Archive pour le Tag 'Méga'

Airbus : une méga commande de 430 appareils

Airbus : une méga commande de 430 appareils

Une méga commande par Indigo Partners de 430 appareils de la famille A320neo, le contrat le plus important de l‘histoire de l‘avionneur européen, d‘une valeur de 49,5 milliards de dollars (environ 42 milliards d‘euros) aux prix catalogue. De quoi redonner un sérieux vent d’optimisme après la nouvelle apprise hier concernant le possible abandon de l’A 380 faute de commandes suffisante’. Cette commande porte sur 274 A320neo et 156 A321neo et avait été annoncée le mois dernier à l‘occasion du salon aéronautique de Dubaï. Indigo Partners, un fonds d‘investissement américain spécialisé dans le transport aérien, a indiqué que le choix de la motorisation de ces moyen-courriers serait fait ultérieurement. Une commande à laquelle s’ajoute celle de 50 appareils commandés par un loueur chinois.

Méga-fichier TES : pourquoi ?

Méga-fichier TES : pourquoi ?

Sur  Europe 1, Marc Rees,  spécialiste des questions juridiques, revient sur les objectifs et les conséquences de la création de ce TES.

Ce fichier va conduire à la suppression de deux fichiers : le fichier national de gestion (FNG) relatif aux cartes d’identité et le système TES qui, lui, est relatif à la délivrance du passeport avec injection  d’éléments nettement plus sécuritaires et portant atteintes à la vie privée. La manière de créer ce fichier pose question. Quand on crée un fichier avec les données de 60 millions de Français, on peut imaginer qu’un tel événement passe par un débat, à l’Assemblée nationale par exemple Un tel choix aurait aussi permis de mener une étude d’impact avec les intérêts, les risques et les options.  Le choix d’un fichier centralisé et qui pourrait être la cible de piratages. C’est un problème qui avait été soulevé par Jean-Jacques Urvoas (l’actuel garde des Sceaux) en 2012 quand il était député. En soulignant un risque flagrant de piratage. Or, ce risque s’est avéré vrai en 2011, en Israël, où un fichier similaire s’est retrouvé dans la nature. Aujourd’hui, l’actualité quotidienne montre bien que l’exploitation de failles de sécurité, chez des géants américains notamment, est monnaie courante.

 

Méga fusion Pfizer-Allergan à des fins d’évasion fiscale

Méga fusion Pfizer-Allergan à des fins d’évasion fiscale

 

La mégafusion entre Pfizer et Allergan à pour objet principal d’organiser l’évasion fiscale du nouveau groupe. Il s’agit d’une pratique de plus en plus courante. Certains regroupements de sociétés n’ont en effet d’autres objets que de donner une légitimité juridique à l’optimisation fiscale. Un procédé largement utilisé aux États-Unis mais aussi en Europe. Un procédé qui permet d’internaliser les profits dans les pays à faible fiscalité et d’ externaliser les pertes dans les pays à forte fiscalité. La manœuvre est tellement évidente concernant Pfizer et Allergan que conservateurs comme démocrates l’ont dénoncé. Pfizer a donc  annoncé lundi vouloir se rapprocher de son compatriote Allergan, basé à Dublin, ce qui lui permettra de déplacer son siège social dans un pays, l’Irlande, où la fiscalité des entreprises est plus avantageuse qu’aux Etats-Unis. Hillary Clinton, la favorite dans la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2016, a accusé Pfizer de profiter des failles de la législation fiscale pour éviter d’acquitter sa « juste part » de l’impôt au détriment du contribuable. L’ancienne chef de la diplomatie américaine a ajouté qu’elle proposerait des mesures pour empêcher de tels montages dit d’évitement ou d’inversion, sans donner de précisions. « Nous ne pouvons retarder la répression des inversions qui érodent l’assiette de l’impôt », a-t-elle déclaré. Donald Trump, donné favori pour l’investiture dans le camp républicain, a qualifié ce mariage de « dégoûtant » dans un communiqué. « Nos politiques devraient avoir honte », a-t-il dit.

Méga rachat d’EMC par Dell pour 67 milliards

Méga rachat d’EMC par Dell pour 67 milliards

un méga rachat pour 67 milliards de dollars qui va permettre à Dell de prendre ses distances avec les marchés du PC et de s’orienter vers la gestion et de stockage des données cela afin de concurrencer IBM, Cisco et Hewlett-Packard dans les domaines de l’informatique dématérialisée (« cloud »), de la mobilité et de la cybersécurité.   »Je ne crois pas que Dell et EMC pouvaient survivre seuls à long terme: ils avaient vraiment besoin l’un de l’autre », a commenté Eric Johnson, doyen de l’Owen School of Management à l’université Vanderbilt. « Dell était majoritairement tourné vers le grand public, un marché horrible. EMC disposait de produits pour les entreprises mais manquait d’une offre complète. »L’opération valorise EMC à 33,15 dollars par action, en prenant pour base le cours de clôture de vendredi. L’action EMC perdait 0,5% à 27,72 dollars à Wall Street en matinée. Dell, numéro trois mondial du PC, propose 24,05 dollars en numéraire, ainsi qu’un « tracker », un titre qui répliquera l’évolution du cours de Bourse de VMWare, la filiale de logiciels de virtualisation d’EMC, laquelle demeurera une entité indépendante et cotée.  L’action VMWare chutait de près de 10% à 70,85 dollars. « Le rapprochement de Dell et d’EMC crée un géant des solutions pour les entreprises », a déclaré Michael Dell, qui sera le président-directeur général du nouveau groupe.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol