Archive pour le Tag 'marquis :'

Les députés de Macron : des petits marquis carriéristes

Les députés de Macron : des petits marquis carriéristes

 

Plus de la moitié du personnel politique au niveau national sort des instituts d’études politiques et autres Sciences-po et ENA. Bref une oligarchie qui investit à peu près tous les partis politiques, élevée à la même religion de l’ultra libéralisme en même temps que  du conformisme étatique,  et du discours pour anesthésier les foules. Macron a donné l’exemple lors de son dernier discours de ce que peut donner le summum du baratin technocratique flou et contradictoire. Pour résumer vulgairement Macron sur le fond a  confirmé le cap et pour le reste botte en touche en espérant que la pseudo concertation de trois mois permettra de calmer les esprits. La dialectique habituelle des oligarques dont l’objet principal est de conquérir puis de conserver pouvoir. Le parti en marche comprend encore davantage que les autres organisations de cette catégorie de petits marquis sans aucune légitimité sociale, sans aucune expérience politique (comme l’actuel président de la république d’ailleurs) qui ne détiennent le pouvoir que de Macron. Certes ils ont été élus, mais une chèvre en marche l’aurait  été. Les discours, la prétention et la vanité voir le mépris de ces petits marquis n’est plus tolérable. Il suffit d’analyser la sociologie des responsables nationaux d’en marche. De ce point de vue les gilets jaunes ont raison de réclamer la dissolution de l’assemblée nationale.

 

Le contenu très superficiel de l’enseignement (source wikipédia

« Les instituts d’études politiques ne préparent pas à un métier en particulier mais délivrent une formation fondamentale et pluridisciplinaire incluant du droit, de l’économie, de l’histoire, de la science politique, de la géographie, de la sociologie et des langues vivantes, afin de donner aux étudiants une solide culture générale, une aisance dans l’expression orale et une forte capacité de synthèse. Cette formation intellectuelle ouverte à l’international permet d’appréhender un large éventail de professions allant de la politique aux administrations publiques en passant par les affaires, le journalisme ou les métiers du droit.)

Macron et ses petits marquis : des imposteurs

 Macron et ses petits marquis : des imposteurs

 

 

La déception vis-à-vis de Macron est d’autant plus importante que certains espéraient un véritable changement chez celui qui incarnait de fait le dégagisme et la rupture avec l’ancienne classe politique. Ceci étant, on doit relativiser la victoire de Macron,  élu comme souvent par effraction, davantage par rejet de François Hollande que par adhésion au projet macroniste On objectera que cette ambiguïté a déjà existé lors d’autres consultations présidentielles. Les élus à la magistrature suprême  se croient  investi pour mettre en œuvre un programme alors qu’ils ne sont réellement soutenus que par 20 à 25 % des électeurs. Macron, lui,   a obtenu 24 %. Aujourd’hui c’est le retour à ce score puisqu’autour de 75 % des Français rejettent sa politique. L’atout premier de Macron,  c’était sa jeunesse, son culot et surtout le sentiment d’être sorti de nulle part. De s’être  affranchi des partis et autres groupes de pressions. Macron donnait l’impression de n’être ni à gauche ni à droite, bref ailleurs. On sait maintenant que cette élection n’a été permise que par le soutien des milieux financiers avec la médiation de Juillet, ancien secrétaire général de l’Élysée, d’Alain Minc conseiller des plus grands groupes ou encore de Jacques Attali, lui aussi conseiller des princes. Macron a rapidement oublié qu’il avait été ministre d’un gouvernement socialiste pour mettre en place une politique de droite, se hâtant  de distribuer les cadeaux fiscaux aux plus nantis et maintenant à la recherche de ressources pour boucher les trous. Malheureusement la fiscalité a tué le pouvoir d’achat et la croissance. Contrairement aux idées reçues, Macron n’a pas de compétences (ni de formation) en matière économique et il est évident qu’il manifeste une certaine distance voire une condescendance avec le champ social. Bref, Macron est un incompétent dangereux doublé d’un personnage arrogant et prétentieux que l’opinion publique ne supporte plus. Le macronisme est une escroquerie intellectuelle, ce n’est que le retour de la vieille droite avec sa horde de courtisans, de petits marquis carriéristes,  incapables d’autre chose que de ânonner obséquieusement la parole jupitérienne de Macron. «  J’assume,…. on ne lâche rien, ….on  maintient le cap et les réformes, ….on applique le programme. »  Autant de formules creuses qui cachent mal le vide idéologique et l’absence de connaissances des réalités. Le macronisme est une imposture et constitue sans doute aujourd’hui la plus grande menace pour le pays. Du point de vue économique, social mais aussi sociétal. Tout cela finira très mal.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol