlande du Sud continue d’être membre de l’union européenne et Boris Johnson a obtenu de Bruxelles  que, malgré le Brexit, il n’y ait pas de contrôles douaniers à la frontière entre l’Irlande du Nord (qui continuera de faire partie du territoire douanier du Royaume-Uni) et la république d’Irlande. Cette décision paradoxale fait naître une évidente tentation chez les professionnels installés en Grande-Bretagne qui voudront exporter des marchandises vers un pays de l’union européenne.

En clair , il suffira qu’une marchandise d’un pays tiers passe discrètement vers l’Irlande du Sud pour obtenir le label européen. Certes la situation est provisoire jusqu’à fin 2020. Reste à savoir si elle ne sera pas prolongée dans l’accord définitif. Par ailleurs, l Irlande du Sud pourrait se montrer très laxiste pour faciliter de manière artificielle l’européanisation de biens en réalité en provenance de pays tiers. On connaît déjà la fragilité des liens entre l’Irlande du Sud et l’Europe. La l’Irlande du Sud en effet ne cache pas que son principal avantage réside dans des accommodements fiscaux pour attirer les capitaux de multinationales alors autorisées à intervenir dans l’union économique.

Cette hypothèse de frontières passoire servirait les intérêts du Royaume-Uni et de l’Irlande du Sud et on voit mal le reste de l’Europe imposer  des contrôles douaniers supplémentaires aux marchandises en provenance d’un membre de l’UE comme Irlande du Sud.

La fiscalité passoire : 100.000 Français ont un compte à l’étranger

La fiscalité passoire : 100.000 Français ont un compte à l’étranger

 

La fraude fiscale, ce n’est pas pour les couches moyennes mais réservées aux nantis ; elle se développe à travers montages et comptes à l’étranger avec laide d’escouades de fiscalistes et d’avocats ; De vrais résidents il y en a mais la plupart sont des exilés fiscaux avec résidence fictive. De plus en plus de Français possèdent un compte à l’étranger. Selon le ministère de l’Economie et des Finances, il sont précisément 108.833. Un chiffre qui a doublé entre 2009 et 2012, écrit le « Parisien » vendredi 7 juin citant un document de Bercy. Attention ! « Tous ces contribuables ne sont pas des fraudeurs en puissance », prévient tout de même le quotidien. Pour Bercy, tous ces contribuables ne se ressemblent pas. Ce sont des expatriés, des étrangers dont la résidence fiscale se trouve en France, ou encore de simples contribuables qui ont ouvert un compte. « Et des Français qui se souviennent d’un seul coup qu’ils en ont un », continue le « Parisien ». Pourquoi une telle hausse ? A priori, il ne faut pas chercher du côté de l’exode fiscal. Mais plutôt suivre la piste des « fraudeurs repentis ». Interrogé par le « Parisien », le patron des impôts, Bruno Bézard estime que « ces gens se sont peut être mis à lire les journaux ». Humour sans doute !




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol