Archive pour le Tag 'mourir guérie'

L’Italie aussi va mourir guérie ou l’échec de super Mario

L’Italie aussi va mourir guérie ou l’échec de super Mario

L’Italie avait besoin de réformes, c’est évident. Super Mario en a engagé beaucoup mais il a tué l’économie. L’Italie est sauvée grâce aux soins de super Mario, médecin de Molière qui a imposé de la saignée sans se préoccuper de la croissance. ; L’Italie va mourir mais guérie. Sous sa houlette, l’Italie a quasiment achevé son programme d’émissions obligataires 2012 avec des taux d’intérêt en fort recul depuis l’été, signe de la relative confiance des marchés à l’égard de sa politique. Le redouté « spread », qui scande l’écart de taux entre l’Italie et la vertueuse Allemagne, est passé au second plan. S’il y est parvenu, c’est pour moitié par son intervention d’urgence sur les finances publiques et pour moitié par sa « crédibilité personnelle », estime le professeur Gianluca Spina, président de l’école d’économie de l’institut Politecnico de Milan. Cette opération de sauvetage est son « mérite principal », juge-t-il.  Mais au-delà, le bilan de ce gouvernement dit « technique » car non élu est plus mitigé et même décevant par certains aspects, souligne-t-il.  Si la réforme des retraites mise en place dès le début est « très bonne » et a doté l’Italie de l’un des meilleurs systèmes d’Europe en la matière, la réforme du marché du travail apparaît moins réussie, estime-t-il.  Enfin, et c’est le plus inquiétant pour l’avenir à ses yeux, la politique actuelle mise trop sur la rigueur et pas assez sur la croissance, au risque d’instaurer un « cercle vicieux ». « Il faut poursuivre avec l’austérité mais pas seulement, sinon on risque de mourir guéri », souligne-t-il.  Sous l’effet des plans de rigueur des derniers mois (environ 80 mds EUR de coupes depuis l’été 2011), le pays, entré en récession fin 2011, devrait connaître une contraction du PIB de 2,3% cette année et de 0,5% l’an prochain. Au 3e trimestre 2012, le recul a toutefois été moins fort qu’attendu à -0,2%, selon une estimation publiée jeudi.  Quant au chômage –qui frise déjà les 11%– il continuera de s’étendre. Et la dette publique italienne continue de battre des records: elle a frôlé le chiffre symbolique de 2.000 milliards d’euros en septembre et devrait représenter 126,4% du PIB de 2012.  M. Monti promet pour sa part une reprise courant 2013, prévision que nombre d’experts jugent optimiste.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol