Archive pour le Tag 'Michèle'

Maire de Marseille : une écolo, Michèle Rubirola

Maire de Marseille : une écolo, Michèle Rubirola

La tête de liste du Printemps marseillais, qui devient à 63 ans la première femme à accéder au poste de maire de la deuxième ville de France, l’a emporté au deuxième tour de scrutin avec 51 voix contre 41 pour Guy Teissier, candidat de la droite LR qui était son seul adversaire encore en lice.

Candidate au premier tour, dans la matinée, Samia Ghali avait finalement décidé après de longues tractations de retirer sa candidature avant le second tour, ce qui a permis à la nouvelle maire de Marseille d’être élue sans devoir en passer par un troisième tour.

Le socialiste Benoît Payan, qui a aspiré durant la campagne à diriger le Printemps marseillais avant de se rallier à Michèle Rubirola, sera son premier adjoint. Samia Ghali obtient elle le poste de deuxième adjointe.

Le Printemps marseillais – rassemblement de partis de gauche, écologistes et de militants associatifs emmené par Michèle Rubirola – était arrivé en tête au soir du second tour, emportant quatre des huit secteurs que compte la ville et obtenant 38,3% des suffrages, soit près de 13.000 voix d’avance sur les listes LR menées par Martine Vassal (30,8%), qui a laissé entre-temps sa place à Guy Teissier comme candidat au fauteuil de maire

Mais la répartition par secteurs des conseillers municipaux a réduit cet avantage, avec 42 élus pour le rassemblement de gauche de Rubirola et 39 pour LR, les huit élus de Samia Ghali jouant dès le rôle de “faiseurs de roi” dans une assemblée où le seuil de la majorité absolue est fixé à 51 voix.

La répartition de la ville en huit secteurs électoraux de deux arrondissements chacun prévue par la loi PLM a complexifié la procédure de désignation.

2017 : Michèle Alliot-Marie, candidate sans passer par les primaires

2017 : Michèle Alliot-Marie, candidate sans passer par les primaires

 

En tant que gaulliste Michèle Alliot-Marie n’apprécie pas beaucoup la procédure des primaires aussi menace-t-elle de se présenter en s’affranchissant de cet étape préalable. Il est clair que les primaires constituent en quelque sorte une entorse avec la philosophie gaulliste qui voulait que l’élection présidentielle constitue un moment historique de rencontre directe  entre le peuple et le président. Or force est de constater que la droite renie ce principe en s’alignant sur la gauche et qu’au final les candidats respectifs des deux camps seront choisis par les partis. Michèle Alliot-Marie considère en outre que ces primaires ne présentent pas les garanties de sérieux nécessaires. Elles sont notamment discréditées par le nombre trop important de candidats, autour d’une quinzaine voir une vingtaine. Certes certains candidats ne sont là que pour faire un petit tour de piste se montrer tout simplement, d’autres marquent  leur territoire pour obtenir le moment venu un portefeuille ministériel. Une démarche que critique Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy qui  annonce lundi dans Le Monde son intention de se présenter à l’élection présidentielle de 2017, sans forcément passer par la primaire de la droite. « Quand on est candidat à l’élection présidentielle, la primaire n’est qu’une modalité », explique la députée européenne dans le quotidien. « Ceux qui se présentent à la présidentielle doivent être des gens sérieux, prêts à s’investir totalement et convaincus de porter un projet qui est bon pour l’avenir de la France et des Français », ajoute-t-elle. Cette gaulliste de 69 ans, ancienne présidente du RPR, déclare ne pas être intéressée par une primaire. Elle dévoilera ses intentions le 4 juillet prochain. « Aujourd’hui, on me parle de primaire, de procédures. Cela ne m’intéresse pas, car ce n’est pas au niveau des enjeux. Certains se présentent à la primaire pour se faire connaître ou pour négocier un poste de ministre. Cela n’a pas de sens », juge-t-elle.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol