Archive pour le Tag 'Marisol Touraine; retraités ; pas intouchables;Et les apparatchiks ?'

Marisol Touraine : « Les retraités ne sont pas intouchables. » Et les apparatchiks ?

Marisol Touraine : « Les retraités ne sont pas intouchables. » Et les apparatchiks ?

 

« Les retraités ne sont pas intouchables ». C’est la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Marisol Touraine, qui le dit. Et les apparatchiks ? Car la ministre est un pur produit du système politique ; elle a à peine travaillé comme fonctionnaire avant de se consacrer rapidement et  entièrement à la politique ; facile, la plupart des fonctionnaires conservent leurs salaires et la garantie de l’emploi quand ils se mettent « au service du citoyen ». Pas étonnant que le PS ne compte aucun ouvrier et aucun employé du privé parmi ses députés. (C’est aussi valable, pour la droite). Que connaît-elle des retraités  cette spécialiste des questions sociales ? Rien ou pas grand chose, elle n’a jamais mis les pieds dans les réalités économiques et sociales du privé ; certes comme l’indique la cour des comptes, certains retraités bénéficient d’avantages fiscaux qu’il convient de rectifier ; mais constater que les retraités bénéficient d’un patrimoine plus important que les salariés n’est pas en soi condamnable ; économiquement cela se justifie par l’addition des années de travail. D’abord, ils ont travaillé plus et beaucoup plus longtemps. Des durées de travail de 5O heures et plus pour beaucoup et pas 35 heures ; des congés limités, pas d’ASSEDIC avant 1958, beaucoup moins d’arrêts maladie ou encore de droits à la formation. Certes cette génération est sans doute aussi responsable de l’endettement du pays pour avoir tolérer trop de laxisme dans tous les domaines notamment l’affaiblissement de la valeur travail cause première de la perte de compétitivité de l’économie.   Dans sa quête de réduction des déficits publics, le gouvernement pourrait frapper les seniors au portefeuille. Un rapport de la Cour des comptes publié jeudi 13 septembre a ouvert la voie. Dès le lendemain, Michel Sapin a ainsi laissé entendre qu’il pourrait augmenter la CSG des retraités, pour l’aligner sur celle des actifs. Le ministre du Travail a bien pris soin de préciser que seuls les plus aisés seraient concernés. Il n’empêche, il s’agit là d’une véritable rupture par rapport à l’ère Sarkozy, lequel s’est toujours refusé à puiser de nouvelles recettes chez les 16,2 millions de retraités, l’une de ses principales clientèles électorales. À lire le rapport des magistrats de la Rue de Cambon, la mesure serait pourtant justifiée. Car les retraités jouissent d’une situation « en moyenne globalement meilleure que celle du reste de la population ». Elle n’a en tout cas plus rien à voir avec celle qui prévalait dans les années 70, lorsque les premières cohortes ont cessé de travailler tout en bénéficiant du régime de retraite créé après la Seconde Guerre mondiale.. Non seulement les retraités actuels possèdent un « patrimoine moyen supérieur à celui des actifs », mais ils connaissent aussi « un niveau de vie moyen supérieur à celui du reste de la population ».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol