Archive pour le Tag 'millions'

MBappé, un salaire de 630 millions en trois ans ou la folie du foot

MBappé, un salaire de 630 millions en trois ans ou la folie du foot

Le football continue d’entretenir une véritable folie financière . Ainsi Bappé, l’attaquant français aurait prolongé pour un montant de 630 millions d’euros brut, étalés sur trois saisons, ce qui lui vaut de qualifier le bail de « contrat du siècle ». .

Le Parisien évoquait ainsi un accord scellé en mai entre le club parisien et Kylian Mbappé, portant sur un salaire de 72 millions d’euros brut par an, soit six millions brut par mois, 2,7 net après impôts. Mbappé aurait aussi touché une prime à la signature de 180 millions d’euros brut, ainsi qu’une prime dite de fidélité, touchée à chaque fin de mercato estival si le joueur ne quitte pas la capitale. Une prime progressive, passant de 70 à 80, puis 90 millions d’euros brut chaque été.

Cette folie financière qui creuse la tombe de nombre de clubs pros ne doit cependant pas faire oublier que la très grosse majorité des sportifs sont de purs amateurs dans le foot comme dans d’autres disciplines.

Voitures électriques : objectifs 2 millions en 2030 pour 40 à 50 millions d’automobiles aujourd’hui !

Voitures électriques : objectifs 2 millions en 2030 pour 40 à 50 millions d’automobiles aujourd’hui !

Macron annonce un objectif volontariste de 2 millions de voitures électriques produites en 2030. À comparer évidemment avec le parc existant de 40 à 50 millions d’automobiles en ce moment. À ce rythme de tortue on voit mal comment et quand l’ensemble du parc sera totalement électrifié. Il faut rappeler que l’Union économique et la France bien entendu interdiront la vente de voitures à moteur thermique à partir de 2035.

Même avec cet objectif « volontariste », il faudra de 20 à 40 ans pour renouveler l’ensemble du parc automobile. D’ici là il, se pourrait d’ailleurs que la voiture électrique actuelle soit devenue caduque du fait par exemple de la montée en puissance de la filière hydrogène; le président français préconise un « soutien fort » et le « plus vite possible » à la filière automobile européenne face à la Chine et aux Etats-Unis. « Je défends fortement une préférence européenne sur ce volet et un soutien fort à la filière automobile. Il faut l’assumer et cela doit advenir le plus vite possible », avance-t-il.

Côté production, le chef de l’Etat dit viser un million de véhicules électriques produits en France d’ici 2027, 2 millions d’ici 2030, avec le passage au tout électrique en 2035.
Enfin, la location de voitures à 100 euros par mois pour les foyers les plus modestes devrait être lancée au deuxième semestre 2023.

Crise énergétique: Des factures qui deviennent insupportables des millions

Crise énergétique: Des factures qui deviennent insupportables  pour des millions

 

 

 

La Confédération européenne des syndicats (CES) tire la sonnette d’alarme. Face à la hausse du prix de l’électricité et du gaz, les factures énergétiques de millions de travailleurs européens sont devenues « impayables », alerte la CES dans un communiqué publié mardi 6 septembre, selon les informations du Figaro.

Avant que l’inflation n’atteigne, dans la zone euro, un niveau de 9,1 % sur un an en août, « quelque 9,5 millions d’actifs avaient déjà des difficultés à acquitter leurs factures d’énergie », écrit la CES dans son communiqué. La confédération explique se baser sur une étude de l’Institut syndical européen.

Le coût du gaz et de l’électricité a connu une hausse de 38 % en Europe, de juillet 2021 à juillet 2022, d’après la confédération. Selon la CES, dans seize Etats membres de l’Union européenne (UE), notamment la France, « les travailleurs payés au salaire minimum doivent mettre de côté l’équivalent d’un mois de salaire voire plus pour continuer à s’éclairer et se chauffer à domicile ». A titre de comparaison, en 2021, seulement huit Etats membres étaient concernés par ces difficultés. « La facture moyenne d’énergie annuelle représente désormais plus d’un mois de salaire pour un actif payé au salaire moyen » en Slovaquie, en Grèce, en République tchèque et en Italie, précise la CES. « Quand votre facture annuelle coûte plus d’un mois de salaire, il n’existe pas d’astuces pour économiser de l’argent. Ces prix sont aujourd’hui tout simplement impayables pour des millions de gens », alerte Esther Lynch, la secrétaire générale adjointe de la CES, dans ce communiqué.

Le CES appelle donc les gouvernements de l’UE à « mettre un terme aux hausses de prix insoutenables ». La publication de ce communiqué intervient alors qu’une réunion d’urgence des ministres européens de l’Energie se tiendra vendredi à Prague, en République tchèque. Les syndicats européens demandent, entre autres, une augmentation des salaires, et plus particulièrement celle des salaires minimaux. La CES appelle également à un plafonnement des factures d’énergie et à une taxe sur les « bénéfices exceptionnels » des entreprises énergétiques.

 

 

10 millions de pauvres en France

10 millions de pauvres en France

La France compte environ 10 millions de pauvres. Pour parvenir à ce chiffre, les experts prennent en compte les 9,2 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 1.102 euros par mois et résidant dans un logement ordinaire, et aussi ceux vivant en collectivité, ou dans les Outre-Mer, les personnes sans domicile et les étudiants. Toutes ces dernières catégories passent souvent sous les radars dans le chiffrage global. Or, la situation dans certains territoires, ou pour certaines catégories, est parfois bien plus grave que la moyenne nationale.

Sur ces 10 millions de personnes, 2 millions vivent dans une situation de grande pauvreté. Cela signifie qu’elles vivent avec un revenu inférieur à 50% du revenu médian et sont parfois incapables de subvenir à certaines dépenses au quotidien pourtant indispensables. Pour rappel, le taux de pauvreté fixé à 60% du revenu médian s’élève à 14,6% de la population en France. Après avoir bondi en 2018 de 0,6 point et baissé en 2019 de 0,2 point, la pauvreté n’aurait pas augmenté en 2020 (dernier chiffre disponible) mais serait plus intense. « L’écart entre les revenus des pauvres et ceux des autres catégories aurait augmenté ». Avec l’onde de choc de la guerre en Ukraine, cette situation pourrait encore empirer dans les mois à venir.

L’Hexagone compte actuellement 10 millions de pauvres, dont deux millions vivent dans l’extrême pauvreté. Face à la hausse galopante des prix, France Stratégie (institution rattachée à Matignon) plaide pour la réindexation des minima sociaux et des aides au logement sur le taux de l’inflation. Les experts recommandent également de relancer rapidement le chantier du revenu universel d’activité (RUA). ( Une proposition très discutable dans une population qui a déjà les pires difficultés à gérer son budget au quotidien ) NDLR

Dans leur épais rapport de 190 pages dévoilé lundi, les chercheurs ont fait 24 recommandations à Matignon pour tenter de limiter la progression de la pauvreté. Sur ce total, les experts recommandent notamment d’indexer sur l’inflation les minima sociaux, les aides au logement (APL), les prestations familiales sous conditions de ressources. Cette indexation permettrait ainsi aux ménages du bas de la distribution d’amortir une partie de tous ces chocs qui s’accumulent depuis la pandémie. De son côté, l’exécutif a prévu des mesures temporaires, mais elles sont très loin de compenser l’inflation prévue par l’Insee à 5,5% cette année, surtout que la hausse des prix risque d’abord de se répercuter sur les ménages les plus pauvres, sans compter l’impact de la transition énergétique.

Dans le projet de loi présenté à l’Assemblée nationale, figurent quelques mesures comme les revalorisations anticipées de 4% des pensions de retraite et des prestations sociales, l’augmentation de 3,5% du traitement des agents publics, un chèque alimentaire sous conditions de ressources de 100 euros, auxquels s’ajouteront 50 euros par enfant. On y trouve également la prolongation de la remise carburant de 18 centimes et du bouclier tarifaire sur l’énergie, la suppression de la redevance audiovisuelle ou encore le triplement de la prime Macron (défiscalisée et exonérée de cotisations sociales).

 

Pollution: Responsable de neuf millions de morts

Pollution: Responsable de neuf millions de morts 

 

Quatre ans après un premier rapport, la situation n’a pas évolué: environ une mort prématurée sur six dans le monde est liée à la pollution, déplore la Commission sur la pollution et la santé du Lancet.

La pollution était responsable de la mort prématurée de neuf millions de personnes en 2019, selon une étude publiée mercredi 18 mai dans la revue Lancet, un bilan qui ne s’améliore pas, principalement à cause de la mauvaise qualité de l’air et des polluants chimiques, le plomb notamment.

 

Quatre ans après un premier rapport, la situation n’a pas évolué: environ une mort prématurée sur six dans le monde est liée à la pollution, déplore la Commission sur la pollution et la santé du Lancet. La pollution et les déchets créés par les humains rejetés dans l’air, l’eau et le sol tuent rarement directement, mais sont à l’origine de graves maladies du cœur, de cancers, de problèmes respiratoires ou de diarrhées aiguës. «Les effets sur la santé restent énormes, et les pays à faible et moyen revenus en subissent le poids», résume l’auteur principal et codirecteur de la commission Richard Fuller. Ils concentrent en effet 92% de ces décès et la majeure partie des pertes économiques qui en découlent. «L’attention et le financement n’ont que très peu augmenté depuis 2015, malgré une augmentation bien documentée des préoccupations du public en matière de pollution et de ses effets sur la santé», se lamente-t-il, cité dans un communiqué.

Si les décès prématurés liés aux types de pollutions associées à l’extrême pauvreté sont en repli, ceux liés à la pollution de l’air et à la pollution par produits chimiques augmentent. «L’effet de la pollution sur la santé reste bien plus important que celui de la guerre, du terrorisme, de la malaria, du VIH, de la tuberculose, des drogues et de l’alcool, et le nombre de morts causées par la pollution rivalise avec celles causées par le tabac», est-il souligné. En 2019, 6,7 millions des morts prématurées sont attribuables à la pollution de l’air, 1,4 million à la pollution de l’eau, 900.000 au saturnisme. «Le fait que la situation du plomb s’aggrave, principalement dans ces pays plus pauvres, et s’accélère en termes de nombre de décès, est horrible», s’est inquiété Richard Fuller auprès de l’AFP. Une exposition à la substance toxique peut, par ailleurs, générer des retards dans le développement cognitif des enfants.

 

Si la mortalité liée à la pollution au sein du foyer (liée à la combustion de carburants ou à des problèmes d’eau ou d’hygiène) a reculé, particulièrement en Afrique, les formes «modernes» de pollution pèsent largement plus qu’il y a vingt ans. En 2000, les décès prématurés liés à la pollution de l’air ambiant s’élevaient à 2,9 millions, et 4,5 millions en 2019. Particules fines et ozone dans l’air, exposition au plomb, à des carcinogènes dans le cadre de son travail, pollutions chimiques dans l’environnement, gagnent du terrain, surtout en Asie. «Si nous ne parvenons pas à nous développer d’une manière propre et écologique, alors ce que nous faisons est terriblement mauvais», a confié M. Fuller à l’AFP.

Sujet

Covid: 15 millions de morts dans le monde ?

Covid: 15 millions de morts  dans le monde ?

 

 

« Le bilan total associé directement ou indirectement avec la pandémie atteint autour de 15 millions de morts  d’après l’OMS qui précise cependant que   cette statistique sous-estimait la réalité.

L’OMS affirme que la plupart des décès excédentaires (84 %) sont concentrés en Asie du Sud-Est (dont l’Inde), en Europe (qui comprend la Russie et d’autres pays de l’ex-URSS) et dans les Amériques. Quelque 10 pays représentent à eux seuls 68 % du total de la surmortalité : dans l’ordre décroissant, il s’agit du Brésil, de l’Egypte, de l’Inde – qui conteste avec force les chiffres de l’OMS bien plus élevés que ses chiffres officiels -, l’Indonésie, le Mexique, le Pérou, la Russie, l’Afrique du Sud, la Turquie et les Etats-Unis.

De fait, ces chiffres souffrent de trous dans les statistiques, la collecte de données étant parfois parcellaire voire totalement inexistante pour certains pays. Les fourchettes données vont parfois du simple au double. L’Organisation estime ainsi que 6 décès sur 10 ne sont pas enregistrés au niveau mondial. Le sujet est extrêmement sensible en raison des répercussions politiques, ces chiffres étant indicateurs de la qualité de la gestion de la crise par les autorités.

600 millions de dollars en cryptomonnaies volés !

 600 millions de dollars en cryptomonnaies volés !

 

Encore un vol spectaculaire de cryptomonnaie, le placement tout autant virtuel que miraculeux. Ce n’est pas le premier,ni le dernier détournement tant qu’aucune régulation n’encadrera cette valeur sans actifs réels. Un groupe de hackeurs lié à la Corée du Nord est responsable du piratage qui a visé des joueurs du jeu vidéo Axie Infinity fin mars et du vol de cryptomonnaies valant environ 620 millions de dollars en tout. « Le groupe Lazarus et APT38, des acteurs en ligne associés à la Corée du Nord, sont responsables », a indiqué le FBI dans un communiqué de presse.

Ukraine : 10 millions d’exilés ?

Ukraine :  10 millions d’exilés ? 

 

Environ 10 millions de personnes pourraient être poussés à l’exode en Ukraine. Déjà 3,4 millions ont traversé les frontières surtout pour la Pologne et la Roumanie. Une stratégie de la terreur par Poutine qui veut vider des territoires entiers de populations ukrainiennes afin de les remplacer par des populations pro-russes et d’annexer les territoires

 

L’agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a précisé dimanche que 3.389.044 Ukrainiens avaient quitté le pays depuis le début de l’invasion russe, le 24 février, et que 60.352 autres avaient pris la route de l’exode.

Environ 90% des personnes qui ont fui sont des femmes et des enfants. Les hommes âgés de 18 à 60 ans peuvent être appelés sous les drapeaux et ne peuvent pas partir.

Des millions d’autres sont partis de chez eux mais restent à l’intérieur des frontières de l’Ukraine. Les agences de l’ONU et les agences connexes indiquent que quelque 6,48 millions de personnes seraient déplacées à l’intérieur de l’Ukraine à la date de mercredi.

 

Carburant: 400 millions pour les routiers

Carburant: 400 millions pour les routiers

«Une enveloppe globale de 400 millions d’euros sera dès à présent allouée aux entreprises du secteur en fonction de leur nombre de véhicules et du tonnage de ces derniers», ont écrit dans un communiqué commun la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) et L’Union TLF. Cette aide, négociée au ministère des Transports après les annonces de Jean Castex mercredi, sera «versée rapidement» et concerne 520.000 véhicules: elle ira de 200 euros pour les véhicules utilitaires légers à 1000 euros pour les autocars et 1300 euros pour les tracteurs routiers, ont-elles précisé.

Elle vient compléter les annonces de Jean Castex faites mercredi, à savoir la «sanctuarisation» de la remise de 15 centimes par litre de gazole ou de kilo de gaz et le remboursement mensuel de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Par ailleurs, le ministre des Transports s’est engagé à intervenir auprès des autorités organisatrices de la mobilité pour que les contrats publics relatifs aux transports collectifs de voyageurs puissent «bénéficier de révisions intermédiaires prenant en compte les évolutions des prix du carburant», a précisé dans un communiqué distinct l’OTRE, une autre organisation de transporteurs.

 

 

Le SMIC annuel du grand patron d’Apple : 100 millions de dollars

Le SMIC annuel du grand patron d’Apple : 100 millions de dollars

 

En plus de son salaire, le patron d’Apple recevra de près de 90 millions de dollars en actions.

Mais là, trop c’est trop, estime en substance le fonds souverain de Norvège concernant la rémunération de Tim Cook, le directeur général d’Apple. Le fonds, le plus richement doté au monde avec plus de 1100 milliards d’euros d’actifs, possède 1, 03% du capital d’Apple. Il a annoncé dimanche qu’il allait voter contre les rémunérations des dirigeants d’Apple et notamment celle de son numéro un lors de l’assemblée générale des actionnaires prévue le 4 mars. Une enveloppe totale de 99 millions de dollars sur un an.Soit de quoi faire au moins 100 000 personnes en Afrique !

EDF : une amende de 300 millions ridicule

EDF : une amende de 300 millions ridicule

Une sanction de 300 millions d’euros par l’Autorité de la concurrence pour abus de position dominante. Une amende assez ridicule d’abord parce que finalement elle sera payée par le contribuable et par l’usager. Ensuite parce qu’elle repose sur un reproche assez inédit concernant l’ouverture du fichier clients EDF aux autres opérateurs dans le cas de la libéralisation.

L’organisme indépendant « au service de la compétitivité et du consommateur », comme il se présente, reproche au fournisseur d’électricité d’avoir « exploité abusivement » de 2004 à 2021 des fichiers de clients, dont le groupe disposait dans le cadre de sa mission de service public de l’électricité. Et ce dans le but de proposer aux consommateurs des offres de marché en gaz, électricité et autres services énergétiques, dans une « logique de conquête commerciale » lors de la période d’ouverture à la concurrence du secteur.

Ces pratiques ont ainsi contribué « à conforter la position d’EDF dans l’ensemble du secteur de l’énergie et à retarder le développement de fournisseurs alternatifs », est-il précisé.

 

Depuis 2007, les particuliers peuvent souscrire au tarif réglementé de vente (TRV) d’EDF (pour l’électricité) avec des prix fixés par les pouvoirs publics, mais aussi à des offres de marché, à prix libres, vendues aussi bien par l’opérateur historique français que par des dizaines de concurrents (Engie, Eni, Total, Vattenfall, etc).

Lors d la  crise récente sur les prix de l’énergie nombre de c es fournisseurs qui avaient promis la lune ont mis la pédale douce pour la fourniture d’électricité ou même ont cessé toute activité dans ce domaine. Sans parler de ce qui promettait de fournir de « l’électricité verte »alors qu’il n’existe qu’un réseau qui véhicule l’électricité produite par les différentes énergies. L’autorité de la concurrence serait sans doute mieux à faire en se préoccupant de l’approvisionnement nécessaire à l’économie puisqu’aujourd’hui la France est même contrainte d’importer de l’électricité. Tout cela pose la question aussi de ces différents organismes de régulation qui ne servent  pas à grand-chose et qui pour des questions existentielles se singularisent  par des décisions assez discutables.

Covid Monde : Environ 6 millions de morts , la France dans le peloton de tête

Covid Monde : Environ 6 millions de morts 

 

En valeur absolue, les pays les plus importants ont logiquement enregistré le plus de décès du fait de la pandémie. Rapporté au nombre d’habitants, le classement et différent. De ce point de vue la France se situe dans le plan de tête des mœurs avec 1900 décès par million d’habitants ( 130 000 en valeur absolue). En Europe qui a été durement touchée le Royaume-Uni se situe dans une position encore plus catastrophique avec 2300 décès par million d’habitants et 155 000 en valeur absolue. À noter qu’en Allemagne on constate 1402 morts par million d’habitants soit nettement moins qu’en France

Au plan mondial,  pandémie a fait officiellement plus de 5,64 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, sur plus de 368 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l’AFP samedi à 15H00 GMT.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (Environ 900 000), devant le Brésil (Environ 700 000) et l’Inde (Environ 500 000).

Des chiffres toutefois à relativiser compte tenu de l’état des systèmes sanitaires et des modes de recueil des statistiques

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Des chiffres toutefois à relativiser car les systèmes de santé et de statistiques diffèrent beaucoup sans parler des manipulations à caractère politique.

Covid monde: 5,64 millions de morts

Covid monde: 5,64 millions de morts

En valeur absolue, les pays les plus importants ont logiquement enregistré le plus de décès du fait de la pandémie. Rapporté au nombre d’habitants, le classement et différent. De ce point de vue la France se situe dans le plan de tête des mœurs avec 1900 décès par million d’habitants ( 130 000 en valeur absolue). En Europe qui a été durement touchée le Royaume-Uni se situe dans une position encore plus catastrophique avec 2300 décès par million d’habitants et 155 000 en valeur absolue. À noter qu’en Allemagne on constate 1402 morts par million d’habitants soit nettement moins qu’en France

Au plan mondial,  pandémie a fait officiellement plus de 5,64 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, sur plus de 368 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l’AFP samedi à 15H00 GMT.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (882.881), devant le Brésil (625.884) et l’Inde (493.198).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Des chiffres toutefois à relativiser car les systèmes de santé et de statistiques diffèrent beaucoup sans parler des manipulations à caractère politique.

Covid monde: Plus de 5,4 millions de morts dans le monde, la France dans le peloton de tête

  • Covid monde: Plus de 5,4 millions de morts dans le monde, la France dans le peloton de tête
  • En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 9.972.800 cas confirmés soit +219 000 en 24h le jour de l’an.La France est devenue le sixième pays au monde à signaler plus de 10 millions de cas de contamination au Covid-19 depuis le début de la pandémie, selon les données officielles publiées ce samedi. La France rejoint les Etats-Unis, l’Inde, le Brésil, la Grande-Bretagne et la Russie, qui ont enregistré comme elle plus de 10 millions de cas. . En Europe aussi la France figure en tête.
  • La pandémie a fait au moins 5.438.312 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, dimanche en milieu de journée. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 825.819 morts, suivis par le Brésil (619.105), l’Inde (481.770) et la Russie (310.518).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Covid Monde: +497.512 contaminés en 24 heures et plus de 5 millions de décès

Covid Monde: +497.512  contaminés en 24 heures et plus de 5 millions de décès

Au vendredi 31 décembre 2021, le virus covid-19 touche 284.916.518 (+497.512) cas confirmés et a fait au total 5.414.263 (+711) morts dans le monde. La pandémie confirme sa dimension mondiale avec une croissance inquiétante des statistiques un peu partout. La pandémie a fait au moins 5.421.160 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 822.920 morts, suivis par le Brésil (618.817), l’Inde (480.860) et la Russie (307.948). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

 

 

Monde entier

Cas 

285 M

285 000 000

+1,73 M

+1 730 000

Décès 

5,42 M

5 420 000

+7 879

+7 879

Lieu Cas Décès
 

États-Unis

54,2 M 

54 200 000

+489 k

+489 000

823 k 

823 000

+2 101

+2 101

 

Inde

34,8 M 

34 800 000

481 k 

481 000

 

Brésil

22,3 M 

22 300 000

619 k 

619 000

 

Royaume-Uni

12,6 M 

12 600 000

148 k 

148 000

 

Russie

10,3 M 

10 300 000

301 k 

301 000

 

Turquie

9,37 M 

9 370 000

81 917 

81 917

 

France

9,32 M 

9 320 000

121 k 

121 000

 

Allemagne

7,13 M 

7 130 000

112 k 

112 000

 

Iran

6,19 M 

6 190 000

132 k 

132 000

 

Espagne

6,13 M 

6 130 000

89 331 

89 331

 

Italie

5,85 M 

5 850 000

137 k 

137 000

 

Argentine

5,56 M 

5 560 000

117 k 

117 000

 

Colombie

5,14 M 

5 140 000

+6 326

+6 326

130 k 

130 000

+33

+33

 

Indonésie

4,26 M 

4 260 000

144 k 

144 000

 

Pologne

4,08 M 

4 080 000

95 707 

95 707

 

Mexique

3,96 M 

3 960 000

+4 426

+4 426

299 k 

299 000

+125

+125

 

Ukraine

3,83 M 

3 830 000

102 k 

102 000

 

Afrique du Sud

3,43 M 

3 430 000

90 935 

90 935

 

Pays-Bas

3,1 M 

3 100 000

20 852 

20 852

 

Philippines

2,84 M 

2 840 000

+1 470

+1 470

51 373 

51 373

+132

+132

 

Malaisie

2,75 M 

2 750 000

31 428 

31 428

 

 

Covid : 5,39 millions de morts dans le monde : décès plus nombreux en Europe

Covid : 5,39 millions de morts dans le monde : décès plus nombreux en Europe

Pour preuve que le vaccin n’est pas le seul moyen ( même s’il est incontournable) de lutter contre la pandémie, c’est le rap qui compte le plus de décès au cours de la semaine passée La Covid-19 a fait plus de 5.395.400 morts, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 17H00 GMT. En valeur absolue, les États-Unis sont le pays le plus touché avec 816.533 décès, suivis par l’Inde (479.682), la Russie (304.218) et le Mexique (298.759). Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population.

La région Europe est celle qui enregistre actuellement le plus de décès dans le monde avec 53% du total ces sept derniers jours, suivie de la zone USA/Canada (22%). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Covid Monde: Plus de 5,39 millions de morts

Covid Monde: Plus de 5,39 millions de morts 

La pandémie a fait au moins 5.391.404 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h GMT. En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les États-Unis (816.436), le Brésil (618.392), l’Inde (479.520) et la Russie (302.250). Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, suivi par la Hongrie et la Bosnie.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Covid monde: 5 millions de morts , c’est au moins 1 million de trop

Covid monde: 5 millions de morts , c’est au moins 1 million de trop

si l’on se réfère aux statistiques de l’OMS, l’Europe aurait enregistré 1,5 millions de morts. Grâce à la vaccination, 500 000 morts aurait été évités. Un gain de 25 %. Le même chiffre appliqué à l’ensemble du monde aurait permis d’économiser plus d’un million de morts à niveau de  à vaccination équivalente.

Le pire évidemment c’est que faute de vaccination suffisante au plan mondial, le virus ne cesse d’évoluer et revient à boomerang même dans les pays développés qui ont vacciné massivement. C’est notamment le cas avec le variant delta et peut-être demain avec le nouveau variant récemment découvert en Afrique du Sud.

La pandémie provoquée par le coronavirus a fait au moins 5.173.915 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 11H00 GMT. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé, avec 775.397 décès, devant le Brésil (613.339), l’Inde (466.980) et le Mexique (293.186). En Europe, le Covid-19 a causé la mort de plus d’1,5 million de personnes, selon le comptage de l’AFP.

Actuellement, le pays le plus touché est la Russie, qui enregistre près de 30% des nouveaux décès quotidiens recensés sur le continent, avec 1246 décès en moyenne par jour. Selon des chiffres officiels que les autorités elles-mêmes considèrent largement sous-estimés, le pays est aussi le plus endeuillé avec un total de 269.057 décès. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.

Covid monde: 5 à 15 millions de morts dans le monde

Covid  monde: 5 à 15 millions de morts dans le monde

Les chiffres des victimes du que vide sont très approximatifs compte tenu de l’État des dispositifs sanitaires de chaque pays mais aussi de la volonté de responsables politiques de minimiser les conséquences. Officiellement rencontré au moins 5 millions de victimes mais en réalité autour de 15 millions.

La pandémie a fait au moins 5.098.386 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (763.092), devant le Brésil (611.283), l’Inde (463.655), le Mexique (291.147) et la Russie (256.597). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

Encore 563 millions d’euros du gouvernement pour sauver Areva

Encore 563 millions d’euros du gouvernement pour sauver Areva

Finalement la concurrence entre Areva et EDF aura coûté une fortune à l’État. Non seulement en France mais aussi à l’étranger où il faut soutenir la dérive des prix des EPR en cours de construction. Ainsi l’État va financer indirectement Areva. 

L’État va racheté les dernières parts du capital du groupe nucléaire Orano possédées par Areva pour un montant de plus de 563 millions d’euros, selon un arrêté paru dimanche au Journal officiel. Ce rachat représente plus de 24,8 millions d’actions de la société Orano SA, environ 9,4% du capital de la société, auprès de la société Areva SA.

Mi-juillet, l’État avait déjà racheté 12% du capital d’Orano auprès d’Areva, et 4,56% des parts à la Caisse des dépôts, ce qui lui avait permis de monter à 70,59% du capital d’Orano. Areva ne disposait plus que de 9,4% des parts d’Orano, qu’elle va donc revendre à l’État, lequel possédera donc, à l’issue de l’opération, environ 80% des parts.

Les 563 millions correspondent à peu près au surcoût de l’EPR construit en Finlande que devra supporter Areva. Notons que ces dépassements financiers concernent la plupart des jeux EPR actuellement en construction en France comme à l’étranger. Une insuffisance technique évidente liée à une gestion approximative. Comme pour les sous-marins australiens il faudra que les industriels français de l’énergie apprennent à mieux respecter leurs engagements à la fois technique et financier.

12345...13



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol