Archive pour le Tag 'naufrage'

Macron : 66% des suffrages, grâce au naufrage de Le Pen

Macron : 66% des suffrages, grâce au naufrage  de Le Pen

 

 

Pour une part macro doit sa victoire au véritable naufrage de Marine Le Pen. Au début de la campagne électorale Marine Le Pen s’est réfugié dans le silence et cela a été très profitable à sa popularité. Les sondages de l’époque montraient  qu’elle pouvait être ne candidate dangereux voire même être élue. Mais dès lors qu’elle s’est mise à parler son score n’a cessé de diminuer. En cause évidemment les contradictions de la politique du Front national et leur caractère hasardeux voire dangereux tant sur le plan économique que sociétal. Le débat télévisé a été fatal à Le Pen ; elle s’est  poignardée elle-même en affichant son incompétence totale mais aussi à travers sa brutalité et sa vulgarité dévoilant ainsi sa vraie nature. Ce débat lui a fait perdre de leur une dizaine de points. ,  du coup Macron se retrouve avec un score assez inattendu, au-delà de ses espérances. Il le doit en partie à  Marine Le Pen. Emmanuel Macron remporte en effet  l’élection présidentielle avec plus de 66% des suffrages exprimés, selon les derniers résultats publiés par le ministère de l’Intérieur sur la base de la quasi-totalité des résultats reçus. Le candidat d’En Marche !, qui avait d’abord été donné vainqueur avec un score de plus de 65%, a remporté 66,06% des suffrages exprimés, soit plus de 20,7 millions de voix, selon un décompte fourni par le ministère de l’Intérieur sur la base de 99,99% des suffrages reçus. Sa rivale Marine Le Pen aurait remporterait 33,94% des suffrages, soit plus de 10,6 millions de voix, toujours selon ce même décompte non encore définitif.

Naufrage migrants : plus de 100 noyés en Libye dans l’indifférence

Naufrage migrants : plus de 100 noyés  dans l’indifférence 

Plus de 100 corps retrouvés sur les plages libyennes près de Zouara. A la mi-journée, 198 migrants avaient pu être secourus, ont indiqué les autorités. Selon un responsable des services de sécurité de Zouara, qui a requis l’anonymat, environ 400 migrants se trouvaient à bord de l’embarcation lorsqu’elle a chaviré et un grand nombre d’entre eux semblent avoir été pris au piège dans la cale. Toujours selon lui, 147 survivants ont été conduits vers un centre de rétention pour migrants illégaux situé à Sabratha, à l’ouest de Tripoli. Les personnes qui se trouvaient à bord du bateau venaient d’Afrique subsaharienne, du Pakistan, de Syrie, du Maroc et du Bangladesh, a déclaré le responsable des services de sécurité. Un des rescapés du naufrage, Ayman Talaal, originaire de Syrie, a expliqué que les trafiquants avaient contraint les réfugiés à embarquer dans un bateau en mauvais état. « On nous a forcés à emprunter cette route », a-t-il expliqué. « On l’appelle le cimetière de la Méditerranée. » Selon des témoins, une centaine d’habitants de Zouara ont manifesté dans le centre de la ville pour demander aux autorités d’agir contre les réseaux de trafiquants qui profitent du vide politique et du chaos sécuritaire en Libye  Les gardes-côtes italiens, qui coordonnent les opérations de sauvetage au large des côtes libyennes au nom de l’Union européenne, ont dit n’avoir aucune information à propos du naufrage. « Nous n’avons pas reçu de demande d’aide », a dit un porte-parole. Zouara, proche de la frontière tunisienne, est l’un des principaux points de départ de migrants de Libye vers l’Italie.

 

 

Migrants : 200 morts dans un naufrage en Méditerranée dans l’indifférence générale

Migrants : 200 morts dans un naufrage en Méditerranée dans l’indifférence générale

Un nouveau naufrage a fait 200 morts au large de la Libye. Depuis le début de l’année c’est environ 2000 migrants qui sont ainsi décédés dans des conditions identiques ;  des drames qui pourtant suscitent peu d’intérêt dans une Europe  incapable de définir une politique. Faut-il rappeler que l’Europe et la France en particulier sont largement responsables de la déstabilisation politique de la Libye. Depuis le départ de Kadhafi la porte a été largement ouverte à l’État islamique et autres factions rebelles.   »Nous assistons à un génocide provoqué par l’égoïsme européen », a déclaré Leoluca Orlando, le maire de Palerme, à l’arrivée du bâtiment de la marine irlandaise « LE Niamh », à bord duquel se trouvaient environ 370 survivants du naufrage ainsi que 25 corps, dont ceux de plusieurs enfants. Leoluca Orlando, qui s’exprimait à la télévision italienne, a appelé les pays européens à empêcher de nouvelles tragédies et à accueillir un plus grand nombre de réfugiés fuyant la guerre. Des bâtiments des marines italienne et irlandaise et de l’organisation non gouvernementale Médecins sans frontières (MSF) ont sauvé environ 400 personnes embarquées à bord du bateau qui a chaviré mercredi au large des côtes libyennes. On estime que le bateau pourrait avoir pris la mer avec jusqu’à 600 passagers. Les secouristes n’ont retrouvé aucun autre survivant jeudi. En fin de journée, des bâtiments italiens restaient dans la zone du naufrage pour poursuivre les recherches, a dit un porte-parole des garde-côtes.  D’après les premières estimations, 700 personnes se trouvaient à bord de l’embarcation, mais les témoignages de survivants, en majorité des Syriens fuyant la guerre civile dans leur pays, ont conduit à revoir ce chiffre à la baisse et il pourrait encore être réduit. La police italienne a annoncé avoir procédé à cinq arrestations, des hommes soupçonnés d’avoir piloté le bateau et d’être impliqués dans les réseaux de passeurs.

 

Leonarda: nouveau naufrage médiatique pour Hollande

Leonarda: nouveau naufrage médiatique  pour  Hollande

 

Fidèle à lui-même Hollande n’a pas tranché et s’est ridiculisé ; Toute la presse se montre sévère pour sa nouvelle prestation ratée. Dans Le Figaro, qui titre « Le Fiasco », Alexis Brézet ouvre le ban. « Dix-huit mois après l’élection de François Hollande, il nous aura donc été donné d’assister à ce naufrage », écrit-il, parlant de « l’échec cinglant d’une intervention présidentielle +solennelle+, motivée au départ par le souci d’enrayer la colère d’une poignée de lycéens et qui, à l’arrivée, n’aura pas même réussi à convaincre le premier secrétaire du Parti socialiste ». « Consternant ! », s’exclame-t-il.   »Pour le Président et sa majorité, la séquence est dévastatrice », renchérit Eric Decouty dans Libération. « L’affaire Léonarda, attisée par une frange du bureau national du PS, amplifiée par les querelles gouvernementales et agitée dans la rue par les lycéens, a mis au jour les divisions profondes qui traversent la gauche sur la question de l’immigration. Car, plus que l’histoire de la jeune Kosovare et de sa famille – au dossier administratif accablant-, et plus que la guerre froide entre Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls, c’est l’impensé socialiste devant un sujet de société majeur qui frappe aujourd’hui. »  Selon l’éditorialiste de Libé, « ce sont des années de carence et de lâcheté politique que François Hollande paye aujourd’hui. Entre une droite tirée sur son extrême et une gauche radicalisée, le prix pourrait être élevé. »  Dominique Quinio dans La Croix estime que « l’affaire Leonarda… donne une bien piètre image de la décision politique », dénonçant notamment la proposition controversée de François Hollande sur un retour de la jeune collégienne sans sa famille. « La décision présidentielle, mi-chèvre, mi-chou, d’ailleurs rejetée par l’intéressée, frôle l’amateurisme », dénonce-t-elle. « Et l’on déplorera, aux prochaines élections, le niveau des abstentions ou le succès des formations politiques extrêmes! ».  Pour Patrick Apel-Muller, dans l’Humanité, « François Hollande voulait piéger l’enfant en lui donnant à choisir entre la France et sa famille ; c’est apparu comme une violation de la Convention internationale des droits de l’enfant dont la France est signataire et comme une inhumanité supplémentaire ».   »Ce genre de situation ne se règle pas comme une motion de synthèse au parti socialiste », ironise Bruno Dive (Sud-Ouest). « A vouloir contenter tout le monde, François Hollande n’a satisfait personne » et cette affaire « a fait apparaître, dans un climat hystérique presque effrayant, l’état de déliquescence dans lequel se trouve la majorité. »

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol