Archive pour le Tag 'parmi'

Covid Royaume-Uni, 50% de vaccinés parmi les morts du variant delta

Covid Royaume-Uni, 50% de vaccinés parmi les morts du variant delta

 

Sur 117 personnes décédées du variant Delta 50 étaient complètement vaccinées (42,7% du total) et 20 primovaccinées (17,1%). Autrement dit, 59,8% des personnes décédées en raison du variant delta.

Environ 92 000 infections par ce variant ont été recensées entre le 1er février et le 21 juin (dont près de 80 000 dans les vingt-huit derniers jours), d’après le dernier bulletin publié vendredi. Dans presque 66,4 % des cas de variant delta pour lesquels on connaît le statut vaccinal (81 014 cas), les personnes infectées n’étaient pas vaccinées ; 7,7 % avaient reçu une première dose depuis moins de 21 jours, 16,9 % depuis plus de 21 jours, et 8,9 % disposaient de deux doses. Les moins de 50 ans sont surreprésentés puisqu’ils représentent 89,6 % des cas. Ces derniers étaient (toujours pour ceux dont on connaît le statut vaccinal) à 72,8 % non-vaccinés. Les autorités britanniques font observer que nombre de décès pourrait être imputé à d’autres pathologies que le seul variant Delta. À noter aussi que nombres de jeunes sont concernés. Bref, on voit mal comment l’Europe pourrait continuer à lever complètement toutes les mesures restrictives alors que le variant Delta particulièrement contagieux( pas forcément plus mortel) qui va contaminer de plus en plus de monde se répand à grande vitesse.

MANIFESTATIONS LOI DE SÉCURITÉ: 98 BLESSÉS PARMI LES FORCES DE L’ORDRE

 MANIFESTATIONS LOI DE SÉCURITÉ: 98 BLESSÉS PARMI LES FORCES DE L’ORDRE

Selon les chiffres définitifs établis par le ministère de l’Intérieur et publiés ce dimanche soir, 98 agents des forces de l’ordre ont été blessés samedi lors des manifestations contre l’article 24 de la loi sur la sécurité globale et en faveur des libertés publiques.

 

Par ailleurs, le parquet de Paris a chiffré à 29 le nombre de gardes à vue dans la capitale en marge de cette « marche des libertés ». 26 concernaient des majeurs et donc trois des mineurs. Trois d’entre elles ont été prolongées, tandis que 14 ont donné lieu à des déferrements dont trois comparutions immédiates. Deux ont occasionné un rappel à la loi, et dix d’entre elles ont été classées sans suite par la justice, faute de charges suffisantes.

La France parmi les plus menacées pour les catastrophes climatiques

La France parmi les plus menacées pour les catastrophes climatiques

Certains pensaient  peut-être que les catastrophes climatiques étaient  surtout réservées aux pays exotiques notamment au pays pauvres. Force est de constater que la France est aussi de plus en plus concernés par des phénomènes assez exceptionnels. La France est même classée parmi les pays à plus fort risque . D’après une étude menée par l’association German Watch et publiée pendant la COP 25, la France est l’un des pays les plus exposés au monde aux phénomènes climatiques extrêmes. L’Hexagone se place au 15ème rang de ce classement, en zone rouge. 

Cette mauvaise place de la France trouve ses racines dans plusieurs épisodes climatiques plus ou moins récents : les canicules de 2003, 2008 et 2018 qui ont fait à elles seules plus de 18.000 morts, mais aussi les grosses tempêtes, comme celle de 1999 qui avait fait 35 morts, ou encore Xynthia, responsable en 2010 de 53 décès, 500.000 sinistrés, et des dégâts considérables.

Sans oublier les récentes intempéries dans le Sud de la France qui ont inondé coup sur coup une partie du territoire. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter, puisque selon les scientifiques il y aura 20% d’épisodes de pluies diluviennes en plus d’ici la fin du siècle.

Mais ce rapport montre aussi que, riche ou pauvre, aucun pays n’est épargné : le Japon, les Philippines ou l’Allemagne arrivent en tête des pays les plus touchés par ces catastrophes naturelles. L’organisation météorologique mondiale l’a encore rappelé lors de la COP25 à Madrid, 2019 devrait se placer au deuxième ou troisième rang des années les plus chaudes jamais enregistrées.

Etat islamique : un français parmi les bourreaux

Etat islamique : un français parmi les bourreaux

Au moins un français s’est affiché comme bourreau  d’un ressortissant américain (et de  27 soldats syriens).  Pour ce barbare,  la déchéance de nationalité devrait être prononcée ; en effet il ne s’agit pas d’empêcher les terroristes français de partir mais surtout de revenir. Et de ce point de vue on se trompe de stratégie. La déchéance est possible sous réserve de modification des textes juridiques. L’article 25 du code civil[ précise que la déchéance est possible pour une personne ayant acquis la nationalité française par naturalisation, « condamnée pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme » ou « s’il s’est livré au profit d’un État étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciable aux intérêts de la France ». Mais pour l’instant, seules les personnes ayant une double nationalité peuvent, depuis 1998, être déchues de la nationalité française [.Or les terroristes d’origine occidentale ont clairement choisi  l’Etat islamique certes non reconnu mais pourtant déclaré et  bien réel. De fait ils ont la nationalité de cet Etat islamique. Une adaptation juridique s’impose donc pour déchoir ces terroriste qui font honte notamment à la France comme ce normand  de 22 ans qui  apparaît dans la vidéo de l’exécution de l’otage américain Peter Kassig.  Maxime, originaire d’un petit village de Normandie, dans l’Eure. Il se ferait appeler Abou Abdallah Al Faransi. Il a été reconnu par plusieurs spécialistes du terrorisme et identifié par plusieurs de ses connaissances.  Issu d’une famille sans histoire, aux racines catholiques, ce terroriste  avait créé en 2010 une petite société de vente de pièces détachées sur internet. C’est là, sur le web, qu’il a subitement et violemment découvert l’islam.  En août 2013, il part au jihad. Interrogé par BFMTV l’été dernier, il affirme s’être converti seul. Le Normand évoque des entraînements et des opérations spéciales. Il revendique son but suprême : appliquer la charia et mourir au combat. Le martyr. Mais avant cela, le djihadiste français a choisi de semer la mort. Un couteau à la main et le visage découvert. Selon le spécialiste du terrorisme Jean-Charles Brisard, il pourrait y avoir un deuxième français parmi les bourreaux de la vidéo.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol