Archive pour le Tag 'pas un président'

« Hollande , pas un président, un conseiller général » (Cherki, PS)

« Hollande , pas un président, un conseiller général » (Cherki, PS)

 

Inverser la courbe du chômage : un objectif maintenu pour François Hollande, malgré les derniers chiffres calamiteux qui risquent d’alimenter le scepticisme grandissant des Français sur cette volonté de l’exécutif. Même à gauche, on s’impatiente. Le député socialiste Pascal Cherki demande au chef de l’Etat de se comporter « en président et pas en conseiller général ». François Hollande se livrera jeudi sur France 2 à un exercice périlleux : expliquer à des Français désabusés et inquiets le cap de ses réformes, alors qu’il n’est pas parvenu depuis dix mois à enrayer la dégradation de l’économie, ni la hausse d’un chômage désormais proche des records absolus.  Le nombre de demandeurs d’emplois a frôlé en février le record de 1997 avec 3,187 millions de demandeurs d’emplois. En dépit de cette nouvelle hausse, le chef de l’Etat maintient son objectif d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année. « Ce n’est pas un problème de conviction, ce n’est pas simplement une croyance, c’est une volonté, un objectif et je m’y tiendrai avec des mesures que nous avons prises tout au long de ces derniers mois et qui vont connaître leur effet », a-t-il dit dans une conférence de presse à l’Elysée. Mais au Parti socialiste, on s’alarme au vu des derniers chiffres. Et certains s’en prennent violemment à François Hollande. Le député Pascal Cherki lui demande de se comporter « en président et pas en conseiller général ». Il lui intime de « prendre la mesure de la situation et de changer de braquet ». Pour lui, « François Hollande n’a pas été élu pour conduire le peuple français sur le chemin sans fin de l’austérité et de la rigueur. Ce n’est pas cela le rêve français » De tels propos sont « inacceptables », a déclaré le premier secrétaire du PS, lors de la réunion mardi soir du Bureau national (direction) du Parti Socialiste, en condamnant « fermement » les déclarations de Pascal Cherki. « Ce qui est attendu aujourd’hui d’un député qui doit son élection au PS et qui a été élu dans la foulée de François Hollande, c’est d’être mobilisé derrière le président de la République », a ajouté Harlem Désir.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol