Archive pour le Tag 'Nemtsov'

Manif en Russie pour Boris Nemtsov

Manif en Russie pour  Boris Nemtsov

Manif d’hommage et aussi de protestation après l’assassinat de Boris Nemtsov. La plus importante manif depuis la réélection de Poutine. Pour autant il faut relativiser la participation ( 70 000 d’après les organisateurs), pas très importante  car la culture d’opposition en Russie est faible.  En fait la Russie n’a jamais connu  une réelle   démocratie après le tsarisme, le communisme ( maintenant la dictature de Poutine). Cette opposition a par ailleurs été décapitée et  la plupart des médias sont sous la coupe du pouvoir. La  répression sous toutes ses formes étouffent la possibilité d’uen expression  d’opposition dont les leaders sont un à un émiliens.  Ils sont souvent venus en famille, avec les enfants. Ils brandissent des pancartes sous les fenêtres du Kremlin, à quelques pas de l’endroit où Boris Nemtsov a été abattu. « Il est mort pour l’avenir de la Russie », « Il s’est battu pour une Russie libre » ou « Ces balles sont pour chacun d’entre nous », pouvait-on lire sur certaines. Selon la police, 21.000 manifestants sont descendus dans les rues de Moscou ce dimanche pour rendre hommage à l’opposant assassiné. Les organisateurs en comptent 70.000. « Si nous pouvons mettre fin à la campagne de haine dirigée contre l’opposition, alors nous aurons une chance de pouvoir changer la Russie. Si nous n’y parvenons pas, nous allons au devant d’un conflit civil de grande ampleur« , a déclaré Guénnadi Goudkov, un des chefs de file de l’opposition. Si le chiffre donné par l’opposition est exact, il s’agit de la plus grande manifestation tenue en Russie depuis la réélection de Vladimir Poutine en 2012. 20.000 personnes ont défilé contre l’intervention en Ukraine en septembre dernier. A Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays, plus de 6.000 personnes, selon la police, se sont rassemblées pour honorer la mémoire de l’opposant. « Je porte un drapeau ukrainien car Nemtsov s’est battu pour mettre fin à la guerre en Ukraine. Et ils l’ont tué pour ça« , explique Vsevolod Nelaïev. Des centaines de personnes ont également rendu hommage à Boris Nemtsov en province, notamment à Ekaterinbourg, dans l’Oural, et Tomsk, en Sibérie.

 

Poutine :son opposant Boris Nemtsov, leader de l’opposition, abattu à Moscou

Poutine  :son opposant  Boris Nemtsov, leader de l’opposition, abattu à Moscou

Encore un des rares opposants à Poutine abattu. L a plupart ont déjà subi le même sort, ont été emprisonnés  ou se sont exilés. C’est de cette manière que Poutine à réussi à asseoir son pouvoir : décapiter l’opposition, museler les médias. Ce qui lui permet d’hystériser le sentiment national et l’ expansionnisme russe. En même temps il dissimule ses échecs internes : croissance dans le rouge, baisse des recettes du pétrole, évasion des capitaux certes le principal opposant à Poutine était un oligarque mais Poutine aussi ;  ès uen enquête américaine Poutine a  accumulé un fortune de l’ordre de 40 milliards. Poutine adhère à la démocratie mais à la démocratie de terreur sas opposition, la démocratie du KGB où tous les coups sont permis. Tant que l’occident n’aura pas compris la psychologie du dictateur russe aucun compromis ne sera possible par exemple sur l’Ukraine.  Boris Nemtsov, figure de l’opposition au président russe Vladimir Poutine, a été abattu à Moscou vendredi soir, après avoir été touché par quatre balles. Il avait été de tous les combats, depuis quelques années, contre le pouvoir russe, de l’élection présidentielle à la guerre en Ukraine, en passant par les Jeux olympiques de Sotchi.  Ses assassins l’ont abattu devant le Kremlin, sur le Grand pont de pierre. Ultime symbole pour l’un des opposants politiques les plus féroces à Vladimir Poutine, Boris Nemtsov, tombé vendredi soir à Moscou après avoir reçu quatre balles. Ancien ministre de l’Énergie de Boris Eltsine, il avait notamment été en pointe pour dénoncer le coût des Jeux olympiques de Sotchi, il y a un an, cette ville des bords de la mer Noire qui l’avait vu naître. « Dans la Russie de Poutine, le sujet est tabou et la discussion impossible« , avait-il lâché à l’époque. Cinq ans plus tôt, en 2009, il avait été aspergé d’ammoniac par des inconnus dans la rue, alors qu’il était candidat à la mairie de la ville. Le 6 décembre 2011, il avait fait partie des nombreux opposants arrêtés en marge de la manifestation monstre contre la candidature de Vladimir Poutine à l’élection présidentielle de 2012. 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol