Archive pour le Tag 'nouveau patron'

OMC: le nouveau patron de l’OMC, Roberto Azevedo, trop libéral

OMC: le nouveau patron de l’OMC, Roberto Azevedo, trop libéral

 

L’Organisation mondiale du commerce a un nouveau directeur général ce 8 mai. Le Brésilien Roberto Azevedo a finalement emporté la succession du Français Pascal Lamy face à l’autre finaliste, préféré par les Etats-Unis et l’Europe, le Mexicain Herminio Blanco. Les Américains connaissent bien Roberto Azevedo. C’est peut-être pour cela d’ailleurs, qu’ils n’étaient pas très emballés par sa candidature. Tous se souviennent de l’année 2004, quand les Etats-Unis ont été condamnés pour la première fois à l’Organisation mondiale du commerce pour une histoire de subventions à l’industrie du coton. A cette époque, une plainte du Brésil avait été déposée par Roberto Azevedo. Il a en outre été, à plusieurs reprises, le fer de lance de la lutte contre les subventions agricoles américaines et européennes.  De fait, Outre-Atlantique, c’est le candidat mexicain qui avait la faveur des autorités. Le président américain Barack Obama était même allé le soutenir implicitement à l’occasion d’une visite à Mexico la semaine dernière. Cela dit, il est communément admis aux USA que le pouvoir, à l’OMC, ne réside pas forcément dans les mains de son directeur général. Il est plutôt dans celles des panels et des techniciens qui prennent les décisions au jour le jour.

 

RFF: un nouveau patron pour une fausse réforme ferroviaire

RFF:  un nouveau patron pour une fausse réforme ferroviaire

A défaut de pouvoir résoudre la dette du ferroviaire, on va modifier l’organigramme. C’est-à-dire en faiat revenir à l’ancienne SNCF. Une partie de la dette sera cachée (celle de RFF qui était celle de la SNCF) et le groupe SNCF reprend la main sur la question des sillons et des péages. De toute manière faute d’une part d’efficacité de la SNCF et de remise à plat de la politique ferroviaire, c’est un emplâtre sur une jambe de bois. La question du déficit rejaillira d’ici 5 ou 10 ans. La prochaine réforme consistera alors à cacher encore la nouvelle dette. En cause, le trafic fret en voie de disparition, les trains TER trop chers, les trains intercités non rentables et même les 2/3  des TGV qui ne  rapportent pas. Tout cela en dépit d’une contribution publique de 5O% des coûts au rail !Jacques Rapoport, directeur général adjoint de La Poste, a été nommé à la présidence de Réseau ferré de France (RFF) par le gouvernement en remplacement d’Hubert du Mesnil dont le mandat arrivait à expiration, a annoncé aujourd’hui le ministère délégué aux Transports. Cette candidature doit maintenant être soumise au vote du Conseil d’administration de RFF. « Jacques Rapoport sera chargé de conduire RFF sur la voie de (la) mutation, et de mener les discussions pour rapprocher RFF de SNCF Infra et de la Direction des circulations ferroviaires, en vue de la création d’un gestionnaire d’infrastructure unifié, regroupant 50.000 cheminots », explique le ministère dans un communiqué. Le gouvernement a présenté mardi dernier son projet de réforme ferroviaire qui prévoit de rassembler au sein d’un gestionnaire d’infrastructure intégré (GIU) Réseau Ferré de France, la Direction de la circulation ferroviaire (DCF) et les cheminots de la SNCF travaillant à la maintenance du réseau (SNCF Infra).

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol