Archive pour le Tag 'Nuit debout'

Nuit Debout condamné ….au silence !

Nuit Debout condamné ….au silence !

 

Suite une   décision préfectorale, Nuit Debout sera privé de musique et d’alcool après 17 heures. Pas de bruit non plus, en outre il faudra plier bagages après minuit. Bref les participants à Nuit Debout pourront se réunir mais pas longtemps, et se taire.. presque.  Une sorte de messe basse à la liturgie révolutionnaire qui agace beaucoup de monde. Les riverains bien sûr et on peut le comprendre. La droite qui ne cesse de taper sur cette forme de démocratie subversive. La gauche classique enfin qui voudrait bien faire taire cette mouche du coche. Il est clair aussi que les casseurs discréditent ce mouvement à l’avenir incertain content tenu surtout de son flou idéologique ; un flou  alimenté surtout par les l’extrêmes-gauche, les écolos et les anars. La Préfecture de police de Paris a donc  pris vendredi des arrêtés interdisant notamment la diffusion de musique et la consommation d’alcool place de la République dans les nuits de samedi à dimanche et de dimanche à lundi en prévision de rassemblements du mouvement « Nuit debout ». Jeudi, le mouvement de contestation basé place de la République, à Paris, a fait connaître aux autorités son intention d’organiser ce week-end des rassemblements « statiques et sonores » pour protester contre le projet de loi sur le travail actuellement en débat à l’Assemblée nationale. Rappelant les dégradations et interpellations ayant émaillé plusieurs manifestations passées du collectif, et considérant que ses rassemblements « entraînent régulièrement des débordements lors de la dispersion », la préfecture interdit, dans deux arrêtés distincts, « la diffusion de musiques et de bruits », les cortèges, la vente et la consommation d’alcool, entre autres mesures. Samedi et dimanche, les interdits concernant l’alcool commencent à 17H00. Pour la nuit de samedi à dimanche, les autres interdits commencent à minuit pour finir à 07H00, puis ils commencent à 22H00 dimanche pour finir à 07H00 le lundi matin. Devenus quotidiens depuis le 31 mars, les rassemblements de la « Nuit debout » ont commencé comme un mouvement de protestation contre le projet de réforme du Code du travail, mais ils font désormais converger des luttes disparates.

(Avec reuters)

« Nuit debout » : Finkielkraut chahuté pourquoi ?

« Nuit debout » : Finkielkraut chahuté pourquoi ?

 

 

D’une certaine manière il ne faut guère s’étonner que le philosophe Finkielkraut ait été  insulté et chahuté lors de sa visite à Nuit debout, place de la république. Certes  l’insulte n’est sans doute pas l’outil privilégié du débat démocratique et l’affaire n’aurait pas pris cette dimension médiatique si la présence d’Alain Finkielkraut n’avait pas suscité cette violence verbale. Pour autant les institutionnels et autres oligarques de la pensée ou-et du système politique devraient manifester un peu plus de pudeur et de discrétion vis-à-vis d’un mouvement où justement leur  responsabilité est au cœur des enjeux. Il y a bien longtemps qu’Alain Finkielkraut a quitté ses habits de révolutionnaire, l’ancien maoïste s’est lui aussi laissé absorber par la pieuvre médiatique et participe donc de la reproduction du système précisément contesté à Nuit debout. Pire Finkielkraut  a  foulé aux pieds les valeurs universelles  en s’engageant de manière partisane du côté d’Israël. En outre depuis longtemps Finkielkraut à substitué à la maïeutique, l’incantation militante colérique, Finkelraut ne philosophe pas, il prêche comme un prophète possédé. Il hurle, tremble , vitupère.   On est loin de Socrate ! Cet incident autour de Finkielkraut démontre en tout cas que certains caciques du système sont toujours prêts à récupérer des formes de contestation pour oxygéner une pensée fatiguée et  obsolète.  La réaction de certains à l’égard de Finkielkraut n’est pas la plus adéquate cependant on peut comprendre que les participants de Nuit debout se méfient par-dessus tout des tentatives d’exploitation de leur mouvement par les partis politiques ,  par les syndicats mais d’une façon générale par les institutionnels. Plusieurs responsables politiques, à gauche comme à droite, ont pris dimanche la défense du philosophe Alain Finkielkraut, qualifié de « néo-réactionnaire » par ses détracteurs, après qu’il eut été insulté lors du rassemblement « Nuit debout » à Paris. Ce que craignent beaucoup d’institutionnels c’est en faite la crainte d’une remise encore cause de leur établi qui leur permet d’exister. Personne ne peut dire ce qu’il adviendra de ce mouvement nuit debout finalement encore assez confus mais les réactions très négatives à son égard témoigne à l’évidence de la peur de certaines des élites vis-à-vis de l’émergence de nouvelles formes démocratiques. Des réactions bien trop excessives qui traduisent la gêne et même la trouille de certaines élites  « Le vrai visage de #NuitDebout, réinventer la démocratie en expulsant ceux qui ne pensent pas comme vous: minable », dénonce par exemple le président du Sénat, Gérard Larcher (Les Républicains), sur Twitter. « Nuit debout, République couchée », estime pour sa part le député LR des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, sur son blog. « Hier soir, en accueillant et offrant une tribune à l’ancien ministre grec (des Finances) Yanis Varoufakis et en insultant et expulsant avec perte et fracas (…) Alain Finkielkraut, les participants au mouvement Nuit Debout montraient leur vrai visage. Celui de la haine et de l’intolérance. »La députée LR Nathalie Kosciusko-Morizet, l’une des rares à droite à cautionner le mouvement « Nuit Debout », dit « non » sur Twitter à « l’exclusion des idées ». « Le sectarisme est une autre forme de pensée unique », écrit-elle.

Nuit debout, le Pape, Varoufakis : l’incantation utile mais insuffisante

Nuit debout, le Pape, Varoufakis :   l’incantation utile mais insuffisante

 

 

 

Les propos ne sont évidemment pas de même nature mais ils ont en commun d’appeler à un changement. Un changement pour davantage d’humanité à l’égard des migrants de la part du pape, un changement pour combattre les excès du capitalisme de la part de l’ancien ministre grec des finances,  un changement enfin de la part de Nuit debout pour un autre système démocratique, une autre société. Des appels utiles mais bien insuffisants car trop isolés, trop  partiels voire contradictoires, en tout cas trop déconnectés de leur contexte. L’appel du pape pour un meilleur accueil  des migrants trouve ses limites dans l’absence d’analyse des facteurs explicatifs de la crise en Irak, en Syrie en Libye voir au-delà. L’appel de Vafourakis pour rompre avec les dégâts du capitalisme international se heurte à l’absence de perspectives crédibles pour réguler l’économie moderne enfin l’appel de Nuit debout est largement handicapé par le flou qui règne sur ce qui est souhaité comme alternative au système actuel. En cause peut-être une question méthodologique car pour changer il convient d’abord de comprendre le présent dans ses dimensions multiples et systémiques. Or tout reste à faire ou presque pour comprendre les mutations qui affectent la société ;  non pas que nous manquions de rapports, d’analyses, d’informations sur chaque thématique mais nous souffrons cruellement d’une insuffisance de compréhension des interactions entre les dimensions sociales, économiques, financières, internationales, technologiques, environnementales et sociétales. L’urgence n’est pas de définir le futur mais d’abord de comprendre les transformations en cours. D’une certaine manière il faut accepter cet exercice de réflexion préalable et la complexité qui l’accompagne à moins de se satisfaire de slogans simplistes vite balayés par les réalités. Mais cet exercice de réflexion collective demande à la fois du temps et un minimum de méthodologie. Or pour l’instant les porteurs de réflexion s’inscrivent davantage dans un processus de foire à idées, sorte d’auberge espagnole ou d’inventaire à la Prévert utile sans doute mais bien insuffisant pour structurer une pensée est encore davantage une vision.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol