Archive pour le Tag 'Marseille'

Marseille- Chicago : une dizaine de blessés par balles

Marseille- Chicago : une dizaine de blessés par balles

Le règlement de comptes à Marseille est devenu un événement tellement banal que c’est à peine si les médias en rendent encore compte. Tout cela évidemment comme souvent sur fond  de rivalité dans le trafic de drogue qui joue finalement un rôle de régulation de la misère sociale dont s’accommodent la plupart  élus (et pas seulement à Marseille). Cette fois une dizaine de personnes ont été blessées par balles durant le week-end à Marseille, dans deux cités des quartiers nord de la ville. Un déchaînement de violence face auquel la sénatrice socialiste Samia Ghali a réclamé un comité ministériel de sécurité pour la cité phocéenne.

 

Les premiers blessés ont été relevés dans la nuit de samedi à dimanche dans la cité de la Bricarde, dans le XVe arrondissement, près d’un point de trafic de drogue connu. Visés par des tireurs à moto, deux hommes de 19 et 21 ans ont été touchés aux jambes, ont précisé à l’AFP les marins-pompiers de la ville, confirmant les informations de La Provence. Selon le quotidien régional, une troisième personne a été blessée lors de cette fusillade, une jeune femme de 20 ans a priori venue sur place en tant que consommatrice.

Au même moment, vers 1 heures du matin dimanche, les marins-pompiers ont été appelés dans une autre cité de la ville, aux Rosiers, dans le XIVe arrondissement. Pour un feu d’appartement d’abord. Sur place ils vont finalement intervenir dans deux autres appartements, pour deux hommes de 25 et 26 ans blessés par balles d’un côté, puis deux hommes de 35 et 40 ans blessés à coups de couteau de l’autre. À chaque fois les différends sont a priori d’origine privée.

Mais la tension n’est pas retombée dimanche aux Rosiers, avec encore un homme blessé par balles, en fin de journée. Âgée de 22 ans, la victime a été transférée à l’hôpital nord et son pronostic vital est engagé. La raison de ces tirs n’était pas encore connue. Appelés aux Rosiers à 18h36, les marins-pompiers ont également dû intervenir à 500 m de là, à 18h44, suite à une bagarre entre bandes, près du McDonald’s Saint-Barthélémy, dans le quartier Sainte-Marthe. Là ce sont cinq hommes âgés de 23 à 39 ans qui sont blessés, par des tirs de petit calibre selon La Provence.

Municipales à Marseille : encore une élue LR qui va à la soupe macronienne

Municipales à Marseille : encore une élue LR qui va à la soupe macronienne

 

 

Les ralliements individuels de responsables LR aux candidatures LREM se multiplient. Il s’agit de sauver les meubles …et sa place personnelle. . La présidente LR de la métropole marseillaise s’est ainsi prononcé pour un pro Macron à la tête de la ville de Marseille. (En espérant le retour d’ascenseur à l’agglo).  Agresti, proche du chef de l’Etat, qui avait récemment accompagné Brigitte Macron lors d’une visite de cette dernière dans les quartiers Nord de Marseille, est considéré comme l’une des options possibles dans la deuxième ville de France pour la majorité présidentielle. Lors de cette réunion publique des «amis de Martine Vassal», Agresti a réclamé «de nouvelles méthodes de gouvernance» et insisté sur la nécessaire «inclusion éducative, sociale et culturelle». A la fin de son discours, applaudissements et huées se sont mêlés. «Jean-Philippe Agresti-, tu incarnes ce renouvellement, cette énergie, ce talent nécessaire au rassemblement pour Marseille», a enchaîné Mme Vassal qui va ainsi à la soupe come beaucoup d’autres. Explications : Aux européennes à Marseille, le RN est arrivé largement en tête (26%), devant LREM (21%) et EELV (14%) tandis que Les Républicains s’effondraient (8%). Depuis, M. Gaudin et Mme Vassal ont plaidé à plusieurs reprises pour un rapprochement avec En Marche aux municipales.

 

Tapie aurait acheté un match PSG-Marseille? NON, c’est pas possible !

Tapie aurait acheté un match PSG-Marseille? NON, c’est pas possible !

 

 

Décidément Bernard Tapie est une victime. Déjà torturé par la justice pour l’affaire des 450 millions qui lui ont été payés indûment et qu’il devrait rembourser (un jour peut-être) voilà que Bernard Tapie est maintenant accusé d’avoir acheté un arbitre de football pour un match entre le PSG et Marseille. Évidemment l’intéressé se défend avec vigueur et clame son innocence. On le connaît, avec son bagout il serait capable de se faire donner 10 € par un clochard. Cette fois c’est l’ancien attaché parlementaire de Bernard Tapie qui accuse l’intéressé d’avoir acheté un match voir d’autres  «J’ai participé une fois à un achat d’arbitre, dit l’intéressé. Le lendemain de la rencontre, je suis allé lui remettre dans un endroit discret ce qui était convenu. La corruption n’était pas intensive, il ne s’agissait pas d’acheter tous les matches.» VA-OM ? «Tapie a toujours déclaré qu’il avait été condamné à tort. Mais j’étais là, et je n’étais pas seul, le jour où il a demandé que 250.000 francs soient versés à (Jean-Pierre) Bernès avant qu’il s’en aille à Valenciennes. Tapie a bien été le commanditaire de l’acte de corruption», affirme Fratani. Avant de charger l’ex-directeur sportif de l’OM : «À partir de 1988-1989, il se lance avec Tapie dans une entreprise de corruption qui va durer quatre saisons». Le tout en ajoutant avoir été «au courant de toutes les activités» de Bernès. Et d’ajouter : «Je les ai couvertes et il m’est arrivé d’y participer». Last but not least, Marc Fratani assure que la direction olympienne utilisait des produits pour affaiblir les équipes adverses à leur insu… «On déstabilisait aussi l’adversaire en utilisant des psychotropes : du Haldol, un anesthésiant. À l’aide de seringues à aiguilles ultra fines, le produit était injecté à l’intérieur de bouteilles en plastique», explique-t-il. A noter que ledit M. Fratani est en froid avec Bernard Tapie depuis des années.

 

Marseille : 83 immeubles évacués ou une ville sinistrée par les magouilles

Marseille : 83 immeubles évacués ou une ville sinistrée par les magouilles

83 immeubles évacués, 3 qui se sont écroulés et 50 susceptibles  aussi s’effondrer. Bref, une ville sinistrée. Le résultat d’uen politique où la magouille règne en maître mais qui constitue uen tabou local. Marseille constitue une sorte d’exception dans un certain nombre de domaines en particulier celui de la pauvreté mais aussi celui de la violence et de la drogue. Ce n’est sans doute pas politiquement correct mais il faudrait sans doute dénoncer les magouilles qui ont le plus souvent régi la politique publique de la ville et cela ne date pas d’aujourd’hui, c’était déjà le cas sou Deferre. . À Marseille on se partage les marchés, c’est-à-dire l’argent public entre clans, entre connaissances, entre élites.  Marseille est pourtant une merveilleuse cité tant par la beauté de son site que par la richesse de sa population. Parallèlement  a été engagée uen politique de réaménagement urbain considérable mais  qui ne profite pas aux pauvres. Du coup on se renvoie la responsabilité dans la plus grande hypocrisie. Le président LR de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Renaud Muselier (qui veut la place de Gaudin !), a en effet suspendu jeudi de leur délégation deux vice-présidents de l’assemblée territoriale. “Cette décision a pris effet aujourd’hui et vaut pour toute la durée de l’enquête et de la procédure”, a-t-il précisé dans un communiqué. La mesure vise Xavier Cachard, qui est propriétaire d’un appartement dans l’un des immeubles effondrés, et l’adjointe au maire de Marseille en charge du logement et de la rénovation urbaine, Arlette Fructus. »Dans cette épreuve que Marseille traverse, nul besoin de donneurs de leçons qui veulent se servir de ce drame comme d’un coup politique”, a réagi par communiqué Arlette fructus, qui accuse Renaud Muselier de chercher à l’utiliser comme “un fusible”. “C’est écœurant et nauséabond”, a-t-elle ajouté. Dans le cadre d’une enquête de flagrance de la police judiciaire sur l’effondrement de deux immeubles, des perquisitions ont  été menées mardi dans plusieurs services de la mairie de Marseille et dans le bureau d’Arlette Fructus un nom qui ne s’invente pas !).Les locaux de Marseille Habitat, bailleur social de la ville auquel appartenait l’un des immeubles, dont l’élue est la présidente, ont également été perquisitionnés. Plusieurs personnes ont déjà été entendues dans le cadre de l’enquête de la police judiciaire, sans garde à vue à ce stade.

Marseille : ville sinistrée par les magouilles

Marseille : ville sinistrée par les magouilles

 

Pourrait s’interroger pourquoi Marseille constitue une sorte d’exception dans un certain nombre de domaines en particulier celui de la pauvreté mais aussi celui de la violence et de la drogue. Ce n’est sans doute pas politiquement correct mais il faudrait sans doute dénoncer les magouilles qui ont le plus souvent régi la politique publique de la ville et cela ne date pas d’aujourd’hui. À Marseille on se partage les marchés, c’est-à-dire l’argent public entre clans, entre connaissances, entre élites.  Marseille est pourtant une merveilleuse cité tant par la beauté de son site que par la richesse de sa population. Mais en quelque sorte sociologiquement il y a deux villes. Et Six jours après l’effondrement de deux immeubles qui a fait au moins 8 morts, une marche blanche a été organisée samedi pour rendre hommage aux victimes et dénoncer la mauvaise gestion du maire Jean-Claude Gaudin dans cette affaire. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Marseille, six jours après l’effondrement spontané de deux immeubles vétustes de la rue d’Aubagne qui a causé la mort de huit personnes. Dès 15h00, les manifestants ont défilé du métro Notre-Dame-du-Mont jusqu’au Vieux-Port derrière une banderole «Noailles meurt, Marseille en deuil». Comme un symbole des critiques et des polémiques qui s’abattent sur la municipalité et sa gestion de l’habitat indigne depuis le drame survenu, le balcon d’un immeuble pourtant apparemment en bon état général s’est partiellement effondré sur le parcours de la marche blanche, faisant 3 blessés légers.

Municipales Marseille : la droite en tête

Municipales  Marseille : la droite en tête

 

D’après un sondage Elabe la droite est en tête. Pour 55 % des Marseillais, Martine Vassal, qui vient de prendre la présidence de la métropole Aix-Marseille Provence avec le soutien appuyé de..Jean-Claude Gaudin, serait la personne idoine pour prendre en main les destinées de la deuxième ville de France. Créditée de 55 %, soit 4 points de plus que sa cote d’image locale, elle gagne du crédit pour sa capacité à gérer la cité phocéenne. Si Jean-Claude Gaudin est désormais concentré sur sa ville, il entend bien préparer le terrain pour assurer sa succession. Positionné comme challenger, avec 43 % de personnes interrogées le percevant comme étant capable de faire un bon maire, Renaud Muselier, président de la Région Sud, est légèrement distancé, mais reste bien placé. Il devance Christophe Castaner (secrétaire d’état aux Relations avec le Parlement et patron du parti présidentiel, LRM), qui ne ferait un bon maire que pour 41 % des Marseillais, au coude à coude avec Jean-Luc Mélenchon (LFI, 40 %) et Samia Ghali (PS, 38 %). Le sondage Elabe montre de fait que quelles que soient les têtes de liste se présentant au scrutin municipal, le candidat étiqueté Les Républicains arriverait en tête, que ce candidat soit Martine Vassal (à 44 %) ou Renaud Muselier (27,5 %). La présidente du Département réaliserait un score supérieur de 6,5 points à celui de l’actuel président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.  Député des Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Mélenchon est certes très connu des Marseillais - 96 % avouent le connaître au moins de nom - mais seuls 40 % d’entre eux considèrent qu’il ferait un bon maire de Marseille, signe qu’il ne rassemble pas toute la gauche. Samia Ghali, pour le PS, qui dispose pourtant d’une bonne image - et qui n’a pas vraiment caché son intérêt pour le scrutin municipal - ne fait pas mieux que Stéphane Ravier (RN) en cas de premier tour favorable aux Républicains. La sénatrice (socialiste) des Bouches-du-Rhône est créditée de 14,5 % des voix si Martine Vassal arrive en tête et de 16 % si c’est Renaud Muselier. Quant au conseiller régional et sénateur RN, il oscille, dans la même configuration, entre 15 % et 16,5 %. 

Marseille front social de gauche : entre 6000 ou 58000 manifestants ?

Marseille front social de gauche : entre 6000 ou  58000 manifestants ?  

C’est la tradition à Marseille, l’évaluation des manifestants varient de 1 à 10 selon qu’elles émanent des syndicats ou de la police. Du cou, p tout ce qu’on peut dire c’est qu’il y avait des milliers de personnes à la manif de Mélenchon. Pas une grande victoire de mobilisation mais une manif quand même, à peine du niveau de participation habituelle.  Plusieurs milliers de personnes ont ainsi défilé samedi à Marseille à l’appel d’un collectif d’une quinzaine de syndicats, de partis et d’associations lors d’une marche “Stop à Macron” à laquelle a participé le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi à Marseille à l’appel d’un collectif d’une quinzaine de syndicats, de partis et d’associations lors d’une marche « Stop à Macron » à laquelle a participé le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.  “Les syndicats ont pris l’initiative d’une mobilisation, quelque chose d’exemplaire que je souhaite voir reproduit dans tout le pays”, a dit le député de Marseille, estimant que cette manifestation n’était “qu’une étape à l’intérieur d’un cycle long de mobilisation”.  “Clairement, il y a une volonté d’envoyer un message et de faire baisser le niveau des tensions sociales dans le pays”, a-t-il ajouté. Le leader de La France insoumise a défilé en tête de la manifestation, qui a réuni 58.000 personnes selon la CGT, la police évoquant 6.000 manifestants. L’ex-candidat du NPA à l’élection présidentielle, Philippe Poutou, était également présent dans un cortège où les slogans hostiles au chef de l’Etat ont été nombreux. “On a l’impression qu’il s’est installé dans un rôle provocant et agressif qui ne permet de régler aucun problème”, a affirmé Jean-Luc Mélenchon. Le député communiste Pierre Dharréville a pour sa part exhorté Emmanuel Macron à ne pas “brutaliser la société” et à ne plus s’attaquer au “bien commun”. “Il faudra bien qu’il nous entende et qu’il arrête de nous faire la leçon, c’est insupportable”, a résumé Jean-Luc Mélenchon.

Marseille: alliance entre En marche et la droite ?

Marseille:   alliance entre En marche et la droite ?

C’est la proposition de Muselier, actuel adjoint, a un double objectif stopper l’ascension de Mélenchon et de s’opposer aussi la force non négligeable du Front national. Une proposition qui se heurte cependant à des oppositions au sein de LR et chez les responsables locaux d’En marche. Les uns et les autres voient d’un mauvais œil l’arrivée d’une grosse pointure comme Castaner qui les éliminerait. Renaud Muselier s’est dit prêt à « discuter » avec le parti d’Emmanuel Macron dans la perspective des élections municipales de 2020. « Monsieur Castaner [candidat possible de LREM] était notre adversaire aux dernières régionales, j’ai de bonnes relations avec lui, mais je ne sais pas si c’est la stratégie d’En marche. Par contre, pour le président de la République, au soir des municipales, il faut qu’il additionne des victoires… », a déclaré celui qui a été premier adjoint à la mairie de Marseille entre 1995 et 2008. Pour Renaud Muselier, cette alliance aurait surtout comme but de repousser les extrêmes. « Moi, je ne veux pas des Insoumis et du Front national : à partir de là, on peut discuter », a-t-il continué. Il s’appuie notamment sur un sondage qu’il a commandé à l’Ifop et relayé par Paris Match, dans lequel Jean-Luc Mélenchon arrive en deuxième position avec 21% des voix. Celui qui entretient toujours le suspense quant à sa participation au scrutin est annoncé devant Christophe Castaner (20%) mais derrière le candidat LR. Pour celui-ci, trois hypothèses sont testées : Renaud Muselier obtiendrait 26% tandis que Martine Vassal et Valérie Boyer feraient légèrement moins bien avec 24%.

Marseille : Mélenchon veut faire le ménage

Marseille : Mélenchon veut faire le ménage

 

Comme d’habitude Mélenchon ne fait pas dans la nuance ni dans la modestie quand il se considère comme l’homme de la situation pour nettoyer la ville du fond en comble. En plus,  il se voit comme le seul stratège pour conquérir Marseille, le plus malin aussi est le plus patient. Bref la dentelle n’est pas sa spécialité, ni la retenue. Sur d’autres objectifs,  la grenouille Mélenchon s’est déjà faite plus grosse que le bœuf. Pour Marseille,  il a cependant des chances car  cette ville est traversée depuis longtemps par des courants politico-financier qui s’auto-entretiennent. Pour parler clair, la consanguinité entre réseaux politiques et réseaux économiques et financiers n’est plus à démontrer. Le pari de Jean-Luc Mélenchon peut peut-être se gagner tellement la situation politique et démocratique est dégradée. Le handicap du leader des insoumis c’est qu’il veut gagner seul  cette bataille sans aucune alliance, ni au centre, ni à droite bien sûr et ni même à gauche. Une stratégie peut-être illusoire qui pour l’instant au plan national a conduit à l’échec hormis quelques opérations médiatiques et coups de gueule de l’intéressé “Je ferais ce qu‘il faut pour que les listes de la France insoumise gagnent à Marseille”, a-t-il dit en marge d‘une visite aux salariés du site Gemalto de La Ciotat.

Marseille: Le premier adjoint condamné

Marseille:  Le premier adjoint condamné

 

Nouvelle preuve de l’usure système Gaudin à Marseille avec la condamnation première adjoint Dominique Tian, à un an de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité pour “omission dans sa déclaration de patrimoine” et “blanchiment de fraude fiscale”. La page Gaudin pourrait bien se tourner qu’il a annoncé lui-même il ne se représenterait pas aux prochaines élections. La personnalité de l’intéressé est le plus en plus contestée comme le système politico-financier très spécifique à Marseille. Le premier adjoint condamné conteste la décision du tribunal que fiscalement il avait déjà régularisé sa situation. Il était sans doute en règle désormais avec l’administration fiscale mais pas avec la compte tenu de son devoir de transparence  L’ancien député de la deuxième circonscription des Bouches-du-Rhône, battu en juin dernier, était accusé d’avoir dissimulé des comptes en Suisse pour des dépôts d’environ deux millions d’euros découverts à la mort de son père en 1996. Il a également été condamné à une amende de 1,45 millions d’euros par le tribunal correctionnel de Paris. Dominique Tian a annoncé dans un communiqué son intention de faire appel de “cette décision absurde”, un appel suspensif. Il avait régularisé sa situation en 2014 grâce à une circulaire relative aux avoirs non déclarés à l’étranger contre une amende de 664.000 euros.

Sondage Marseille : Mélenchon en tête

Sondage Marseille : Mélenchon en tête

 

Selon une enquête Harris Interactive pour France Télévision diffusé jeudi soir, le leader de La France insoumise recueillerait 33% des intentions de vote au premier tour dans la 4e circonscription, loin devant la candidate de la République en marche (26%), Corinne Versini. Il distancerait encore davantage le député socialiste sortant, Patrick Mennucci, qui n’engrangerait que 13% des voix, tandis que les candidates du Front national (12%) des Républicains/UDI (9%) seraient réduites à un rôle de figuration. Patrick Mennucci a dit « n’accorder que peu d’importance à ce sondage » sur l’antenne de France Bleu Provence. Au second tour, Jean-Luc Mélenchon s’imposerait en duel face à Corinne Versini, seule hypothèse testée, avec 56% des intentions de vote contre 44% à son adversaire. Ce premier sondage semble légitimer le choix du leader de La France Insoumise de se présenter sur une circonscription populaire, un bastion historique de la gauche qui regroupe les 1er, 2e et 3e arrondissements de Marseille et une partie des 5 et 6e arrondissement de la ville. Jean-Luc Mélenchon y était arrivé en tête avec 39,09% des voix au premier tour de la présidentielle.

Mélenchon : un parachutage « légitime » à Marseille ?

Mélenchon : un parachutage « légitime » à Marseille

 

Jean-Luc Mélenchon éprouve quelques difficultés à donner une légitimité à sa candidature pour les législatives. Beaucoup s’étonnent qu’il ait choisi une circonscription facilement gagnable où le front national dépasse rarement 15 %. A ces objections, Mélenchon répond qu’il n’est pas là pour affaiblir la candidature du député socialiste sortant Patrick Mennucci. mais  précisément pour remplacer le parti socialiste partout en France. « Je suis légitime partout d’une façon générale, mais spécialement ici », a dit à des journalistes le leader de La France insoumise, arrivé en tête à Marseille à l’issue du premier tour de la présidentielle le 23 avril dernier. Sa candidature, qui avait été annoncée dès mercredi, a été perçue comme une déclaration de guerre par le député socialiste sortant Patrick Mennucci qui a dénoncé le parachutage d’un « député plateau télé ». « Marseille semble, du fait de son indigente caste politique, repliée sur elle-même à bavarder entre importants comme des moules accrochées sur leur rocher qui, dès qu’ils voient apparaître quoi que ce soit qui change leurs habitudes, poussent des cris d’orfraie », a riposté Jean-Luc Mélenchon La 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, qui regroupe les 1er, 2e et 3e arrondissements de Marseille et une partie des 5 et 6e arrondissement de la ville, est un bastion historique de la gauche. Au premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon y a fini en tête (39,09%) devant Emmanuel Macron (21,81%), Marine Le Pen (14,36%), François Fillon (10,84%) et Benoît Hamon (8,68%). Emmanuel Macron l’a emporté au second tour face à Marine Le Pen avec 78,65% des voix. Le mouvement du président élu, La République en Marche, a annoncé jeudi l’investiture de Corinne Versini dans cette circonscription. « Je n’ai pas choisi une circonscription tenue par la gauche, c’est Marseille qui m’intéresse », a  dit Mélenchon. « Je ne veux pas affaiblir le PS, je veux le remplacer. Nous allons tourner la page des gens qui nous ont trahi pendant cinq ans ».

Entretien Macron et Estrosi : coup de pied de l’âne à Fillon à Marseille

Entretien Macron et Estrosi : coup de pied de l’âne à Fillon à Marseille

 

 

Le président de la région Paca, sifflé lors du meeting du candidat LR, vendredi soir à Toulon a  accepté de rencontré Macron Samedi. Une rencontre qui va faire parler d’elle chez les Républicains et qui constitue en quelque sorte un coup de pied de l’âne à Fillon. Une rencontre finalement pas si étonnante que cela. D’abord parce que Estrosi a été élu président de la région avec les voix de la gauche et qu’il  pourrait avoir besoin demain du soutien explicite ou implicite de Macron. Ce soutien avait à l’époque était assez critiqué chez certains caciques des républicains. Seconde raison le fait qu’Estrosi ait  été un des premiers à envisager une   candidature de substitution à Fillon. En effet dès le 5 mars, Estrosi avait souhaité que François Fillon retire sa candidature. Une attitude commune de la plupart des grands responsables du parti républicain qui ont ensuite à nouveau mangé leur chapeau. Depuis, la plupart de ces responsables soutiennent Fillon comme la corde soutient le pendu. La garde rapprochée de François Fillon ne comprend que des seconds couteaux qui espèrent décrocher un portefeuille en cas de victoire de leurs favoris. Tous les autres leaders du parti se tiennent à distance. La faiblesse de Fillon, en plus évidemment de ses dérives politiques ou financières, réside dans son incapacité à vraiment réunir et mobiliser son parti. Globalement les sarkozystes sont en situation d’observation hormis Baroin qui vise la place de premier ministre et les juppéistes soutiennent officieusement Macron. En laissant siffler Estrosi lors  de son meeting de Toulon, Fillon ne s’est pas montré très habile, il n’a fait qu’accentuer les failles au sein de son parti. Il le paiera. Une rencontre sans doute pour des motifs républicains car il se pourrait que l’union de toutes les forces politiques soit nécessaire pour battre Marine Le Pen au deuxième tour. Une rencontre aussi pour privilégier les intérêts de la région en cas de victoire de macro, une victoire de plus en plus probable. Cette rencontre entre les deux hommes consacre en effet  la position de leader de Macron face à Le Pen et enfonce un peu plus François Fillon. L’ancien premier ministre aurait dû réfléchir à deux fois avant de laisser ses partisans très réacs siffler Estrosi. On   ne gagne pas une élection présidentielle en s’appuyant seulement sur les soutiens les plus sectaires (un raisonnement valable pour Hamon !).

Marseille foot OM: après Drogba, le recrutement de Roger Milla ?

Marseille foot OM: après Drogba, le recrutement de Roger Milla ?

 
Gonflé Drogba qui n’exclut pas retour à l’OM mais qui fixe des conditions financières équivalentes à ce qu’il gagne actuellement,  en Chine précédemment,  au Canada actuellement. Le joueur qui a enthousiasmé le public marseillais il y a une douzaine d’années veut donc bien revenir à Marseille mais sans porter atteinte à son pouvoir d’achat. Des prétentions financières évidemment hors de portée de l’OM et complètement inconsidérée. Drogba a sans doute été un joueur tout à fait exceptionnel en outre faisant preuve de grande qualité humaine (notamment lorsqu’il s’est impliqué dans le conflit de la Côte d’Ivoire)  mais là il dérape sérieusement. Le joueur a en effet 39 ans, il peut au mieux faire 1 ou 2 saison et encore pas à plein temps. La rumeur de ce recrutement constitue aussi un certain mépris à l’égard des supporters de l’OM. Pourquoi pas aussi Roger Milla qui a 65 ans ? Un joueur qui fut aussi exceptionnel et qui a fait preuve d’une grande longévité jusqu’à la quarantaine. Une exception sans doute et qui n’avait pas les prétentions (ni d’ailleurs le palmarès en clubs de Drogba). Milla   le vétéran des Lions Indomptables, se distingua en marquant un but contre la Russie (défaite 6-1). Entré à la mi-temps du match, il devient à 42 ans et 1 mois le joueur le plus âgé de l’histoire de la Coupe du Monde (il sera battu par le Colombien Faryd Mondragon, en 2014), et aussi le plus vieux des buteurs de l’épreuve.

Foot Marseille : l’Om à vendre sur le bon coin ?

Foot Marseille : l’Om à vendre sur le bon coin ?

 

 

Vendu pas vendu ? Margarita Louis Dreyfus affirme que la vente est toujours en attente de même que l’éventuel retour de l’entraîneur Marcelo Bielsa. Toujours est-il qu’après des débuts encore catastrophiques du club,  les conditions de vente seront encore plus difficiles. Sur la vente la pente du déclin,  l’OM pourrait même se retrouver en ligue 2 voire finir sur le « bon coin ». . D’ores et déjà l’Olympique de Marseille est difficilement vendable. Un club dont l’actif est surtout représenté par des supporters qui méritent mieux. La raison voudrait que Margarita Louis Dreyfus cède gratuitement le club à un repreneur sérieux. A s’entêter  à vouloir tirer un profit substantiel de cette vente Margarita Louis-Dreyfus prend le risque de dévaloriser complètement un club dont les supporters pourraient bien se lasser des marchandages en cours. Selon France Football, l’entraîneur argentin était quasiment de retour sur le banc de l’Olympique de Marseille, ramené par Gérard Lopez, qui aurait convaincu Margarita Louis-Dreyfus de lui revendre le club. Mais lundi soir, coup de théâtre : l’actionnaire majoritaire de l’OM a formellement démenti la revente du club à l’homme d’affaires luxembourgeois. « Margarita Louis-Dreyfus dément formellement les informations publiées par France Football indiquant que le club aurait été vendu. Elle s’interroge sur l’intérêt que pourrait avoir un média sérieux à diffuser des informations erronées et non vérifiées », a déclaré le club dans un communiqué. « Le jour où la vente de l’OM sera finalisée, les salariés et la Mairie seront les premiers informés puis un communiqué sera diffusé comme il se doit. Toute spéculation est par conséquent fantaisiste », ajoute l’OM. Début août, MLD avait estimé que la vente de l’OM était un « processus bien engagé » mais qui pourrait prendre du temps, ajoutant que sa priorité était de « trouver un nouveau propriétaire qui prend bien soin du club ». Les supporters continueront à ronger leur frein un moment.

 

 

 

Foot Marseille : l’OM toujours invendable

Foot Marseille : l’OM toujours invendable

 

Dans un article récent nous indiquions qu’en l’état l’Olympique de Marseille était à peu près invendable et que l’endettement  de la propriétaire, Margarita Louis-Dreyfus, a tirer profit de cette vente reléve de l’utopie voire de l’indécence.  Margarita Louis-Dreyfus a reconnu lors d’une conférence de presse jeudi que cette vente rencontrée des difficultés et qu’elle prendrait du temps ! Le problème c’est que Margarita Louis Dreyfus veut tirer profit de la vente d’un club pratiquement invendable. . Pourtant elle a hérité de l’immense fortune de Robert Louis Dreyfus passée ainsi sous pavillon russe ;  très critiqué pour sa gestion de l’Olympique de Marseille (et pour cause elle a vendu tous les  meilleurs joueurs au cours des dernières saisons) elle ambitionne de redresser la valeur de vente potentielle de l’Olympique de Marseille. Le problème c’est que l’Olympique de Marseille ne vaut à peu près rien surtout compte tenu de ses lamentables résultats sportifs. La raison commanderait que Margarita Louis Dreyfus cède le club pour le franc symbolique afin qu’un repreneur sérieux puisse redonner à Marseille le club que ses supporters exceptionnels méritent. La vérité c’est que son mari Louis Dreyfus aujourd’hui décédé, lui, s’intéressait vraiment au football et avait mis son argent personnel au service du club. Ce n’est pas le cas de Margarita Louis Dreyfus qui ne sait vraiment jamais intéressée au football et en plus qui espère tirer un profit de la vente d’un club. Le risque évidemment c’est qu’avec l’affaiblissement de l’effectif l’Olympique de Marseille pourrait encore flirter avec la descente en ligue deux pour la saison 2016 2017. Parmi les candidats acquéreurs figure Grégory Maquet mais qui n’a pas encore fait d’offre ferme et une source proche du dossier, indique que le fonds Guggenheim Partners « n’a pas fait et ne fait pas d’offre pour acquérir l’Olympique de Marseille ». Reste Gérard Lopez, qui aurait bien fait une offre ferme selon un proche du dossier mais dont les conditions d’achat ne satisfont pas le clan ‘MLD’. Selon L’Equipe, l’investisseur souhaiterait inclure au contrat une garantie de passif, « sorte d’assurance contre les éventuels vices cachés » lors de la vente, pas au goût des propriétaires actuels.

(Avec AFP)

Marseille foot : l’OM toujours invendable

Marseille foot : l’OM toujours invendable

D’après les informations d’Europe 1, seules trois offres sont parvenues toutes en provenance du Moyen-Orient et pour des prix très bas. La propriétaire de l’OM, Margarita Louis Dreyfus,  n’aurait aucune confiance dans la crédibilité de ces repreneurs potentiels. De quoi inquiéter la mairie de Marseille : « on souhaite que ça aille le plus vite possible », reconnaît Richard Miron, adjoint aux sports. « C’est un processus qui dure », poursuit l’adjoint. « Mais les choses ont un prix, les clubs ont une cote et encore faut-il que cette cote soit la plus estimée possible », Mais  Margarita Louis Dreyfus veut faire argent de tout. Pourtant elle a hérité de l’immense fortune de Robert Louis Dreyfus passée ainsi sous pavillon russe ;  très critiqué pour sa gestion de l’Olympique de Marseille (et pour cause elle a vendu tous les  meilleurs joueurs au cours des dernières saisons) elle ambitionne de redresser la valeur de vente potentielle de l’Olympique de Marseille. Le problème c’est que l’Olympique de Marseille ne vaut à peu près rien surtout compte tenu de ses lamentables résultats sportifs qui se confirment avec les matchs amicaux de l’été 2016. . La raison commanderait que Margarita Louis Dreyfus cède le club pour le franc symbolique afin qu’un repreneur sérieux puisse redonner à Marseille le club que ses supporters exceptionnels méritent. La vérité c’est que son mari Louis Dreyfus aujourd’hui décédé, lui, s’intéressait vraiment au football et avait mis son argent personnel au service du club. Ce n’est pas le cas de Margarita Louis Dreyfus qui ne sait vraiment jamais intéressée au football et en plus qui espère tirer un profit de la vente d’un club. Le risque évidemment c’est qu’avec l’affaiblissement de l’effectif l’Olympique de Marseille pourrait encore flirter avec la descente en ligue deux pour la saison 2016 2017. En attendant Margarita Louis Dreyfus a désigné un nouveau président. L’Italien Giovanni Ciccolunghi succèdera lundi à Vincent Labrune.  Louis Dreyfus a annoncé ce mardi qu’il prendrait ses fonctions dès lundi prochain.  Ancien patron d’Adidas en Russie, membre du board de la holding Louis-Dreyfus depuis cinq ans, cet Italiens de 72 ans a été un « proche collaborateur de Robert Louis-Dreyfus », si l’on s’en tient au communiqué de Margarita Louis Dreyfus. Spécialiste du marketing sportif, Ciccolunghi devra préparer le club à une vente annoncée depuis plusieurs mois, pour laquelle les négociations sont en cours. Jean-René Angeloglou, « ami de la famille Louis-Dreyfus depuis plus de 30 ans », selon le communiqué, travaillait à l’OM depuis sa reprise par la famille Louis-Dreyfus en 1997 et connaît bien les rouages du club. Une assemblée générale doit se tenir jeudi après-midi au siège du club, pour entériner le changement de gouvernance, avec directoire et conseil de surveillance.

 

 

Foot Marseille : un nouveau président pour un OM invendable

Foot  Marseille : un nouveau président pour un OM  invendable

Décidément Margarita Louis Dreyfus veut faire argent de tout. Pourtant elle a hérité de l’immense fortune de Robert Louis Dreyfus passée ainsi sous pavillon russe ;  très critiqué pour sa gestion de l’Olympique de Marseille (et pour cause elle a vendu tous les  meilleurs joueurs au cours des dernières saisons) elle ambitionne de redresser la valeur de vente potentielle de l’Olympique de Marseille. Le problème c’est que l’Olympique de Marseille ne vaut à peu près rien surtout compte tenu de ses lamentables résultats sportifs. La raison commanderait que Margarita Louis Dreyfus cède le club pour le franc symbolique afin qu’un repreneur sérieux puisse redonner à Marseille le club que ses supporters exceptionnels méritent. La vérité c’est que son mari Louis Dreyfus aujourd’hui décédé, lui, s’intéressait vraiment au football et avait mis son argent personnel au service du club. Ce n’est pas le cas de Margarita Louis Dreyfus qui ne sait vraiment jamais intéressée au football et en plus qui espère tirer un profit de la vente d’un club. Le risque évidemment c’est qu’avec l’affaiblissement de l’effectif l’Olympique de Marseille pourrait encore flirter avec la descente en ligue deux pour la saison 2016 2017. En attendant Margarita Louis Dreyfus a désigné un nouveau président. L’Italien Giovanni Ciccolunghi succèdera lundi à Vincent Labrune.  Louis Dreyfus a annoncé ce mardi qu’il prendrait ses fonctions dès lundi prochain.  Ancien patron d’Adidas en Russie, membre du board de la holding Louis-Dreyfus depuis cinq ans, cet Italiens de 72 ans a été un « proche collaborateur de Robert Louis-Dreyfus », si l’on s’en tient au communiqué de Margarita Louis Dreyfus. Spécialiste du marketing sportif, Ciccolunghi devra préparer le club a une vente annoncée depuis plusieurs mois, pour laquelle les négociations sont en cours. Jean-René Angeloglou, « ami de la famille Louis-Dreyfus depuis plus de 30 ans », selon le communiqué, travaillait à l’OM depuis sa reprise par la famille Louis-Dreyfus en 1997 et connaît bien les rouages du club. Une assemblée générale doit se tenir jeudi après-midi au siège du club, pour entériner le changement de gouvernance, avec directoire et conseil de surveillance.

 

Foot -Olympique de Marseille : plus de 60 millions détournés par la Mafia ?

Foot Olympique de Marseille : plus de 60 millions détournés par la Mafia ?

 

 

D’après le canard enchaîné plus de 60 millions aurait été détourné notamment à l’occasion du transfert des joueurs. Des dessous-de-table qui ont bénéficié de nombreux intermédiaires compris à des membres de la mafia. Cette affaire révèle une fois de plus que le football est bien malade du fric. À l’occasion du montant complètement déraisonnable des transferts nombre d’intermédiaires en profitent pour se gaver. Des transferts déraisonnables auxquelles s’ajoutent des rémunérations complètement folles qui mettent les clubs en difficulté financière sans parler du coût excessive des places qui interdisent l’entrée à nombre de spectateurs modestes. On objectera que la situation n’est pas seulement française qu’elle concerne pratiquement tout le foot mondial et de son point de vue ce ne sont pas les affaires de la FIFA normalement en charge de la régulation du sport le plus populaire qui peuvent rassurer sur les perspectives d’assainissement d’une activité sportive complètement pourrie par le fric. On peut évidemment aimer le foot, le sport en général (enfer c’est encore mieux sans pour autant cautionner les dérives financières. Pour l’OM le dossier indique que ces montants associés à des joueurs indiquent des sommes « destinées à la rétribution occulte de leurs agents » ou ont été versées illégalement lors d’une « renégociation ou la prolongation de contrat ». Dans le cadre de cette enquête tentaculaire, le juge Guillaume Cotelle a déjà convoqué Jean-Claude Dassier, qui a été mis en examen pour « abus de biens sociaux, blanchiment en bande organisée, association de malfaiteurs, faux et usage de faux », et Vincent Labrune.   Selon le tableau publié par le Canard Enchaîné, une vingtaine de joueurs sont concernés. Que ce soit à travers leur transfert ou leur prolongation de contrat, l’institution OM a été victime de sommes gonflées afin de contenter tous les gourmands. Mais la palme semble être attribuée à André-Pierre Gignac. Le natif de l’Étang de Berre a pour particularité d’avoir eu pour premier agent Christophe d’Amico, un patron de boite de nuit à Marseille. À l’occasion de l’explosion du joueur à Lorient, son avenir aurait commencé à intéresser plusieurs membres du « milieu » marseillais, à en croire le journal. Au point de provoquer une réunion entre plusieurs gros bonnets du milieu corso-marseillais. Ces derniers, qui « collaboreraient » avec des agents sous licence officielle, graviteraient autour du monde du football et de ses millions.  Le plus gros préjudice concerne l’image du club. Les innombrables affaires plombent un peu plus la réputation d’un club à vendre. Depuis l’annonce de la vente du club, les articles sur les écoutes de Didier Deschamps et Jean-Pierre Bernès ont déjà montré le climat délétère permanent qui entoure le club. De plus en plus, l’éventuel futur repreneur semble devoir composer avec des obligations qui n’auront rien de classiques. Souvent balayée d’un revers sous le tapis de la légende urbaine, l’influence du milieu est de plus en plus mise en évidence par des enquêtes judiciaires. La police judiciaire de Marseille et l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) sont particulièrement attentifs au club, tant les ramifications avec des grands noms du crime corse et marseillais deviennent palpables et lisibles. À terme, si les dirigeants phocéens ainsi que sans doute d’anciens joueurs, devraient être entendus par la justice, les retombées pour le club seront surtout désastreuses

 

(Avec (RTL)

Drogue Marseille : encore trois morts, la routine ?

Drogue Marseille : encore trois morts, la routine ?

 

 

 

Bon an mal an il faut compter une vingtaine de morts par  à Marseille pour règlement de comptes liés surtout au trafic de drogue mais il semble bien cette fois qu’on semble en avance sur ce sinistre calendrier puisqu’on compte déjà 10 morts  depuis le début de l’année. La routine à Marseille en quelque sorte si les conséquences n’étaient pas aussi dramatiques ;  des meurtres entre bandes rivales qui affectent gravement l’image d’une ville sans doute par ailleurs l’une des plus agréables à vivre une ville cependant dont la réputation est plombée par les zones de non-droit des quartiers nord gangrenés le trafic de drogue. La police a certes fait ces derniers mois un travail assez remarquable mais le travail à faire reste encore immense et les moyens insuffisants. En effet Trois hommes ont trouvé la mort samedi soir dans une fusillade probablement liée au trafic de drogue dans une cité des quartiers nord de Marseille, ce qui porte à dix le nombre de personnes tuées par balle dans l’agglomération depuis le début de l’année. «Un homme arrive, il “défouraille” et en tue trois et en blesse trois autres», a résumé pour l’AFP le procureur adjoint de Marseille André Ribes. Selon les premiers éléments, «deux ou trois» assaillants ont fait irruption peu avant 23h00 dans une épicerie de nuit, en bas d’un petit immeuble de quatre étages au coeur de cette cité du 15e arrondissement où une «quinzaine de personnes» regardaient le «clasico» de la Liga espagnole entre le FC Barcelone et le Real Madrid. La thèse du règlement de comptes sur fond de trafic de drogue fait peu de doute, selon les enquêteurs. «A l’évidence, c’est lié aux stupéfiants», a dit à l’AFP une source proche de l’enquête. «L’implication des victimes dans le trafic de drogue semble assez établie pour au moins deux d’entre eux», a indiqué cette source. Les trois victimes avaient entre 20 et 30 ans. Bassens était il y a quelques années l’un des plus importants «plans stup» de Marseille, mais est devenu beaucoup plus modeste depuis que les têtes du réseaux, les frères Laribi, ont été arrêtés puis condamnés pour un triple homicide. Le quartier continue cependant d’être la cible d’opérations policières: «On est sur un secteur très affaibli, il a été bien ‘tapé’ ces derniers temps, y compris récemment» et il «suscite la convoitise», a poursuivi la même source. «A partir de là, tous les scénarios sont envisageables: soit c’est l’équipe qui gère le réseau qui a voulu se défendre, soit c’est une équipe qui a voulu le récupérer», ajoute-t-elle. «Ça ne donne pas beaucoup d’espoir pour les générations à venir. Il y a un vrai travail de fond à faire»  En 2015, 19 personnes avaient été tuées dans des règlements de comptes dans les Bouches-du-Rhône, 18 en 2014 et 17 en 2013.

123



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol