Archive pour le Tag 'nord'

Page 2 sur 2

Attaque de Marine le Pen contre la presse et la Voix du Nord

Attaque de Marine le Pen contre la presse et la Voix du Nord

 

 

D’une certaine manière l’attaque de Marine Le Pen contre la Voix du Nord  d’une et d’une façon plus générale contre la presse est révélatrice de la conception qu’a le front national des libertés. La voix du Nord  a en effet écrit  à l’article sur les contradictions du programme du FN et sur les conséquences de ces propositions contradictoires pour la région. Un propos qu’on peut effectivement contester dans notre cadre démocratique. Pour autant menacer de supprimer des contributions financières publiques au journal relève d’une conception bien peu démocratique. En effet toute la presse écrite, voir certains médias télévisuels, bénéficie du soutien financier public. Pour le FN la contrepartie devrait être pour ces médias de ne pas prendre de position politique. Une conception étriquée pour ne pas dire totalitaire du rapport de l’information au pouvoir politique. « Pourquoi une victoire du FN nous inquiète« , titrait   la Voix du Nord ce lundi matin. « La région a-t-elle vraiment besoin du Front national« , s’interrogeait  de son côté Nord Eclair. Les deux quotidiens régionaux consacrent tous les deux une double page au FN. Un dossier très critique, jugé « scandaleux » par Marine Le Pen qui dénonce ce qu’elle appelle « les subventions » de la région socialiste au groupe de presse. Un million et demi d’euros par an assure la candidate. « Ce sont des subventions régionales en plus des aides de l’Etat. C’est un moyen de tenir la presse qui, à un moment donné, renvoie l’ascenseur. C’est ridicule de voir un journal devenir ainsi un tract du Parti socialiste« , s’énerve la candidate FN. C’est faux, répond de son côté la Voix du Nord qui pointe dans son dossier les contre-vérités de Marine Le Pen.

Sondage régionale : Marine Le Pen donnée gagnante dans le Nord

Sondage régionale : Marine Le Pen donnée gagnante dans le Nord

Il  faut s’attendre à un combat serré dans le Nord pour les élections régionales. En cas de triangulaire Marine Le Pen semble en l’état de pouvoir gagner Une perspective qui pourrait reposer la problématique de l’union de la droite et du PS avec sur ce sujet des positions très divergentes dans chacun des deux camps. Un sondage publié mercredi par le quotidien La Voix du Nord donne la présidente du Front National gagnante des élections régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie en cas de triangulaire au second tour. La liste emmenée par Marine Le Pen recueillerait 35% des voix au second tour devant la liste de droite et du centre de l’ancien ministre Xavier Bertrand (33%) et celle de la gauche menée par Pierre de Saintignon (32%).  Le sondage publié sur le site du quotidien ne teste pas l’hypothèse d’un duel entre Marine Le Pen et un autre candidat.

 

Nouvelle menace du fou de Corée du Nord contre les Etats-Unis

Nouvelle menace du fou de  Corée du Nord contre les Etats-Unis

Le feuilleton concernant le film qui ridiculise le dictateur fou de Corée du Nord continue. Après le piratage de Sony et les menaces de représailles contre Kim Jong-Un, la Corée se dit prête à attaquer les Etats-Unis sur tous les terrains Sans doute une menace une nouvelle fois ridicule car la Corée du Nord sait qu’elle doit baisser la garde pour bénéficier des plans d’aide alimentaires pour un peuple complètement affamé.  La Commission nationale de défense nord-coréenne (NDC) a une nouvelle fois démenti avoir quoi que ce soit à voir avec ce piratage, qui a conduit la société à annuler la sortie prévue pour Noël de L’interview qui tue !, comédie parodique sur un complot fictif de la CIA en vue d’assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un. Le président américain Barack Obama avait déclaré vendredi que la Corée du Nord était bien à la manœuvre.  « Nous répondrons d’une manière proportionnelle, au moment, à l’endroit et de la manière que nous choisirons », a-t-il annoncé. La NDC, citée par l’agence de presse officielle nord-coréenne, a déclaré que l’armée et le peuple de Corée du Nord étaient « tout à fait prêts à une confrontation avec les Etats-Unis, dans tous les espaces de conflit, y compris dans les espaces de cyber-guerre afin de faire exploser ces citadelles ». « Notre contre-attaque la plus dure sera menée hardiment contre la Maison Blanche, le Pentagone et le continent américain, la fosse d’aisance du terrorisme, et dépassera de loin la ‘contre-attaque symétrique’ annoncée par Obama », a-t-elle indiqué. La Corée du Nord qui a par le passé déjà proféré des menaces à l’encontre des Etats-Unis, a accusé le gouvernement Obama d’être « profondément impliqué » dans la réalisation de ce film. Elle a, une nouvelle fois, fait l’éloge de l’« action justifiée » de piratage qui a été revendiquée par le GOP (Guardians of peace), mais a déclaré ne pas savoir où ce groupe était basé. Le FBI a imputé l’attaque du 24 novembre à la Corée du Nord, la comparant à de précédentes agressions directement attribuées à Pyongyang. Pyongyang a répondu dimanche que « les méthodes pour mener des cyberattaques étaient les mêmes partout, et qu’il relevait du simple bon sens que de le reconnaître ».

 

Corée du Nord : déjà en retard d’un siècle, retarde son heure de 30 minutes

Corée du Nord : déjà en retard d’un siècle, retarde son heure de 30 minutes

Le dictateur fou de Corée du nord n’en finit pas d’innover, cette fois c’est encore le grand changement : celui de l’heure  qu’il retarde de 30 minutes. La Corée du nord  pourtant en retard d’un siècle dans tous les domaines notamment sur le plan économique puisqu’elle ne peut vivre sans l’aide alimentaire internationale. Cette décision du dictateur fou et évidemment pathétique mais cependant moins grave que ses déclarations de guerre réitérées contre tout le monde y compris les Etats Unis. Il serait temps que la Corée du nord  se débarrasse de ce dictateur fou et se mette à l’heure du monde moderne du point de vue économique sociale et démocratique. La Corée du Nord a donc annoncé vendredi 7 août l’adoption d’une nouvelle « heure de Pyongyang »: la mesure du temps imposée il y a plus d’un siècle par des « impérialistes japonais cruels » sera jetée aux orties et toutes les horloges du pays retardées de 30 minutes. À compter du 15 août, il sera GMT + huit heures et demie en Corée du Nord, soit 30 minutes plus tard qu’en Corée du Sud qui, à l’instar du Japon, est à GMT + 9. Ce changement d’heure, qui a obtenu le feu vert mercredi du Parlement nord-coréen, marquera le 70e anniversaire de la libération de la péninsule coréenne du règne colonial japonais (1910-1945).  « Les cruels impérialistes japonais ont commis tant de crimes impardonnables, allant jusqu’à priver la Corée de son heure standard tout en piétinant ses terres, sans aucune merci », a rapporté l’agence officielle KCNA. À l’ère précoloniale, il était GMT + 08h30 en Corée mais le Japon avait imposé son heure standard en 1912. Le décret parlementaire traduit la « foi inébranlable et la volonté du peuple et de l’armée à l’occasion du 70e anniversaire de la libération de la Corée », ajoute KCNA.

 

PS : Aubry battue dans le nord

PS : Aubry battue dans le nord

Coup dur pour Martine Aubry qui perd la fédération du nord. Pas étonnant du fait de ses contorsions politiques, un coup du coté des frondeurs et finalement pour la motion molle de Cambadélis ; un coup pour un changement politique, un coup pour le soutien au gouvernement. Bref l’énarque ( qui n’est pas vraiment en politique la fille de Delors) a du mal à se situer et slalome comme tous les énarques entre l’ absence de convictions et l’opportunisme Elle paye légitimement son parcours tortueux. Le premier secrétaire sortant de la fédération socialiste du Nord, Gilles Pargneaux, proche de Martine Aubry, a en effet été battu lors de l’élection à la tête du PS du Nord par Martine Filleul, candidate soutenue par le ministre Patrick Kanner. Au premier tour, Martine Filleul a obtenu 47,91% des voix contre 41,6% à Gilles Pargneaux, a annoncé le parti lors d’un point presse vendredi. « J’ai décidé de ne pas me présenter au second tour de l’élection », a déclaré Gilles Pargneaux en retirant sa candidature. « Nous avons vécu des moments de division, c’est une responsabilité collective, je souhaite maintenant une fédération apaisée et rassemblée. » Martine Filleul sera seule en course lors du second tour de l’élection qui se tiendra vendredi soir.  Cette élection à la tête de la puissante fédération du Nord, l’une des plus importantes du Parti socialiste, est une surprise et un échec pour l’équipe sortante que soutient la maire de Lille, Martine Aubry.  Martine Filleul et Gilles Pargneaux ont tous les deux signé la motion A, majoritaire au congrès socialiste de Poitiers, tout comme d’ailleurs l’ancienne ministre de Lionel Jospin.

 

Sony piratée par la Corée du Nord

Sony piratée par  la Corée du Nord

 

Obama a raison de condamner Sony qui s’est couché devant le pathétique dictateur de la Corée du Nord après que le BBI ait  annoncé que la Corée du Nord était à l’origine du piratage informatique. « Le FBI a suffisamment de preuves pour conclure que le gouvernement nord-coréen est responsable de ces actions », écrit Obama  dans un communiqué, estimant qu’il s’agissait d’un « comportement inacceptable pour un Etat ». Le conseiller politique de la Corée du Nord à l’ONU, Kim Song, a lui rapidement réagi pour nier toute implication de Pyongyang. « Notre pays n’a aucun lien avec ce hacker », a-t-il déclaré. Obama a  aussi critiqué le studio Sony pour avoir fait « une erreur » en annulant la sortie du film L’interview qui tue, après les révélations choc sur le piratage informatique derrière lequel Washington voit la main de la Corée du Nord.  « Nous ne pouvons pas avoir une société dans laquelle un dictateur quelque part peut commencer à imposer une censure ici aux Etats-Unis », a martelé le président américain.  »J’aurais aimé que Sony me parle » avant de décider d’annuler la sortie du film, a ajouté Barack Obama.   »Nous ne nous sommes pas couchés, nous n’avons pas capitulé » devant les pirates informatiques », a pourtant affirmé sur CNN Michael Lynton, le directeur général de Sony Pictures. Cet entretien a été diffusé peu après l’intervention de Barack Obama.   »Nous avons toujours souhaité que le public américain voie ce film », a insisté le dirigeant de Sony, qui a qualifié ce piratage de « pire attaque informatique jamais vécue aux Etats-Unis ». Interrogé sur sa réaction aux déclarations du président, le patron de Sony a jugé « dommage que dans ce cas précis, le président, la presse et le public se trompent sur ce qui s’est réellement passé ». Les pirates informatiques ont contraint Sony à annuler la diffusion de The Interview, comédie satirique sur le régime de Pyongyang avec James Franco et Seth Rogen. Le studio hollywoodien a préféré renoncer par craintes de nouvelles attaques.  Dans cette production, les deux acteurs campent les rôles de journalistes recrutés par la CIA afin d’assassiner le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un. En juin dernier, la Corée du Nord avait prévenu que la diffusion de ce film serait interprété comme « un acte de guerre ».

 

Mali : la reconquête du nord engagée

Mali : la reconquête du nord engagée

La reconquête du nord du Mali est engagée avec l’arrivée de renforts. Une trentaine de blindés français se dirigeait mardi soir vers le Nord du Mali. Par ailleurs, les combats continuent dans le centre du pays. La ville de Konna n’a toujours pas été reprise aux islamistes, a précisé Jean-Yves Le Drian. Le ministre de la Défense a expliqué que l’offensive des insurgés avait été stoppée dans l’est du Mali.  Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a indiqué que 800 militaires français étaient déployés mardi soir au Mali, où la ville de Konna n’avait toujours pas été reprise aux jihadistes par les forces maliennes. « 1.700 militaires » français étaient engagés « dans l’opération Serval pour repousser les islamistes au Mali, dont 800 sur le territoire malien » lui-même, a affirmé le ministre lors de sa deuxième conférence de presse depuis le début de l’intervention française vendredi. En outre « douze chasseurs, cinq avions ravitailleurs sont actuellement engagés« , a-t-il indiqué, précisant que les chasseurs opèrent « depuis le Tchad et Bamako ». « Il y a cinq aéronefs de transport tactique, des C130 et des C160 qui effectuent des liaisons internes au théâtre, depuis le Sénégal, le Tchad, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso », a-t-il précisé.  Jean-Yves Le Drian a par ailleurs annoncé que Konna, dans le centre du Mali, n’avait pas été reprise aux « groupes terroristes » par les forces maliennes, alors que cette ville, dont la chute a déclenchée jeudi l’opération militaire française, était considérée comme n’étant plus aux mains des jihadistes. « Sur le fuseau Est, Mopti, nous avons pu stopper l’offensive et les moyens des groupes terroristes, qui se sont répartis entre Douentza et Gao, et à cette heure, la ville de Konna n’a pas encore été reprise par les forces armées maliennes », a-t-il déclaré.  Les soldats français et maliens sont « en face d’un adversaire déterminé, bien équipé, qui n’a pas renoncé », a poursuivi Jean-Yves Le Drian, mais a-t-il dit, « nous lui avons porté de premiers coups durs ». « Les développements à venir seront marqués par trois efforts importants », a-t-il indiqué. « Premièrement, nous poursuivons les frappes sur les capacités des groupes terroristes au nord et sur l’ensemble du territoire malien pour diminuer leur potentiel », « deuxièmement nous poursuivons la montée de notre dispositif aéro-terrestre et troisièmement nous soutenons en coordination avec nos partenaires européens l’accélération de la force africaine ». L’action de la France, a-t-il dit, « s’inscrit pleinement dans les objectifs et le cadre fixés par les résolution du Conseil de sécurité de l’ONU ». « Je constate depuis cinq jours que la plupart de nos partenaires européens se sont spontanément mobilisés pour nous apporter un soutien militaire concret », s’est-il félicité, citant notamment ses « collègues britannique, belge, polonais, danois, espagnol, allemand ». Outre cette « forte dynamique européenne », nous avons « un soutien de l’ensemble de la communauté internationale », a-t-il noté : « Les Américains se sont mobilisés à nos côté » et le Canada « a aussi répondu présent ».  Interrogé sur le déploiement de la force africaine, qui doit aider l’armée malienne a reconquérir le nord du pays, M. Le Drian a estimé que « ce n’est pas une question de mois, (ni) de jours, c’est une question de semaine ». « Nous irons jusqu’à ce que la souveraineté et l’intégrité du Mali soient reconnues et respectées », a-t-il conclu.

 

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol