Archive pour le Tag 'numéro un'

Sondage personnalités préférées : numéro un Goldman, 48 ème Hollande

  • Sondage personnalités préférées : numéro un Goldman, 48 ème Hollande
  • Hollande devrait s’inspirer de Goldman et sec taire. Sa boulimie de communication ne le sert pas et il est toujours vers la 50 éme pace dans le classement du JDD.  Goldman Le chanteur Jean-Jacques Goldman est la personnalité préférée des Français devant l’acteur et humoriste Omar Sy et un autre acteur, Jean Dujardin, selon un sondage du Journal du Dimanche. Dans la suite du classement viennent dans l’ordre Simone Veil, Sophie Marceau, Jean Reno, Dany Boon, Renaud, Mimie Mathy et Florence Foresti se classe à la 10è place. Le classement établi deux fois par an porte sur les 50 personnalités préférées des Français. Parmi les hommes politiques c’est Nicolas Sarkozy qui arrive en tête mais à la 42ème place alors qu’il était 29ème dans le dernier classement de juillet 2014. Le maire de Bordeaux, Alain Juppé occupe la 47ème place (+2), devant le Président de la République, François Hollande (inchangé), et Ségolène Royal (inchangée) à l’avant-dernier rang. Le patron de l’opérateur Free, Xavier Niel, ferme le peloton, tout comme dans le dernier classement. Chez les sportifs c’est Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes, qui se classe le mieux, en l’occurrence à la 14è place (+16) devant Yannick Noah (18è, -1) et Zidane (20è, +4). Jean-Jacques Goldman a été classé premier par les femmes et les sondés de droite. Les hommes et les jeunes de 15 à 24 ans ont voté majoritairement pour Omar sy. Les séniors de plus de 65 ans ont élu Simone Veil et les sondés de gauche le chanteur Renaud. Jean-Jacques Goldman avait déjà été élu personnalité préférée des Français dans les trois derniers sondages, en juillet et décembre 2013 puis en juillet 2014. Le sondage de janvier 2015 a été effectué du 16 au 19 décembre dernier par internet auprès d’un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.Goldman reste le préféré des Français.

Chine : numéro un du marché des voitures de luxe

Chine : numéro un  du marché des voitures de luxe

La Chine, où les nouveaux riches aiment s’afficher au volant d’une Audi ou d’une Porsche, pourrait dès 2016 dépasser les Etats-Unis sur le marché des voitures de luxe, selon une étude du cabinet de conseil McKinsey publiée lundi.   »Les Chinois veulent monter en gamme et désirent acheter des voitures figurant dans le haut du secteur », a expliqué à l’AFP Sha Sha, la principale rédactrice du rapport.  L’an dernier il s’est vendu en Chine 1,25 million de voitures haut de gamme (contre 1,7 million aux USA), d’une valeur unitaire comprise entre 200.000 et 1,2 million de yuans (25.000 à 150.000 euros).  Ce nombre devrait atteindre 2,25 millions de voitures en 2016 et 3 millions d’ici 2020 (contre 2,3 millions aux USA), selon l’étude de McKinsey qui ne s’intéresse pas aux véhicules « super luxe », encore plus chers.  Avec plus de 400.000 voitures vendues en 2012, la Chine est ainsi devenue le premier client du constructeur allemand haut de gamme Audi, filiale du groupe Volkswagen.  Daimler, avec sa marque Mercedes-Benz, a de son côté annoncé en décembre dernier la création d’un nouveau poste au sein de son directoire uniquement consacré au marché chinois.  Quant à Porsche, il a enregistré en 2012 une nouvelle année record en termes de ventes, notamment grâce au dynamisme du marché chinois, où il a écoulé plus de 30.000 unités.  La Chine avait déjà dépassé en 2009 les Etats-Unis pour devenir le premier marché automobile mondial, quelque 240 millions de véhicules étant en circulation sur les routes chinoises fin 2012.  Plus largement la Chine représentera d’ici 2015 un tiers du marché mondial des produits de luxe, estimé à 175 milliards de dollars, avait déjà prédit fin 2012 McKinsey.

 

 

 

chansons-poèmes de  g.bessay:

Automobiles : Toyota numéro un mondial

Automobiles : Toyota numéro un mondial

 

Alors que les constructeurs français sont à la peine Toyota, General Motors et Volkswagen, présents sur les trois grands marchés (Chine, Etats-Unis et Europe), se portent bien. Toyota redevient le numéro  mondial.  Toyota s’apprête à retrouver ses lauriers. Le constructeur automobile a annoncé mercredi qu’il tablait pour cette année sur des ventes de 9,7 millions de véhicules. Si ces chiffres se confirment dans les prochaines semaines, le japonais redeviendra le premier constructeur mondial, devant l’américain General Motors (GM) et l’allemand Volkswagen, qui devraient écouler cette année entre 9,1 et 9,2 millions de véhicules chacun, selon les estimations de l’institut Fourin. En 2011, les deux concurrents ainsi que le franco-japonais Renault-Nissan avaient dépassé Toyota, alors que ce dernier affrontait un tsunami et un tremblement de terre sur son sol national ainsi que les inondations en Thaïlande. Dès les neuf premiers mois de cette année, Toyota avait reconquis sa place de numéro un planétaire. Le groupe s’est essentiellement appuyé sur le dynamisme de ses ventes aux États-Unis, son premier débouché. En octobre, le constructeur affichait dans le pays une progression de 16 % de ses revenus. Après l’épisode désastreux du rappel de près de 4 millions de véhicules fin 2009 pour cause de problème sur les pédales d’accélérateur, la marque a su retrouver son aura auprès des consommateurs américains. Toyota va ainsi payer 1,1 milliard de dollars pour indemniser des propriétaires qui ont vu la valeur de leur véhicule baisser à la suite des rappels de sûreté massifs menés entre 2009-2010. Le constructeur procède toujours de temps en temps à des rappels, mais ils sont gérés de manière préventive, comme celui fin novembre, toujours aux États-Unis, de 150.000 pick-up 4 × 4 Tacoma, qui risquaient de perdre leur roue de secours. Chez lui, au Japon, Toyota a également bouclé une belle année grâce à un sérieux coup de pouce gouvernemental. Tokyo a en effet encouragé par des subventions massives l’achat des véhicules hybrides, à motorisation à essence et électricité. Dans le pays, les immatriculations de Toyota ont ainsi atteint 2,4 millions d’euros, en hausse de 35 % sur un an. La Chine s’annonce, en revanche, comme le maillon faible de 2012. Le conflit entre Pékin et Tokyo autour de la souveraineté des îles de la mer Orientale devrait se solder, selon les estimations du constructeur, sur cinq mois, par la perte de 200 000 ventes. Initialement, Toyota espérait dépasser la barre du million de ventes dans l’empire du Milieu dès cette année. Cette déconvenue en Chine explique que le groupe n’a pas dépassé la barre des 10 millions de véhicules produits dès cette année. Ce seuil symbolique ne sera a priori pas non plus dépassé l’année prochaine. Toyota espère en effet livrer en 2013 8,7 millions de véhicules de marques Toyota et Lexus. En incluant Daihatsu Motor et Hino Motors, le flux atteindra 9,94 millions, contre 9,92 millions en 2012. Côté ventes, le groupe compte écouler 9,91 millions de véhicules, en 2013, soit 2 % de plus qu’un an plus tôt. Le groupe table sur un repli de 15 % de ses ventes au Japon, compensé par une progression de 8 % à l’étranger.

 

Automobile: Toyota numéro un mondial

Automobile: Toyota numéro un mondial

Le premier constructeur d’automobiles japonais, Toyota, est bien placé pour redevenir cette année numéro un mondial du secteur en termes de véhicules vendus, malgré le manque à gagner dû au différend diplomatique sino-japonais, selon les projections de la presse japonaise.   Toyota était déjà parvenu à redevenir le premier constructeur mondial au premier semestre en terme de ventes, devant l’américain General Motors et l’allemand Volkswagen qui l’avaient dépassé en 2011.  Les ventes du groupe Toyota (comprenant les marques Toyota, Lexus, Hino et Daihatsu) devraient atteindre 9,7 millions de véhicules en 2012, a indiqué mardi le quotidien Asahi sur son site internet, un total amputé d’une centaine de milliers par les conséquences d’une querelle sino-japonaise au sujet d’îles de mer de Chine orientale. Cette dispute pousse des Chinois à renoncer aux voitures portant un logo nippon.  Même si Toyota s’en tenait à 9,66 millions d’unités, comme il l’indiquait dans ses plus récents plans détaillés par l’Asahi, il serait devant l’américain General Motors et l’allemand Wolkswagen, avec chacun entre 9,1 et 9,2 millions de véhicules, selon les estimations de l’institut Fourin. Les affaires de ces deux constructeurs ont pâti de la mauvaise passe économique traversée par les pays européens.  L’an passé, Toyota avait cédé la première place du podium, en raison des conséquences du séisme, du tsunami et de l’accident nucléaire dans le nord-est de l’archipel, puis à cause des problèmes industriels dus aux inondations monstres en Thaïlande à l’automne.  Mardi, l’action Toyota s’affichait dans la journée à son plus haut niveau de l’année, gagnant 1,93% à 3.690 yens, bénéficiant de la forte baisse du yen ces derniers jours, un mouvement favorable aux entreprises exportatrices nippones.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol