Archive pour le Tag 'mille'

Histoire: Mille ans de richesse et de pauvreté

Histoire: Mille ans de richesse et de pauvreté

Par Julien Damon (sociologue, chroniqueur aux « Echos »)

 

Dans un excellent dossier, la revue mensuelle « L’Histoire » traite des appréciations et réalités, sur un millénaire, de la pauvreté et de la richesse. L’exploration passe par l’analyse de la distinction entre pauvreté volontaire (célébrée) et pauvreté ordinaire (dénoncée) au Moyen Age, dualité qui, en réalité, traverse les âges. Un entretien avec Thomas Piketty, à contenu notamment littéraire, porte sur la nature de la propriété et sur les inégalités au XIXe et au XXe siècle. Dans une contribution centrée sur l’actualité, l’historienne Axelle Brodiez-Dolino revient sur les évolutions et débats récents, singulièrement en France et aux Etats-Unis. L’ensemble permet de saisir les permanences de ces sujets, les grandes inflexions, mais aussi la diversité des outils de mesure (les différents indicateurs) et des outils visant à limiter les phénomènes (comme l’impôt progressif ou encore les dispositifs de protection sociale).

La citation« Rolin a fait assez de pauvres pour leur ouvrir un hôpital » (Louis XI au sujet du fondateur des hospices de Beaune, en 1443).

La fin de la ferme des mille vaches

La fin de la ferme des mille vaches

 

La ferme picarde dite « des 1.000 vaches » a annoncé ce vendredi l’arrêt de son activité laitière en 2021, une « satisfaction » pour les opposants à ce projet qui a déchaîné la lutte entre éleveurs et adversaires d’une agriculture « productiviste ». « Nous arrêtons la collecte du lait à partir du 1er janvier 2021 », a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’exploitation, confirmant une information du Courrier picard .

« Si nous avions eu 1.000 vaches, le modèle était viable. Il était intéressant car il permettait aux éleveurs de se regrouper et aux équipes de tourner […] Or, nous n’avons pas obtenu l’autorisation », a déploré la même source. La ferme conserve en revanche ses 1.000 hectares de terres pour y produire blé, lin, betteraves et pommes de terre.

La fin de la planète et de l’humanité dans mille ans ?

La fin de la planète et de l’humanité  dans mille ans ?

 

En théorie la planète Terre a une espérance de vie de plusieurs milliards d’années mais l’humanité pourrait bien disparaître d’ici 1000 ans en raison de l’intelligence artificielle, du réchauffement climatique, des risques de guerre et des manipulations génétiques notamment  d’après le scientifique  astrophysicien Stephen Hawking. Il  considère que l’homme pourrait être responsable de sa propre extinction sur la terre. Il propose de renforcer la maîtrise des progrès techniques et investir l’espace pour trouver une nouvelle Exo planète habitable. « Une fois que les humains développeront une intelligence artificielle, elle prendra son envol et se remodèlera elle-même de plus en plus rapidement. Les humains, qui sont limités par des fonctions biologiques lentes, ne pourront rivaliser et seront dépassés ».  « La plupart des menaces qui nous guettent découle de nos progrès scientifiques et technologiques. Nous n’allons pas cesser de progresser, ou faire marche arrière, c’est pourquoi nous devons regarder en face les dangers qui arrivent et apprendre à les contrôler. Je suis optimiste, je pense que nous pouvons y arriver. »




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol