Archive pour le Tag 'Nupes'

Un avenir pour la NUPES ?

Un avenir pour la NUPES ?

 

C’est dans la construction d’un nouvel imaginaire émancipateur que réside l’avenir de cette « Nouvelle Union », souligne un collectif de responsables associatifs, dont Pierre Khalfa, de la Fondation Copernic, et Susan George, d’Attac, qui appellent, dans une tribune au « Monde », à son ouverture à des forces non partidaires.

 

Un espoir sans doute davantage qu’une perspective crédible tellement les positions sont divergentes au sein même de la NUPES. Le plus gros clivage étant  entre une vision clairement communiste et une vision démocratique NDLR

 

La création de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) constitue un événement politique majeur, et ce, de deux points de vue. D’une part, elle s’est constituée sur la base d’une rupture claire avec le néolibéralisme et le productivisme, écartant ce qui a été une des causes de l’échec de la gauche, en particulier lors du quinquennat de François Hollande, dont la politique a fini par apparaître largement au service du capitalisme financier.

Certes des divergences, certaines sérieuses, existent entre les différentes forces politiques constitutives de la Nupes. Cela est normal, mais un défi à l’avenir sera de savoir comment construire les débats et les décisions sur ces sujets.

D’autre part, élément décisif, ce cadre unitaire qui se veut pérenne a rendu crédible, donc possible, une alternative démocratique, sociale et écologique recréant ainsi un espoir qui avait largement disparu.

Tout est loin d’être cependant réglé. Une partie importante des classes populaires, employés et ouvriers, victimes des politiques néolibérales, continue de s’abstenir ou d’être attirée par le Rassemblement national (RN) dont la progression se confirme. S’il n’y a aucune fatalité à cette situation, encore faut-il en analyser les raisons.

Le vote RN est certes lié aux difficultés sociales et à un sentiment bien réel d’abandon. Cependant, ce qui rend difficile le fait de détacher les électrices et électeurs du RN, c’est le fait que les questions sociales sont vues à travers le prisme du ressentiment envers celles et ceux qui, dans l’échelle sociale, sont vécus comme en dessous d’eux : les bénéficiaires des minima sociaux traités « d’assistés » ou les immigrés, ressentiment qui peut tourner à la xénophobie et au racisme surdéterminant des affects puissants comme la peur, où les passions mises en œuvre renvoient surtout à la haine de l’autre.

Il ne s’agit pas là d’un simple affect superficiel qui pourrait être facilement éradiqué en se contentant d’avancer des exigences sociales plus ambitieuses que celles du RN ou en luttant seulement contre l’abandon dont elles sont victimes, même si évidemment cela est primordial.

Gagner des électrices et des électeurs aujourd’hui acquis à l’extrême droite suppose d’abord de rester ferme dans le combat et l’argumentation contre le racisme et la xénophobie. Toute concession sur ce terrain ne peut que les renforcer dans leurs convictions et crédibiliser encore plus les formations politiques qui en ont fait leur doctrine.

La Nupes: déjà finie !

La Nupes: déjà finie !

Mélenchon a lancé publiquement l’idée d’un groupe parlementaire  unique NUPES en oubliant au préalable d’en parler à ses partenaires. Résultat c’est déjà la fin de la Nupes car Socialistes, EELV et communistes ont dit « non » à la formation d’un seul et même groupe dans l’hémicycle, proposée par Mélenchon.

La Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), coalition formée par LFI, EELV, le PS et le PCF à l’issue de la présidentielle pour tenter de remporter un maximum de sièges à l’Assemblée, ne devrait pas durer davantage. Et ce, malgré le souhait exprimé ce lundi par son leader, Jean-Luc Mélenchon.

La  cheffe de file des socialistes à l’Assemblée a clairement refusée la proposition de Mélenchon.

« La gauche est plurielle, elle est représentée dans sa diversité à l’Assemblée Nationale. C’est une force au service du peuple français. Vouloir supprimer cette diversité est une erreur, et je m’y oppose », a ainsi tweeté Valérie Rabault.

À la suite des socialistes, écologistes et communistes se sont également désolidarisés:

« Un intergroupe oui, pour porter nos combats communs. Un groupe unique, nous n’y sommes pas favorables car nous avons des différences », confie ainsi à BFMTV la direction communiste avant d’exprimer son étonnement devant l’initiative du leader Insoumis: « Ce n’est pas du tout ce qui a été convenu dans notre accord, il n’a jamais été question qu’on se fonde dans un seul groupe. »

 

Sondage législatives: Nupes et majorité à égalité

Sondage législatives: Nupes et majorité à égalité

Selon un nouveau sondage Opinion 2022 réalisé par l’institut Elabe pour BFMTV, l’Express avec notre partenaire SFR, la formation Ensemble (La République en marche, le MoDem, Horizons et Agir) arrive tout juste devant la Nupes dans les intentions de vote au premier tour des élections législatives de ce dimanche.

Les candidats Ensemble sont ainsi crédités au niveau national de 27% des intentions de vote, quand ceux soutenus par la Nupes (Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale qui regroupe la France Insoumise, Europe Écologie Les Verts, le Parti Socialiste et le Parti communiste) sont donnés à 26,5% dans l’enquête d’opinion.

Les deux coalitions bénéficient toutes deux d’un double phénomène: une mobilisation des électeurs d’Emmanuel Macron et des électeurs de Jean-Luc Mélenchon en hausse ces dernières semaines pour se rendre aux urnes, et d’un soutien en augmentation pour chacune de ces alliances politiques.

À ce jour, 74% des électeurs qui ont l’intention d’aller voter se disent certains de leur choix. À l’inverse, 26% d’entre eux pourraient changer d’avis d’ici à l’élection. À trois jours du 1er tour des élections législatives, les électeurs les plus sûrs de leur choix sont ceux du RN, d’Ensemble, de la Nupes, soit les trois principales formations politiques en France.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol