Archive pour le Tag 'pas pour maintenant !'

Hollande-France 2 : le changement, c’est pas pour maintenant

Hollande-France 2 : le changement, c’est pas pour maintenant

Il ne faut pas s’attendre à des annonces chocs lors de la prestation  télévisée de Hollande sur France 2 mais plutôt à une nouvelle justification sur le cap choisi. Compte tenu des résultats économiques catastrophiques ( baisse du pouvoir d’achat en 2012 pour la première fois, croissance en berne en 2012 comme en 2013,  chômage explosif, déficits, dette, ponctions sur les retraités etc.), , il aura du mal à justifier son slogan’ «  le changement, c’est maintenant » ; Du coup, il risque de demander à nouveau d’être jugé au terme de son mandat en 2017. En clair, il va demander du temps au temps ; malheureusement la temporalité de la crise n’est pas celle du politique. Les français  n’ont que faire de cette échéance de 2017 pour l’instant. La seule et unique priorité c’est la croissance et le chômage (dont découle aussi le pouvoir d’achat). Après les récents chiffres de l’INSEE, Hollande pourrait apparaître encore plus discrédité s’il affirme à nouveau que l’inversion de la courbe du chômage est possible en 2013. L a vérité c’est que Hollande comme la plupart des responsables,  ne sait pas où il va ; globalement il suit la ligne de Bruxelles (imposée par l’Allemagne), l’austérité d’abord, pour la croissance on verra après. Une ligne de plus en plus contestée au plan international aux Etats Unis ou encore au FMI. Une ligne qui pourrait entrainer l’Europe dans une récession durable et créer les conditions d’une crise type 1929. A ce niveau de popularité ( 35% à peine), ;la parole de Hollande n’est plus crédible ; il va vraisemblablement privilégier la forme, monter le ton, pour donner l’impression que le bateau France est dirigé par un vrai capitaine , qu’il sait où il va ; les français le savent: dans le mur ; ils  le feront savoir dès le prochain sondage ; rien n’est pire en matière de com. que de vouloir  à tout prix s’exprimer quand en fait on a rien à dire ( de nouveau en tout cas).

Déserts médicaux : le changement c’est pas pour maintenant !

Déserts médicaux : le changement c’est pas pour maintenant !

 

Le constat est clair, de moins en moins de médecins surtout généralistes dans les zones peu denses. Par ailleurs dans beaucoup de cas, la seule solution : se déplacer au chef lieu du département pour trouver un spécialiste. Conséquence : les SAMU débordés, des urgences où se côtoient les cas sociaux, les drogués, les alcooliques, les grands blessés, les malades gravement atteints et les patients qui n’ont que de petits bobos. Pour les spécialistes souvent 2 mois d’attente pour un rendez-vous. Conditions de travail, rémunération, environnement, changement culturel chez les jeunes médecins autant de raisons qui accélèrent la désertification. On ne changera pas la situation avec des mesurettes comme celles que propose Marisol Touraine ;  Dimanche, lors du Grand rendez-vous Europe 1/Aujourd’hui en France et iTélé, la ministre de la Santé a promis « plan global et cohérent de lutte contre les déserts médicaux ». Pour ce faire, elle privilégie la négociation. « Dans quelques jours je vais lancer une concertation avec les syndicats de médecins, avec les élus territoriaux, sur la base de certaines propositions » sur le sujet, a-t-elle ajouté.  Pour mémoire, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) prévoit déjà la création du contrat de praticien territorial de médecine générale. Celui-ci devrait entrer en vigueur dès 2013. Il doit ainsi permettre à de jeunes médecins de s’installer dans des zones médicalement sous-dotées en leur garantissant des revenus pendant deux ans. Même si la ministre souligne qu’ »il n’y a pas de recettes magiques pour résoudre le problème des déserts médicaux », elle a évoqué plusieurs pistes de travail. « Aujourd’hui, la plupart des étudiants en médecine ne font pas de stage dans un cabinet libéral, pourquoi voulez-vous dans ces conditions qu’ils aillent s’installer dans un territoire rural ou urbain sensible? », a-t-elle lancé. Parmi les autres mesures envisagées, Marisol Touraine cite la création d’un « guichet unique ». Et ce, pour fournir aux étudiants désireux de s’installer dans un désert médical toutes les informations administratives et pratiques. Et la ministre de promettre qu’ »il n’y aura pas de mesures autoritaires, mais des incitations ».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol