Archive pour le Tag 'mariage'

« Gilets jaunes » : l’abrogation du mariage pour tous en tête !!!

« Gilets jaunes » : l’abrogation du mariage pour tous en tête !!!

C’est ce qui résulte de la   consultation en ligne lancée par le Conseil économique, social et environnemental (Cese). La preuve sans doute que la consultation a été noyautée par certains mouvements extrémistes notamment la « manif pour tous ». la revendication qui a recueilli le plus de votes est l’abrogation de la loi Taubira sur le mariage homosexuel, avec 5 897 votes. Sur 6000 contributions !   Dans les contributions les plus votées, figurent également des textes pour demander « la fin des subventions dans l’éolien »,  »le retour à l’universalité des allocations familiales »,  »la prise en compte du vote blanc » ou  »la création d’un référendum d’initiative citoyenne ». Bref des résultats fortement teintés de la pensée d’extrême droite. Tandis que sans doute aussi la preuve que les consultations par voie d’Internet  peuvent n’aître guerre représentative et ne concernait que les militants les plus engagés voir les plus radicaux. Certes pour le grand débat national on propose la tenue de réunions d’initiative locale mais on peut légitimement s’interroger comment organiser une consultation démocratique en quelques semaines sur des sujets aussi importants que le service public, la démocratie, la fiscalité et l’organisation de l’État. Les débats très rares risquent d’être très confus et finalement tout cela pourra se réduire à des dépôts de cahiers de doléances qu’on ne sera pas vraiment comment traiter compte de tenue de leurs contradictions et de leur simplisme.

Mariage princier : ras le bol

Mariage princier : ras le bol

 La plupart des unes des grands médias sont consacrés à cet événement fondamental pour l’humanité : le mariage du prince britannique, Harry et de l’actrice. Et de donner tous les détails de la cérémonie qui n’ont aucun intérêt. Exemple : «. Contrairement à son frère, le prince William, et à son grand-père, le prince Philip, Harry a choisi de porter une alliance. Concernant celle du prince Harry, il s’agit d’un anneau de platine. Meghan, elle, porte désormais une alliance, dont l’or provient d’une mine galloise appartenant à la souveraine et a été offert par la reine. C’est une tradition depuis le mariage de la reine-mère, la mère de la reine Elisabeth, en 1923.

Meghan n’a pas promis d’ »obéir » à son mari. Harry et Meghan ont choisi une version moderne de l’échange des consentements. Tout comme Kate en 2011, et contrairement à ce qu’avait fait la reine Elizabeth II, Meghan n’a pas juré « obéissance » à son mari. Harry et Meghan ont promis « de s’aimer et de se chérir », « pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse comme dans le dénouement, dans la santé comme dans la maladie », et ce « jusqu’à ce que la mort » les sépare. Dans le bouquet de Meghan se trouvaient enfin des fleurs cueillies par le prince Harry lui-même dans le jardin de leur résidence à Kensington Palace. »

 

 Par contre on ne sait pas si le prince portait des slips brodés avec l’emblème de la couronne.  Bref des niaiseries qui ont rempli les pages entières de l’info de la télé, de la presse écrite et des grands sites internet.

Les Français dépensent en moyenne 8666 euros pour leur mariage… et autant pour un divorce

Les Français dépensent en moyenne 8666 euros pour leur mariage… et autant pour un divorce

 

 

Le Figaro rend compte d’une étude qui fait apparaitre que les couples dépensent en moyenne près de 9000 euros pour le mariage. Coïncidence c’est à peu près la même somme que lors d’un divorce.  Selon une étude réalisée par OpinionWay pour Sofinco, en 2018, les Français envisagent de dépenser un budget de 8666 euros pour leurs noces. La somme est en augmentation de 406 euros par rapport à 2017 (8260 euros). Mais pour Gwenaelle Sommier, wedding planer chez Mission Mariage, «le budget reste encore un sujet extrêmement tendu pour les futurs mariés, plus tendu qu’avant la crise il y a 10 ans» raconte-t-elle. Selon l’étude, ces dépenses élevées freineraient 53% des Français dans leur envie de convoler en justes noces. Cette part atteint 69% chez les moins de 35 ans. Des mariages qui pour 50% se terminent en divorce. D’après uen étude de l’Insee  depuis 30 ans, les modes de vie en couple ont fortement évolué en France : entre recul du nombre de mariages, recours accru au régime de la séparation de biens, et augmentation du patrimoine des couples mariés. De 1992 à 2010, le recours au mariage a connu une diminution de 15 points de pourcentage sur l’ensemble des couples. Pour les couples formés depuis moins de 12 ans, la baisse est plus spectaculaire puisque la part de couples mariés passe de presque 70 % à 44 % soit une baisse de 36 %. Les couples pacsés représentent quant à eux environ 8 % des jeunes couples en 2010, selon les auteurs. Le mariage était choisi par 90 % des couples en 1992, mais seuls 3 couples sur 4 sont mariés en 2010. Les pacsés, observés uniquement en 2010, représentent un peu plus de 3 % du total des couples.

 

Le FN et Dupont-Aignan : fin du mariage

Le FN et Dupont-Aignan : fin du mariage

 

Le mariage entre le Front National et Dupont Aignan  aura été de courte durée, l’idylle aura duré seulement le temps d’une campagne. Il faut dire que les prétentions de Dupont Aignan étaient un peu exorbitantes aux yeux du Front National. Il exigeait en effet 120 candidats sur 574 alors qu’il a faits moins de 5 % aux présidentielles et surtout que son implantation locale est dérisoire. Les sondages lui donnent au mieux 3 % aux législatives. L’alliance n’aura donc pas duré bien longtemps. Selon lepoint.fr, l’accord entre le FN et Debout la France est fini. Lors d’un conseil national élargi aux candidats aux législatives du parti de Nicolas Dupont-Aignan, ce samedi, les conditions proposées par le FN auraient été revues à la baisse. L’accord prévoyait initialement que chaque parti retire des candidats dans plusieurs circonscriptions pour favoriser ceux de l’autre. Mais aujourd’hui, « [le FN] ne propose plus autant de circonscriptions gagnables que Nicolas Dupont-Aignan le voulait », explique au point.fr Dominique Jamet, ancien vice-président du parti qui a démissionné après le soutien à Marine Le Pen. Selon un cadre de Debout la France cité par le site de l’hebdomadaire, « au début, on parlait en interne de 120 candidats, puis finalement 50. Et maintenant, le FN n’arrive plus à trouver les circos ». En plus, le FN souhaitait que les troupes de Nicolas Dupont-Aignan se présentent avec une double étiquette FN et DLF. Ce dont le leader de Debout la France ne voulait absolument pas.

 

Balkany : un mariage arrangé pour réaliser une opération immobilière

Balkany : un mariage arrangé pour réaliser une opération immobilière

Et encore une nouvelle affaire pour les Balkany qui aurait arrangé un mariage pour permettre a réalisation d’uen opération immobilière. Du coup les enfants du marié porte plainte d’autant que le marié a rapidement quitté son épouse après la vente un peu forcée de sa maison.  Patrick Balkany fait l’objet depuis octobre d’une mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale mais il apparaît avec son épouse ce mardi dans une toute nouvelle affaire. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour abus de faiblesse, révèle franceinfo. En cause, un mariage célébré en juin 2014 à la mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) par le député- maire (LR), Patrick Balkany.  La cérémonie se déroule en très petit comité. Les futurs époux sont sexagénaires et militants pro-Balkany; ils se sont rencontrés lors de la campagne des municipales, en 2014. La mariée est une ancienne standardiste de la mairie de Levallois-Perret. Patrick Balkany célèbre l’union devant trois témoins : sa femme et adjointe Isabelle, un élu, et le mari d’une conseillère municipale. Selon franceinfo, ce mariage n’a pas été publié au bulletin municipal. La mariée ne connaîtrait pas la famille de son époux.  Ce sont les deux filles du marié, mises au courant a posteriori du mariage, qui ont déposé plainte. Elles soupçonnent leur père d’avoir été abusé par sa nouvelle épouse. Car quelque temps après son mariage, il a vendu sa maison de Levallois à un conseiller municipal de la ville travaillant pour un homme d’affaires originaire de Dubaï. Selon France Info, le sexagénaire refusait jusqu’alors de vendre son logement, dernière parcelle à acquérir pour mener à bien le projet. Puis le marié est parti vivre en Normandie. Mais le couple a divorcé dans les mois qui ont suivi.   Tous les protagonistes du dossier ont déjà été entendus par les policiers en charge de l’enquête. Et contestent un quelconque mariage arrangé.

 

Mariage des centrales d’achat d’Auchan et système U

 

 

Plusieurs synnergies vont êter misse en place entre Auchan et Système U. La  plus importanate concernera la centrale d’ahaht, ce qui supposera des changements logistiques et des pressions accrues sur les producteurs. Auchan et Système U seront copropriétaires de la nouvelle centrale d’achat commune, qui aura vocation à négocier avec tous les fournisseurs, pour un montant d’achat global de 50 milliards d’euros par an.  Du coup ce nouvel ensemble viendrait en seconde poistion en France. Le dossier d’alliance plus poussée entre les deux groupes, annoncé en février dernier et déposé le 10 mars à Bruxelles, serait en cours de renvoi devant l’autorité de la concurrence. Un projet complexe qui, s’il ne peut être considéré comme une fusion, se concrétiserait bien par la création du numéro deux français de la distribution, juste derrière Carrefour et devant Leclerc. Obligés de se rapprocher pour rester dans la course aux prix que se livrent depuis trois ans les enseignes du secteur, le groupe intégré nordiste et le groupement d’indépendants ont noué un projet d’alliance complexe, dont le Figaro vous livre les grands axes, mais surtout les tenants et les aboutissants, dans un paysage de la distribution en pleine recomposition.

 

Royal-Hollande histoire secrète : d’abord un mariage politique

Royal-Hollande histoire secrète : d’abord un mariage politique

Hollande et Royal sont surtout unis par les liens sacrés de la politique et cela depuis qu’ils sont sortis de l’ENA où ils se sont connus. Françoise Degois ancienne conseillère de Ségolène raconte l’histoire Hollande-Royal dans un livre.  Son récit débute en 1978, année où les deux futurs responsables politiques se sont rencontrés, au sein de la promotion Voltaire de l’ENA. Les copains de François Hollande surnomment alors Ségolène Royal « la geisha ». Les années défilent et Françoise Degois raconte l’ascension de deux animaux politiques, hors du commun.L’ancienne journaliste insiste sur l’importance de leur couple. Même séparés, ce lien a parfois prévalu dans leurs choix politiques. Comme ce 10 octobre 2011, quand Ségolène Royal, sèchement battue lors du premier tour de la primaire socialiste, doit choisir entre Martine Aubry et François Hollande, en lice pour le second tour. L’entourage de la présidente du Poitou-Charentes estime qu’elle va choisir la maire de Lille. Mais « Ségolène » et « François » se voient et il réussit à la convaincre. Elle ne pouvait « pas prendre une décision contre le père de ses enfants », écrit Françoise Degois. Entre deux digressions à la première personne, l’ancienne journaliste lâche quelques anecdotes inédites. Comme cette rencontre secrète entre DSK et Ségolène Royal en novembre 2010, quand le patron du FMI cherche à savoir si l’ancienne candidate à la présidentielle souhaitait repartir dans la course à l’Elysée. « On verra », lui répond l’élue poitevine. Quand DSK pose la même question à François Hollande quelques semaines plus tard, le député corrézien lâche aussi : « On verra. » Le cas de Valérie Trierweiler est aussi abordé. Mais Françoise Degois ne s’épanche pas sur le sujet. « Elle exige, elle obtient », écrit-elle à propos de celle qui n’est aujourd’hui plus première dame. Valérie Trierweiler apparaît sous un jour sévère, comme lors du grand meeting du Bourget, le 22 janvier 2012, où elle filtre les entrées devant la loge du candidat Hollande : « Toi tu rentres, toi tu ne rentres pas. Non, j’ai dit non. Il ne veut voir personne. » Est aussi évoquée la crise du « tweet destructeur », celui par lequel Valérie Trierweiler apporte son soutien à Olivier Falorni contre Ségolène Royal en pleine campagne législative. Quand elle apprend la nouvelle, la présidente du Poitou-Charentes ne peut y croire. C’est Martine Aubry, venue à La Rochelle ce jour-là, qui lui glisse : « Ségolène, c’est pas marrant mais il faut réagir tout de suite. Si tu veux, je le fais. » Cela n’a pas empêché la défaite « magistrale » qui a suivie. Paradoxalement, cet échec a permis à Ségolène Royal de renouer le dialogue avec celui qu’elle appelle désormais publiquement « le Président ». Deux ans plus tard, le chef de l’Etat envoie Jean-Yves Le Drian, son fidèle ministre de la Défense, pour négocier avec Ségolène Royal son entrée au gouvernement. Elle souhaite « un grand ministère de l’Intelligence », qui regrouperait Culture, Jeunesse et Education. Celui qui avait été proposé à Martine Aubry en mai 2012. François Hollande lui offre plutôt l’écologie. « A nouveau, ils roulent leur rocher ensemble », conclut Françoise Degois.

 

Sondage : l’achat Immobilier : plus important qu’un CDI ou le mariage !

Sondage : l’achat Immobilier : plus important qu’un CDI ou le mariage !

 

 

Curieuse cette importance attachée à l’immobilier qui traduit peut-être la crise du secteur et les difficultés pour les primo-accédants. Une étude IFOP pour « VousFinancer.com », publiée mercredi 11 juin, révèle que les Français estiment que l’accès à la propriété est une étape plus importante que le mariage dans une vie.  Pour 36% des Français, l’achat d’un bien immobilier constitue l’étape la plus importante dans une vie. C’est le résultat d’une étude IFOP pour le site spécialisé  VousFinancer.com et pour le Syndicat national des professionnels immobilier (SNPI), parue mercredi 11 juin et relayée par 20minutes Pour les sondés, l’accès à la propriété est même plus important que la signature d’un contrat à durée indéterminée (CDI) ou qu’un mariage.  « Nous avons été surpris. Cela prouve que les lignes bougent », commente Alain Duffoux, président du SNPI, auprès de nos confrères.  D’après Frédéric Michaud de l’Ifop, les jeunes sont particulièrement concernés par cette nouvelle tendance. Les 25-34 ans achètent d’ailleurs de plus en plus à deux, en couple.

 

Mariage homos: plus que 36% des Français pour

Mariage gay: plus que  36% des Français pour

Effet sans doute de la protestation mais aussi du mécontentement général, la baisse du pourcentage des français pour le mariage homos. Plus d’un Français sur deux (54%) dit préférer une union civile pour les couples homosexuels, qui offrirait les même droits que le mariage mais sans autoriser l’adoption, selon un sondage Ifop pour le magazine Valeurs actuelles.  Plus d’un tiers (36%) déclarent en revanche préférer l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels, comme le prévoit le projet de loi définitivement voté le 23 avril. Un sur 10 ne se prononce pas. Cette préférence pour l’union civile sans droit à l’adoption est plus marquée chez les sympathisants de l’UMP (82%) et du FN (64%). A contrario, parmi les sympathisants de gauche, 60% donnent leur préférence à l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe.

Mariage pour tous : censuré par le conseil constitutionnel ?

Mariage pour tous : censuré par le conseil constitutionnel ?

L’ ultime arme législative sera un recours devant le Conseil constitutionnel, comme l’ont annoncé des députés de l’UMP vendredi matin, après une séance houleuse. Les élus comptent lancer cette procédure « mardi ou mercredi prochain », précise au JDD.fr l’UMP Philippe Gosselin, député de la Manche. Depuis une décision du Conseil constitutionnel datant du 28 janvier 2011, l’UMP sait que le mariage homosexuel n’est pas contraire aux lois de la République. Mais l’opposition fonde ses espoirs sur le volet « adoption » du texte. Deux magistrats ont d’ailleurs publié une tribune dans La Croix, vendredi, titrée : « Et si l’inconstitutionnalité de (ce) projet de loi venait de ses conséquences sur la filiation adoptive? » La filiation est le fait d’avoir, inscrit sur son acte de naissance, une mère et un père. Or, l’adoption dite « plénière », qu’instaure le projet de loi sur le mariage pour tous, rompt tout lien de filiation entre l’enfant et ses parents biologiques. Dans le cas de couples homosexuels, seuls ses deux pères ou ses deux mères sont liés à leur enfant. Problème : la Cour de cassation a estimé, dans deux arrêts du 7 juin 2012, que l’inscription d’un enfant né de deux parents du même sexe dans les registres de l’état civil est contraire au « principe d’altérité sexuelle ». « C’est pourquoi le volet ‘adoption’ du texte est fragile », assure Philippe Gosselin qui en appelle aux Principes fondamentaux reconnus par les Lois de la République (PFRLR). En effet, les Sages ne s’appuient pas sur la seule Constitution : ils prennent en compte la jurisprudence des hautes instances juridiques, les traités internationaux mais aussi des textes moins connus tels les PFRLR. En juin 2012, la Cour de Cassation s’est d’ailleurs appuyée sur le PFRLR imposant la définition hétérosexuée du mariage. Tous les spécialistes du droit n’ont pas la même analyse. Ainsi, Alexandre Viala, professeur de droit à l’Université de Montpellier I, accuse une partie de la communauté scientifique de servir les opposants au mariage pour tous : « Nul ne saurait, fût-ce au nom de la connaissance savante d’une supposée tradition législative, dicter au juge constitutionnel ce qu’il doit déduire de celle-ci. » « Le PFRLR est une catégorie désignée par le préambule de 1946 (repris en 1958 dans celle de la Ve République, Ndlr) dans lequel le Conseil constitutionnel est libre de ranger la chose qu’il entend », écrit-il pour la Revue des droits et des libertés fondamentaux. Le Conseil constitutionnel pourrait au contraire s’inspirer de la condamnation de l’Autriche par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) pour discrimination envers les couples homosexuels dans un cas d’adoption. Dans le cadre de cette affaire, les magistrats autrichiens avaient estimé que le terme de « parents » impliquait que ceux-ci soient de sexe différent. Principe récusé par la CEDH qui a validé l’adoption plénière. La décision des Sages n’a donc rien de prévisible. « C’est pour ça que je reste prudent quant à l’inconstitutionnalité de l’adoption plénière. Mais, parfois, le Conseil constitutionnel étonne en censurant la loi pour des motifs qui nous apparaissaient pas évidents », note Philippe Gosselin. Le député UMP de la Manche indique d’ailleurs « vouloir s’appuyer sur d’autres textes que les PFRLR ». Ainsi, au nom de « l’ordre public international » ou du principe d’ »intelligibilité de la loi » (la loi doit être applicable), le projet de loi sur le mariage pour tous pourrait être en partie retoqué. Pour l’opposition, la censure d’un seul article du texte serait vécue comme une victoire.

 

Sondage Mariage homos: les Français contre un débat à l’école

Sondage Mariage homos: les Français contre un débat à l’école

La majorité des Français sont hostiles à l’organisation de débats sur le mariage pour les couples de même sexe au sein des établissements scolaires, selon un sondage CSA pour BFM-TV publié jeudi. 54% des sondés jugent que ce n’est pas le bon endroit pour ne parler, alors que 33% y sont favorables. Dans le détail, 54% des personnes interrogées estiment que ce serait une « mauvaise chose » (29%) ou une « très mauvaise chose » (25%). A l’inverse, 33% jugent que débattre sur ce sujet entre élèves et professeurs serait une « bonne chose ». Treize pour cent ne se prononcent pas. Le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe sera examiné à l’Assemblée nationale à partir du 29 janvier. Le secrétaire général de l’enseignement catholique Eric de Labarre a envoyé en décembre une lettre à ses chefs d’établissements, leur rappelant l’opposition de l’Eglise au projet de « mariage pour tous » et suggérant la tenue de débats à ce sujet. Le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, a dénoncé cette démarche et exhorté les recteurs à « la plus grande vigilance » par rapport à ces établissements. Une manifestation contre le projet de loi sur le « mariage pour tous » est prévue dimanche à Paris

Mariage homos : le FN divisé

Mariage homos : le FN divisé

 

« Alors que Marine Le Pen rêve de faire imploser l’UMP, c’est le Front national qui fait du suivisme, explique au JDD.fr le sociologue spécialiste du Front, Sylvain Crépon . En outre, explique-t-il, les cadres du parti craignent les débordements lors de cette manifestation. Mi-novembre, lors d’une première manifestation contre le mariage homosexuel, les activistes féministes de Femen et l’essayiste Caroline Fourest avaient été prises à partie et certains roués de coups. Marine Le Pen, qui cherche à « dédiaboliser » son parti, ne veut pas de ce genre d’incidents près du cortège du FN. Pour preuve, le point de rendez-vous de la délégation du mouvement a été prévu à plusieurs kilomètres de celui du cortège de l’institut catholique intégriste Civitas. Pour le député Gilbert Collard, la position d’équilibriste de Marine Le Pen était seulement une question de stratégie politique vis-à-vis de l’UMP. Rien à voir avec le fait que certains cadres du parti sont favorables au mariage pour tous ou soucieux que le parti ne s’éloigne pas trop de ses électeurs homosexuels. « Je ne crois pas que ce soit le problème. Dans mon entourage aussi, j’ai des personnes favorables au mariage pour tous. Mais on ne peut pas demander aux gens de renoncer à leurs opinions car ce ne sont pas les nôtres », glisse l’avocat au JDD.fr. Pourtant, Marine Le Pen est prise en tenailles entre les membres historiques de son parti et certains proches. « Elle est entourée par quelques gays. C’est de notoriété publique au sein du parti, même si aucun d’entre eux n’a fait de coming out », explique Sylvain Crépon, qui a consacré un chapitre de son Enquête au cœur du nouveau Front national aux homosexuels au sein du Front national. Ces cadres ne réclament pas forcément le droit au mariage mais sont sensibles aux droits des homosexuels. A l’opposé, des membres historiques estiment que la famille traditionnelle est une valeur cardinale du parti. C’est cette partie-là du FN qui l’a emporté lundi matin en bureau politique. Depuis l’accession de Marine Le Pen à sa tête, le FN est presque devenu « gay friendly ». « Il y a eu un afflux de militants gays » depuis 2010, assure Sylvain Crépon. Ses déclarations (« qu’on soit homme ou femme, hétérosexuel ou homosexuel, chrétien, juif, musulman ou non-croyant, on est d’abord français! », avait-elle dit  le 1er mai 2011) ont montré la volonté d’un renouvellement générationnel qui a séduit. Selon une étude Ifop pour le Cevipof sur les électorats sociologiques à la présidentielle, sortie en janvier 2012, 10% des personnes sondées se déclarant homosexuels se disaient proches du Front national, soit un point de plus que dans le reste de la population. A l’époque, Marine Le Pen recueillait le même taux d’intention de vote au premier tour chez les hétérosexuels (19,5%) que chez homosexuels et bisexuels (19%). Soit cinq points de plus dans cette dernière catégorie par rapport au score réalisé par son père en 2007. « Electoralement parlant, ce n’est pas porteur pour Marine Le Pen de faire campagne contre le mariage pour tous », assure Sylvain Crépon. Ainsi, selon un sondage Ifop pour le JDD paru en novembre, il y a plus de personnes favorables à l’adoption pour les couples homosexuels chez les sympathisants du FN (35%) que chez les sympathisants de l’UMP (29%), où les catholiques sont plus nombreux qu’au FN, précise le sociologue. En outre, les ouvriers, catégorie visée principalement par Marine Le Pen, sont majoritairement pour la proposition portée par le gouvernement de François Hollande. « Marine Le Pen avait réussi à trouver un point d’équilibre en prenant exemple sur des partis européens comme le PVV de Geert Wilders ou le FPÖ autrichien qui sont pour le mariage homosexuel et dénonce l’attitude des islamistes sur ces questions », poursuit Sylvain Crépon. Marine Le Pen, qui aime à critiquer le conservatisme supposé de certains musulmans, voit ainsi son parti prendre une position conservatrice. Une position qui divise donc : selon le sociologue, « il peut y avoir un vrai problème d’unité du parti sur cette question ».

Prochain mariage de Bardot et Depardieu en Russie ?

Prochain mariage de Bardot et Depardieu en Russie ?

Brigitte Bardot russe ? La menace évoquée par « BB » si les 2 éléphantes d’un zoo lyonnais atteintes de turbercolose et menacées d’euthanasie ne sont pas sauvées fait évidemment déjà réagir. On parle dun éventuel mariage avec Depardieu; pour l’avenir de la race humaine, il faut espérer qu’il ne feront pas d’enfant  !  réctions auusi du gournemenet; Interrogés dans la cour de Matignon, deux membres du gouvernement ont répondu . « Elle pourrait demander Gérard Depardieu en mariage, ce serait formidable », a ironisé le ministre de l’Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon.  Sa collègue déléguée aux Personnes âgées, a déclaré dans un sourire avoir « une longue liste de personnes que je voudrais voir en Russie, mais je ne la confierai que par l’intermédiaire d’un avocat ». « Je ne la connais pas personnellement et je l’avais pas mise en haut de la liste », a-t-elle ajouté à propos de Brigitte Bardot.  L’ex-ministre UMP Nora Berra se dit quant à elle dans un communiqué à la fois « heureuse » du combat menée par l’ancienne actrice pour défendre les éléphantes et « consternée » par « cette menace un peu ridicule et indigne qui foule au pied le grand honneur d’être français et fait de notre nationalité un objet de marchandage ou de menace ».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol