Archive pour le Tag 'opinions'

Popularité -opinions Macron : 54% mauvaises, 43% bonnes

Popularité -opinions Macron : 54% mauvaises, 43% bonnes

Premier léger rebond global depuis le début de l’année avec 43% qui ont une bonne opinion et 54% une mauvaise.  Selon la dernière enquête exclusive BVA-La Tribune-Orange-RTL (*).L’institut d’enquête d’opinion signale même que l’écart de popularité marque une nette division entre le secteur public et le secteur privé. 53% des employés du privé (+8 points) ont bonne opinion de l’ancien conseiller de François Hollande contre 30% de ceux du secteur public (-2 pts). Seuls 43% des interrogés par l’organisme de sondages indiquent avoir une bonne opinion de l’ancien ministre de l’Économie, soit une hausse de 3 points par rapport au mois de mars. À l’inverse, 54% des sondés signalent avoir une mauvaise opinion du locataire de l’Élysée. Depuis son arrivée au palais de l’Élysée, l’ancien banquier d’affaires a perdu près de 20 points de pourcentage chez les Français interrogés par BVA. À l’opposé, la part des mauvaises opinions est passée de 35% à 54% en un an. Édouard Philippe regagne quelques points chez les individus interrogés pas BVA. 45% des Français déclarent avoir une bonne opinion du chef du gouvernement (+2 points) contre 51% qui en ont une mauvaise (-3 points) et 4% ne se prononcent pas. Emmanuel Macron regagne 4 points de popularité chez les moins de 35 ans (à 46%) alors que la tranche d’âge des 25-34 ans est celle qui avait le moins voté pour lui. Chez les 35-49 ans, il convainc 36% des interrogés. Chez les femmes, le chef d’État gagne 4 points d’opinions favorables (à 44%). À l’inverse, les progressions sont plus contenues chez les 50-64 ans (+1 point à 40%), les 65 ans et plus (+1 point à 49%) alors que les retraités représentent la catégorie de la population qui a plus le voté pour le candidat de la République en marche. La hausse de la CSG chez les retraités a contribué à l’érosion de la cote de popularité de Macron alors que des milliers de seniors ont multiplié les manifestations pour défendre leur pouvoir d’achat au cours du premier trimestre. Chez les sympathisants de droite, Laurent Wauquiez est sur la première marche du podium devant François Baroin et Nicolas Dupont-Aignan. Valérie Pécresse arrive en quatrième position. 57% des sympathisants de la droite veulent que le président de la région Rhône-Alpes-Auvergne ait davantage d’influence dans la vie politique française. Il perd 5 points par rapport au mois de mars dernier. De son côté, la présidente de la région Ile-de-France gagne 3 points chez les proches de la droite. Du côté des sympathisants Les Républicains, c’est François Baroin qui domine largement le classement (70%), suivi de Valérie Pécresse (62%) et Laurent Wauquiez (62%). À gauche, l’ancien président du Nouveau parti anticapitaliste Olivier Besancenot domine largement le classement devant Christiane Taubira et Benoît Hamon.

(*) Méthode : Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 18 au 19 avril 2018. Échantillon de 1011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

.

Trump : opinions négative pour 86% des européens

Trump : opinions négative pour 86% des européens

 

 

86 % des Européens ont une opinion négative de Trump. Les Français sont encore plus sévères avec 90 %. De quoi sans doute faire réfléchir Marine Le Pen  qui a largement soutenu la posture de Trump au point de s’en imprégner. Les Européens étaient les trois quarts à avoir une mauvaise image du président américain nouvellement élu. Aujourd’hui, leur jugement s’est encore détérioré, 86% des Européens partagent une opinion négative concernant l’occupant de la Maison-Blanche – une dégradation de dix points en un an -, selon un sondage Odoxa/Dentsu Consulting pour Le Figaro et France Info. Une enquête réalisée en France du 31 octobre au 2 novembre et auprès d’un échantillon d’Européens, en septembre dernier. Les Français font toujours partie de ceux qui rejettent le plus Donald Trump qui recueille auprès d’eux 90 % d’opinions défavorables, en progression de neuf points par rapport au début de l’année. Un score comparable à celui des Allemands (à 90% défavorables, + sept points). Les Espagnols sont les plus «hostiles» à Trump dans la classe européenne (92%, + 12 points). Même les Italiens, pourtant relativement moins défavorables au président américain (avec 69% de mauvaises opinions au début de l’année), rejoignent le peloton européen: 76% expriment un avis défavorable à son encontre, une progression de 17 points! Au hit-parade de l’impopularité, Donald Trump arrive en tête, surclassant Vladimir Poutine de 11 points (75% d’avis défavorables), sauf en Grande-Bretagne où le chef du Kremlin recueille 82% d’opinions négatives (contre 80% à Trump). L’écart est massif avec Emmanuel Macron et Angela Merkel qui enregistrent respectivement 55 et 57% de bonnes opinions en Europe. Même les sympathisants du Front national, qui ont sérieusement penché  pour ce président «anti-establishment», se montrent désormais très «durs», le jugeant «dangereux» (pour 61% d’entre-deux), «agressif» (79%) et «incompétent» (73%). Le FN reste relativement le parti le moins défavorable à Donald Trump mais il se rapproche des autres formations. Parce qu’elle est la plus «clivante», Marine Le Pen est pour les Français la personnalité politique qui leur fait le plus penser à Donald Trump. La comparaison avec la présidente du Front national ne s’arrête pas là. «Comme pour le président américain, il était mis au crédit de Marine Le Pen de parler librement. On en a vu ses limites lors du débat de l’entre-deux tours. La parole tranchée n’est pas tout, il faut aussi de la compétence», observe Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa.

 

Sondage : Fillon recule de 16 points, 61 % de mauvaises opinions

Sondage : Fillon recule de 16 points, 61 % de mauvaises opinions

 

 

Le plongeon de Fillon dans l’opinion est spectaculaire. La tendance à la baisse était déjà enregistrée depuis plusieurs semaines notamment depuis le flou relatif aux mesures de Fillon visant le remboursement maladie de la sécu. Ces approximations  avaient déjà fait douter de la détermination de l’intéressé à engager des réformes ; en outre son projet de ne faire rembourser que les maladies graves par la sécurité sociale avaient été très mal reçu par l’opinion. Évidemment,  l’affaire du salaire fictif de son  épouse a fini d’achever la popularité d’un François Fillon pris en flagrant délit de contradiction en matière de rigueur. Le sondage Odoxa réaliser il y a deux jours témoigne durant ce renversement spectaculaire de l’image de Fillon.  En effet La popularité de François Fillon recule de 16 points par rapport à novembre, selon un sondage Odoxa pour Franceinfo publié vendredi et réalisé après les révélations sur des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope.Selon ce sondage, 61% des Français ont une mauvaise opinion de François Fillon et 38% une bonne opinion. Seuls 31% des sondés estiment qu’il est proche des préoccupations de Français, 32% qu’il est honnête et 39% qu’il est convaincant, une majorité d’entre eux (54%) estimant qu’il est courageux.

 

Sondage Morano : seulement 16% de bonnes opinions

Sondage Morano :seulement  16% de  bonnes opinions

Si les propos de Morano sont largement rejetés par l’opinion,  il n’empêche qu’elle recueille quand même 16 % de suffrages. Sans doute pour la plupart des soutiens de Français aigris voire haineux  dont la caractéristique n’est pas la hauteur de vue intellectuelle (sauf exception). D’une certaine manière c’est la France paumée qui se retrouve dans ses propos populistes qui rassurent car leur simplisme permet d’identifier des boucs émissaires qui font office d’analyse. Selon un sondage Odoxa pour itéré et Paris Match publié vendredi soir. 16% des Français ont une bonne opinion de Nadine Morano, selon ce même sondage.  C’est un plébiscite…contre elle. 16% des Français seulement ont aujourd’hui une bonne opinion de Nadine Morano, qui a lancé une polémique il y a une semaine en parlant de la France comme d’un « pays de race blanche »: un Français sur deux (47%) en a une mauvaise (29%, une « très mauvaise ») et plus d’un Français sur trois (37%) ne la connaît pas, ou en tout cas pas suffisamment pour émettre une opinion à son égard, selon un sondage Odoxa pour iTélé et Paris Match publié vendredi soir.  Nadine Morano ne bénéficie pas non plus d’une forte côte de popularité auprès des sympathisants de son parti ou du FN : seulement 29% des sympathisants du parti Les Républicains et 34% des sympathisants du FN ont une bonne opinion d’elle.  60% des Français estiment que les propos tenus par Nadine Morano « sont le signe que la plupart des responsables du parti Les Républicains partagent désormais des positions proches de celles du FN ». Toutefois, un peu moins d’un Français sur deux pense qu’il faudrait l’exclure de son parti : seulement 47% des Français souhaiteraient voir Nadine Morano exclue de son parti, contre 52% qui ne lui souhaitent pas une telle sanction.  »C’est sans doute le signe que les Français estiment que la sanction déjà prise (consistant à l’exclure de la liste Les Républicains dans sa région Alsace Lorraine Champagne Ardenne) était suffisante », selon Odoxa.

Sondage popularité : Hollande à 72% de mauvaises opinions

 

Sondage popularité : Hollande à 72% de mauvaises opinions

La cote de popularité de François Hollande a progressé d’un petit point à 27% en mai par rapport à avril, (ce qui ne signifie rien car c’est dans la marge d’erreur statistique d’un sondage) tout comme celle de Manuel Valls à 41%, selon un sondage BVA pour Orange et i-Télé publié ce samedi 9 mai. Néanmoins, 72% ont une « mauvaise opinion » du chef de l’État (-2 points) et 58% du Premier ministre (-1 pt). Seules 26% des personnes interrogées jugent par ailleurs que la politique de François Hollande et du gouvernement est « juste » et 16% « efficace ». Le sondage montre aussi une nette progression de Marine Le Pen, qui voit sa cote d’influence gagner 10 points auprès des sympathisants de l’UMP pour s’établir à 35%. Selon ce sondage, 24% des Français souhaiteraient que Nicolas Sarkozy soit élu président en 2017, contre 21% pour Marine Le Pen et 19% pour François Hollande. A l’inverse, 43% souhaiteraient qu’aucun de trois ne soit élu.

Sondage Macron : 54% de bonnes opinions ?

Sondage Macron : 54% de bonnes opinions ?

 

Macron bénéficie de l’effet nouveauté, 54 % des Français ont une bonne opinion de lui. En fait pour les Français moyen Macron se un inconnu, il  vient d’arriver. Mais comme Valls, comme Hollande il sera rapidement emporté par les sondages car ses premières propositions relèvent du gadget destiné à adoucir Bruxelles.  Malgré les polémiques sur les « illetrés » ou sur les « pauvres » qui vont pouvoir prendre l’autocar, le nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a donc plutôt une bonne image dans l’opinion. Selon une étude Odoxa pour Le Parisien publiée dimanche, 54% des personnes interrogées ont une opinion « plutôt bonne » et 4% « très bonne » du co-locataire de Bercy contre 31% qui en ont un opinion « plutôt mauvaise » et 10% « très mauvaise ». Chez les sympathisants de gauche, 62% ont une bonne opinion du ministre et ce pourcentage atteint 55% chez les sympathisants de droite. L’analyse de la personnalité du ministre le fait apparaître comme « dynamique » auprès de 73% des personnes interrogées, « technocrate » (68%), « trop proche de la finance » (65%), « compétent » (62%), « courageux » (61%), et qui « a des convictions profondes » (59%). En revanche, seuls 48% le trouvent « sympathique », 43% « convaincant », 36% « brutal », et 18% « proche des gens ». A propos d’Emmanuel Macron en tant que ministre, 56% des sondés trouvent que c’est un bon ministre (52% plutôt bon et 4% très bon), contre 42% d’un avis contraire (33% plutôt mauvais ministre et 9% très mauvais). Une nette majorité (60%) des sondés pensent qu’Emmanuel Macron est « plutôt meilleur » que son prédécesseur Arnaud Montebourg et 35% d’un avis opposé. 5% ne se prononcent pas. Enfin la moitié des sondés (50%) pensent que le ministre est « juste comme il faut, ni trop ni pas assez à gauche », 34% pensent qu’il n’est « pas assez à gauche », 14% qu’il est « trop à gauche » et 2% ne se prononcent pas.

 

Sondage Marine Lepen : 43% de bonnes opinions mais incapacité à gouverner pour 67%

Sondage Marine Lepen : 43% de  bonnes opinions mais incapacité à gouverner pour 67%

La présidente du Front national, Marine Le Pen, enregistre 43% de bonnes opinions, mais près de 7 Français sur 10 (67 %) ne lui font pas confiance pour « gouverner le pays », selon un sondage Odoxa pour Le Parisien publié dimanche. Selon ce sondage, 56% des personnes interrogées ont une « mauvaise opinion » de Marine Le Pen (30% « très mauvaise », 26% « plutôt mauvaise »). A contrario, elles sont 43% à avoir une bonne opinion (32% « plutôt bonne », 11% « très bonne »).  La présidente du parti d’extrême droite obtient 85 % de mauvaises opinions chez les sympathisants de gauche (14% de bonnes), mais 67% de bonnes opinions chez ceux de droite (32 % de mauvaises). Près de 8 Français sur 10 (78% que le qualificatif « d’extrême droite », qu’elle récuse, s’applique « plutôt bien » à elle, contre 21 % « plutôt mal ». Elle est aussi jugée « agressive » par 73% des sondés, mais aussi « courageuse » (72 %). Pour 63% des sondés, elle peut être qualifiée de « raciste ».

 

Sondage : FN en tête aux européennes mais 68% de mauvaises opinions de Marine Le Pen

Sondage : FN en tête aux européennes mais 68% de mauvaises opinions de Marine Le Pen

 

C’est la contradiction, le FN risque d’être en tête aux européennes mais marine Lepen récolte 68% de mauvaises opinions ; Le signe sans doute que le FN est essentiellement un parti ramasse-tout pour exprimer un mécontentement mais pas un parti de gouvernement. En tête des intentions de vote pour les prochaines élections européennes, Marine Le Pen cultive un paradoxe de taille car elle reste l’une des personnalités politiques les moins appréciées des Français. Voilà le principal enseignement du sondage BVA pour le Parisien consacré à la personnalité de la présidente du Front national. Marine Le Pen reste en effet très majoritairement impopulaire aux yeux des Français : 68 % disent avoir une mauvaise opinion d’elle. Pis, ils sont 78 % à ne pas lui faire confiance pour gouverner le pays ! Son image personnelle est, de plus, très mauvaise. Les sondés sont une large majorité à la trouver «d’extrême droite» (77%) -un terme qu’elle récuse-, «agressive» (71%), «démagogique» (67%) et «raciste» (60%). Une minorité la trouve «visionnaire» (27%), «sympathique» (31%), «ayant la stature d’une femme d’état» (37%), «compétente» (38%). Ils sont, en revanche, une majorité à la juger «courageuse» (63%) et «convaincante» (52%). Autre problème pour Marine Le Pen, sa proposition phare, qu’elle défend depuis la présidentielle 2012, ne trouve pas grâce aux yeux des Français. Selon notre sondage, ils sont 79% à ne pas souhaiter que son plan de sortie de l’euro soit appliqué et 81% à juger cette proposition non crédible. Enfin, la patronne du FN perd ses duels de popularité face à toutes les personnalités politiques qui lui sont opposées, excepté… son père. Ainsi, si 67% la préfèrent à Jean-Marie Le Pen (6%), Alain Juppé la bat nettement (77% contre 17%). François Fillon aussi (71% contre 21%). Même l’impopulaire président François Hollande la devance (55% contre 35%). Tout comme son ennemi juré, le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon (45% contre 40%).

Sondage Hollande : 71% de mauvaises opinions

Sondage Hollande : 71% de mauvaises opinions

 

 

En apparence, François Hollande a stoppé sa baisse de popularité : 26 % d’opinions défavorables, avec un regain d’un point de mauvaises opinions (71 %). Mais notre baromètre Ipsos-Le Point révèle que, derrière cette accalmie, François Hollande regagne deux points chez les sympathisants PS (62 % de bonnes opinions), mais dégringole sévèrement chez les sympathisants écologistes et au MoDem.  C’est la conséquence directe de l’éviction de Delphine Batho.  

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol