Archive pour le Tag 'opposés'

Sondage : 60% des Français opposés à la grève SNCF ?

Sondage : 60% des  Français opposés à la grève SNCF ?

 

A travers la SNCF, c’est la guerre sociale qui est engagée avec derrière une terrible guerre de communication. Le Figaro met en avant un sondage Odoxa  qui montrerait que près  de 60% des personnes interrogées pensent que le mouvement des cheminots n’est «pas justifié». A l’inverse, deux instituts de sondages, Ifop et Elabe, montrent que le soutien populaire (encore minoritaire) à la grève des cheminots progresse, et de façon significative. Selon le premier institut, le soutien à la grève a gagné 4 points en 15 jours, avec 46% des Français qui trouvent désormais le mouvement « justifié ». Le bond le plus impressionnant s’observe chez les salariés du public, lesquels sont 63% à soutenir le mouvement (+15 points en 15 jours). L’institut Elabe observe une progression plus significative. Entre la mi-mars et le 4 avril, le soutien à la grève est passé de 34 à 44%. Soit une hausse de 10 points sur la période.  Détail significatif, la courbe des sondés hostiles à la grève a croisé celle des soutiens. Ce qui n’emp^che pas le Figaro de conclure : L’opinion publique n’est pas du côté de la mobilisation. Alors que le mouvement social contre la réforme de la SNCF se durcit, une large majorité de Français reste opposée à la grève. Selon un sondage Odoxa réalisé mercredi et jeudi pour Le Figaro et franceinfo, 57 % des personnes interrogées estiment ainsi que la grève reconductible est un mouvement qui n’est «pas justifié». Et d’affirmer encore que «  Le rapport de force reste inchangé dans l’opinion. Cela alors que les courbes des soutiens et des opposants se sont inversés au profit des pour depuis le début de la grève dans les sondages Elabe et IFOP. On comprend évidemment que d’une manière général les Français n’apprécient pas particulièrement les conséquences des grèves des services publics mais pour l’instant ils sont loin de condamner le principe de la grève de la SNCF.

Notre-Dame-des-Landes Les Français partagés mais quand même opposés

Notre-Dame-des-Landes  Les Français partagés mais quand même opposés  

 

Un sondage qui montre que le recours au referendum pour des grands projets  n’est pas forcément un facteur de cohérence et de démocratie. D’ailleurs les Français eux-mêmes montrent qu’ils sont assez partagés. Si l’on devait sur chaque projet procéder par référendum ce serait sans doute soit la paralysie, soit la contradiction totale. Cela d’autant plus que la problématique est complexe.  En ce qui concerne Notre-Dame des Landes, il faut intégrer des éléments de politique des transports, de développement local, d’urbanisme et d’environnement notamment. En fait pour  Notre-Dame des Landes la préoccupation première des responsables était surtout de récupérer les terrains libérés  par l’actuel aéroport en vue d’une immense opération d’urbanisme, la problématique transport surtout apprécié du point de vue intermodal vient en second lieu. On ne doit pas oublier non plus les dimensions politiques à fin d’éviter le départ de Nicolas Hulot du gouvernement qui pour Macron constitue sa caution écolo.  D‘après une enquête Elabe, 40% des Français sont opposés à la construction d‘un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes et 27% y sont favorables et on compte 33% d‘indécis. C’est  est le “signe de la complexité et de la méconnaissance d‘un dossier local ayant pris une ampleur nationale ”dit Elabe Cette enquête a été réalisée en ligne les 12 et 13 décembre derniers auprès d‘un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française.

Chercheurs et sociétés opposés à Trump invités en France par Macron

 

Chercheurs et sociétés opposés  à Trump invités en France par Macron

 

 

L’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron a invité les entreprises innovantes et les chercheurs américains en butte à l’administration de Donald Trump à venir en France s’il est élu à la présidence de la République en mai. Lors d’une réunion publique qui a rassemblé près de 15.000 personnes à Lyon, il a promis à la fois protection pour les individus et liberté pour la création et l’innovation. « C’est ce que nous ferons », a-t-il déclaré dans un Palais des sports surchauffé. « A ce titre, je veux ce soir lancer un appel solennel à tous les chercheurs, à tous les universitaires, à toutes les entreprises qui, aux Etats-Unis, se battent contre l’obscurantisme. » « Que toutes celles et tous ceux qui font aujourd’hui l’innovation, l’excellence aux Etats-Unis nous entendent et nous voient », a-t-il ajouté. « Vous avez aujourd’hui, et vous l’aurez à partir du mois de mai prochain, une terre patrie, ce sera la France. » Il s’est adressé plus particulièrement aux entreprises, chercheurs et universitaires américains qui luttent contre le réchauffement climatique et la pollution, travaillent sur les énergies renouvelables ou les perturbateurs endocriniens.

Sondage : 80 à 90 % des Français opposés à la purge sociale de Fillon

Sondage : 80 à 90 % des Français opposés à la purge sociale de Fillon

 

L’entourage de François Fillon va devoir sérieusement rétropédaler pour permettre au gagnant de la primaire de droite de devenir un candidat rassembleur en 2017. En effet la purge du cœur Fillon est repoussée par 80 à 90 % des Français selon la nature des propositions. Le rétro pédalage a d’ailleurs commencé chez certains proches de François Fillon qui parle de la nécessité d’une plus grande pédagogie. En réalité il ne s’agit pas seulement de pédagogie ou de démarche mais d’une divergence sur le fond. Certes on conviendra facilement que la France est condamnée à réduire ses dépenses en raison des déficits budgétaires récurrents et d’un endettement qui deviendra un jour complètement insupportable (en moyenne l’endettement public représente 30 000 € par habitant). Des économies et des réformes sont possibles et nécessaires mais elles doivent être opérées de manière pertinente et fine. Pour parler clair Fillon a élaboré un programme pour séduire  les sélecteurs de la  la primaire ;  électeurs partisans du   conservatisme sociétal et qui soutiennent aussi l’ultralibéralisme.  Mais ce programme est peu  adapté à l’ensemble du pays et de sa population. Trop schématique, trop brutal, trop approximatif comme de l faire rembourser par la sécurité que les maladies graves. Un concept ridicule dans une démarche de soins la plupart des maladies graves ce signalent souvent  au départ par des pathologies légères qui si elles ne sont pas soignées attend faute de moyens financiers  des intéressés peuvent se transformer en pathologies mortelles. Approximation aussi avec le non remplacement partout des fonctionnaires qui partent en retraite. .On ne peut comparer le caractère régalien de l’activité d’un policier ou d’une infirmière avec le rôle d’un jardinier municipal.  Bref Fillon devra sérieusement revoir sa copie car u n sondage Elabe pour « Les Echos » et Radio Classique montre qu’une écrasante majorité des Français est opposée aux baisses de dépenses publiques prévues par François Fillon. Ils sont également très sceptiques sur la diminution de 500.000 fonctionnaires. Pour François Fillon, les ennuis commencent. Il a beau avoir emporté la primaire avec 66,5% des suffrages de plus de 4,5 millions d’électeurs, ses mesures les plus radicales en matière de baisse des dépenses publiques – il a évoqué une diminution de 100 milliards d’euros – passent mal. C’est peu dire. Selon un sondage Elabe pour « Les Echos », Radio Classique et l’Institut Montaigne, réalisé auprès de 1003 personnes les 6 et 7 décembre, une immense majorité de Français disent « non » à certains de ses projets. Ils sont ainsi 90% à être opposés à la baisse annoncée des dépenses publiques en matière de santé ; ils sont encore 89% à être contre une baisse des dépenses pour les retraites, l’éducation (86%), la justice (82%). Et, selon l’institut Elabe ce front du refus est unanime, il ne vient pas particulièrement d’un groupe déterminé, il est trans-partisan.

Sondage: 60% des Français opposés à Notre-Dame des Landes

Sondage: 60% des Français opposés à Notre-Dame des Landes

Alors qu’un sondage réalisé par l’IFOP et diffusé par Ouest-France montré que les habitants de Loire Atlantique  étaient  favorable au projet à hauteur de 58 %, un autre sondage montre que 60% des Français sont opposés au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), selon OpinionWay réalisé pour l’association écologiste France Nature Environnement et que France Info révèle ce mercredi en exclusivité. Une contradiction qui met en évidence l’ambiguïté du référendum limité seulement au département de la Loire-Atlantique et validé par le conseil d’État. Lequel, qui n’est pas une contradiction près, a aussi ajouté que de toute façon le résultat ne changerait rien sur le plan juridique puisqu’il s’agit d’un projet national d’intérêt public déjà décidé ! Le paradoxe de la situation provient surtout du faite qu’il s’agit d’un projet d’intérêt national et qu’on limite la consultation aux seuls habitants de Loire-Atlantique.  La consultation pourrait créer un précédent juridique dans la mesure où il serait cohérent d’interroger les populations locales sur chaque équipement et ou infrastructure d’intérêt national. Mais une cohérence qui générerait une incohérence totale de la planification des investissements Dans la plupart des cas les populations locales s’opposent à ces équipements (exemple autoroute ou TGV). À l’inverse pour Notre-Dame des Landes les habitants de Loire Atlantique sont favorables mais pas ce de la région ni ceux de l’ensemble de la France. Dimanche 26 juin, 967.500 électeurs de Loire-Atlantique sont appelés à répondre à cette question : « Etes-vous favorable au projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes ? » France Nature Environnement a choisi d’interroger des citoyens de toute la France. Le but : montrer qu’en changeant d’échelle, le résultat du vote peut être très différent. En mars dernier, un sondage Ifop réalisé au niveau de la Loire-Atlantique indiquait en effet que 58% des personnes interrogées étaient « favorables » au projet. L’association environnementale réclame l’organisation d’une consultation nationale après le vote local, le futur aéroport étant un projet d’Etat financé en partie par les impôts de tous les contribuables.

(Avec Reuters

Loi Travail: 74% des Français opposés

Loi Travail: 74% des  Français opposés

Près de trois Français sur quatre sont opposés au projet de loi travail, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mercredi 4 mai, au deuxième jour de l’examen du texte par les députés. 74% des personnes interrogées se disent « opposées » à la réforme, selon l’institut de sondage. En détail, 37% sont « plutôt opposées », 37% « tout à fait opposées ». À l’inverse, 25% des sondés se disent « favorables » au projet de loi, dont 3% « tout à fait favorables ». Le 1% restant n’a pas d’opinion sur la question. Ce sont les partisans du Front de gauche (93% contre) et du Front national (87% contre) qui sont les plus critiques envers le texte. L’opposition au projet de loi est majoritaire dans tous les camps, aussi bien chez les Républicains (65% contre) que chez les socialistes (55% contre). Le texte est par ailleurs rejeté par une large majorité de chômeurs (84%) et d’élèves et étudiants (79%). Mais les sondés ne sont pas unanimes sur le sort à réserver au texte: 48% plaident pour son retrait, comme l’intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU-Unef-UNL-Fidl, 38% sont favorables à des modifications, comme la CFE-CGC, et 13% pour son maintien en l’état. Par ailleurs, une large majorité de Français (69%) estime que le texte est surtout favorable « aux entreprises », contre seulement 10% « aux salariés », tandis que 20% saluent un texte « équilibré ».

(Avec AFP)

Sondage loi travail : 60 à 70 % des Français opposés

Sondage loi travail : 60 à 70 % des Français opposés

Selon deux  récentes enquêtes 60 à 70 % des Français seraient opposés à la loi concernant l’évolution du marché du travail. Un jugement toutefois équilibré puisqu’une courte majorité pense en même temps que cette loi est cependant importante pour donner davantage de liberté aux entreprises. Sans doute le signe que cette loi est très déséquilibrée et mal préparée. Fondamentalement les Français ne contestent pas la nécessité d’une évolution du marché du travail mais souhaiterait un rééquilibrage qui garantisse un certain nombre de sécurités pour le salarié. L’avis des Français exprimés dans ces sondages a sans doute aussi été largement influencé par la position de blocage de Manuel Valls qu’il a qui a laissé entendre que le texte ne changerait pas et qui pourrait être imposé sans débat par le 49-3 au Parlement. Une double erreur donc de la part du gouvernement, d’abord sur le fond avec une orientation trop marquée à droite, ensuite avec une absence totale de pédagogie. Après avoir ouvert une nouvelle querelle au sein d’un Parti socialiste encore ébranlé par le débat sur la réforme constitutionnelle, la réforme du Code du travail portée par Myriam El Khomri divise aussi l’opinion publique selon un sondage réalisé par l’institut Harris Interactive. 60% des Français seraient opposés à ce projet de loi selon l’enquête publiée jeudi 25 février par 20 minutes. Plus des deux tiers des personnes interrogées se montrent pessimistes et ne pensent pas que cette réforme aura des conséquences sur la baisse du chômage. Logiquement, les sympathisants de gauche y sont encore plus hostiles pour 66% d’entre eux, voir 89% pour les sympathisants du Front de gauche. Les sondés qui se déclarent de droite soutiennent globalement la réforme, avec une courte majorité  de 54%. L’opinion diffère sensiblement en fonction de l’âge des personnes interrogées : 70% des moins de 35 ans dénoncent la réforme de la ministre du Travail tandis que 53% des plus de 65 ans la soutienne.  Pour sept Français sur dix, le projet de réforme du code du travail constitue « une menace pour les droits des salariés » et moins d’un tiers d’entre eux (30%) pensent qu’il permettra de créer des emplois, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mercredi. Pour 53% des sondés, la réforme est cependant « importante pour donner plus de liberté aux entreprises ». Seules 30% pensent enfin qu’elle permettra de créer des emplois, selon cette enquête pour BFMTV. Les sympathisants de gauche sont les plus nombreux (76%) à voir la réforme comme une menace pour les salariés. Mais c’est aussi l’avis de 52% des proches de la droite et du centre et de 81% de ceux du Front national. Les sympathisants de droite considèrent massivement (70%) qu’elle est importante pour donner plus de liberté aux entreprises, un avis partagé par près d’un proche de la gauche sur deux (49%). Une courte majorité de Français (51%, contre 48%) pensent par ailleurs que « le gouvernement n’obtiendra pas une majorité à l’Assemblée pour l’adoption de la réforme ». Ils sont encore plus nombreux (59%, contre 37%) à considérer que « le gouvernement fait surtout de l’affichage et qu’il privilégiera un compromis avec la gauche, quitte à abandonner une partie du projet ». Le projet de loi doit être présenté en Conseil des ministres le 9 mars, puis être examiné au Parlement en avril.

Sondage : trois Français sur quatre opposés à la grève des cheminots

Sondage : trois Français sur quatre opposés à la grève des cheminots

Alors qu’en 1995 la grève des cheminots était très largement soutenue par l’opinion, cette fois c’est le contraire car les trois français sur quatre condamnent le mouvement actuel complètement incompris. Mais  dans le même temps les français condamnent aussi l’incompétence du gouvernement dans ce dossier. L’opinion est exaspérée par le blocage des trains en plein bac. Et elle ne comprend pas les motivations des cheminots. Un sondage Harris Interactive révèle en effet que seul un Français sur trois (34 %) voit précisément de quoi il retourne et comprend les raisons d’une grève qui dure maintenant depuis une semaine.  Résultat, la grande majorité des Français (76 %)* condamne le mouvement des cheminots.  Problème, ces mêmes Français ne font pas confiance au gouvernement pour sortir de cette crise. C’est «un rejet inédit», relève Jean-Daniel Lévy, directeur d’Harris Interactive.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol