Archive pour le Tag 'Mariage homos'

Sondage mariage homos : 67% des Français pour un arrêt des manifestations

Sondage mariage homos : 67% des Français pour un arrêt des manifestations

 67% des personnes interrogées par l’IFOP ( Métro) estiment que ces manifestations devraient cesser, le Parlement s’étant exprimé. Le clivage politique reste cependant inchangé. Bien que partagés, les sympathisants de l’UMP (56%) et du Front national (55%) sont majoritairement favorables à une poursuite des manifestations destinées à contraindre le gouvernement à abroger la loi. A l’opposé, 88% des sympathisants du PS souhaitent un arrêt de cette mobilisation. Seuls 12% des sondés pensent que de nouvelles manifestations pourraient infléchir la position du gouvernement. Un pessimisme qui gagne les rangs des opposants, lesquels sont seulement 21% à considérer que l’exécutif pourrait changer d’avis. De fait, l’adoption du texte semble renforcer progressivement la légitimité de la loi. 53% des personnes interrogées approuvent le vote de l’Assemblée nationale permettant le mariage homosexuel. Si la loi bénéficie toujours du soutien massif des sympathisants de gauche (79%), elle rencontre une opposition importante à droite, d’ailleurs plus forte chez les sympathisants de l’UMP (seuls 25% y sont favorables) que chez ceux du FN (36%).

 

Mariage Homos : un referendum est anticonstitutionnel d’après Taubira (qui n’y connaît rien)

Mariage Homos : un referendum est anticonstitutionnel d’après Taubira (qui n’y connaît rien)

 

Taubira ment évidddemenet. Par omission ou méconnaissance. La question du mariage homo n’est certainement pas la priorité du moment mais un referendum est possible d’après l’article  11 de la constitution. Le problème est politique, si une majorité semble se dégager en faveur du mariage homo pas sûr que la réponse serait oui à un referendum car s’ajouteraient aux opposants à ce mariage homo tous les mécontents de la politique de Hollande. Le président déjà bien bas dans les sondages serait alors en grande difficulté ; un argument juridique fallacieux donc (Taubira ne connait au juridique, elle a une formation économique ; sans doute une bonne raison pour qu’on la mette à la justice !). La ministre de la Justice Christiane Taubira a donc écarté dimanche l’hypothèse d’un référendum sur le mariage homosexuel, en rappelant qu’il serait contraire à la Constitution. « La Constitution encadre (…), précise les domaines dans lesquels un référendum est possible, et ça n’est pas le cas », a affirmé sur TF1 la garde des Sceaux, une des ministres chargées du projet de loi sur le mariage et l’adoption d’enfants pour les couples homosexuels. « Dans une démocratie représentative, il y a la place du Parlement avec le temps nécessaire au débat », a poursuivi la ministre. « Bien entendu, le gouvernement entend, constate la mobilisation, mais le débat parlementaire permettra justement d’éclaircir toute une série de sujets qui ont été utilisés avec confusion ces dernières semaines. » « Les parlementaires de toute sensibilité politique auront tout le loisir, parce qu’en plus, en accord avec le législatif et l’exécutif, le temps de parole a été laissé relativement libre, pour s’exprimer », a-t-elle ajouté. Pour la ministre, « le débat a lieu, c’est incontestable. » « Ces cinq derniers mois, aucun sujet n’a été autant débattu. (…) Les débats ont lieu tous les jours sur tous les supports médiatiques, dans les territoires, parce que des élus prennent des initiatives, des auditions ont été conduites à l’Assemblée nationale« , a-t-elle encore dit. « C’est un texte de loi qui n’enlève strictement rien à personne, qui ne supprime pas les mots de père et de mère, qui maintiendra le livret de famille pour les couples exactement comme il est, c’est une loi qui ouvre la liberté, c’est une loi protectrice pour les couples et pour les enfants », a-t-elle répété. « Nous souhaitons que tous les enfants de France puissent bénéficier de la même protection », a-t-elle insisté.

 

Sondage : mariage homos le ralbol des Français

Sondage : mariage homos le ralbol des Français

On s’en doutait mais un sondage le confirme, il y a un ralbol des français à propos du mariage homos ; En faiat, il y a d’autres priorités et surtout la question centrale de l’économie et de l’emploi. De ce point de vue il y a sans doute un décalage certain entre l’intelligentsia parisienne, les médias et le peuple. Alors que les journaux ne cessent de traiter cette question- un peu surréaliste au regard des enjeux du moment- les citoyens eux ont tendance à s’intéresser à d’autres choses plus fondamentales pour l’avenir du pays.  Les Français qu’ils soient pour ou contre, de droite ou de gauche, jeunes ou vieux, estiment donc qu’on parle trop de cette question du « mariage pour tous ». Selon un sondage Ifop/JDD, 62% d’entre eux jugent que ce sujet prend trop de place dans le débat public. Preuve supplémentaire qu’ils attendent d’abord le gouvernement sur les questions économiques plutôt que les sujets sociétaux. Ce résultat constitue un paradoxe alors qu’on attend plusieurs centaines de milliers de Français dans les rues de Paris. Cela soulagera, sans doute, les responsables de l’exécutif qui ont bien l’intention de tenir ferme leur promesse électorale. Cela constituera aussi un avertissement pour l’opposition qui aurait grand tort de vouloir en faire son cheval de bataille principal pour reconquérir l’opinion et panser ses plaies après la crise de l’UMP. Le second constat de cette enquête de l’Ifop : c’est la distanciation de l’opinion voire une volonté de dépassionner un débat qui s’est déjà enflammé et ne devrait pas baisser d’ici la fin du mois et le début de l’examen du projet de loi à l’Assemblée nationale. A la question sur les motivations des manifestants, les Français placent en tête la défense des valeurs familiales (59%), la volonté de sanctionner la politique du gouvernement (46%) et l’opposition entre les laÏcs et les religieux (45%). « Pour l’instant ce qu’on voit c’est que ce sont les valeurs familiales qui motivent en priorité les manifestants.

Mariage homos, vote étranger, le gouvernement se trompe de priorités

Mariage homos, vote étranger, le gouvernement se trompe de priorités

 

Le fossé se creuse entre les bobos de gauche et les français moyens. Alors que le gouvernement fait des réformes sociétales sa priorité (mariage homos, vote étrangers etc.), les français dans leur très grande majorité pensent à juste titre que la priorité doit aller à la dette et à la réindustrialisation, en clair à l’économie. Le parlement s’enflamme sur le problème de la procréation assistée pour les homosexuelles mais le pays, lui, pense au redressement économique. Le signe que les parlementaires n’ont pas les pieds sur terre y compris en matière de fiscalité qui va s’asphyxier la croissance. Comme la plupart des parlementaires sont fonctionnaires, ils n’ont qu’un rapport très approximatif avec l’économie réelle. Le droit au mariage pour les couples homosexuels n’est pas une priorité pour les Français qui placent en tête de leur préoccupation la réduction de la dette publique, selon un sondage Ifop pour le collectif anti-mariage gay « La Manif pour tous » publié jeudi dans Le Figaro. Sept pour cent seulement des personnes interrogées estiment que c’est une initiative « tout à fait prioritaire » contre 62% jugeant que la réduction de la dette publique arrive en tête des dossiers à traiter en priorité. Parmi les autres actions prioritaires à aborder dans les prochains mois, les Français placent ensuite la lutte contre la désindustrialisation (56%), la lutte contre l’immigration clandestine (44%), la réforme du financement de la protection sociale (38%), la réforme de la formation professionnelle (32%) et la réforme de la dépendance (21%).En dernière position des préoccupations des personnes interrogées se trouve l’octroi du droit de vote des étrangers (5%).




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol