Archive pour le Tag 'Neige :'

Macron : comme la Ste Vierge de Lourdes… en boule de neige !

Macron : comme la Ste Vierge de Lourdes… en boule de neige !

Comme les Ste vierge qu’on vend à Lourdes, Macron est lui aussi enfermé dais une boule de neige qui se vend comme des petits pains au Touquet où li possède uen résidence secondaire. C’est finalement une sorte de déification du président jupitérien. Un phénomène assez symbolique d’un président plus proche de l’olympe que des préoccupations concrètes de nombre de Français. Le pire c’est que l’objet se vend, ce qui témoigne évidemment du bon goût des acheteurs. D’autres gadgets sont aussi à l’effigie du président ; le commerçant qui diffuse ces produits présidentiels estime cependant qu’il ne veut pas manquer de respect au président et que par exemple il ne vendra jamais de slip Macron ! Comme il indique à Franceinfo.

Malgré les propositions  »parfois farfelues » de ses fournisseurs, Jean-Marc Monteuuis connaît les limites à ne pas dépasser. « Ce n’est pas demain que je proposerai un slip Macron. J’ai même refusé de vendre une tirelire Macron, j’avais peur que ce soit mal interprété.»

Disparition de la neige en France d’ici la fin du siècle ?

Disparition de la  neige en France d’ici la fin du siècle ?

 

D’ici la fin du siècle la neige pourrait disparaitre en France.  Dans les plaines, elle  se fait de plus en plus rare mais même en montagne,  elle risque d’être menacée dans nombre de stations.  Si les grandes stations se trouvent à une altitude suffisante pour espérer avoir de la neige pendant la saison par contre  nombre de petites et moyennes stations situées à moins de 1500 m pourrait voir leur enneigement très réduit voire même disparaître en dessous de 1200 m d’ici la fin du siècle. Une Nouvelle étude scientifique confirme qu’il va neiger de moins en moins en raison du réchauffement climatique. « Si nous ne faisons rien, on peut s’attendre à avoir à peu près 70% d’enneigement en moins à la fin du siècle », a expliqué lundi 20 février, sur franceinfo, Mathias Bavay, chercheur, scientifique au sein de l’institut WSL, qui a réalisé l’étude. Cela signifierait que  »la saison de ski sur neige naturelle commencerait beaucoup plus tard, et finirait beaucoup plus tôt », anticipe-t-il.

 

: Peut-on sauver les stations de ski ?

Mathias Bavay : Si nous ne faisons rien, on peut s’attendre à avoir à peu près 70% d’enneigement en moins à la fin du siècle. Une telle réduction signifie un recours plus grand à la neige artificielle. Un quart des stations sont en-dessous de 1 200 mètres. Ces stations-là n’auraient sans doute plus d’enneigement permanent pendant l’hiver.

Que va entraîner ce déneigement ?

Cela aura un impact sur le tourisme hivernal pour toutes ces stations qui n’auraient plus d’enneigement correct. La saison de ski sur neige naturelle commencerait beaucoup plus tard, et finirait beaucoup plus tôt. Cela aura aussi des conséquences sur l’écologie. Il y aura des répercussions au niveau du lit des rivières et donc sur l’irrigation et la production électrique. En début de saison, la neige pourrait être remplacée par de la pluie.

Est-il trop tard ?

Aujourd’hui, on a un réchauffement, au niveau global, qui est d’un degré, mais il y a une amplification dans les régions alpines. Cela veut dire que dans les Alpes, le réchauffement est de 1,8 degré. Un réchauffement global de deux degrés serait équivalent à quatre degrés dans les Alpes. Ces deux degrés sont les objectifs qui ont été discutés à la COP 15 et je ne sais pas si on peut les tenir.

Fin de la neige dans nombre de stations d’ici la fin du siècle

Fin  de la neige dans nombre de stations d’ici la fin du siècle

Si les grandes stations se trouvent à une altitude suffisante pour espérer avoir de la neige pendant la saison par contre  nombre de petites et moyennes stations situées à moins de 1500 m pourrait voir leur enneigement très réduit voire même disparaître en dessous de 1200 m d’ici la fin du siècle. Une Nouvelle étude scientifique confirme qu’il va neiger de moins en moins en raison du réchauffement climatique. « Si nous ne faisons rien, on peut s’attendre à avoir à peu près 70% d’enneigement en moins à la fin du siècle », a expliqué lundi 20 février, sur franceinfo, Mathias Bavay, chercheur, scientifique au sein de l’institut WSL, qui a réalisé l’étude. Cela signifierait que  »la saison de ski sur neige naturelle commencerait beaucoup plus tard, et finirait beaucoup plus tôt », anticipe-t-il.

 

: Peut-on sauver les stations de ski ?

Mathias Bavay : Si nous ne faisons rien, on peut s’attendre à avoir à peu près 70% d’enneigement en moins à la fin du siècle. Une telle réduction signifie un recours plus grand à la neige artificielle. Un quart des stations sont en-dessous de 1 200 mètres. Ces stations-là n’auraient sans doute plus d’enneigement permanent pendant l’hiver.

Que va entraîner ce déneigement ?

Cela aura un impact sur le tourisme hivernal pour toutes ces stations qui n’auraient plus d’enneigement correct. La saison de ski sur neige naturelle commencerait beaucoup plus tard, et finirait beaucoup plus tôt. Cela aura aussi des conséquences sur l’écologie. Il y aura des répercussions au niveau du lit des rivières et donc sur l’irrigation et la production électrique. En début de saison, la neige pourrait être remplacée par de la pluie.

Est-il trop tard ?

Aujourd’hui, on a un réchauffement, au niveau global, qui est d’un degré, mais il y a une amplification dans les régions alpines. Cela veut dire que dans les Alpes, le réchauffement est de 1,8 degré. Un réchauffement global de deux degrés serait équivalent à quatre degrés dans les Alpes. Ces deux degrés sont les objectifs qui ont été discutés à la COP 15 et je ne sais pas si on peut les tenir.

Info urgente : il neige en hiver

Info urgente : il neige en hiver

 

Une info surprenante : il neige en hiver. La Une des grands  médias risque d’être consacrée à ce phénomène pas banal. La neige pourrait même atteindre 10 ou 15 cms dans certaines régions. On aura droit à des vidéos de chasse neige en action des photos,  des voitures ayant dérapé dans le fossé, des transports de bus paralysés et même des bonhommes de neige. ! Avec des témoignages de personnes dignes de foi qui pourront confirmer qu’il s’agit bien de flocons venus du ciel. Dans la même veine il faut s’attendre au cours du mois de février à une alerte du type : Il gèle en hiver !  En ces temps de disettes de   réelles infos intéressantes  de quoi meubler au moins la moitié des journaux télé de midi et du soir avec un petit poil de DSK et autres infos fondamentales).  Pour preuve ce qui suit   »La neige tient au sol. Elle peut être lourde et collante »  Dans son dernier bulletin d’alerte Météo France fait état d’une situation qui n’a rien d’alarmant mais qui va se poursuivre jusque mardi après-midi dans le Sud-Ouest « tout en se décalant vers les régions plus à l’est ». La couche de neige pourrait ainsi atteindre « entre 5 et 10 cm en général, entre 10 et 15 voire un peu plus sur le piémont Pyrénées et certains coteaux ». Les chutes de neige qui ont débuté tôt mardi matin en Aquitaine et dans le Sud-Gironde vont se décaler dans l’après-midi vers les départements du sud-est comme par exemple l’Hérault, l’Aude, le Var et donc la Drôme et l’Ardèche placés ce mardi matin en vigilance orange par les services de Météo France.  A 10h30 ce matin, il y avait donc seize départements placés en vigilance orange par Météo France : Andorre, Ariège, Aude, Bouches-du-Rhône, Gard, Haute-Garonne, Gers, Hérault, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var et Vaucluse. Mais certains départements limitrophes de la zone pourraient aussi être concernés par l’épisode neigeux dans une moindre mesure. Dans les Landes, l’alerte a été levée en milieu de matinée après que 10 cm de neige soient tombés sur le secteur d’Hagetmau comme le raconte France Bleu Gascogne.

Batho-Neige : « il faudra tirer les leçons »; surtout les apprendre !

Batho-Neige : « il faudra tirer les leçons »; surtout les apprendre !

 

Le gouvernement ne peut évidemment commander à la météo, il pourrait pour le moins  informer à temps. Il faudra un retour d’expérience dit la ministre de l’écologie, comme pour l’économie dans 5 ans ? Interrogée mercredi matin sur Europe 1, Delphine Batho s’est refusé à émettre des critiques après l’épisode neigeux du début de semaine, qui sème encore la pagaille dans le Nord du pays. « Je n’ai pas de remontrances à faire », a assuré la ministre de l’Ecologie. « Ce n’est pas la question du jour, parce que nous avons encore des personnes bloquées loin de chez elles ». Delphine Batho a toutefois prévenu qu’ »il faudra un retour d’expérience. Il faut toujours tirer des leçons. »




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol