Archive pour le Tag 'net'

Page 4 sur 4

Grands sites du net : plus d’infos, des images et du son !

Grands sites du net : plus d’infos, des images et du son !

 

C’est la mode, la quasi-totalité des grands sites ont adapté le nouveau concept. Presque plus d’articles ;  à la place, des images et des vidéos. En gros, une « Une » qui dure des semaines avec seulement chaque jour quelques nouvelles vidéos et reprises d’agences. Sans doute que les Français ne savent-ils  plus lire alors on leur propose du son. Une erreur ben sûr car il s’agit d’une info congelée sans analyse (et qui demande peu d’effort de la part des rédactions). Du coup, les grands sites pourraient bien connaitre l’évolution de la grande presse qui ne cesse de s’écrouler faute de personnalité et de travail de fond. Ces grands sites se trompent de modèle car beaucoup d’internautes ne consacrent en moyenne qu’une minute ou deux par info, le temps de lire n article de 25 à 50 lignes. Regarder une vidéo demande  plusieurs minutes qui n’apprennent pas grand-chose si elle n’est pas décryptée ; en fait une sorte de désinvolture voire de mépris car sil est vrai que la masse d’infos de toute nature peut noyer l’internaute, il y en a beaucoup qui sont encore capables de s’intéresser aux problématiques économiques, sociales ou sociétales sans se contenter des titres ou des bavardages plus ou moins conformiste ou carrément langue de bois. .

Croissance : net ralentissement de l’industrie en zone euro

Croissance : Net ralentissement de l’industrie en zone euro

Confirmation que la zone euro flirte avec la déflation avec ce net recul de la croissance industrielle En cause, l’environnement géopolitique et les incertitudes croissante sur l’activité  internationale.  La croissance de l’activité manufacturière a ralenti plus fortement que prévu en août, montrent les résultats définitifs des enquêtes réalisées auprès des directeurs d’achats qui témoignent des difficultés que rencontre le secteur pour engranger les commandes. Les chiffres communiqués lundi par Markit montrent en outre que le secteur industriel commence à ressentir les effets des tensions dans l’est de l’Ukraine et des sanctions réciproques décidées en Europe et en Russie. L’indice PMI manufacturier compilé par le cabinet Markit est tombé à 50,7 le mois dernier pour la zone euro, un plus bas niveau depuis plus d’un an, après 51,8 en juillet et alors qu’une première estimation le situait à 50,8. Il reste toutefois supérieur au seuil de 50 qui sépare la contraction de la croissance de l’activité. La composante de la production, entrant dans le calcul de l’indice PMI composite qui sera publié mercredi, a plongé à 51,0 contre 52,7 le mois précédent, après avoir été initialement estimée à 50,9. « S’il est vrai qu’une modeste expansion est préférable à une croissance nulle, l’impact de la montée des incertitudes économiques et géopolitiques pèse néanmoins de façon croissante sur l’activité des fabricants », souligne Rob Dobson, économiste en chef de Markit. L’Europe et la zone euro commencent à ressentir de plus en plus douloureusement les répercussions des tensions de plus en plus vives entre la Russie et les pays occidentaux au sujet de l’Ukraine et l’effet des sanctions économiques décidées de part et d’autre. En Allemagne, principal partenaire commercial de la Russie dans la zone euro, l’indice PMI manufacturier est tombé à 51,4 tandis qu’il a encore reculé en France où, à 46,9, il fait apparaître une nette contraction de l’activité.

Immatriculations autos : net recul en 2013

Immatriculations autos : net recul en 2013

 

Les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 5,7% en 2013, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles publiés ce jeudi 2 janvier. Il s’agit de sa quatrième année de baisse consécutive.   Si elles ont grimpé d’environ 11% en 2009 grâce aux primes à la casse, les immatriculations ont baissé à nouveau de 3% en 2010, de 2% environ en 2011 et de près de 14% en 2012. Alors qu’elles se stabilisaient à un niveau bas depuis l’été, les immatriculations avaient rechuté en novembre à cause de la faiblesse persistante de la demande des particuliers. Dans le détails, PSA a vu ses ventes baisser de 7,7% et Renault progresser de 0,8%.  L’année se termine bien quand même. Pour le mois de décembre, les immatriculations de voitures neuves ont progressé de 9,4%, à 175.336 unités. En données corrigées des jours ouvrables (CJO), décembre 2013 ayant compté un jour ouvrable de plus que décembre 2012, les immatriculations ressortent en hausse de 4,2%.  a bondi de 10,6% et Renault de 37,9%. Les groupes étrangers ont vu leurs ventes diminuer de 1,1% mais celles de Volkswagen ont augmenté de 9,9%.

 

Chine: la plus haute tour du monde, 838m, stoppée net

Chine: la plus haute tour monde stoppée net

La folie sans doute stoppée à temps avec l’annulation des travaux de cette tour la plus haute du monde qui devait accueillir 30 000 personnes. En Chine, les travaux de la future plus grande tour du monde ont été interrompus ce jeudi 25 juillet, à peine quelques jours après avoir débutés. D’après, les informations du quotidien chinois XiaoXiang Morning Post, le constructeur n’a pas obtenu les autorisations nécessaires. Les travaux de la tour que l’on présentait déjà comme la plus haute du monde avec ses 838 mètres, ne dépasse pour le moment pas le ras du sol. Les autorités ont ordonné d’interrompre le chantier, « car certaines procédures n’ont pas été effectuées pour obtenir l’autorisation de commencer les travaux ».  Une porte-parole du promoteur « Broad Group » a assuré, au contraire, que tout était en ordre. Mais apparemment, ce qui inquiète, c’est la méthode et la vitesse de construction. Une fois les fondations terminées, ériger la tour ne devait prendre que quatre mois grâce à l’utilisation notamment d’unités préfabriquées. Dernier fait d’arme du promoteur: une tour de 29 étages construite en quinze jours.Peut-on parler d’excès de prudence de la part des autorités chinoises. Il faut dire que le pays est secoué depuis plusieurs années par « le syndrome des constructions en tofu », du nom de cette pâte blanche et molle très consommée dans le pays. A de multiples reprises, des ponts, des routes, des barres d’immeubles toutes entières se sont effondrés, sans crier gare…

 

Déficit : net dérapage du budget de l’Etat

Déficit : net dérapage du budget de l’Etat

Le déficit de l’État devrait dépasser les 80 milliards d’euros en fin d’année, au lieu des 61,6 milliards prévus par la loi de finance, ont calculé les députés UMP et UDI dans un rapport qui devait être rendu public mardi, révélé lundi 24 juin au soir par lefigaro.fr. Dans ce texte, qui fera l’objet d’une conférence de presse de présentation mardi matin à l’Assemblée, les députés de droite estiment en outre que les moins-values fiscales atteindront environ 15 milliards d’euros, notamment du fait de recettes de TVA « particulièrement fragiles », selon Gilles Carrez, président de la commission cité par le site internet.  Par ailleurs, les mêmes « estiment impossible que les recettes d’impôt sur le revenu progressent de 20% en 2013, comme le prétend Bercy », poursuit lefigaro.fr. « Les députés de droite s’inquiètent également de la fin du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et de la stabilisation des effectifs promis par François Hollande. Car, sans suppression globale de postes, la masse salariale de l’État dérive de 1,3 milliard par an, malgré l’absence d’augmentation générale », ajoute le site. Gilles Carrez estime en outre que « le déficit public pourrait dépasser 4% du PIB en 2013, au lieu des 3% prévus à l’origine » du fait de l’absence de « mesures d’économies » prises par le gouvernement.

 

Croissance Chine : net tassement des exportations

Croissance Chine : net tassement des  exportations

 

Les exportations chinoises ont enregistré leur croissance la plus faible depuis près d’un an au mois de mai, tandis que les importations accusaient un recul inattendu, selon les chiffres publiés samedi par le gouvernement qui font craindre un nouveau ralentissement de la croissance au deuxième trimestre. Les exportations ont augmenté de 1% en mai sur un an, soit leur rythme de progression le plus faible depuis juillet 2012. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un gain de 7,3%. Quant aux importations, elles ont reculé de 0,3% alors que le marché attendait une hausse de 6%. « Les chiffres du commerce sont le reflet de la mollesse de la demande intérieure et extérieure, signe d’une reprise plus lente que prévu au deuxième trimestre », commente Shen Lan, économiste chez Standard Chartered à Shanghai. L’excédent commercial s’est établi à 20,4 milliards de dollars sur le mois. Le marché attendait 19,3 milliards de dollars. Les exportations vers les Etats-Unis, première destination pour les produits chinois, ont reculé de 1,6% en mai. Il s’agit de leur troisième mois de recul. Les ventes aux pays de l’Union européenne, deuxième destination commerciale pour les produits chinois, ont chuté de 9,7%. Il s’agit là aussi du troisième mois de baisse. L’atonie des exportations s’explique aussi en partie par la décision du gouvernement de mettre fin à certaines activités spéculatives qui avaient pour effet de gonfler artificiellement les chiffres depuis le début de l’année.

1234



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol