Archive pour le Tag 'mensuelle'

Smic : les experts condamnent l’augmentation mensuelle de 11 euros !!!

Smic : les experts condamnent l‘augmentation mensuelle de 11 euros !!!

 

 

début 2017, le SMIC a été augmenté d’environ 11 € ; une progression excessive d’après un groupe d’experts régulièrement consultés par les gouvernements. Des experts qui sans doute ignorent des conditions concrètes d’un smicard qui touche un salaire d’un peu plus de 1100 € nets par mois. Pourtant ces spécialistes estiment que le niveau du SMIC est en corrélation avec la hausse du chômage. Certes le SMIC constitue une référence dans nombre de branches et mécaniquement provoque des réajustements salariaux. Ceci étant ce n’est sans doute pas 10 € par mois qui peuvent être responsables du manque de compétitivité de l’économie française. Un manque de compétitivité indiscutable comme en témoigne à nouveau le déficit de la balance commerciale qui atteindra de l’ordre de 50 milliards en 2017 tandis que l’Allemagne enregistre, elle,  un excédent de 250 milliards. D’autres facteurs que ces fameux 10 € sans doute à prendre en compte notamment le manque d’innovation, la faiblesse de la recherche et le trop faible poids d’entreprise de taille intermédiaire. On devrait s’interroger sur les 35 heures  qui d’un coup ont  désorganisé les entreprises.  Enfin ce qui handicape le plus d’économies françaises c’est sans doute à la fois le prélèvement obligatoire et le niveau de dépenses publiques par rapport au PIB. Le fameux comité d’expert cependant  préconise aujourd’hui de revoir le calcul du Smic et de ne plus l’indexer annuellement selon l’inflation et le pouvoir d’achat des ménages. Le 1er janvier, le Smic est augmenté, automatiquement, selon ces données, revalorisation auxquelles peut éventuellement s’ajouter un “coup de pouce” supplémentaire, décidé par le gouvernement. Début 2017, le Smic avait ainsi été augmenté de 0,93%, atteignant 1.480,27 euros brut mensuels. Si les experts prônent une telle réforme du salaire minimum, c’est qu’ils jugent que les modalités actuelles du Smic sont inefficaces pour réduire le chômage et lutter contre la pauvreté

 

Chômeurs : une prime mensuelle de 300 euros pour les plus anciens

Chômeurs : une prime mensuelle  de 300 euros pour les plus anciens

 

Un mesure juste mais qui sent l’électoralisme et le congrès du PS pour les chômeurs de plus de 60 ans en attendant la retraite, soit 800 euros en tout.  Le ministre du Travail, François Rebsamen, a annoncé mercredi la création d’une prime mensuelle de 300 euros par mois pour les chômeurs de plus de 60 ans bénéficiaires de l’allocation spécifique de solidarité (ASS) ou du RSA socle (revenu de solidarité active) qui ont toutes leurs annuités.
Le gouvernement « vient de le décider : pour remplir l’engagement du Président de la République, un nouveau dispositif va être mis en place pour répondre aux situations individuelles les plus difficiles. Il consistera à verser une prime mensuelle de 300 euros par mois aux bénéficiaires de l’ASS ou du RSA socle qui percevront ainsi une aide d’un montant de plus de 800 euros en attendant de pouvoir liquider leurs droits à la retraite », a déclaré le ministre du Travail lors des questions au gouvernement, à l’Assemblée nationale. L’allocation de solidarité spécifique est une aide attribuée aux chômeurs ayant travaillé au moins 5 ans au cours des 10 ans avant le début du chômage. Elle s’élève à environ 16 euros par jour et n’est accordée qu’aux personnes gagnant moins de 1.137 euros par mois (1.787,50 euros pour les couples).  Le RSA socle remplace l’ancien revenu minimum d’insertion (RMI) : il représente le revenu minimum dont peuvent bénéficier les personnes sans aucun revenu d’activité. Il s’élève à 513 euros par mois pour une personne seule et sans enfant.  François Hollande avait annoncé début novembre le retour d’une allocation pour les chômeurs qui ont suffisamment cotisé mais n’ont pas atteint l’âge de la retraite. L’allocation équivalent retraite (AER), qui permettait  aux chômeurs âgés de faire la jonction entre fin du chômage et la retraite, avait été supprimée en 2011, et très partiellement remplacée par l’Allocation transitoire de solidarité (ATS), qui répondait à des conditions très strictes.  Après la suppression de l’AER, des milliers de seniors avaient été plongés dans une situation financière difficile, aggravée par le report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans à la suite de la réforme de 2010. Ce n’est donc pas nouveau. Face aux protestations, le gouvernement Ayrault avait déjà décidé en janvier 2013 « une mesure d’urgence sociale » en rétablissant partiellement l’AER pour les générations 1952 et 1953.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol