Archive pour le Tag 'monstre'

Hong Kong : manifestation monstre et violente

Hong Kong : manifestation monstre et violente

Très grosse manifestation encore samedi à Hong Kong où les tensions se font de plus en plus vive. Des affrontements ont eu lieu en fin de cortège entre la police et les manifestants

 

Jusque-là les mesures de répression n’ont pas entamé l’enthousiasme des manifestants de Hong Kong qui refusent les méthodes dictatoriales du régime chinois. Non seulement les manifestations ne cessent pas mais elles amplifient. Pourtant, Pékin a déployé d’importantes forces armées autour de Hong Kong. La question se pose de savoir si Pékin va s’engager dans une opération de répression type Tienanmen et faire à nouveau des milliers de morts. Une perspective qui pourrait sans doute réveiller les idéaux  démocratiques des pays modernes et conduire, il faut l’espérer, à des mesures de rétorsion économique, le seul terrain sur lequel Pékin  est sensible. Des milliers de manifestants antigouvernementaux ont donc marché samedi dans les rues de Hong Kong malgré l’interdiction. La police a tiré des cartouches de gaz lacrymogène et brièvement utilisé des canons à eau contre des protestataires rassemblés près du siège local de l’Armée populaire de libération.

La police a tiré des cartouches de gaz lacrymogène et brièvement utilisé des canons à eau contre des protestataires rassemblés près du siège local de l’Armée populaire de libération.

Des manifestants ont répliqué en jetant des briques et des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre.

Faute d’autorisation, le Front civique des droits de l’homme, à l’origine des grandes manifestations du mois de juin qui ont réuni plusieurs millions de personnes, a annulé son appel à manifester pour marquer le cinquième anniversaire de la décision par Pékin de limiter les réformes démocratiques dans l’ancienne colonie britannique.

Vendredi, plusieurs activistes ont été arrêtés, parmi lesquels Joshua Wong, figure du Mouvement des parapluies qui avait paralysé l’ancienne colonie britannique en 2014. Il a été inculpé d’organisation de manifestation illégale avant d’être libéré sous caution.

Né en avril du rejet d’un projet de loi qui aurait permis l’extradition de suspects vers la Chine continentale, le mouvement de contestation s’est élargi à des revendications plus larges, dont la protection des libertés et de l’autonomie dont jouit la “région administrative spéciale”.

Nombre de Hongkongais estiment que ce régime particulier, résumé par la formule “un pays, deux systèmes”, est aujourd’hui menacé par l’emprise croissante qu’exerce le gouvernement central chinois.

La presse officielle chinoise a prévenu vendredi que les soldats chinois stationnés dans la région administrative spéciale n’avaient pas une présence seulement symbolique et n’auraient “aucune raison de rester les bras croisés” si la situation venait à empirer.

 

Johnny Hallyday : hommage monstre sur les champs Elysées

Johnny Hallyday : hommage monstre sur les champs Elysées

Pas de véritable hommage national mais peut-être mieux que cela, un défilé monstre du cortège funéraire sur les Champs  Elysées. Le chanteur le plus populaire sera ainsi honoré par ses fans et le monde artistique. La mort du chanteur,  c’est comme un chêne qu’on abat. Comme D’Ormesson on le croyait immortel,  il  donnait impression que le temps était éternel pour les générations d’après guerre, mais aussi pour les plus jeunes. Un héros français a dit Macron,  bien conscient de la popularité exceptionnelle de l’artiste ;  un héros, peut-être pas mais un marqueur, un monument de la variété  pendant plus de 60 ans qui a su rebondir sur toutes les modes. D’Ormesson, Johnny Halliday, d’un coup la France vieillit.  Le chef de l‘Etat (lui aussi fan de Johnny) a rendu hommage à sa “gueule”, sa “voix” et son “lyrisme brut et sensible” dans un communiqué publié dans la nuit. “Jusqu’au bout, libre dans sa tête, il aura été cette présence familière, cette voix tant de fois imitée, cette personnalité osant vivre pour le meilleur, et communiquant une énergie fraternelle à ce public qui en retour lui criait ‘Que je t‘aime’”, a-t-il ajouté. Un “héros français”, a-t-il par la suite déclaré depuis Alger, où il était en visite. Le président français a été prévenu à 02h00 du matin (01h00 GMT) par un appel téléphonique de Laeticia Hallyday, l’épouse du rockeur, a-t-on appris auprès de l‘Elysée. “Johnny Hallyday est parti”, a-t-elle annoncé dans un communiqué transmis à l‘Agence France Presse. “J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c‘est bien cela. Mon homme n‘est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité.” La disparition de l‘ex-“Idole des jeunes”, a suscité un flot de réactions de personnalités du monde de la musique  Le président français a été prévenu à 02h00 du matin (01h00 GMT) par un appel téléphonique de Laeticia Hallyday, l’épouse du rockeur, a-t-on appris auprès de l‘Elysée. “Johnny Hallyday est parti”, a-t-elle annoncé dans un communiqué transmis à l‘Agence France Presse. “J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c‘est bien cela. Mon homme n‘est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité.” Les députés ont réservé au rockeur patrimonial des applaudissements debout en ouverture d‘une séance de questions au gouvernement. “Nous avons à intervalles réguliers entendu et vu cet artiste exceptionnel qui a su séduire, conquérir de nouveaux publics, durer aussi, se renouveler et investir des champs très variés, à la fois dans la chanson, le cinéma et au théâtre”, a dit le Premier ministre, Edouard Philippe, lors de cette séance. Le maire de Nice, Christian Estrosi, a promis sur France Bleu de baptiser une rue ou une salle de sa ville du nom de Johnny Hallyday

Brésil : manifestation monstre contre le pouvoir

Brésil : manifestation monstre contre le pouvoir

 

Près de 3 millions de personnes ont manifesté au Brésil pour protester contre la politique du gouvernement et en particulier contre la présidente Dilma Rousseff, engluée à la fois dans une crise économique et la corruption. Même l’ancien président Lula est impliqué.  Dans la seule ville de Sao Paulo, la plus grande ville du Brésil, 1,4 million de personnes ont défilé aux cris de « Dilma dehors », selon un chiffre du secrétariat à la Sécurité publique qui a évalué le nombre de participants à 1,8 million dans l’Etat de la capitale économique.   Avant cette estimation, le nombre total de manifestants dans le reste du géant d’Amérique latine était estimé à 1,4 million, selon des données de la police, ville par ville, compilées par le site d’informations G1. Et ce sans compter la grande manifestation de Rio de Janeiro, ville hôte des Jeux Olympiques en août prochain. Des centaines de milliers de Cariocas (au moins 700.000 selon les organisateurs) y ont défilé le long de la célèbre plage de Copacabana. D’importantes manifestations ont également eu lieu dans la capitale Brasilia (100.000 participants, Curitiba (200.000), Recife (120.000), etc. Ce raz-de-marée est un très sérieux coup de semonce pour la présidente Dilma Rouseff, qui est sous la menace d’une procédure parlementaire et voit sa coalition voler en éclats. Le Brésil est paralysé depuis plus d’un an par une crise politique majeure, envenimée par les révélations continues du méga-scandale de corruption autour du géant étatique pétrolier Petrobras, sur fond de profonde récession économique.

 

Taxe sur les transactions financières : le monstre du Loch Ness

Taxe sur les transactions financières : le monstre du Loch Ness

 

La taxe sur les transactions financières René comme le monstre du Loch Ness. Elle apparaît puis disparaît à nouveau. Une taxe qui devait être mise en œuvre seulement dans les 11 pays de l’union européenne qui sont d’accord. Londres évidemment se maintient à l’écart d’une taxe qui serait susceptible d’affecter la place financière. Cette taxe devait être mise en œuvre en 2016 mais elle sera reportée dans le temps. Sapin, le ministre des finances français, optimiste invétéré pense que son application entrera bientôt en vigueur pourtant il n’est pas certain qu’elle puisse être opérationnelle avant 2018 voir au-delà. Des « progrès essentiels » ont été réalisés sur l’épineuse question de la taxe sur les transactions financières (TTF) lors d’une réunion de l’UE samedi à Luxembourg, a estimé le ministre autrichien des Finances, Hans Jörg Schelling. « Il a y eu des progrès essentiels (…) Je suis maintenant plus optimiste après la réunion », a déclaré M. Schelling, qui pilote les discussions de onze pays européens décidés à mettre en oeuvre cette taxe. Le Français Michel Sapin a abondé dans son sens: « Je crois pouvoir dire que nous avons franchi une étape décisive en nous mettant d’accord sur un certain nombre de principes ». « Nous avons avancé dans le sens des positions portées par la France, c’est-à-dire une assiette large avec le moins d’exceptions possibles », s’est-il félicité.  Le ministre espagnol des Finances, Luis de Guindos, a de son côté déclaré: « C’est un sujet compliqué, on a une série d’accords de principe (…) chacun a ses lignes rouges, pour l’Espagne c’est qu’il n’y ait pas d’impôts sur les dérivés de dette publique ».  »Il manque encore du travail technique (…) bien sûr pour l’année prochaine ce sera impossible d’avoir la TTF. J’espère que ce sera possible pour 2017″, a-t-il ajouté. Début septembre, le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici avait estimé que la TTF ne serait finalement pas mise en place au 1er janvier 2016, contrairement à ce qui était officiellement prévu.   Les discussions sur la TTF, qui avaient repris cette année, avaient été mises en sourdine en raison des négociations intenses sur la crise grecque. La Commission européenne avait pris position pour une taxe d’un montant de 0,1% sur les actions et obligations et 0,01% sur les produits dérivés, qui puisse être prélevée sur toutes les transactions financières, à partir du moment où l’une des parties est domiciliée dans un pays participant. Les onze pays décidés à mettre en oeuvre la TTF sont la France, l’Allemagne, la Belgique, le Portugal, l’Autriche, la Slovénie, la Grèce, l’Espagne, l’Italie, la Slovaquie .

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol