Archive pour le Tag 'menu'

G7 : fiscalité et GAFA au menu

G7 : fiscalité et GAFA au menu

Au menu du prochain G7 la fiscalité y compris celles des GAFA. Biden a clairement affirmé sa volonté de créer une taxe taxe minimum sur les entreprises à l’échelle mondiale. Elle sera discutée la semaine prochaine à l’occasion du G7 Finances. Les débats tourneront notamment autour du taux retenu de 15%. Mais il y aura la question de la fiscalité spécifique des Gafa, une question qui risque d’opposer les États-Unis et l’Europe.

Le Royaume-Uni notamment défend le principe de taxer les revenus là où ils sont générés et non pas là où les sociétés sont enregistrées.  »Notre position reste que là où les impôts sont payés est important et tout accord doit s’assurer que les entreprises numériques paient des impôts au Royaume-Uni qui reflètent leur activité économique.

Réunion du G7 : au menu Covid mais aussi Chine et Russie

Réunion du G7 : au menu Covid mais aussi Chine et Russie

Les ministres des Affaires étrangères du G7de de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni seront rejoints par des représentants de l’Union européenne. L’Inde, l’Australie, la Corée du Sud, l’Afrique du Sud et l’Association des nations du Sud-Est asiatique (Asean) ont également été conviés se réunissent mardi à Londres pour leur première réunion en personne depuis plus de deux ans.

Il sera question de la crise sanitaire mondiale mais aussi de certaines dimensions géopolitiques concernant la Chine et la Russie. Seront également évoquées les problèmes de l’ Éthiopie, l’Iran et la Corée du Nord, la Somalie, le Sahel et les Balkans, autant de «problèmes géopolitiques pressants qui sapent démocratie, libertés et droits humains», selon Londres se réunira le G7. Comme d’habitude le G7 (comme le G20) ne prendra pas d’orientation concrète. Il s’agit surtout de confronter les points de vue et de faciliter le rapprochement.

Cantine scolaire Lyon. Les écolos imposent le menu unique sans viande !

Cantine scolaire Lyon. Les écolos imposent le menu unique sans viande !

 

Officiellement les écolos de Lyon désormais à la tête de la ville ont décidé d’imposer un menu sans viande pour des questions sanitaires. La vérité est sans doute plus complexe. Les écolos répondent ainsi aux souhaits de communauté islamique et en même temps à de pseudos critères alimentaires. Notons que dans la plupart des cas cette question est réglée dans les écoles avec le choix entre deux menus avec ou sans viande.

 

Cette fois sans doute en perspective des élections départementales et régionales les écolos ont franchi un pas de plus en s’alignant sur les exigences religieuses les plus radicales. Finalement un changement de menu scolaire au parfum clientéliste très douteux .

 

«Cette manière d’asséner un choix, sans aucune alternative possible, est proprement inadmissible», s’indigne dans un communiqué Etienne Blanc, le président du groupe Droite, Centre et Indépendants, et candidat malheureux à la mairie l’an dernier. Béatrice de Montille, élue LR dans le 3è arrondissement, estime, elle, que, «dans la ville de la gastronomie, la majorité écologiste profite de la crise sanitaire pour faire passer des mesures idéologiques sans aucune concertation».

Depuis les élections de juin 2020, la deuxième ville de France est dirigée par une coalition réunissant EELV et plusieurs partis de gauche. Durant la campagne, le nouveau maire Grégory Doucet avait pris l’engagement de proposer un menu végétarien au choix tous les jours de la semaine dans les écoles. La mesure pourrait être mise en place «courant 2022» selon Léger. Visiblement on accélère la cadence sans doute en prévision des élections départementales et régionales. Bref quand la politique s’invite dans le menu des enfants.

La relance au menu matin midi et soir !

  • La relance au menu matin midi et soir !

“Ce sera la relance le matin, la relance à midi et la relance le soir”, a dit le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, désormais secondé par un nouveau ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, Alain Griset. Des propos finalement assez généraux et assez convenus. Propos qui viennent aussi se heurter avec les éventuelles contradictions relatives en particulier à la prise en compte de la  » dimension environnementale. On voit mal en effet comment les 150 mesures, en théorie soutenues par Macron, seraient compatibles avec la relance économique qu’envisage Bruno Lemaire. Pour l’instant, les différents responsables du gouvernement s’inscrivent dans le protocole habituel des déclarations d’intention qui n’éclairent  pas beaucoup sur l’avenir. Exemple de ces généralités:

Bruno Le Maire “accordera toute son attention aux plus petits, à ceux qui font le tissu économique de notre pays, à ceux qui sont les premiers employeurs de notre pays et à ceux qui ont été les plus durement touchés par la crise”.

“Nous tiendrons les comptes publics”, a promis le ministre venu de la droite, qui a également dit la nécessité de prendre en compte l’environnement dans le développement. Un exercice évidemment pas facile pour le ministre de l’économie qui doit d’abord se préoccuper de relance, ne pas oublier l’environnement, tenir aussi les comptes de la boutique France qui dérive de manière inquiétante comme d’ailleurs la plupart des indicateurs économiques et sociaux même si on constate un petit redressement en mai et juin.

Rencontre Macron Poutine : au menu la Syrie et l’Ukraine

Rencontre Macron Poutine : au menu la Syrie et l’Ukraine

 

Le menu de la rencontre entre Emmanuel macro et Poutine risque d’être relativement indigeste. Il sera surtout question des problèmes qui fâchent,  c’est-à-dire des rapports entre la Russie et l’Ukraine, entre la Russie et la Syrie. Le dialogue ne sera sans doute pas inutile mais il ne faut guère espérer de décision très claire. La rencontre se terminera sans doute par un communiqué indiquant que les échanges ont été pragmatiques et francs   »J’aurai un dialogue exigeant avec la Russie. Mais ça veut dire malgré tout avoir un dialogue », a déclaré le chef de l’Etat français à l’issue du sommet du G7 de Taormine (Italie). « Je considère qu’il est indispensable de parler avec la Russie parce qu’il y a nombre de sujets internationaux qui ne se règleront pas sans avoir un échange exigeant avec les Russes. » « Nous devons parler avec la Russie pour changer le cadre de sortie de la crise militaire en Syrie et pour construire de manière beaucoup plus collective et intégrée une solution politique inclusive », a-t-il expliqué. Il a notamment regretté qu’aucun pays du G7 n’ait été autour de la table des discussions sur l’avenir de la Syrie qui se sont déroulées à Astana avec la Russie, l’Iran et la Turquie. Il entend également parler du dossier ukrainien « sans aucune concession sur le sujet » vis-à-vis de la Russie. »Sur ce point, d’ailleurs, je souhaite que nous puissions au plus vite, sous le format qu’on qualifie Normandie, avoir une discussion à quatre sur le sujet de l’Ukraine », a-t-il dit. La France, l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine font partie de ce format .

Un menu végétarien obligatoire dans les cantines scolaires (Jégo)

Un menu végétarien obligatoire dans les cantines scolaires (Jégo)

 

En cette période de vacances où tous les leaders d’opinion sont partis,  c’est  l’occasion pour les seconds couteaux de prouver qu’ils existent. C’est le cas de Jégo, député UDI, qui veut rendre obligatoire des menus végétariens dans les cantines scolaires. On se demande pourquoi il ne propose pas en même temps le même menu végétarien pour les députés grassouillets de l’assemblée. Finalement pour résoudre la question controversée des menus uniques, Yves Jégo propose un menu sans viande. Pourquoi pas aussi un menu sans légumes et sans viande ce qui permettrait par ailleurs d’améliorer la situation financière de collectivités locales au bord de la faillite. Certes la proposition de Jégo n’est pas complètement idiote car il y a des vertus dans les menus végétariens. Des vertus qui ne concernent pas seulement les enfants mais toute la population. Mais il s’agit là d’un débat de civilisation concernant nos modes  de consommation et de production. Sur le plan diététique (pas forcément gustatif) Jégo n’a peut-être pas complètement tort, pour autant c’est une proposition qui permet d’éviter le débat sur la question ou non des menus uniques. Question qui n’est pas seulement diététique mais politique et qui renvoie aux valeurs républicaines et à la démocratie. Un débat qu’il ne faut pas fuir mais affronter. Le député UDI a donc  lancé une pétition appelant à imposer la présence d’un repas végétarien au menu des cantines. Il souhaite déposer une proposition de loi en ce sens à la rentrée. Le député UDI Yves Jégo adonc  lancé vendredi une pétition afin de demander «une alternative végétarienne obligatoire dans les cantines scolaires». Au-delà de cet appel à signatures, l’élu centriste a annoncé vouloir déposer à la rentrée une proposition de loi en ce sens. Jeudi, le tribunal administratif de Dijon a rejeté le référé -sur la question de l’urgence- qui contestait la décision du maire de Chalon-sur-Saône de supprimer les menus de substitution au porc dans les cantines de sa ville. Citant cette «mesure très polémique et pour le moins brutale» qui «a rouvert une querelle de plus de 10 ans», Yves Jégo estime que le menu végétarien obligatoire permettrait «à ceux qui ne veulent pas de viande ou de poisson, quelle qu’en soit la raison, de se nourrir de façon équilibrée». «Il existe en effet de très nombreuses possibilités culinaires pour que la dose de protéines nécessaire à chaque repas soit contenue dans des menus végétariens respectueux de la santé, du goût et des pratiques familiales», argumente le député. «C’est simple, et cela garantit l’apport en protéines», a-t-il également fait valoir vendredi sur BFMTV. Samedi soir, la pétition avait rassemblé plus de 4700 signatures. Au lendemain de cette annonce, la députée écologiste Cécile Duflot a affirmé son soutien à la mesure proposée par Yves Jégo. L’élue EELV juge qu’un «menu alternatif végétarien dans les cantines serait idéal» et indique qu’elle signerait volontiers une proposition de loi en ce sens

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol